Archives

DERNIÈRE MISE Á JOUR : 26 FÉVRIER

Recharger la page


 

 


PARUTIONS

BANCE Pierre
Un autre futur pour le Kurdistan ? [« Municipalisme libertaire et confédéralisme démocratique »], Noir et Rouge, Paris, 300 p., 20 euros (février) infos

BARANCY Olivier
Misère de l’espace moderne [« La production de Le Corbusier et ses conséquences »], Agone, Marseille, 168 p., 14 euros (janvier) infos

BERKMAN Alexander
Le Mythe bolchevik. Journal, 1920-1922 (rééd.), trad. de Pascale Haas, préf. de Miguel Abensour et Louis Janover, Klincksieck, coll. Critique de la politique, Paris, 450 p., 23,90 euros (février) infos

BÖSIGER André
Souvenir d’un rebelle [« Soixante ans de lutte d’un libertaire jurassien »] (rééd.), avec la collaboration d’Alexandre Skirda, prés. par Marianne Enckell et Ariane Miéville, dessins de Jean-Pierre Ducret, coéd. Atelier de création libertaire - CIRA, Lyon-Lausanne, 120 p., 10 euros (janvier) infos

CHOMSKY Noam
De la guerre comme politique étrangère des Etats-Unis (4e éd., revue et augm.), prologue de Howard Zinn, trad. de l’anglais par Frédéric Cotton (et Celia Izoard), Agone, Marseille, 304 p., 12 euros (janvier) infos

COLLECTIF
100 portraits contre l'Etat policier,
coord. par Cases rebelles, Syllepse, coll. Arguments et mouvements, Paris, 280 p., 10 euros (février) infos
Chômage, précarité : halte aux idées reçues !,
coord. par Jean-Francois Yon, préf. de Ken Loach, Les Editions de l’atelier, Ivry-sur-Seine, 240 p., 10 euros (janvier) infos
Murs populaires [« Tags du mouvement contre la loi travail »], slogans compilés et mis en perspective par Alexandre Chenet, Guillaume et Jules Justo, et Antonin Sabot, Editions CNT-RP, Paris, 150 p., 10 euros (décembre) infos
Rêves et passions d’un chercheur militant [« Mélanges offerts à Ronald Creagh »], Atelier de création libertaire, Lyon, 288 p., 18 euros (janvier) infos
La Sécurité sociale une institution pour l'écologie ?,
actes du colloque, Paris, mai 2016, sous la dir. de Denis Bayon et Fabrice Flipo, Atelier de création libertaire, coll. Critique de l’économie, Lyon, 144 p., 12 euros (janvier) infos

COLLECTIF L'ESCAPADE
Milot l'incorrigible [« Parcours carcéral d’un jeune insoumis à la Belle Epoque  »], Niet ! Editions, Toulouse, 160 p., 8 euros (décembre) infos

ERICA FRATERS
La Désobéissance civile des réfractaires non-violents à la guerre d’Algérie, Les Editions libertaires, Saint-Georges-d’Oléron, 33 p., 6 euros (février) infos

FRY Varian
Livrer sur demande... [« Quand les artistes, les dissidents et les Juifs fuyaient les nazis (Marseille, 1940-1941) »] (rééd.), trad. de l’anglais par Edith Ochs, postf. de Charles Jacquier, Agone, Marseille, 504 p., 15 euros (février) infos

GELABERTÓ Joan Carle
Histoire de la révolte en Catalogne [« Luttes et révoltes antiseigneuriales et anti-étatiques aux époques médiévale et moderne »], Editions de la Roue, La Taillade, 11150 Villasavary, 160 p., 12 euros (février) infos

JUAN Salvador
Sociologie d’un génie de la poésie chantée : Georges Brassens, Le Bord de l’Eau, Lormont (33), 220 p., 18 euros (janvier) infos

LEVARAY Jean-Pierre
Je vous écris de l’usine (rééd. poche), préf. de Hubert Truxler dit « Marcel Durand », Libertalia, Paris, 420 p., 10 euros (janvier) infos

