Archives

DERNIÈRE MISE Á JOUR : 29 JUIN

Recharger la page


 

 

Flux RSS

 

 

A suivre
sur TwitterTwitter

 

 


 

PARUTIONS

ANONYME
Un Algérien raconte sa vie [« Tribulations d'un prolétaire à la veille de l'indépendance »], Niet ! Editions, s.l., 128 p., 7 euros (mai) infos

BÉLACH Viktor et Alexandre
Les Routes de Nestor Makhno [« Manuscrit du chef d'état-major de l'Armée révolutionnaire insurrectionnelle d'Ukraine »], préf. d'Alexandre Gulyayev, trad. de François Wagenere, Acratie, La Bussière (86), 840 p., 33 euros (avril) infos

BONANNI Nicolas
Que défaire ? [« Pour retrouver des perspectives révolutionnaires »], Le Monde à l'envers, Grenoble, 112 p., 6 euros (avril) infos

COLLECTIF
L'Ecole libertaire Bonaventure (1993-2001) [« Histoire d'une république éducative libertaire, laïque et… gratuite »], Les Editions libertaires, Saint-Georges-d'Oléron, 333 p., 20 euros (juin) infos
#MeTooThéâtre,
coord. par Séphora Haymann et Louise Brzezowska-Dudek, Libertalia, coll. Poche, Montreuil (93), 192 p., 10 euros (juin) infos
¡Solidarias!
[« Les volontaires étrangères et la solidarité internationale féminine durant la guerre d'Espagne (1936-1939) »], sous la dir. d'Edouard Sill, préf. de Claire Rol-Tanguy, Presses universitaires de Rennes, coll. Histoire, Rennes, 252 p., 22 euros (avril) infos

COLLECTIF ANARCHISTE
Mouton ou larbin ? Y a un autre choix !, textes d'Octave Mirbeau, Sébastien Faure, Paul-Henri Thiry…, Denis éditions, Epinac (71), 126 p., 5 euros (mai) infos

DAOUDI Kamel
Je suis libre… dans le périmètre qu'on m'assigne, Les Editions du bout de la ville, s.l., 96 p., 10 euros (mai) infos

DORLET Louis
Le Sabre et la soutane (rééd.), Les Editions libertaires, coll. Mèche-courte, Saint-Georges-d'Oléron, 85 p., 12 euros (mai) infos

DUBIAU Antoine
Ecofascismes, Editions Grévis, s.l., 216 p., 10 euros (mai) infos

FEDERICI Sylvia
Réenchanter le monde [« Féminisme et politique des communs »], trad. de l'anglais par Noémie Grunenwald, Entremonde, coll. Rupture, Genève (Suisse), 304 p., 20 euros (juin) infos

GROGAN Emmet
Ringolevio [autobiographie], préf. de Guillaume Dumora, postf. d'Alice Gaillard, trad. de l'anglais (Etats-Unis) par Franck Reichert, L'Echappée, coll. Poche, Paris, 704 p., 16 euros (mai) infos

GUERBER Arthur
La Fabrique du progrès [« Scientisme, système technicien et capitalisme vert »], Atelier de création libertaire, Lyon, 372 p., 18 euros (juin) infos

IBÁÑEZ Tomás
Derniers Fragments épars pour un anarchisme sans dogme, Rue des Cascades, Paris, 312 p., 13 euros (mai) infos

JACOB Alexandre Marius
« Tout homme a droit au banquet de la vie », Editions du bout de la ville, coll. Adresse, s.l., 96 p., 10 euros (mai) infos

LE BOULANGER Jean-Michel
Flanchec (1881-1944) [« Ni Dieu, ni maître ? Ou l'étrange parcours d'un insoumis »] (rééd.), Editions Goater, Rennes, 560 p., 13 euros (juin) infos

LETOURNEUR Daisy
On ne naît pas mec [« Petit traité féministe sur les masculinités »], Zones, Paris, 224 p., 18 euros (mai) infos

LONDON Jack
La Peste écarlate, suivi d'Edgar Allan Poe, « Le Masque de la mort rouge », trad. de Philippe Mortimer, Libertalia, coll. La Petite littéraire, Montreuil (93), 144 p., 8 euros (mai) infos

