Archives

DERNIÈRE MISE Á JOUR : 16 OCTOBRE

Recharger la page


 

 


PARUTIONS

BAGGE Peter
Femme rebelle [« L'histoire de Margaret Sanger »] (BD), Nada-Editions, Paris, 112 p., 18 euros (septembre) infos

BRESOLIN Alessandro
Albert Camus, l’union des différences [« Le legs humain et politique d’un homme en révolte »], préf. d'Agnès Spiquel, Presse fédéraliste, coll. Textes fédéralistes, s.l., 312 p., 23 euros (septembre) infos

BRYANT Louise
Six mois rouges en Russie [« Récit d’un témoin direct en Russie avant et pendant la dictature prolétarienne (1917-1918) »], trad. par José Chatroussat, Libertalia, coll. Poche, Paris, 372 p., 10 euros (septembre) infos

CARR Nicholas
Remplacer l'humain [« Critique de l'automatisation de la société »], trad. de l'anglais (Etats-Unis) par Edouard Jacquemoud, L'Echappée, Paris, 272 p., 19 euros (septembre) infos

CAUMIÈRES Philippe, TOMÈS Arnaud
Pour l'autonomie [« La pensée politique de Castoriadis »], L'Echappée, Paris, 240 p., 18 euros (septembre) infos

CHUZEVILLE Julien
Un court moment révolutionnaire [« La création du Parti communiste en France (1915-1924) »], Libertalia, Paris, 536 p., 20 euros (septembre) infos

COLLECTIF
Calais, face à la frontière
[« Textes & entretiens »], Niet ! Editions, Toulouse, 256 pages, 7 euros (septembre) infos
La Fabrique scolaire de l’histoire [« nouv. éd. entièrement refondue »], sous la dir. de Laurence De Cock, préf. de Suzanne Citron, Agone, coll. Passé & Présent, Marseille, 216 p., 15 euros (août) infos
Guide d'autodéfense numérique
(5e éd.), Tahin Party, Lyon, 487 p., 15 euros (septembre) infos
Liberté pour tous
[« Une lutte contre la machine à expulser (Paris, 2006-2011) »], Mutines Séditions, Nancy, 322 p., 8 euros (août) infos

DENEAULT Alain
Le Totalitarisme pervers [« D’une multinationale au pouvoir »], Rue de l'échiquier, Paris, 114 p., 13 euros (septembre) infos

DOMI, DRUILHE
Vive les décroissants, préf. de Jean-Philippe Fleury, L'Echappée, Paris, 240 p., 24 euros (octobre) infos

FILIPPI Bruno
J’ai rêvé d’un monde en flamme tourbillonnant dans l’infini, L’Assoiffé, Marseille, 145 p., 6 euros (septembre) infos

FOSCHINI Lorenza
La Princesse de Bakounine, trad. de l'italien par Karine Degliame-O'Keeffe, Quai Voltaire, Paris, 224 p., 20 euros (septembre) infos

GALLANDIER Matt, IBO Sébastien
Temps obscurs [« Nationalisme et fascisme en France et en Europe »], Acratie, La Bussière (86), 164 p., 13 euros (août) infos

GARFÍA Juan José
Adiós prisión [« Récits des évasions les plus spectaculaires »], L’Assoiffé, Marseille, 85 p., 6 euros (septembre) infos

GIRAUD Daniel
Tao et anarchie, illust. de François Matton, Almora, Paris, 96 p., 12 euros (septembre) infos

GOLDMAN Emma
L'Agonie de la révolution [« Mes deux années en Russie (1920-1921) »], trad. de l'anglais, prés. et annoté par Etienne Lesourd, Les Nuits rouges, Paris, 336 p., 15 euros (septembre) infos

HENRY Émile
Coup pour coup (rééd.), L’Assoiffé, Marseille, 119 p., 6 euros (septembre) infos

HUGRÉE Cédric, PÉNISSAT Etienne, SPIRE Alexis
Les Classes sociales en Europe [« Tableau des nouvelles inégalités sur le vieux continent »], Agone, Marseille, 272 p., 19 euros (octobre) infos

