Archives

DERNIÈRE MISE Á JOUR : 18 SEPTEMBRE

Recharger la page


 

 


PARUTIONS

BAGGE Peter
Femme rebelle [« L'histoire de Margaret Sanger »] (BD), Nada-Editions, Paris, 112 p., 18 euros (septembre) infos

CHARDONNET Thierry
Le naturisme. Une histoire illustrée, Editions Sutton, Tours, 144 p., 19 euros (juillet) infos

COLLECTIF
« La Bataille syndicaliste » [fac-similé du numéro du 1er mai 1911, 45 x 60], Alternative libertaire, Paris, 4 p., 1 euro (juillet) infos
Calais, face à la frontière
[« Textes & entretiens »], Niet ! Editions, Toulouse, 256 pages, 7 euros (septembre) infos
De l’autogestion, théories et pratiques (rééd.), Editions CNT-RP, Paris, 350 p., 15 euros (juillet) infos
La Fabrique scolaire de l’histoire [« nouv. éd. entièrement refondue »], sous la dir. de Laurence De Cock, préf. de Suzanne Citron, Agone, coll. Passé & Présent, Marseille, 216 p., 15 euros (août) infos
Guide d'autodéfense numérique
(5e éd.), Tahin Party, Lyon, 487 p., 15 euros (septembre) infos
Liberté pour tous
[« Une lutte contre la machine à expulser (Paris, 2006-2011) »], Mutines Séditions, Nancy, 322 p., 8 euros (août) infos

DENEAULT Alain
Le Totalitarisme pervers [« D’une multinationale au pouvoir »], Rue de l'échiquier, Paris, 114 p., 13 euros (septembre) infos

FILIPPI Bruno
J’ai rêvé d’un monde en flamme tourbillonnant dans l’infini, L’Assoiffé, Marseille, 145 p., 6 euros (septembre) infos

GALLANDIER Matt, IBO Sébastien
Temps obscurs [« Nationalisme et fascisme en France et en Europe »], Acratie, La Bussière (86), 164 p., 13 euros (août) infos

GARFÍA Juan José
Adiós prisión [« Récits des évasions les plus spectaculaires »], L’Assoiffé, Marseille, 85 p., 6 euros (septembre) infos

GOLDMAN Emma
L'Agonie de la révolution [« Mes deux années en Russie (1920-1921) »], trad. de l'anglais, prés. et annoté par Etienne Lesourd, Les Nuits rouges, Paris, 336 p., 15 euros (septembre) infos

HENRY Émile
Coup pour coup (rééd.), L’Assoiffé, Marseille, 119 p., 6 euros (septembre) infos

LE MAQUIS Lucia
« Nous ne ferons pas marche arrière ! » [« Luttes contre la frontière franco-italienne à Vintimille, 2015-2017 »], Niet ! Editions, Toulouse, 156 p., 7 euros (septembre) infos

LEPETIT Patrick
Voyage au bout de l'abject [« Louis-Ferdinand Céline, antisémite et antimaçon »], Atelier de création libertaire, Lyon, 136 p., 10 euros (juillet) infos

MAUVAISE TROUPE
Constellations [« Trajectoires révolutionnaires du jeune 21e siècle »] (rééd.), L'Eclat (site), coll. Poche, Paris, 894 p., 12 euros (septembre) infos
Saisons – nouvelles de la zad,
L'Eclat (site), coll. Premiers secours, Paris, 104 p., 6 euros (septembre) infos

PEIRATS José
La CNT dans la révolution espagnole [premier vol. de trois tomes], Noir et Rouge, Paris, 340 p., 22 euros (juillet) infos

REED John
10 jours qui ébranlèrent le monde, rééd. dirigée par Julien Bordier, Nada-Editions, Paris, 704 p., 22 euros (septembre) infos

REY Benoist
Les Egorgeurs (rééd.), Les Editions libertaires, Saint-Georges-d'Oléron, 63 p., 10 euros (août) infos