L’OUVRIER
Une expérience militante révolutionnaire, Acratie, La Bussière (86), 276 p., 13 euros (décembre) infos

MBOLELA Emmanuel
Réfugié. Une odyssée africaine, Libertalia, coll. Poche, Paris, 264 p., 10 euros (février) infos

PHÉLINE Christian, SPIQUEL-COURDILLE Agnès
Albert Camus, militant communiste. Alger, 1935-1937, suivi d'une correspondance entre Amar Ouzegane et Charles Poncet (1976), Gallimard, coll. Hors série Connaissance, Paris, 400 p., 25 euros (février) infos

PRAZ Narcisse
Le Petit Livre rouge de la laïcité [« Manifeste satirique antireligieux… toutes croyances confondues »], Les Editions libertaires - La Libre Pensée, Saint-Georges-d’Oléron - Paris, 185 p., 13 euros (décembre) infos

RUSSELL Bertrand
Idéaux politiques, présenté et traduit de l’anglais par Normand Baillargeon et Chantal Santerre, Ecosociété, coll. Retrouvailles, Montréal (Québec, Canada), 112 p., 15 euros (janvier) infos

SCHINDLER Patrick
Contingent rebelle [« Récit d’un réfractaire au service militaire dans les années 1970 »], L’Echappée, Paris, 192 p., 17 euros (février) infos

SIDI MOUSSA Nedjib
La Fabrique du musulman [« Essai sur la confessionnalisation et la racialisation de la question sociale »], Libertalia, Paris, 160 p., 8 euros (janvier) infos

SKIRDA Alexandre
Kronstadt 1921 [« Soviets libres contre dictature de parti »] (rééd.), Spartacus, Paris, 376 p., 23 euros (février) infos

SOMMERMEYER Pierre
Mémoires sans frontières [« D’un pays l’autre, 1907-2017 »], Les Editions libertaires, Saint-Georges-d’Oléron, 193 p., 15 euros (février) infos

TEN-DOESSCHATE Petra
Courbet, épistolier – 24 lettres inédites, Les Presses du réel, Dijon, 104 p., 12 euros (janvier) infos

THOREAU Henry David
Walden (rééd., poche), trad. de Brice Matthieussent, préf. de Jim Harrison, notes et postf. de Michel Granger, Le Mot et le reste, 372 p., 9,90 euros (février) infos

TROYAS Alain, ARRAULT Valérie
Du narcissisme de l'art contemporain, L’Echappée, Paris, 368 p., 20 euros (février) infos

ZANCARINI-FOURNEL Michelle
Les Luttes et les rêves [« Une histoire populaire de la France de 1685 à nos jours »], Zones, Paris, 996 p., 28 euros (décembre) infos

 

REVUES

Alternative libertaire (n° 269, février, 20 p., 3 euros, sommaire) dénonce le citoyennisme dans sa volonté de régénérer la vieille social-démocratie et de créer un nationalisme de gauche. Analyse des thèses économiques des Friot, Harribey et Lordon… et des « risques d’une dérive souverainiste » (lire, entre autres, « Le jeu dangereux de Mélenchon »). A signaler aussi : « Economie coopérative : la voie du Rojava », « Syrie : après Alep, contre tous les tyrans » et, il y a 80 ans, « Le mouvement libertaire français et la révolution espagnole ». S’abonner et accéder aux archives.

Bulletin CNT Solidarité ouvrière (n° 19, février, 4 p., à télécharger) : analyse des résultats des élections dans les très petites entreprises (TPE) dont la participation s’est établit à 7,35 %, d’où une urgence de syndicalisation dans ce secteur ; un deuxième congrès dans la continuité ; entretien avec la section Disney : un syndicat de combat au royaume de Mickey… Site Internet.

Classes en lutte (n° 174, février, recto-verso, à télécharger), le Bulletin de la fédération CNT des travailleurs-euses de l’éducation (site Internet), appelle à lutter contre le livret scolaire numérique : « La mise en place du livret scolaire unique numérique (LSUN) du CP à la 3e se fait dans la discrétion la plus absolue. Si le ministère vante “sa simplicité et sa précision”, il oublie d’en préciser les vrais enjeux : un contrôle social accru et une mise au pas des pédagogies alternatives. » Lire aussi et diffuser l’argumentaire au format affiche.