KAMINSKI Hanns-Erich
Bakounine. La vie d'un révolutionnaire (rééd., poche), La Table ronde, coll. La Petite Vermillon, Paris, 416 p., 8,70 euros (septembre) infos

LE MAQUIS Lucia
« Nous ne ferons pas marche arrière ! » [« Luttes contre la frontière franco-italienne à Vintimille, 2015-2017 »], Niet ! Editions, Toulouse, 156 p., 7 euros (septembre) infos

LENOIR Hugues
La Commune de Paris et l'éducation [suivi de « James Guillaume, pionnier d'une pédagogie émancipatrice » et d'« Ecrits et pensées libertaires »], Les Editions du Monde libertaire, Paris, 150 p., 9 euros (septembre)

MAUVAISE TROUPE
Constellations [« Trajectoires révolutionnaires du jeune 21e siècle »] (rééd.), L'Eclat (site), coll. Poche, Paris, 894 p., 12 euros (septembre) infos
Saisons – nouvelles de la zad,
L'Eclat (site), coll. Premiers secours, Paris, 104 p., 6 euros (septembre) infos

NASSAR Ibrahim, MAJED Nassar
Seulement 10 mètres. Nouvelles de Palestine, trad. de Mari Otxandi, Editions CNT-RP, Paris, 158 p., 10 euros (octobre) infos

PEIRATS José
La CNT dans la révolution espagnole [premier vol. de trois tomes], Noir et Rouge, Paris, 524 p., 22 euros (octobre) infos

REED John
10 jours qui ébranlèrent le monde, rééd. dirigée par Julien Bordier, Nada-Editions, Paris, 704 p., 22 euros (septembre) infos

REY Benoist
Les Egorgeurs (rééd.), Les Editions libertaires, Saint-Georges-d'Oléron, 63 p., 10 euros (août) infos

RICHARD Jean-Claude
Diony coop [« Des coopératives alimentaires autogérées dans le 9-3. Apprendre en faisant »], Les Editions libertaires, Saint-Georges-d'Oléron, 79 p., 4,5 euros (août) infos

SCAHILL Jeremy, avec l'équipe
de The Intercept

La Machine à tuer [« La guerre des drones »], avant-propos d'Edward Snowden, postf. de Glenn Greenwald, trad. de l'anglais par Paulin Dardel, Lux éditeur, Québec (Canada), 208 p., 18 euros (septembre) infos

SOMMERMEYER Pierre
Face à la guerre, Les Editions libertaires, Saint-Georges-d'Oléron, 51 p., 8 euros (septembre) infos

THOREAU Henry David
Marcher (rééd.), postf. de Michael Granger, trad. de Nicole Mallet, Le Mot et le reste, Marseille, 96 p., 3 euros (août) infos
Teintes d’automne (rééd.), Le Mot et le reste, Marseille, 96 p., 3 euros (août) infos

 

EN TÉLÉCHARGEMENT

COLLECTIF
Les Gestes à adopter en manif, Medic Action, s.l., 34 p. (septembre) à télécharger
Guide d'autodéfense numérique
(5e éd.), Tahin Party, Lyon, 487 p. (septembre) à télécharger
La Machine de guerre Macron
[« Un danger de régression sociale, politique et anthropologique inédit depuis les années 1940 »], s. éd., s.l., 29 p. (août) à télécharger
Nous ne voulons plus attendre [« Des mots sur une volonté de tout détruire, pour ne rien reconstruire… »], Tendresse et vandalisme (nomades), s.l., 68 p. (octobre) à télécharger

MLIHA Lala
Bouteldja, « une sœur » qui vous veut du bien, Tout mais pas l’indifférence, s.l., 12 p. (août) à télécharger

 

REVUES

Alternative libertaire (n° 276, octobre, 20 p., 3 euros, sommaire). Contre les ordonnances, « l'urgence est d'unifier la lutte et de construire la grève dans le plus possible de secteurs » : « Tout bloquer dans l'unité pour gagner ! » (à lire). En réaction à leur exploitation et à leur précarisation renforcées, les coursiers cyclistes se rebiffent : après Uber, Deliveroo, et exemple d'organisation à Bruxelles. Rentrée scolaire « sous le signe de l'échec », la grogne des lycées en Seine-Saint-Denis, toujours la sélection à l'université… Projets miniers, oppositions citoyennes : interview d'un militant du collectif DesTerresMINÉes35 qui dénonce l'« opacité des décisions et des acteurs impliqués ». Abonnements et anciens numéros.