RICHARD Jean-Claude
Diony coop [« Des coopératives alimentaires autogérées dans le 9-3. Apprendre en faisant »], Les Editions libertaires, Saint-Georges-d'Oléron, 79 p., 4,5 euros (août) infos

SCHINDLER Patrick
Homophobes = assassins, Editions du Monde libertaire, coll. Repères anarchistes, Paris, 44 p., 3 euros (juillet) infos

THOREAU Henry David
Marcher (rééd.), postf. de Michael Granger, trad. de Nicole Mallet, Le Mot et le reste, Marseille, 96 p., 3 euros (août) infos

 

Á TÉLÉCHARGER

COLLECTIF
Guide d'autodéfense numérique (5e éd.), Tahin Party, Lyon, 487 p. (septembre) à télécharger
La Machine de guerre Macron
[« Un danger de régression sociale, politique et anthropologique inédit depuis les années 1940 »], s. éd., s.l., 29 p. (août) à télécharger

GUILLAUMIN Colette
« Je sais bien mais quand même » ou Les Avatars de la notion « race », Zanzara athée, Paris-banlieue, 16 p. (juillet) à télécharger

LEFRANÇAIS Gustave
Où vont les anarchistes ?, suivi de Pierre-Joseph Proudhon, « L'utopie communautaire », Anti.mythes, Brochure numérique gratuite, n° 7, s.l., 28 p. (juillet) à télécharger

MLIHA Lala
Bouteldja, « une sœur » qui vous veut du bien, Tout mais pas l’indifférence, s.l., 12 p. (août) à télécharger

 

RADIO

« La Fabrique de l'histoire », sur France Culture, a présenté du 28 au 31 août, de 9 à 10 heures, une série de quatre émissions consacrées à « L'Histoire des anarchies ».
– 1. « Naissance du mouvement anarchiste » avec Marianne Enckell et Mathieu Léonard, à écouter
– 2. « Germaine Berton, l’anarchiste », un documentaire de Séverine Liatard réalisé par Véronique Samouiloff, avec les témoignages des historiens-nes Fanny Bugnon, Olivier Dard, Francis Démier, Frédéric Lavignette et Anne Steiner, à écouter
– 3. « Les anarchistes espagnols », avec Edouard Waintrop, Myrtille Gonzalbo (en duplex de Grenoble) et Joel Delhom (en duplex de Quimper), à écouter
– 4. « Y a-t-il eu une Internationale anarchiste ? », avec Constance Bantman, Vivien Bouhey, Gaetano Manfredonia (en duplex de Limoges) et Thomas Bausardo, à écouter
Pour chaque auteur-e, se référer à la bibliographie d'Anarlivres.

 

REVUES

Autogestion (n° 1, été-automne, 44 p., sommaire), revue de l'union locale CNT d'Argenteuil (95) et de ses environs, a choisi de traiter le thème « Services publics : un enjeu de la lutte de classe ». Historique, variations européennes, santé, PTT, SNCF, accords commerciaux, résistance à la privatisation et combat international sont les principaux sujets abordés.

Casse-rôles (n° 1, août, 24 p., prix libre), « journal féministe et libertaire », se présente ainsi : « Nous sommes quelques-unes et quelques-uns à nous sentir à l’étroit dans nos habits sociaux, à vouloir bousculer les idées reçues et casser les rôles. (…) Contraception, IVG, violence, viol, mutilations sexuelles, harcèlement, parité, inégalités salariales, travail domestique… nous nous proposons de dresser un état des lieux, de recenser ce qui paraît sur ces questions et de donner la parole à des femmes et des hommes anonymes qui résistent aux stéréotypes sexistes. » Au sommaire de ce premier numéro : violences envers les femmes, IVG : peut mieux faire, « brutes en blanc » et sexisme, luttes des femmes autochtones au Canada, à propos de l'intersectionnalité, présentation de « femmes remarquables », critiques de livres… Conditions d'abonnement en page 2, à télécharger.