Le Combat syndicaliste (n° 420, février, 24 p., 2 euros, sommaire), mensuel de la Confédération nationale du travail (CNT-F), consacre son dossier au « mirage de l’autoentreprenariat » et retourne à Calais trois mois après l’évacuation du camp des migrants. Et toujours des pages fournies à l’international (« Liberté pour Mumia ! », pays Basque, Maroc, Mexique) et à la culture. Le numéro de janvier est disponible en ligne.

Courant alternatif (n° 267, février, 32 p., site Internet, disponible par abonnement), mensuel de l'Organisation communiste libertaire (OCL), aborde le soutien aux migrants dans la vallée de La Roya et à Caen, et la mort de Denko, mineur isolé malien, à Châlons-en-Champagne. A l’international, « Renault s’illustre par son mépris des salarié(e)s » en Turquie, contestation de « la prise de pouvoir de Donald Trump », France-Libye et Irak. En mémoire, la révolution de 1905 en Russie, « les racines d’Octobre 1917 ». Sommaire complet et édito.

Courant alternatif (hors-série, 48 p., 5 euros, site Internet) consacre un numéro spécial à « 1982 - 2016, 35 ans de luttes sociales » et passe en revue huit périodes qui ont marqué l’histoire sociale et politique du pays : 1978-1984, luttes dans la sidérurgie ; 1986-1988, apparition des coordinations ; 1995, mouvement social contre le plan Juppé ; décembre 1997-1998, mouvement des chômeurs ; 2003, contre la réforme des retraites (projet Fillon) ; 2005-2006, contre le contrat première embauche (CPE) et émeutes des banlieues ; 2010, contre la réforme des retraites (loi Woerth) ; 2016, mouvement contre la loi travail et son monde. Plus d’infos. A commander (chèque à l’ordre de La Galère) à OCL, c/o Egregore, BP 81213, 51058 Reims Cedex (courriel : oclibertaire[at]hotmail.com) ou en s’abonnant : 30 euros (10 numéros par an + hors-séries).

Merhaba Hevalno (n° 12, 23 février, 20 p., prix libre, à télécharger), mensuel sur le Kurdistan, fête sa première année de parution (édito). Au sommaire : des nouvelles de Diyarbakir ; Dilek Öcalan, objet d’un mandat d’arrestation ; l’inefficacité de l’armée turque en Syrie ; une coopérative de femmes au Rojava ; les conséquences des divisions partisanes des forces armées dans la région kurde d’Irak… et des infos culturelles.

Le Monde libertaire (n° 1785, du 3 février au 3 mars, 76 p., 5 euros, sommaire) semble se lancer dans un pari fou en affirmant « 2017 : toujours antimilitaristes ! » tant le sujet est « has been » alors que la France bat des records de vente en armements et prolonge les campagnes de « pacification ». Et pourtant, il y a beaucoup à dire sur le passé (refus de la conscription, résistance aux guerres), les années 70 (objection, insoumission) et sur les luttes actuelles (Union pacifiste, Désobéissants, chorales, contre le nucléaire…). Demain, peut-être le retour d’un service militaire (plus ou moins édulcoré) et toujours la violence envers les femmes (en temps de guerre ou de paix). Ce riche dossier se conclut par un portfolio façon « danse macabre » de Nemo. Pages culturelles fournies et un intéressant article sur le « Sexisme en médecine » complètent le numéro. Pour l’actualité immédiate et s’abonner, se référer au site Internet du journal.

N'Autre école (n° 5, hiver 2016-2017, 100 p., 5 euros, abonnement : 5 n° pour 25 euros), la revue de Questions de classe(s), a changé de format, de maquette et a augmenté sa pagination. Elle consacre un important dossier « Extrêmes droites contre éducation » au décryptage des thématiques réactionnaires (histoire, culture, laïcité…), à la réalité de la gestion des communes Front national, établissant une cartographie de la nébuleuse des « réac-publicains » et envisageant des pistes afin de reprendre l’initiative. Pour découvrir les premières pages du numéro, l’édito et le sommaire... Commande et abonnement en ligne.