Anarchosyndicalisme ! (n° 156, mai-juin, 20 p., 2 euros, à télécharger), mensuel de la CNT-AIT de Toulouse), s'élève contre « la vague conservatrice et réactionnaire portée par La République des Marchands (LRM) » : « Les patrons ordonnent, Macron ordonnance ». « Le fait d'être surveillé et contrôlé dans ses activités quotidiennes par les autorités » est devenu une chose banale : petite chronologie du tout-sécuritaire. Le mensuel rappelle qu'en 2014 et 2015, l'Etat espagnol et l'Etat régional catalan menaient de concert la chasse aux anarchistes et aux activistes suite au mouvement de contestation des Indignés. Histoire des luttes : « Autonomie populaire et désobéissance civile : les autoréductions en Italie ».

Autogestion (n° 1, été-automne, 44 p., sommaire), revue de l'union locale CNT d'Argenteuil (95) et de ses environs, a choisi de traiter le thème « Services publics : un enjeu de la lutte de classe ». Historique, variations européennes, santé, PTT, SNCF, accords commerciaux, résistance à la privatisation et combat international sont les principaux sujets abordés.

Casse-rôles (n° 1, août, 24 p., prix libre), « journal féministe et libertaire », se présente ainsi : « Nous sommes quelques-unes et quelques-uns à nous sentir à l’étroit dans nos habits sociaux, à vouloir bousculer les idées reçues et casser les rôles. (…) Contraception, IVG, violence, viol, mutilations sexuelles, harcèlement, parité, inégalités salariales, travail domestique… nous nous proposons de dresser un état des lieux, de recenser ce qui paraît sur ces questions et de donner la parole à des femmes et des hommes anonymes qui résistent aux stéréotypes sexistes. » Au sommaire de ce premier numéro : violences envers les femmes, IVG : peut mieux faire, « brutes en blanc » et sexisme, luttes des femmes autochtones au Canada, à propos de l'intersectionnalité, présentation de « femmes remarquables », critiques de livres… Conditions d'abonnement en page 2, à télécharger.

Le Combat syndicaliste (n° 427, octobre, 24 p., 2 euros, sommaire). Ici et maintenant : « Loi travail saison 2, version XXL », suite et pas fin… « En Loire-Atlantique, création d’un réseau de ravitaillement des luttes » ; « Réfugiés, la violence d’Etat ». A l'école, les différences de rythmes scolaires vont faire augmenter les inégalités ; « En marche ! Mobilisation générale pour faire relayer la propagande militaire ». A l'international, « Vers une refondation de l’AIT ». Le numéro de septembre est disponible en ligne.

Courant alternatif (n°  273, octobre, 36 p., 3 euros, sommaire) établit le bilan de l'offensive contre le code du travail et énumère les différents reculs sociaux. Qu'en est-il de la lutte contre le macronisme, « naissance ou pas d'un nouveau mouvement social ? » Sur le front des luttes : « L'Etat d'urgence contre le droit de manifester » à Lille, répression post-loi travail à Poitiers, diverses initiatives à Notre-Dame-des-Landes… Septième volet de « La révolution russe a 100 ans » : « La Makhnovtchina » (Daniel Guérin), Manifeste de l'armée insurrectionnelle d'Ukraine, texte de Nestor Makhno pour le 10e anniversaire du mouvement, « Aux juifs de tous pays », portrait de Makhno par Victor Serge. On lira aussi avec profit le compte rendu de l'intervention de Nedjib Sidi Moussa, sur la « confessionnalisation et la racialisation de la question sociale », aux rencontres libertaires organisées par l'Organisation communiste libertaire (OCL) cet été.