Le Monde libertaire (n° 1790, du 4 juillet au 4 septembre, 98 p., 5 euros, site Internet) comporte un dossier assez exceptionnel titré « 1917-2017 : regards anarchistes sur la révolution russe ». En introduction, René Berthier passe en revue les différentes analyses politiques attachées à cet événement ; affirmant avec justesse que « nombre d'anarchistes sont tombés dans le travers de la mythification et de la simplification » et ajoutant : « Il serait temps que le mouvement anarchiste examine les causes endogènes de ses échecs. Et pas seulement en Russie. » Alexandre Skirda revient quant à lui sur les circonstances de l'entreprise léniniste. Pour le reste, il s'agit d'un instructif tour du monde des perceptions libertaires de cette révolution (Russie, Allemagne, Brésil, Chili, Italie, Espagne, Grande-Bretagne…) et en quoi elle a modifié les conceptions des anarchistes. Une interview d'Hélène Chatelain à propos du film sur Makhno, des articles sur « Le Mythe bolchevik », sur la rupture dans le mouvement syndicaliste révolutionnaire et une sélection d'ouvrages complètent le dossier. Sans oublier des pages d'actualité, culturelles, et un portfolio de portraits d'anarchistes par Angela Magnatta. Abonnement.

N'Autre école (n° 6, été-automne, 100 p., 5 euros, abonnement : 5 n° pour 25 euros), la revue de Questions de classe(s), consacre son dossier à l'esprit critique qui est « au cœur de l’apprendre : de l’ordre du quotidien ». Cela « démarre à la maternelle, et en sciences s’il vous plaît, ça se retrouve en CM1 (avec la tranquille démolition des stéréotypes de genre dans les albums de jeunesse), et jusqu’au lycée avec une hilarante expérience en sciences (…). Et l’évaluation n’y échappe pas. » Partant de différents constats – « proclamer un discours critique ne suffit pas, il faut mettre les élèves en posture critique » ; « à l’heure du complotisme proliférant, il faut redire que l’esprit critique n’a rien à voir avec l’esprit de critique » –, les concepteurs de ce dossier restent conscients que nous pouvons tous nous laisser aller aux a priori et aux généralités. Feuilleter des extraits. Pour commander un exemplaire ou s'abonner.

Réfractions (n° 38, « Tu vois le travail ? », printemps 2017, 199 p., 15 euros, site Internet). D'après leur propre aveu, cela faisait quelques années que le projet de consacrer un numéro à la question du travail taraudait l'équipe, et le mouvement du printemps 2016 en France les a confortés. « Débusquer sous ses plus retorses transformations le travail qui exploite et fait souffrir, fourbir de nouvelles armes critiques, lutter contre la réduction de nos vies aux coordonnées économiques : les pensées et pratiques anarchistes ne sauraient esquiver cette triple besogne ! Alors, tu vois le travail ? » Un numéro toujours aussi riche, sobrement et agréablement mis en page. Table des matières.

 

RÉUNIONS-DÉBATS

Paris, 20 septembre. « Aventuriers malgré eux », une rencontre proposée et animée par Julien Delorme à partir de 19 heures : occasion de revenir sur trois livres, trois portraits, trois parcours d'individus singuliers : l'anarchiste révolutionnaire Nestor Makhno, le Vaurien brésilien Leonardo, et le huguenot Leguat… A la Librairie des Editeurs associés, 11, rue de Médicis, Paris 6e. Infos.

Paris, 20 septembre. A l’occasion de la parution de leur premier livre, Mohamed Boudia. Œuvres. Ecrits politiques, théâtre, poésie et nouvelles, présentation-débat en présence des éditeurs de Premiers Matins de novembre, à 20 heures, au CICP, 21 ter, rue Voltaire, Paris 11e (M° Rue-des-Boulets ou Nation). Site Internet.

Tours (37), 20 septembre. En partenariat avec la librairie Lire au jardin, Pierre Bitoun présentera Le Sacrifice des paysans (L'Echappée), à partir de 18 h 30, à la Villa Rabelais, 116, bd Béranger. Infos.