Le Poing (n° 10, février, 2 p., prix libre, à télécharger), « apériodique libertaire d'Amiens et d'ailleurs », est réalisé par le groupe Alexandre-Marius-Jacob (FA) et ses sympathisant-e-s. Répression au tribunal, Paris dévore sa banlieue, la musique du tonfa, lieux ouverts et rapidement clos, le potager des Lentillères, Asimov et Friot composent son sommaire éclectique.

 

TEXTES MIS EN LIGNE

COLLECTIF
Les Bulgares parlent au monde, Commission d'aide aux antifascistes de Bulgarie, Paris, s.d. (1949), 44 p. [PDF]

La Bulgarie, nouvelle Espagne, Commission d'aide aux antifascistes de Bulgarie, Paris, s.d. (1948), 26 p. [PDF]

GOMEZ-PELÁEZ Fernando
Santiago Carrillo ou L’Histoire falsifiée, éd. Noir - Groupe 1er-Mai, Genève-Annecy, s.d. (1977), 39 p. [PDF]

GROUPE COMMUNISTE LIBERTAIRE DE NANCY
Mouvement des soldats. Antimilitarisme et lutte de classes, Editions « L », Paris, 1977, 46 p. [PDF]

HEM DAY
Francisco Ferrer. L’Homme, la Escula moderne, ses idées, son idéal… éd. Pensée et Action, Paris-Bruxelles, 1959, 36 p. [PDF]

 

RÉUNIONS-DÉBATS

Nantes (44), 1er mars. Le groupe anarchiste des Bons Enfants (GABE) vous invite à une projection-débat autour du film Ni vieux ni traîtres (2006, 93 min) de P. Carles et G. Minangoy, à propos de l’histoire et des actions du groupe Action directe (1979-1987). A 19 h 30, au local B17 (au fond de la 2e cour), 17, rue Paul Bellamy. Facebook.

Paris, 1er mars. Le groupe région parisienne de la Coordination des groupes anarchistes (CGA) propose une rencontre, à 19 heures, au CICP, 21 ter, rue Voltaire, Paris 11e, pendant laquelle nous développerons notre conception de l’anarchisme social ainsi que notre projet de société, avant d’en débattre tou-te-s ensemble. Site Internet.

Paris, 1er mars. « Soirée Questions de classes » autour du dernier numéro de la revue N’autre école : « Extrême(s) droite(s) contre éducation, éducation contre extrême(s) droite(s) », à 19 heures, au Lieu-Dit, 6, rue Sorbier, Paris 20e. Plus d’infos.

Strasbourg (67), 2 mars. Conférence-débat « Le genre de la violence dans la gouvernance néolibérale » avec Jules Falquet, maîtresse de conférences à l'université Paris-Diderot, de 17 à 19 heures, amphi Viaud, faculté de psychologie, 10, rue Goethe. Infos.

Paris, 2 mars. Conférence-débat « Travail : de l’automation à la révolution numérique », avec Jean-François Bolzinger et Pierre Cours-Salies, à l'occasion de la réédition du livre de Pierre Naville, Vers l'automatisme social ? (Syllepse). A 19 heures, au Maltais rouge, 40, rue de Malte, Paris 11e (M° République ou Oberkampf). Infos.

Paris, 3 mars. Concert La Rabia (site Internet), à 20 h 30, organisé par le groupe La Révolte (Fédération anarchiste) à la librairie du Monde libertaire, 145, rue Amelot, Paris 11e (M° République, Filles-du-Calvaire ou Oberkampf). Prix libre. Infos.

Perpignan (66), 3 mars. Conférence-débat : « Electoralisme, parlementarisme, Etat sont les faces d’un même dé pipé, celui qui consiste à priver les individus de toute capacité de décider directement, de manière autonome, sans intermédiaire ». A 18 h 30, Librairie Infos, 2 bis, rue Théodore-Guiter (près de la place des Poilus). Organisée par le groupe anarchiste Puig-Antich de l’Organisation anarchiste (OA). Site Internet.