LOUART Bertrand
Réappropriation [« Jalons pour sortir de l'impasse industrielle »], La Lenteur, Saint-Michel-de-Vax (81), 168 p., 15 euros (mai) infos

METT Ida
Souvenirs sur Nestor Makhno (rééd.), Editions Allia, Paris, 48 p., 6,50 euros (mai) infos

MIRBEAU Octave
Correspondance générale, tome IV (dernier vol.), réalisation, présent. et annot. de Pierre Michel, Editions du Petit Pavé, Brissac-Quincé (49), 1248 p., 48 euros (mai), infos

MORA Henri
Désastres touristiques [« Effets politiques, sociaux et environnementaux d’une industrie dévorante »], avec des textes de Miguel Amoros, L'Echappée, coll. Pour en finir avec, Paris, 208 p., 17 euros (mai) infos

PALACIO Paul
Souvenirs d'un militant révolutionnaire à Renault-Billancourt, Les Bons Caractères, Pantin (93), 102 p., 11 euros (juin) infos

PELLETAN Camille
La Semaine de Mai (rééd.), présentation par Michèle Audin, Libertalia, Hors collection, Montreuil (93), 580 p., 18 euros (mai) infos

PIEILLER Evelyne
Mousquetaires et Misérables [« Ecrire aussi grand que le peuple à venir : Dumas, Hugo, Baudelaire et quelques autres »], Agone, coll. Littératures, Marseille, 240 p., 17 euros (mai) infos

RODIONOFF Marius Loris
Objections [« Scènes ordinaires de la justice »], Editions Amsterdam, Paris, 168 p., 12 euros (avril) infos

SCHIAPPA Jean-Marc
Le Conventionnel Jacob Dupont (1755-1823), Les Editions libertaires, Saint-Georges-d'Oléron, 358 p., 20 euros (juin) infos

XU LIZHI, CHAN Jenny, YANG
La Machine est ton seigneur et ton maître (rééd.), Agone, coll. Eléments, Marseille, 128 p., 10 euros (mai) infos

 

LIVRAISON TARDIVE

VUILLEUMIER Marc
La Suisse et la Commune de Paris, 1870-1871, de Marc Vuilleumier, Editions d'en bas, Lausanne (Suisse), 272 p., 20 euros (janvier) infos

 

EN TÉLÉCHARGEMENT

ANONYME
Petit guide pour une médecine conviviale, Infokiosque de l'Espace autogéré (Lausanne), Lausanne (Suisse), 2022, 32 p., à télécharger

BAKER Zoe
Moyens et objectifs [« La critique anarchiste de la prise du pouvoir d’Etat »], trad. par Anarchivistx, Tarage, Toulouse, 2022, 10 p., à télécharger

COLLECTIF
Pour l'abolition du mitard,
s. éd. [fracas(at)riseup.net], s.l., ca 2021, 32 p. à télécharger
Salaire au travail ménager, Silure, Genève (Suisse), 2022, 44 p., à télécharger
Soutien à l'Ukraine résistante (vol. 5), Syllepse, Paris, 94 p., à télécharger
Soutien à l'Ukraine résistante (vol. 6), Syllepse, Paris, 92 p., à télécharger
Soutien à l'Ukraine résistante (vol. 7), Syllepse, Paris, 104 p., à télécharger
Soutien à l'Ukraine résistante (vol. 8), Syllepse, Paris, 88 p., à télécharger

COLLECTIF MUR PAR MUR
La Brochure [« Pour un anarchisme révolutionnaire »], Mur par mur, s.l., 2022, 16 p., à télécharger

EARS AND EYES
Liste de dispositifs de surveillance découverts, Infokiosque fantôme (partout), s.l., avril 2022, 58 p., à télécharger

LA HORDE, REFLEX
L'Extrême droite, mieux la connaître pour mieux la combattre, cartographie, 2022, à télécharger

INITIATIVE DE SOLIDARITÉ OLGA TARATUTA
Bulletin n° 2, 27 mai, 4 p., à télécharger

 

REVUES

Derniers numéros parus

Alternative libertaire, « mensuel de l'Union communiste libertaire (UCL) » : n° 328, juin, 20 p., 3 euros, site Internet - sommaire

Anarchosyndicalisme !, « journal de la CNT-AIT de Toulouse » : n° 176, mars-avril, 20 p., 2 euros, site Internet - à télécharger