Bruxelles, 21 septembre. Discussion autour du onzième numéro du journal de correspondance anarchiste Avalanche (site Internet), à 19 h 30, au local d'Acrata, 32, rue de la Grande-Ile. Infos.

Lyon, 21 septembre. Rencontre-débat autour du livre Pax Neoliberalia (Editions iXe), un recueil d’articles de Jules Falquet en présence de l’auteure et de la féministe afro-dominicaine Ochy Curiel. A partir de 19 heures, à la librairie La Gryffe, 5, rue Sébastien-Gryphe, Lyon 7e. Site Internet.

Paris, 21 septembre. Rencontre-débat avec les initiatrices et initiateurs du journal Casse-rôle, nouveau journal féministe et libertaire, à 19 h 30, à la librairie du Monde libertaire, 145, rue Amelot, Paris 11e (M° République, Filles-du-Calvaire ou Oberkampf). Infos.

Paris, 21 septembre. Projection de Tetsuo (1988, 67 min, VOST), de Shinya Tsukamoto, « récit de la transformation physique du corps humain face aux nouvelles technologies ». A 19 h 30, aux Fleurs arctiques, 45, rue du Pré-Saint-Gervais, Paris 19e. Infos.

Marseille, 22 septembre. Présentation-discussion avec les auteurs et éditeurs de « Nous ne ferons pas marche arrière ! » Luttes contre la frontière franco-italienne à Vintimille, 2015-2017 (Niet ! Editions), à partir de 20 heures, à Manifesten, 59, rue Thiers, Marseille 1er. Facebook.

Paris, 22 septembre. Vernissage de l'exposition de Juan Chica Ventura « Portraits de femmes militantes espagnoles en 36-39 », à 18 h 30, à la librairie du Monde libertaire, 145, rue Amelot, Paris 11e (M° République, Filles-du-Calvaire ou Oberkampf).

Paris, 22 septembre. Présentation-débat de Camarade Lune (Cambourakis) en présence de l’auteure, Barbara Balzerani, à 19 heures, à la librairie Quilombo, 23, rue Voltaire, Paris 11e (M° Rue-des-Boulets ou Nation). Site Internet.

Paris, 23 septembre. Rencontres en chansons avec Mots et Musiques, concert avec Sabine Viret, à 17 heures, à la librairie du Monde libertaire, 145, rue Amelot, Paris 11e (M° République, Filles-du-Calvaire ou Oberkampf). Entrée : participation libre. Infos.

Paris, 23 septembre. Les éditions Libertalia, le collectif Questions de classe(s) et sa revue N’Autre école vous invitent à une rencontre (débat et lecture de textes) avec Véronique Decker, auteure de L’Ecole du peuple (Libertalia), de 18 heures à 19 h 30 au CICP, 21 ter, rue Voltaire, Paris 11e. Infos.

Saint-Jean-du-Gard (30), 23 septembre. A partir de 19 heures, à la bibliothèque-infokiosque, 152, Grand-Rue, Juan Carlos P. M. vient présenter Capitaine Polyvynile, El Ticher (Amore mio, Cody, Cody). La soirée se poursuivra avec une auberge espagnole, n'hésitez pas à amener plats succulents et boissons rares.

Paris, 24 septembre. Dans le cadre de ses ateliers de culture populaire, la CNT vous propose une conférence-débat sur l’autogestion et l’anarcho-syndicalisme : « Pratique syndicale révolutionnaire, l’autogestion dans un syndicat, pertinence de l’anarcho-syndicalisme aujourd’hui », à 14 heures, au 33, rue des Vignoles, Paris 20e (M° Avron ou Buzenval). Infos.

 

FOIRES AUX LIVRES,
EXPOSITIONS, COLLOQUES, RENCONTRES

Géographie. Le premier Colloque international des géographes et géographies anarchistes se tiendra, du 21 au 23 septembre, au centre d'études Cucine del Popolo de Massenzatico (près de Reggio Emilia, Emilie-Romagne, Italie). Il aura pour thème « Géographie, changement social et pratiques anti-autoritaires » et réunira de nombreux universitaires d'Europe, d'Amérique du Nord et d'Amérique du Sud. Site du colloque (en anglais). Voir également le blog du Réseau des géographes libertaires.