CQFD (n° 158, octobre, 4 euros, sommaire) consacre son dossier à « 1917-2017 : on ne mélange pas les bolchos et les soviets ! » et débute avec Eric Aunoble qui a étudié la perception de la révolution russe en France. Puis, les anarchistes, « premiers critiques – et premiers persécutés – du bolchevisme ». Les paysans, défense et persécution. Le témoignage de deux Américains, Louise Bryant et John Reed, dont les ouvrages viennent d'être publié en français et réédité. Dans le numéro également : « des contrats vraiment pas aidés », « ma folle journée du patrimoine », mythologie du mineur, « des Brigades rouges à la littérature », « la philanthropie selon Google », « Soral, ein Volk, ein Reich, eine dégringolade »… En vente par abonnement, dans quelques kiosques et dans les meilleures librairies.

Fawda (n° 2, automne, 12 p., à télécharger), « feuille de critique anarchiste » édité à Bruxelles (Belgique), s'élève contre le « silence des pantoufles » et prône l'activisme : « N'importe quel sabotage peut faire tâche d'huile, et parfois ça aidera si la proposition derrière un sabotage correspond à une projectualité, à une analyse de la domination, allant alors bien au-delà de l'affirmation incendiaire d'être anarchistes. » Quelques brèves de « comicos sous le feu de la critique », de « concessionaires qui flambent », de l’« anti-progrès »… parsèment les pages. Et un très intéressant texte sur la situation en Argentine après la disparition le 1er août de l'anarchiste Santiago Maldonado (et de nombreuses autres personnes impliquées dans des luttes revendicatives).

Infos et analyses libertaires (n° 109, septembre, 28 p., à télécharger). Avec un peu de retard, le journal de l'Organisation anarchiste est sorti. Au programme… La barbarie du fanatisme religieux ne cesse pas, affirmons-nous publiquement en tant qu'athées en signant le Manifeste athée. Il y a quatre-vingts ans en Espagne, les manœuvres des « communistes autoritaires » pour torpiller les initiatives révolutionnaires et restaurer l'Etat bourgeois. « Police non merci », de la fonction policière et de quelques bavures. « Résultats et enseignements d'une mascarade annoncée… » à propos des dernières élections. Connaissez-vous Emile Digeon (1822-1894) ? Et quelques notes de lecture.

N'Autre école (n° 6, été-automne, 100 p., 5 euros, abonnement : 5 n° pour 25 euros), la revue de Questions de classe(s), consacre son dossier à l'esprit critique qui est « au cœur de l’apprendre : de l’ordre du quotidien ». Cela « démarre à la maternelle, et en sciences s’il vous plaît, ça se retrouve en CM1 (avec la tranquille démolition des stéréotypes de genre dans les albums de jeunesse), et jusqu’au lycée avec une hilarante expérience en sciences (…). Et l’évaluation n’y échappe pas. » Partant de différents constats – « proclamer un discours critique ne suffit pas, il faut mettre les élèves en posture critique » ; « à l’heure du complotisme proliférant, il faut redire que l’esprit critique n’a rien à voir avec l’esprit de critique » –, les concepteurs de ce dossier restent conscients que nous pouvons tous nous laisser aller aux a priori et aux généralités. Feuilleter des extraits. Pour commander un exemplaire ou s'abonner.

Le Poing (n° 14, octobre, 2 p., prix libre, à télécharger), « apériodique libertaire d'Amiens et d'ailleurs », se demande, aujourd'hui, « où est donc passée la lutte des classes ? » et retrace les grandes heures de la révolution russe, « entre espoir et désillusions ».

 

RÉUNIONS-DÉBATS

Bagnolet (93), 17 octobre. Au Rémouleur, 106, rue Victor-Hugo (M° Robespierre ou Gallieni) : à 17 heures, discussion autour du film Letter to Jane (cycle « réflexion sur l’image, le son, les moyens de communication et politique ») ; à 19 heures, projection de Koyaanisqatsi (premier film de la trilogie Qatsi, 1982, 87 min), de Godfrey Reggio. Programme et dates des permanences.

Marseille, 17 octobre. A l’occasion de la réédition de La Fabrique scolaire de l’histoire (Agone), conférence de Laurence De Cock : « Enseignement de l’histoire : enjeux, ruptures et continuités », à 18 heures, centre social L’Agora, 34, rue de la Busserine, Marseille 14e. Infos.

Nantes, 17 octobre. Conférence de Christophe Patillon « La Révolution russe et le mouvement ouvrier de Loire-Inférieure », proposée par le Centre d'histoire du travail (CHT, site Internet), à 18 heures, aux Archives départementales, 6, rue de Bouillé. Entrée libre. Infos.