Avis de tempête, « bulletin anarchiste pour la guerre sociale » : n° 53, 15 mai, 16 p., site Internet - à télécharger

Casse-Rôles, « journal féministe et libertaire » : n° 20 (dossier : « Maternité »), mai-juillet, 64 p., prix libre, site Internet - à télécharger

Combat syndicaliste, « mensuel de la Confédération nationale du travail » : n° 472, juin, 24 p., 2 euros, site Internet - sommaire

Courant alternatif, « mensuel anarchiste-communiste » de l'Organisation communiste libertaire (OCL) : n° 321, juin, 36 p., 3 euros, site Internet - sommaire

CQFD, « mensuel de critique et d'expérimentation sociales » : n° 210, juin, 32 p., 4 euros, sommaire - abonnement

Creuse-Citron, « journal de la Creuse libertaire » : n° 72, mai-juillet, 28 p., prix libre, site Internet - à télécharger

L'Envolée, « pour en finir avec toutes les prisons » : n° 55, mai, 44 p., 2 euros, site Internet - à télécharger

Le Libertaire, « revue de synthèse anarchiste » : n° 138, mai, 18 p., site Internet - à télécharger

Le Monde libertaire, « le mensuel sans Dieu ni maître de la Fédération anarchiste » : n° 1840, juin, 56 p., 4 euros, site Internet - abonnement

Le Poing, « le journal qui ne prend pas de gants » : n° 23 (« Spécial 1er Mai »], 2 p., prix libre, site Internet - à télécharger

Soleil noir, « bulletin apériodique anarchiste » : n° 3, mars, 48 p., prix libre, à télécharger

 

AUDIO-RADIO

Au-delà des idées reçues. L'émission « Histoire vivante » de La Première (Radio télévision suisse, RTS) a consacré une semaine à l'« Anarchisme, au-delà des idées reçues ». Les deux premiers épisodes abordent avec le géographe libertaire Philippe Pelletier les thèmes du chaos – « Anarchisme = chaos ? » (1/5, 26 min) – et de l'utopie – « Anarchie = utopie ? » (2/5, 27 min) –, puis celui-ci présente le mouvement anarchiste japonais : « Au pays de la hiérarchie et de la discipline » (3/5, 26 min). La série se continue avec Axl Ven der Beken et Michel Nemitz d'Espace noir sur « Le centre Espace noir à Saint-Imier » (4/5, 30 min). Et se termine avec « Autour du film "Ni Dieu, ni maître, une histoire de l'anarchisme" » (5/5, 28 min), rencontre avec Tancrède Ramonet, réalisateur du film documentaire en quatre parties qui sera diffusé dimanche 12 juin, à partir de 21 heures, sur RTS Deux. Heureux Suisses, à quand une diffusion en France des derniers épisodes. Arte, coproducteur du film, a consacré une soirée « Théma » en avril 2017 aux deux premières parties mais avec un montage écourté (2 × 71 min). En attendant, on peut visionner la version longue (174 min), avec son bonus (40 min) sur YouTube.

 

VIDÉO

Genève et les anarchistes. Depuis plusieurs années, Philippe Deturche, professeur d'histoire à la Haute Ecole de travail social (HETS) de Genève (Suisse), donne des conférences dans le cadre de Cité Senior sur les relations que la région genevoise a entretenu avec l'anarchisme. On peut maintenant visionner ses prestations sur Partage noir ou sur YouTube. Au programme : « Les grands anarchistes russes mettent le feu au lac bien avant Lénine » (vidéo) ; « Genève : un refuge pour les communards français » (vidéo) ; « L'effervescence anarchiste à Genève à la Belle Epoque » (vidéo) ; « La bande à Lucien Tronchet (biographie) navigue entre Carouge et Barcelone » (vidéo).

 

RÉUNIONS-DÉBATS

Lorient (56), 30 juin. A 19 heures, rencontre avec Louisa Yousfi autour de son livre Rester barbare (La Fabrique) chez Fracas, librairie, atelier de céramique, café, 11, rue Auguste-Nayel. Facebook.

Angers (49), 1er juillet. Le groupe d'Angers de l'Union communiste libertaire (UCL) vous propose une réunion-apéro, à partir de 18 h 30, au bar L'Entre-Deux, 90, rue Lionnaise pour se rencontrer et y discuter de la période politique actuelle et des luttes à mener. Infos.