Fête du livre de Merlieux (02). Comme chaque année le groupe Kropotkine (Fédération anarchiste) participe à cet événement et vous invite le 23 septembre, dès 20 heures, à un repas champêtre à prix libre, au 8, rue de Fouquerolles (réservation au 03-23-80-17-09 ou par courriel : kropotkine02[at]riseup.net). Ce repas sera précédé par un « apérilivre » (offert par la commune) où vous pourrez écouter des lectures de textes d'auteurs présents à la Fête du livre. Dimanche 24 septembre, à 17 h 30, le groupe organise un débat autour de la grande distribution avec Christian Jacquiau. A la Bibliothèque sociale, 8, rue de Fouquerolles. Et, toute la journée, possibilité de se désaltérer à la buvette des Kropots et acheter des livres sur la table de presse. Sur place, on trouvera des bons de souscription pour les aider à financer L'Etoile noire, le nouveau local libertaire de Laon. Infos complémentaires.

Salon du livre libertaire de Cluny (71). Organisé par la CNT 71, le groupe libertaire 71 et le groupe La Vache noire, il aura lieu le 24 septembre, de 9 à 19 heures, salle des Griottons, rue des Griottons. Editeurs présents : L'Echappée, La Lenteur, Monde à l’envers, CNT-RP, Libertalia, Nada, Noir et Rouge, Acratie, Niet !, Asymétrie, Les Editions libertaires, Les Editions du Monde libertaire, Nuits rouges… Programme : à 10 h 30, Yves Meunier présentera son livre La Bande noire (L'Echappée) ; 11 heures, lecture de David Rougerie ; 14 heures, Aurélie Carrier pour Le Grand Soir (Libertalia) ; 15 heures, Guillaume Davranche pour Trop jeunes pour mourir (Libertalia) ; 16 heures, Forum sur les résistances actuelles. Entrée libre, buvette.

Festival Raccord(s). Les Editeurs associés organisent un salon du livre dédié à l’édition indépendante le dimanche 24 septembre, de 11 à 20 heures, au Forum de La Bellevilloise, 19-21, rue Boyer, Paris 20e (M° Gambetta ou Ménilmontant). Il s'agit d'« une manifestation plurielle, gratuite et pour tous, pour découvrir les catalogues et nouveautés d’une vingtaine d’éditeurs indépendants ». Programme.

Fête du livre. Les éditions Noir et Rouge vont mettre en vente des milliers de livres neufs et d’occasion (BD, romans, essais, livres d’art, d’histoire et de politique), parfois rares, épuisés et introuvables à prix d’occasion. Cela se passera le samedi 30 septembre, à partir de 10 heures, à l'EDMP, 8, impasse Crozatier, Paris 12e (M° Faidherbe-Chaligny).
Qu'on se le dise !

Fête de la Commune. « Tout ça n’empêche pas Nicolas qu’la Commune n’est pas morte ! » (Eugène Pottier) : Fête de la Commune, samedi 30 septembre, de 14 à 20 heures, place de la Commune-de-Paris, Paris 13e (M° Corvisart ou Place-d’Italie). Au programme : 14 heures, Riton la Manivelle et son orgue de Barbarie ; 15 heures, Nag’Air ; 16 heures, théâtre : Le Rendez-vous du 18 mars ; 17 heures, SGZAB ; 18 heures, intervention des Amies et Amis de la Commune de Paris-1871 ; 18 h 45, La Cascade (folk). Infos.