Paris, 17 octobre. Ciné-club des Fleurs arctiques : White God (2014, 120 min, VOST), de Kornél Mundruczó, raconte l’histoire d’amitié entre une inadaptée et un exclu dans un contexte qui a toutes les caractéristiques du génocide racial. A 19 heures, au 45, rue du Pré-Saint-Gervais, Paris 19e (M° Place-des-Fêtes). Infos.

Paris, 17 octobre. Lancement d’Abécédaire de la propagande en temps de paix (Passager clandestin) de Lucy Watts, à partir de 19 heures : exposition des œuvres et rencontre avec l'artiste. Entrée libre. A la librairie-galerie Le Monte-en-l'air, 2, rue de la Mare (angle du 71, rue de Ménilmontant), Paris 20e (M° Ménilmontant). Infos.

Bagnolet (93), 18 octobre. Projection à 19 h 30 de Terramotourism et Rua dos Lagares (2017, 42 et 10 min, VOSTFR), deux documentaires du collectif Left Hand Rotation, et débats. L'un sur le tourisme de masse qui restructure la ville, nettoie, rénove et expulse les habitant.e.s du centre-ville ; l'autre sur la résistance des locataires d’un immeuble contre la transformation de leurs logements en appartements touristiques. Au Rémouleur, 106, rue Victor-Hugo (M° Robespierre ou Gallieni).

Malakoff (92), 18 octobre. A la Bibliothèque associative de Malakoff (BAM), 14, impasse Carnot (M° Malakoff-rue-Etienne-Dolet) : « Autour de la révolution russe », Hervé Guyon exposera à 19 h 30 les éléments de base de cette période historique (1917-1921), en l’élargissant aussi aux tentatives révolutionnaires qui ont suivi en Europe. Site Internet.

Paris, 18 octobre. L'Université populaire et libertaire du XIe et le Ciné de la Commune vous proposent d'assister, à 20 heures, à la projection de Zéro de conduite de Jean Vigo (1933). Entrée libre. Organisée par le groupe Commune de Paris de la Fédération anarchiste. Librairie du Monde libertaire, 145, rue Amelot, Paris 11e (M° République, Filles-du-Calvaire ou Oberkampf). Infos.

Toulouse (31), 18 octobre. Yves Meunier, son auteur, présentera La Bande noire. Propagande par le fait dans le bassin minier (1878-1885) (L’Echappée), à partir de 19 heures, à la librairie Terra Nova, 18, rue Gambetta. Site Internet.

Bordeaux (33), 19 octobre. Rencontre-débat avec Yves Meunier autour de La Bande noire (L’Echappée), à partir de 19 heures, à la Librairie du Muguet, 7, rue du Muguet. Site Internet.

Limoges (87), 20 octobre. Conférence de Guilhem Monédiaire (Société Octave Mirbeau) : « Les combats d’un anarchiste », à l'occasion du centenaire de la mort d'Octave Mirbeau (1848-1917), à 20 h 30, au Centre international de recherches sur l'anarchisme (CIRA) limousin, 64, avenue de la Révolution. Entrée libre, verre de l’amitié, réservations : cira.limousin(at)gmail.com

Montreuil (93), 20 octobre. A 20 heures, présentation-débat « 1917 : les anarchistes, leur rôle, leurs choix », autour du dossier spécial d'Alternative libertaire (à lire), à la Maison ouverte, 17, rue Hoche (M° Mairie-de-Montreuil).

Paris, 20 octobre. Rencontre-débat à 19 h 30 autour du livre Voyage au bout de l’abject. Louis-Ferdinand Céline antisémite et antimaçon (Atelier de création libertaire), avec son auteur Patrick Lepetit, en présence de son préfacier Jehan Van Langhenhoven. Librairie du Monde libertaire, 145, rue Amelot, Paris 11e. Infos.

Paris, 21 octobre. Concert avec l’association Mots et musiques : Frédérique chante Léo Ferré. A 17 heures, à la Librairie du Monde libertaire, 145, rue Amelot, Paris 11e (M° République, Filles-du-Calvaire ou Oberkampf). Participation libre. Infos.