Paris, 1er juillet. Dans le cadre du séminaire de recherche militante et libertaire Etape (« Spiritualités, éthique et pensée libertaire ») : « Des rapports entre théologie et anarchisme à partir de Proudhon », débat autour d'une intervention d'Edouard Jourdain, de 19 à 22 heures. Le débat n'étant pas public, il faut contacter lagrange.guy(at)free.fr pour connaître le lieu de réunion. Textes publiés sur le site de réflexions libertaires Grand Angle.

Toulouse (31), 1er juillet. A 18 heures, projection du film Le jour où j'ai découvert que Jane Fonda était brune (2022, 84 min), d'Anna Salzberg, au local du Chat noir, 33, rue Pujet (M° Barrière-de-Paris). Discussion après projection. Participation libre au chapeau pour la réalisatrice. Infos.

Condé-sur-Vesgres (78), 2 juillet. Rencontre avec Michèle Audin autour du livre C'est la nuit surtout que le combat devient furieux (Libertalia), d'Alix Payen, à 15 heures, à la Colonie, route de la Chesnaie. Entrée libre.

Paris, 3 juillet. La librairie Publico organise une brocante, de 13 à 19 heures au 145, rue Amelot, Paris 11e (M° République, Oberkampf ou Filles-du-Calvaire). Des livres d'occasion, dont beaucoup sont en état neuf ou quasi neuf, des CD, des 33-tours… La chanteuse Aruna assurera une prestation musicale (extrait) devant la librairie à partir de 15 heures en interprétant des chansons inspirées de ses voyages. Infos.

Florac (48), 8 juillet. Henri Mora, auteur de Désastres touristiques (L'Echappée), présentera son ouvrage à partir de 20 heures au café associatif L'Ancrier, 1, avenue Jean-Monestier.

Faugères (34), 8 juillet. La rencontre littéraire Les Transversales a invité Evelyne Pieiller à débattre sur l'idée au cœur de son dernier livre, Mousquetaires et Misérables (Agone) : « Ecrire aussi grand que le peuple à venir : Dumas, Hugo, Baudelaire et quelques autres », à 19 h 30, au Moulin de Faugères. Site Internet.

Paris, 9 juillet. Présentation par Monica Jornet, sa coordinatrice, du dossier « L'Espagne rouge et noir » de la revue L'Idée libre parue en mars à 16 h 30, à la Librairie Publico, 145, rue Amelot, Paris 11e. Infos.

Saint-Jean-du-Gard (30), 9 juillet. La Lézarde recevra Henri Mora, à 19 h 30, pour parler de son dernier ouvrage, Désastres touristiques (Agone), au 66, Grande-Rue.

Paris, 10 juillet. A 16 heures, projection du film Les Années de plomb (2008, 50 min), documentaire sur le chantage « économie contre santé » de Carine Mournaud et Stéphane Czubek, suivie d'une discussion. Organisée par le groupe libertaire d'Ivry (Fédération anarchiste). Entrée libre, accueil à partir de 15 heures. Librairie Publico, 145 rue Amelot, Paris 11e. Infos.

 

FOIRES AUX LIVRES, EXPOSITIONS,
COLLOQUES, RENCONTRES

« Evadons-nous ! » La 10e édition des Reclusiennes (lire Reclusiennes 2021) se tiendra du 6 au 9 juillet à Sainte-Foy-la-Grande et aura pour thème général « Evadons-nous ! ». Il s'agit de s'évader des lieux d'enfermement, du corps meurtri, des contraintes sociales, de l'enfermement de la pensée, de la pression environnementale, du « système » (élaborer d'autres lieux et d'autres pratiques), de voyager, libérer l'imaginaire, libérer la pensée critique… Renseignements : courriel (conf[at]lesreclusiennes.fr). Programme complet.

Fête du livre à Paris. Les éditions Noir et Rouge mettront en vente à prix d'occasion des milliers de livres neufs et d’occasion (BD, romans, essais, livres d’art, d’histoire et de politique), parfois rares, épuisés et introuvable, les 16 et 17 juillet. Samedi, de 10 à 18 heures, et dimanche, de 11 à 16 heures. EDMP, 8, impasse Crozatier, Paris 12e (M° Faidherbe-Chaligny).