Sur le racisme. Avec « Nous et les autres. Des préjugés au racisme », le Musée de l’Homme veut donner des clés de compréhension et encourager la réflexion personnelle pour déconstruire les préjugés qui persistent dans les consciences… L’exposition s’appuie sur des études menées par des chercheurs en anthropologie, biologie, sociologie et histoire. Le public est ainsi invité à comprendre les mécanismes individuels et collectifs qui conduisent au rejet des « autres », et à prendre conscience des discriminations dans la société française aujourd’hui. Vidéo de présentation. Jusqu’au 8 janvier 2018, Musée de l’Homme, 17, place du Trocadéro, Paris 16e (M° Trocadéro). Ouvert tous les jours, sauf le mardi, de 10 à 18 heures. Billet : 12 euros (tarif réduit : 10 euros).

 

DIVERS

En vrac sur le Web (août). A l'occasion de la célébration officielle des 500 ans de la ville (Un été au Havre), une vidéo, se voulant burlesque et signée ODLH, évoque le boulevard Jules-Durand, du nom de cet anarcho-syndicaliste (1880-1926, Wikipédia) leader de la grève des dockers charbonniers en 1910. Faussement accusé de meurtre, il sera condamné à mort, puis réhabilité, avant de sombrer dans la folie à la suite de ces épreuves. On y parle de ce « petit syndicaliste illuminé », de la première de la pièce d'Armand Salacrou, de René Coty… mais on se garde bien d'aborder les conditions de travail et les raisons de la grève, les responsabiltés du patronat de l'époque et de la justice à ses ordres dans cette « affaire Dreyfus du pauvre ». On en apprend plus en visionnant la vidéo relatant l'inauguration par la Mairie de Paris, le 22 juin dernier, d'un square Jules-Durand dans le 14e arrondissement, répondant ainsi aux souhaits des Amis de Jules Durand. « Un autre regard sur l'anniversaire du Havre » (Paris-Normandie.fr) sera donné par des militants syndicaux et des artistes : « Un Havre de travailleurs et de luttes, un Havre de quartiers populaires, un Havre de contre-culture tant musicale que graphique. » Un ouvrage collectif d’interviews, nouvelles, dessins et photos, titré Le Havre - La Rebelle, publié par les éditions Libertalia, sera en vente à partir du 6 octobre (souscription auprès de l’union locale CGT au prix de 10 euros jusqu’au 10 septembre, au lieu de 15 euros). Cette sortie « marquera le lancement d’un week-end festif et revendicatif organisé à la Maison des syndicats. Au programme, une conférence théâtrale sur l’action syndicale de Jules Durand, un concert, ainsi que la projection de Mémoires d’un condamné ». Après l'inauguration (lire « En vrac » de juillet) d'une rue Bakounine à Saint-Imier (Suisse), un conseiller municipal socialiste, Pascal Holenweg, réclame une rue Luigi-Bertoni (1872-1947, biographie) à Genève : « Militant syndical, publiciste, éditeur, organisateur de grèves locales et de solidarités internationales concrètes, notamment avec les antifascistes italiens et les libertaires catalans, Luigi Bertoni est un personnage d’une rare cohérence politique. D’avoir été tout à la fois anarchiste, anticlérical, internationaliste, antifasciste et antistalinien, il n’aura jamais rien retiré que cette cohérence. Et c’est elle qu’il convient de saluer. » Pour répondre à Comprendredieu.com « qui prétend utiliser un argumentaire rationnel pour prouver l'existence de Dieu, ou du moins pour conclure qu'il est raisonnable de croire en son existence », un certain La Tronche en biais a enregistré une savoureuse « pastille » sur YouTube. Avec humour et logique, il démonte les sophismes et syllogismes, comparant entre autres les apports pratiques des sciences physiques et de la religion, répondant aux affirmations créationnistes sur l'origine de l'univers et de la vie… Une autre « pastille » s'attaque à l'athéisme dans le langage, ce qu'il est, ce qu'il n'est pas, passant en revue des notions telles que théisme et déisme, gnosticisme et agnosticisme, athéisme et panthéisme, etc. Offrant ainsi une révision ludique et pertinente. Bien d'autres vidéos de vulgarisation scientifique sur la religion sont disponibles (suaire de Turin, discours créationniste chrétien…). A consommer sans modération ! Les Editions du Coquelicot prévoient de publier à la fin septembre 20 ans dans les geôles franquistes (280 p. + cahier photos de 20 p.) de Joan Busquets Verges, traduit et préfacé par Renacer Soler, et ont lancé jusqu’au 15 septembre une souscription (18 euros, port compris, au lieu de 20 euros à parution). Infos et bon de commande. Né le 25 juillet 1928 à Barcelone, Joan Busquets Verges a adhéré à la Confédération nationale du travail (CNT) en 1944, alors qu'il était apprenti à l'usine Hispano-Suiza. En 1947, il réussit à franchir illégalement la frontière et prend contact avec le Mouvement libertaire espagnol (MLE) de Toulouse. L'année suivante, il rejoint un groupe de guérilleros qui assure le transport d'armes et réalise des sabotages de pylônes électriques et de voies ferrées. Il fera partie de plusieurs groupes clandestins avant d'être arrêté le 18 octobre 1949. Il est alors condamné par la cour martiale à la peine de mort, qui sera commuée en trente ans de prison en février 1950. Joan Busquets Verges ne sera libéré que le 18 octobre 1969. En 1977, il participe à la création de l'Association des prisonniers politiques de Franco en France. Au cours de sa vie, il a collaboré à plusieurs publications libertaires et, en 1998, a publié son autobiographie aujourd'hui traduite en français. Pour en savoir plus : Dictionnaire des guérilleros et résistants antifranquistes. Sur Paris-Lutte.info, une très belle évocation (parue initialement dans Alternative libertaire) de l'« affaire Ferrer », c'est-à-dire la mobilisation pour sauver le pédagogue Francisco Ferrer (1859-1909, biographie), victime de la vindicte de l'Eglise espagnole, finalement fusillé le 13 octobre 1909 dans les fossés de Montjuich. La colère gronde alors partout et, dans la capitale, la manifestation se transforme en émeute mémorable. Premier grand mouvement d'opinion humanitaire mondial, il donnera aussi lieu à la première manifestation pacifique autorisée (le 17 octobre 1909) en France. Actualité : pour tout savoir (ou presque) sur la réforme du travail envisagée par le gouvernement (CDI, négociations collectives, compte pénibilité…), on peut se référer à la « Foire aux questions sur le projet de loi Macron » établie par la CNT-F. Au programme : inversion totale de la hiérarchie des normes, fin du monopole syndical sur la négociation collective, permis de licencier à moindre coût… A lire de toute urgence avant la rentrée !