Reims (51), 3 mars. La CNT-SO organise à partir de 18 h 30, au Théâtre du chemin vert, place du 11-Novembre, une soirée autour de la mémoire de la révolution sociale espagnole de 1936-39 avec une conférence-débat de Franck Mintz, suivie d’une évocation littéraire et musicale. Infos.

Limay (78), 4 mars. Présentation-débat, à 15 heures, « Comprendre les violences à la lumière des inégalités sociales », avec Irène Pereira, sociologue, organisée par l’Université populaire 78 à la librairie La Nouvelle Réserve, 5, rue du Maréchal-Foch. Site Internet.

Limoges, 4 mars. A 20 h 30, « Espagne 36, du passé faisons notre rage », spectacle musical et chants révolutionnaires, à l’Espace Noriac, 10, rue Jules-Noriac. Prix libre. Plus d’infos.

Marseille, 4 mars. Dans le cadre de ses causeries mensuelles, le Centre international de recherches sur l’anarchisme vous convie à assister à la conférence de Till Roeskens sur « Gustav Landauer, un prophète des communes libres », à partir de 17 heures, au CIRA, 50, rue Consolat, Marseille 1er. Site Internet.

Paris, 4 mars. Festival Femmes de paroles avec Mots et Musiques, concert avec Juja Lula (site Internet), à 17 h 30, à la librairie du Monde libertaire, 145, rue Amelot, Paris 11e (M° République, Filles-du-Calvaire ou Oberkampf). Participation libre.

Rémy (60), 4 mars. Sur l'invitation de la librairie Graines de mots, Jacques Baujard présentera l'œuvre de Panaït Istrati à partir de 17 heures au bistrot de pays Le Tire-Bouchon, 535, rue de Noyon.

Frangy (74), 4 mars. A l'occasion d'une soirée-débat, Pierre Bitoun et Yves Dupont présenteront Le Sacrifice des paysans (L’Echappée) à partir de 19 heures à la Ferme des hauts de Marlioz, 320, route de l'Eglise.

 

FOIRES AUX LIVRES,
EXPOSITIONS, COLLOQUES, RENCONTRES

Histoire sociale. L’Institut CGT d’histoire sociale, en partenariat avec la librairie Folies d’encre à Montreuil (93), organise les 1er et 2 mars le premier salon du livre d’histoire sociale dans le patio Georges-Séguy à la Bourse nationale du travail de la CGT, 263, rue de Paris, Montreuil. Le salon sera ponctué par deux débats autour de l’histoire et de la création littéraire le mercredi après-midi et le jeudi matin. Site Internet.

Semaine(s) anticoloniale(s). A Paris et dans plusieurs autres villes de France, se tiendra à partir du 21 février (plus d'infos) toute une série de rencontres, expositions et projections à propos du fait colonial et des discriminations post-coloniales. Les 4 et 5 mars, Salon anticolonial (entrée solidaire : 2 euros) à La Bellevilloise, 21, rue Boyer, Paris 20e (M° Ménilmontant ou Gambetta) : rencontres-débats, animations, espace librairie, stands de la solidarité internationale… On y décernera également le prix du colonialiste de l’année et le prix du livre anticolonial. Programme complet.

Printemps du Maitron. Une journée consacrée au dictionnaire biographique Le Maitron (site Internet) se déroulera le 22 mars, de 14 à 22 heures, dans le grand amphithéâtre de la Sorbonne, 47, rue des Ecoles, Paris 7e, en présence de nombreux intervenants. A noter : 15 heures, « La figure de James Guillaume et la question de l’émancipation par les savoirs » par Charles Heimberg ; 17 h 30, « Les acteurs de 1968 », par Boris Gobille, Xavier Vigna et Paul Boulland. Plus d'infos.