Rencontres de l'OCL. L’Organisation communiste libertaire (OCL) propose des rencontres qui se dérouleront du 19 au 24 juillet inclus dans les coteaux du Quercy, entre Montauban et Cahors. Ouverts à toutes les personnes intéressées, les débats auront lieu l'après-midi et le soir. Thèmes abordés : place des migrants en France, la situation politique et sociale en France, politique de la France en « Françafrique » et la déconfiture au Mali, qu'est-ce que pour nous la révolution au XXIe siècle ?, Ukraine, le nucléaire – perpétuelle fuite en avant, la lutte antifasciste - extrême droite, luttes et résistances à l'aménagement du territoire. Des projections de films et des réunions de la commission journal de Courant alternatif sont également prévus. Programme complet.

Journées d'été rouge et noir. L'Union communiste libertaire (UCL) organise une semaine d’échanges, de débats, de formations mais aussi de détente, du 7 au 14 août, au hameau de Bécours, dans l’Aveyron. « C'est l'occasion, pour le courant communiste libertaire, de se retrouver dans un cadre différent, de mettre des noms sur des visages, de transmettre des expériences, d'approfondir des connaissances et de partager des moments de convivialité. » Peuvent y participer les militantes et militants de l'UCL, les souscripteurs et souscriptrices aux Ami·es d'Alternative libertaire, les abonné·e·s au mensuel, les conjoint·e·s et enfants. Conditions de participation : avoir lu la courte charte d'autogestion des Journées d'été rouge et noir, régler 20 euros par adulte et par nuitée (13 euros par enfant et par nuitée, + tarifs précaires). Organisation et programme complet.

« Calaveras » et autres… La première rétrospective en France de l'œuvre de José Guadalupe Posada (1852-1913) se déroule jusqu'au 18 septembre au musée de l'Image de la ville d'Epinal (88). Ce maître de la gravure mexicaine, illustrateur de faits divers, contes et chansons…, est surtout connu pour ses dessins représentant des « squelettes dansant, riant, jouissant de l’existence à la manière des vivants ». Intimement liés à la culture mexicaine, ces calaveras (« crânes ») sont également souvent associés à la révolution mexicaine (1910-1920, lire Itinéraire n° 9-10 consacré à Ricardo Flores Magón). « Par sa maîtrise technique de la gravure au burin et de la zincographie, Posada magnifie des scènes à l’expressivité exacerbée et crée des chefs-d’œuvre de composition effrayants ou burlesques. Auteur de plus de dix mille estampes, il meurt oublié. Posada est redécouvert entre les deux guerres par l’avant-garde artistique : les muralistes au Mexique – Diego Rivera en tête –, les surréalistes en France. » Dossier de presse. Musée de l'Image, 42, quai de Dogneville, Epinal. Tarifs : 6 euros (normal) et 4,50 euros (réduit). Gratuité jusqu’à 18 ans et étudiants. Courriel : musee.image(at)epinal.fr - Facebook.

Michel Ragon. Une exposition intitulée « Michel Ragon, un autodidacte toujours sur la brèche » se tient jusqu'au 30 décembre au Musée de l'histoire vivante, parc Montreau, 31, bd Théophile-Sueur, Montreuil (93). « Michel Ragon (1924-2020) arrive à Paris en 1945 et y résidera jusqu’à sa mort en 2020. A son arrivée, il vit dans un hôtel de charbonniers du XXe arrondissement et alterne toutes sortes de boulots alimentaires qu’il décrira dans Drôles de métiers. Il devient alors bouquiniste sur les quais de Seine jusqu’en 1964. Féru de littérature prolétarienne mais aussi d’urbanisme et d’architecture, Michel Ragon a écrit de nombreux ouvrages, romans, ou études. » Grâce au prêt d’œuvres de Françoise Ragon, sa compagne, et sous la direction de Sarah Al-Matary et Véronique Fau-Vincenti, l'exposition retrace en images le parcours de vie de celui qui fut « un homme libre et un anarchiste » (lire « Adieu compagnon »).