Des nouvelles des CIRA. Le dernier bulletin (n° 73, mai, 58 p.) du Centre international de recherche sur l'anarchisme (CIRA) de Lausanne (Suisse) vient de paraître (à télécharger). Au sommaire : un très intéressant « Rapport d'activités et bilan de la dernière décennie » qui détaille le fonctionnement du centre et les difficultés rencontrées, un article sur « La pensée politique d'Adhémar Schwitzguébel » (biographie), une présentation des Archives Autonomie, un hommage à Amedeo Bertolo (1941-2016) et une liste des périodiques reçus et des ouvrages catalogués. Fondé à Genève en 1957 (plaquette de présentation, le CIRA fêtera cette année ses soixante ans. Ne bénéficiant d'aucune subvention, on peut soutenir ses activités en devenant membre (cotisations). Le CIRA Marseille lance, quant à lui, un appel à la solidarité pour s'agrandir et stocker toutes ses archives actuelles et à venir. « Grâce à des dons, nous avons pu mener à bien l'achat d'une annexe. Il s'agit d'un ancien entrepôt de 70 m2 qui se trouve à peine à 100 mètres du local du 50 de la rue Consolat. Il faut maintenant le remettre en état. (…) Afin de financer ces travaux, nous lançons un appel à la souscription financière : il nous faut trouver au moins 6 000 euros. » Les chèques sont à libeller à l'ordre de « Les Acrates » et à envoyer au CIRA.

Retour
en haut

 fleche haut
 fleche bas