Bagnolet (93), 24 octobre. Au Rémouleur, 106, rue Victor-Hugo (M° Robespierre ou Gallieni) : à 17 heures, discussion autour du film Koyaanisqatsi ; et, à 19 heures, projection de Powaqqatsi (deuxième film de la trilogie Qatsi, 1988, 99 min), de Godfrey Reggio. Programme et dates des permanences.

Bagnolet (93), 25 octobre. Dans le cadre du cycle « Cinéma et révolution au Portugal », projection à 19 h 30 du film Nous les ouvrières de la Sogantal (2009, 59 min), de Nadejda Tilhou. En août 1974, un petit groupe de jeunes femmes occupent leur lieu de travail… Trente ans après, que reste-t-il ? Bande-annonce du film. Au Rémouleur, 106, rue Victor-Hugo (M° Robespierre ou Gallieni).

Limoges (87), 26 octobre. A 20 h 30, Espace associatif Gilbert-Roth, 64, avenue de la Révolution : « Vive les Mutins de La Courtine 1917 », par Boris et René Bourdet, spectacle et lecture d’après les écrits d’Henri Barbusse (1873-1935). Avec le soutien du groupe limousin de l’Union pacifiste, de l’association La Courtine 1917 et du CIRA limousin. Participation libre. Verre de l’amitié. Réservations : cira.limousin(at)free.fr Site Internet.

Montpellier (34), 26 octobre. « 7 ans d'austérité, 3 ans de gouvernement d'extrême gauche en Grèce : quelles leçons ? quelles perspectives ? », projection-débat avec un compagnon grec, à 20 h 30, au Centre Ascaso-Durruti, 6, rue Henri-René. A 19 h 30, « fallait-pas », chacun apportant quelque chose à boire et à manger. Infos.

Paris, 26 octobre. Projection du film de Catherine Tissier, Rosen en marche pour l’abolition (2017, 84 min), à 19 h 30, puis débat avec la réalisatrice. A la Librairie du Monde libertaire, 145, rue Amelot, Paris 11e (M° République, Filles-du-Calvaire ou Oberkampf). Infos.

 

FOIRES AUX LIVRES,
EXPOSITIONS, COLLOQUES, RENCONTRES

Festival Colette Magnyfique. En Garde ! Records organise en cette année anniversaire des vingt ans de la disparition de Colette Magny un ensemble d’expositions, d’échanges, de projections et de concerts, accompagné de la sortie d’un triple album et de la réédition de sa biographie, Citoyenne-blues de Sylvie Vadureau, dans un version augmentée et préfacée par Rocé. Le festival-hommage a lieu du 6 au 20 octobre à Montreuil (93) et Paris (programmation complète). Premier rendez-vous, le vendredi 6 octobre, à partir de 19 heures, à La Parole errante, 9, rue François-Debergue, Montreuil (M° Croix-de-Chavaux), pour une exposition retraçant son parcours et la présentation du coffret De Melocoton à Kevork (EPM Musique). Et, à 20 h 30, concert-spectacle Hors de la Cage - Lettre à Colette Magny, créé spécialement pour cette occasion par le collectif Les Beaux Esprits. Entrée à prix libre !

« Et 1917 devient Révolution ». La Bibliothèque de documentation internationale contemporaine (BDIC) inaugure le 18 octobre une exposition – qui se tiendra jusqu'au 18 février 2018 – commémorant le centenaire de la révolution russe. Lieu : cour d'honneur de l'Hôtel national des Invalides, 129, rue de Grenelle, Paris 7e (M° La-Tour-Maubourg, Varenne ou Invalides).Ouverture tous les jours, de 10 à 17 heures (sauf jours fériés). Prix d’entrée : 5 euros (tarif réduit : 3 euros). « Des documents uniques – affiches, tracts, films, photographies, presse illustrée, objets collectés à chaud pendant les événements – permettent de comprendre comment 1917 devient “révolution”, bouleversant l’univers politique, économique, social de millions d’hommes, de femmes et d’enfants en Russie, puis dans le monde entier. » L’exposition est également l’occasion de faire le point sur l’historiographie la plus récente. Site Internet.