Livre libertaire. De 14 à 21 heure, le 25 mars, se tiendra à Rouen un salon du livre libertaire (entrée libre) à la Halle aux toiles, place de la Haute-Vieille-Tour. Débats : à 15 heures, avec Claire Auzias, coauteure avec Annik Houel de La Grève des ovalistes (Lyon, juin-juillet 1869) (Atelier de création libertaire) ; à 16 h 30, avec Gregory Chambat autour de son livre L’Ecole des réac-publicains (Libertalia) ; à 18 heures, avec Jean-Pierre Tertrais, auteur de Jusque-là tout va bien (Les Editions libertaires). Et, à 19 h 30, apéro musical avec Bonny (chansons folk).

« Présumées coupables ». Les Archives nationales organisent jusqu’au 27 mars, à l’Hôtel de Soubise, 60, rue des Francs-Bourgeois, Paris 3e, une exposition qui veut « restituer la voix des femmes à travers les pièces de procédure de la fin du Moyen Age au XXe siècle ». Elle « privilégie cinq archétypes : la sorcière en Europe aux XVIe-XVIIe siècles, l'empoisonneuse, l'infanticide, la pétroleuse de la Commune de Paris et, enfin, la traîtresse incarnée le plus souvent par la femme tondue lors de la Libération ». Présentation et infos pratiques. Visite virtuelle.

Pacifisme en Belgique. Le Mundaneum (site Internet), 76, rue de Nimy, à Mons (Belgique), organise jusqu’au 14 mai une exposition « Et si on osait la paix ? Le pacifisme en Belgique d’hier à aujourd’hui » regroupant quelques trois cents documents (affiches, photographies, images animées…), dont beaucoup d’originaux rares. Plus d’infos. Pendant toute la durée de l’exposition des animations (colloques, conférences, débats, spectacles théâtraux) se tiendront autour de cette même thématique. Possibilité de visites pédagogiques (dossier pour les enseignants). Exposition disponible en français, néerlandais et allemand. Prix : 6, 4 ou 2 euros. En parallèle, une Rétrospective triennale internationale de l’affiche politique a lieu également.

 