 

DIVERS

Des nouvelles de l'Est. Le Centre international de recherches sur l'anarchisme (CIRA) de Marseille a établi récemment un fil d'informations sur les résistances libertaires à l'Est (Biélorussie, Ukraine, Russie). Lire, entre autres, « En Russie, les féministes descendent dans la rue contre la guerre de Vladimir Poutine ». En Biélorussie, la répression continue de frapper les opposants à Loukachenko, le « chien de Poutine », et les anarchistes sont en première ligne (procès de Minsk, affaire Pramen). On peut également se référer à l'interview de Maryna Kasinerava, militante anarchiste biélorusse, qui dresse un état du mouvement, de la répression et du soutien à apporter. L'Anarchist Black Cross Belarus a d'ailleurs lancé un appel car les frais d'avocats, l'envoi de colis aux prisonniers et l'aide aux familles coûtent cher (cagnottes : FireFund et ABC). L'Initiative de solidarité Olga Taratuta (1876-1938, biographie), du nom d'une militante révolutionnaire anarchiste juive ukrainienne, emprisonnée aussi bien par les tsaristes que par les bolcheviks, tente de traiter l'actualité russe et ukrainienne sous l'angle du refus du nationalisme et de la solidarité envers celles et ceux qui luttent contre la guerre. A découvrir sur ce site : « Soutenez les prisonniers anti-guerre en Russie ! » ; « Quand la population se rebelle contre la guerre : en Russie et en Ukraine, des centres de recrutement sont attaqués » ; « Nous soutenons les réfractaires à l'armée russe ». Dans le dernier Courant alternatif de l'Organisation communiste libertaire (OCL), un article intéressant et documenté revient sur les « raisons du conflit » entre la Russie et l'Ukraine. Il signale entre autres l'importance de la corruption dans ce pays (peu signalée par les médias occidentaux), les appétits des politiciens et des oligarques, et les mobilisations populaires qui se jouent des calculs des profiteurs de tout poil. A suivre, hélas !…

Sirènes législatives. Ça va changer, « monologue satirique » en résonance avec les prochaines élections, a été créé par Nobel en 1924. L'histoire a oublié Lucien Jules Victor Lebon (1898-1974), surnommé Le Pierrot rouge, auteur-interprète dont les textes mettaient en lumière les peines et les colères du peuple. Certes, depuis, beaucoup de choses ont changé mais pas l'essentiel. Les femmes ont gagné le droit de vote, « gagné » car la plupart des conquêtes de la classe ouvrière ont été obtenues de haute lutte. Ne nous y trompons pas, le Front populaire – issu de la réaction populaire contre le fascisme – a accordé des avancées sociales pour mieux enterrer les grèves de mai-juin 1936. Et ce n'est pas cette Nouvelle Union populaire, écologique et sociale, caporalisée par un Castro au petit pied, qui changera la situation…

I
Enfin, bon populo de France
Te v'là content ! Tu as voté !
Les urn's ont servi ta vengeance :
L' Bloc national est balayé !
Confiant dans leur bell' République
Tu vois l'av'nir du bon côté
Et tu attends l'air flegmatique
Car on t'a dit : Ça va changer !

II
Ça va changer ! C'est la promesse
Des Socialos, radicaux
Qui t'ont juré avec noblesse
Que t'aurais ta p'art de gâteau !
Maintenant fini la vie chère
Les mercantis seront bouclés
Avec les gros propriétaires...
Tu verras ça ! Ça va changer !

III
Les patrons seront raisonnables
Les ouvriers tous bien payés
Et nous aurons sur notre table
Poulet rôti et vin cach'té
Les vieux auront de bonn's retraites
Les tous petits seront choyés,
Et tout's les femmes de bell's toilettes...
Tu verras ça ! Ça va changer !

IV
Amnistie pour les militaires
Biribi n'existera plus
Suppression des conseils de guerre
Trois francs par jour pour les poilus !
Voilà, résumé, le programme
De tous les nouveaux députés
Sans oublier le vot' des femmes
Tu verras ça ! Ça va changer !

V
Mais dans quatre ans, la chose est claire,
Tu attendras... comme aujourd'hui
Qu'il y ait un peu moins d'misère
Et un peu plus de bonheur pour autrui
Un jour prochain, lassé, peut-être
De te voir constamment roulé,
Tu f'ras ce qu'ont fait tes ancêtres...
Et ce jour-là !... Ça peut changer !