Notre-Dame-des-Landes. Une nouvelle mobilisation aura lieu le 21 octobre et commencera par une manifestation, outils agricoles en main, jusqu'à certaines terres nouvellement investies. Après un pique-nique, tout le monde sera convié à participer à des chantiers agricoles, de construction, ainsi qu'à des balades aux alentours. Des discussions auront aussi lieu pour échanger sur les enjeux actuels et les suites du mouvement. La soirée se poursuivra avec des cantines, un bar et des concerts. Pour plus d'infos sur le déroulé précis de la journée : zad.nadir.org

Cornelius Castoriadis. Disparu il y a vingt ans, cette figure intellectuelle originale, à la fois célèbre et méconnu, est le plus souvent associée au groupe et à la revue Socialisme ou barbarie « où, dans les années 1950 et 1960, s’est forgée l’une des analyses les plus lucides des régimes de type soviétique et une critique radicale du marxisme dans l'intention de sauver le projet révolutionnaire. » Le colloque « Actualité d'une pensée radicale. Hommage à Cornelius Castoriadis » se déroulera les 26, 27 et 28 octobre à l'Ecole des hautes études en sciences sociales et à l'université Paris-VII - Denis-Diderot. Il « proposera, à la fois, un hommage et une discussion sans complaisance. Les intervenants se confronteront à la pensée de Castoriadis en engageant une discussion avec elle. » Programme complet.

Foire aux livres anarchistes de Londres. La 35e édition de la London Anarchist Bookfair se tiendra le 28 octobre, de 10 à 19 heures, Park View Schoool, West Green Road, London N15 3QR. Elle propose des débats, des stands d'éditeurs, des projections et des espaces pour les enfants, et a pour but de faire se rencontrer les militants et les personnes qui veulent en savoir plus sur l'anarchisme. Site Internet.

Théâtre anarchiste. Le Festival international de théâtre anarchiste de Montréal (Fitam, Canada) recherche des pièces pour sa 13e édition, qui se déroulera les 22 et 23 mai 2018. Ces pièces, textes et monologues, spectacles de danse-théâtre, de mime, de marionnettes, en français ou en anglais, doivent avoir pour thème l'anarchisme ou tout autre sujet se rapportant à l'anarchisme, c'est-à-dire en opposition à toute forme d'oppression comme l'Etat, le capitalisme, la guerre, l'aliénation, le patriarcat… Le Fitam accepte les pièces traitant de justice écologique et sociale, de féminisme, de racismes, de luttes de classes et de genres, dans une perspective libertaire. Il accepte les propositions d'auteur-e-s anarchistes et non-anarchistes. Candidature à envoyer avant le 7 novembre. Formulaire. Contact : festivaltheatreanarchiste(at)yahoo.ca Facebook.

Révolution russe. 4e journée de commémoration critique du 11 Novembre, organisée par la Confédération nationale du travail (CNT), intitulée « Chagrin révolutionnaire » et consacrée cette année à la révolution russe. Au programme, ce 11 novembre : 12 h 30, apéro-projo « Coloniaux de tous pays… engagez-vous ! » ; 13 h 30, table ronde « Du “Grand Soir” à l'“Espoir levé à l'Est”, comment le mythe révolutionnaire a-t-il perduré ? », avec la participation d'Aurélie Carrier et Eric Aunoble ; 15 heures, intermède musical du SUB'Urbain Band ; 15 h 15, table ronde « D'Octobre 17 à Juillet 36, les bolchos et les anarchos ont-ils remis le peuple au boulot ? », avec Alexandre Sumpf (sous réserves) et Myrtille Gonzalbo ; 16 h 45, intermède musical ; 17 heures, table ronde « La fin du travail marquera-t-elle l'échec du syndicalisme de transformation sociale ? », avec Julian Mischi ; 18 h 30, Théâtre de l'opprimé : « Lutter contre la souffrance au travail » ; 20 heures, apéritif et repas ; 21 heures, concert de Première Ligne. A la CNT, 33, rue des Vignoles, Paris 20e (M° Avron ou Buzenval). Entrée à prix libre. Buvette et restauration sur place. Infos complémentaires.

 

Retour
en haut

 fleche haut
 fleche bas