DIVERS

En vrac sur le Web (février). La municipalité de Madrid vient d'accepter, sur proposition du groupe municipal Ciudadanos (info Wikipédia), qu'une rue de Madrid porte le nom du dernier maire de la capitale de l'Espagne républicaine – c'était le seul qui n’en avait pas –, l'anarchiste Melchor Rodríguez García. Sur son blog hébergé par Médiapart, Toni Cardonna rappelle le souvenir de cet homme oublié qui fut l’« honneur de l’anarchisme » (lire l'article). Militant de la CNT et de la FAI, nommé délégué général aux prisons, cet humaniste sauvera durant la guerre civile de nombreux civils et prisonniers en butte aux actes de vengeance du camp républicain, répondant ainsi à la terreur et aux massacres fascistes. Emprisonné à la chute de Madrid, il renoue ensuite avec le mouvement libertaire qui continue la lutte et effectue plusieurs séjours en prison. « Le 14 février 1972 dans le cimetière madrilène de San Justo, des centaines de personnes se pressent pour un dernier hommage à Melchor, des gens de tous bords politique, des militants courageux sortis de la clandestinité, et des officiels du régime, tous réunis. C'était une trêve, une parenthèse unique dans cette guerre qui n'était toujours pas terminée. » Le Centre international de recherches sur l’anarchisme (CIRA) de Lausanne a récemment édité un bulletin (n° 72, automne 2016, 54 p., à télécharger). Outre son rapport d’activité pour l’année écoulée et la liste des ouvrages et documents électroniques catalogués en 2015, il présente une passionnante réflexion (en français et en anglais) sur la numérisation des documents archivés. Cette « nouvelle quête du Graal » – effet de mode ? – présente des avantages et des inconvénients, et pose surtout de multiples problèmes à résoudre avant de se lancer. Que numériser (nécessité d’un inventaire détaillé, comment trouver une information lorsque la numérisation est effectuée) et de quelle façon (quelle[s] technique[s] faut-il adopter, la sauvegarde, comment les fichiers vont-ils vieillir, les techniques employées ne seront-elles pas obsolètes à l’avenir, faut-il compresser ou non, quelles sont les pertes d’information par rapport à l’original…) ? Mais encore : quelles sont les priorités, faut-il numériser des lots entiers, doit-on recourir à des prestataires extérieurs (élaboration d’un cahier des charges), pour éviter les efforts inutiles n’est-il pas nécessaire de travailler en réseau et d’annoncer ses projets, quelle mise à disposition (en ligne et sur place), quels sont les droits juridiques à connaître ?… Vaste sujet ! La quatrième édition du Guide d’autodéfense numérique est parue (consulation et téléchargement), on y trouve des « éléments de compréhension de l’outil informatique et de ses failles, des éléments de réflexion permettant d’élaborer et de mettre en place des “politiques de sécurité” et des outils permettant à quiconque d’apprendre et de répandre des pratiques de protection appropriées à chaque situation ». Elle prend « en considération les révélations concernant l’état actuel de la surveillance numérique ainsi que les dernières évolutions légales et techniques – et notamment les nouvelles versions des systèmes d’exploitation libre Debian et Tails ». On peut précommander Le Cordonnier d’Alicante. Mémoires d’un militant de l’anarchisme espagnol (1889-1948) de Manuel Sirvent Romero (300 p., 15 euros), édité par les Editions CNT-RP, qui sera disponible en librairie et par correspondance le 12 mai prochain. Quelques jeunes historiens, heurtés par la façon dont les hommes politiques utilisent, détournent et instrumentalisent le passé, s’expriment en vidéo pour démonter leurs grosses ficelles, leurs erreurs, leurs mensonges et leurs récupérations. Il s’agit d’History (avec l’aide de Malo) qui s’exprime à la fois sur YouTube et sur le site Veni Vidi Vici et de l’équipe de JVH-MM, dénonçant plus particulièrement les raccourcis et falsifications historiques des jeux vidéo. Des premiers, on pourra entre autres savourer « Comment Sarkozy (et les autres) détournent l'Histoire » ou « Stéphane, roi de l'Audimat » sur la façon dont la télévision raconte l’histoire. Des seconds, citons « Charles Martel et la bataille de Poitiers » ou « Seconde Guerre mondiale et tabous vidéoludiques ». A déguster sans modération. Le DVD (version longue, 2 x 90 min) du très intéressant documentaire Ni Dieu ni maître. Une histoire de l'anarchisme est maintenant en vente dans les bonnes librairies (35 euros, ARTE boutique). Il contient, par rapport à la version télévisée (2 x 60 min) qui attend toujours son passage sur ARTE (lire « en vrac » de novembre), des compléments sur Mujeres libres, l’anarchie en Mandchourie, l’affaire Schwartzbard (le libertaire qui a assassiné le nationaliste ukrainien Petlioura, responsable de pogroms) et un entretien avec Noam Chomski. L’équipe des rédactrices et rédacteurs du Maitron des anarchistes (« Dictionnaire biographique du mouvement libertaire francophone ») a lancé un appel aux bonnes volontés pour contribuer à la mise à jour du dictionnaire en ligne. Il s’agit de fouiller les greniers et les tiroirs pour découvrir de vieux papiers, de partir à la conquête des archives départementales pour retrouver des traces d’activités ou des personnes se déclarant libertaires. Pour finir, sachez que la 8e édition du Salon du livre libertaire organisé par la Fédération anarchiste aura lieu les 22 (de 11 à 20 heures) et 23 avril (de 11 à 16 heures) à l’Espace d’animation des Blancs-Manteaux, 48, rue Vieille-du-Temple, Paris 4e. Au programme : des rencontres avec de nombreux auteur-es et éditeurs libertaires, des projections de films suivis de débats autour des luttes, Radio-Libertaire en direct durant les deux jours, un bar et une restauration légère (vegan et carnée), entrée à prix libre… Contact : SLL, 145, rue Amelot, 75011 Paris - courriel : salon.libertaire.2017(at)gmail.com - tél. : 01-48-05-34-08. Une page Facebook et un blog donneront régulièrement des informations sur l’avancée de l’organisation.

Retour
en haut

 fleche haut
 fleche bas