En vrac sur le Web. Il a fallu un professeur des universités à Sciences Po, soit Jean-Pierre Filiu, pour rappeler brillamment dans un « journal de référence » « La mémoire oubliée de l’Ukraine anarchiste » (Le Monde, 30 avril, texte). A part les libertaires et quelques historiens, qui s'en souvenait ? Hélène Châtelain (1935-2020) en avait fait un film documentaire autour de la figure de Nestor Makhno, paysan d’Ukraine (1996, visible ici). A contretemps, pour rendre hommage à la réalisatrice décédée il y a deux ans et dénoncer « la sale guerre d’annexion menée par Poutine en Ukraine et la résistance que le peuple ukrainien lui oppose », livre un texte-témoignage d'Hélène Châtelain. Dans « Nestor Makhno, les images et les mots », celle-ci, tel un tisserand, établit le(s) fil(s) de trame et le(s) fil(s) de chaîne de l'histoire du mouvement insurrectionnel paysan. Un site gouvernemental ukrainien présente quelques documents rares dont une photographie de groupe avec, assis, Galina Kouzmenko (compagne de Makhno) et Nestor Makhno. Derrière, au milieu, il s'agirait de Piotr Archinov. Signalons également la sortie récente d'une somme (840 pages) éditée par Acratie : Les Routes de Nestor Makhno, manuscrit de Viktor Bélach, chef d'état-major de la Makhnovtchina, révisé et documenté par son fils, Alexandre. Cet ouvrage apporte des informations inédites sur le quotidien, les débats internes, l'organisation stratégique et militaire, les mouvements de troupes de cette armée insurrectionnelle. Pour revenir au présent, il est indispensable de suivre les sites de Courant alternatif, du Monde libertaire et Alternative libertaire pour savoir ce que pensent de ce conflit les anarchistes de la région et étrangers, et échapper quelque peu aux informations standardisées des parties en présence . RetroNews, site de presse de la Bibliothèque nationale de France (BNF), a mis en ligne « Quand la révolution mexicaine enflammait les anarchistes français », un dossier établi par Guillaume Davranche qui évoque la perception de cet événement, et son évolution, par la presse libertaire française de l'époque. Un nouveau périodique, Le Flambeau (1927-1934), enrichit la besace d'Archives Autonomies. Si l'« organe mensuel du Comité de libre pensée et d'action sociale » mène le combat anticlérical pour « arracher au joug des prêtres la France de l’Ouest », il n'oublie pas pour autant l’antimilitarisme, la lutte sociale, la critique du colonialisme et de l’impérialisme… Pour notre part, nous avons ajouté sur Anarlivres de nombreuses biographies, extraites pour l'essentiel du Maitron des anarchistes, que l'on trouve dans les pages bibliographiques avec l'icone . L’Atelier de création libertaire se propose d’accompagner le « troisième tour » des élections en accordant une réduction de 50 % sur tous ses titres (en dehors des nouveautés de l'année), avec une participation forfaitaire aux frais d’expédition de 5 euros. Pour cela, il faut se rendre sur la page concernée et suivre les consignes. Cette offre se terminera (logiquement) le 19 juin. Qu'on se le dise, si vous voulez participer aux tables de presse, ateliers ou événements du Salon du livre anarchiste de Montréal, qui se tiendra les 6 et 7 août, il faut vous inscrire. Nous avons souvent évoqué le site Placard qui archive les affiches du mouvement libertaire, indispensable pour rechercher un exemplaire en particulier, étudier les éléments graphiques et leurs déclinaisons, témoigner d'une lutte, illustrer un texte… D'autres souhaitent faire œuvre « d’agitation et de diffusion d’idées à travers des affiches que chacun·e peut reproduire, coller, afficher ». Citons Affiches dont le but est de proposer des « affiches en pdf, pour la révolution et l'anarchie, en téléchargement libre ». Ils invitent les créateurs à alimenter leur site. Wallonie libertaire en propose aussi un certain nombre sur différents thèmes, de même que la Fédération anarchiste qui présente ses propres créations. Propagande.noblog.org, quant à lui, offre des « visuels pour l'émancipation » (affiches et autocollants). A vos balais et pots de colle !
Ajout : parmi les sites libertaires relayant une information différente sur la guerre en Ukraine, nous avons oublié de signaler Divergences qui a publié, entre autres, deux articles sur les « Solidarités russes avec l'Ukraine ».

 

Retour
en haut


 fleche haut
 fleche bas