Archives

DERNIÈRE MISE Á JOUR : 17 JANVIER

Recharger la page


Flux RSS

 

 

A suivre
sur TwitterTwitter

 

 


PARUTIONS

ADAMCZAK Bini
Le Communisme expliqué aux enfants (6 ans et plus), Entremonde, coll. A6, Genève, 96 p., 8 euros (novembre) infos

ARIÈS Paul
Lettre ouverte aux mangeurs de viande qui souhaitent le rester sans culpabiliser [« Pourquoi les végans ont tout faux ! »], Larousse, coll. Essais, Paris, 180 p., 9,95 euros (janvier) infos

BONANNO Alfredo M.
L'Hôte inattendu, Tumult, Bruxelles, 366 p., 10 euros (décembre) infos

CHÉRASSE Jean A.
Les 72 Immortelles (vol. 2 : « L'ébauche d'un ordre libertaire » [sur la Commune de Paris], dessin d'Eloi Valat, Editions du Croquant, Vulaines-sur-Seine (77), 360 p., 20 euros (novembre) infos

CLARK John
Comment un anarchiste a découvert la Terre : Elisée Reclus, suivi de « Education pour la Terre ou éducation pour l’Empire  ? », Atelier de création libertaire, Lyon, 80 p., 6 euros (janvier) infos

COLLECTIF
Espagne 1936. Les affiches des combattant-e-s de la liberté (3e éd. augm.), Les Editions libertaires, Saint-Georges-d'Oléron, 206 p. (couleur), 35 euros (janvier) infos
Etats d’urgence 2,
Libertalia, Montreuil, 160 p., 18 euros (novembre) infos
Michel Onfray, L'Herne, coll. Les Cahiers, Paris, 296 p., 33 euros (janvier) infos
Résister à la militarisation
[« Le Groupe d’action et de résistance à la militarisation, Lyon, 1967-1984 »] (Maurice Balmet, Patrice Bouveret, Guy Dechesne, Jean-Michel Lacroûte, François Ménétrier et Mimmo Pucciarelli ont participé à cet ouvrage), coéd. Atelier de création libertaire, Centre de documentation et de recherche sur les alternatives sociales (Cedrats) et Observatoire des armements, Lyon, 324 p., 18 euros (décembre) infos

COUTÉ Gaston
Œuvres complètes, Les Editions libertaires, Saint-Georges-d’Oléron (17), coffret (tome 1 : 580 p., 35 euros ; tome 2 : 340 p., 20 euros ; 1 CD, 15 euros), 50 euros (novembre) infos

DEBORD Guy
Stratégie, dir. par Laurence Le Bras, posf. d'Emmanuel Guy, L'Echappée, coll. La Librairie de Guy Debord, 528 p., 24 euros (novembre) infos

DE COCK Laurence, PEREIRA Irène (sous la dir. de)
Les Pédagogies critiques, Agone (en coéd. avec la Fondation Copernic), coll. Contre-feux, Marseille, 144 p., 12 euros (janvier) infos

DUPUIS-DÉRI Francis
Les Nouveaux Anarchistes [« De l'altermondialisme au zadisme »], Textuel, coll. Petite encyclopédie critique, Paris, 160 p., 15,90 euros (janvier)

FORBES Jack D.
Christophe Colomb et autres cannibales, préf. de Derrick Jensen, Le Passager clandestin, Lyon, 344 p., 16 euros (novembre) infos

GOLBERG Mécislas
Disgrâce couronnée d’épines, suivi d'un « Choix de lettres » et d'autres textes, présent. et annot. de Catherine Coquio, Pontcerq, Rennes, 292 p., 16 euros (décembre) infos

GOLDMAN Emma
Vivre ma vie [« Une anarchiste au temps des révolutions »], trad. de l’anglais par Laure Batier et Jacqueline Reuss, L’Echappée, Paris, 1104 p., 29,90 euros (novembre) infos

GRANIER Caroline
A armes égales [« Les femmes armées dans les romans policiers contemporains »], Ressouvenances, Cœuvres-et-Valsery (02), 258 p., 25 euros (octobre) infos

GUILABERT Thierry
Jean Vigo libertaire. A propos de Nice, préf. d'Isabelle Marinone, Les Editions libertaires, Saint-Georges-d'Oléron, 160 p., 15 euros (décembre) infos

LAROSE Sylvain
Etre, agir, enseigner en tant qu’anarchiste à l’école secondaire [« Enjeux pédagogiques »], M éditeur, Saint-Joseph-du-Lac (Québec, Canada), 192 p., 19 euros (décembre en France) infos

LESAGE DE LA HAYE Jacques
L’Abolition de la prison, Libertalia, coll. Poche, Montreuil, 192 p., 8 euros (janvier) infos

LONDON Jack
Un steak (rééd.), éd. bilingue, trad. de Frédéric Cotton, préf. de Loïc Wacquant, illust. de Thierry Guitard, Libertalia, coll. La Petite littéraire, Montreuil, 80 p., 5 euros (janvier) infos

MYRTILLE (Giménologue)
Les Chemins du communisme libertaire en Espagne (2e vol. : « L'anarcho-syndicalisme travaillé par ses prétentions anticapitalistes. 1910 - juillet 1936 », Editions Divergences, coll. Imaginaires subversifs, Paris, 289 p., 16 euros (novembre) infos

PARKS Rosa
Mon histoire, avec la collaboration de Jim Haskins, trad. de Julien Bordier, Libertalia, coll. Poche, Montreuil (93), 200 p., 10 euros (novembre) infos

REN Hao, LI Zhongjin et FRIEDMAN Eli
La Chine en grèves, Acratie, L’Essart - La Bussière (86), 260 p., 15 euros (novembre) infos

TACCIOLI Claudio
Honore ton fils [« Trilogie de la fureur – 1 »] (roman), trad. de l'italien par Monica Jornet, Editions du Monde libertaire, Paris, 158 p., 14 euros (janvier)

TAIBO Carlos
Anarchistes d'outre-mer, trad. de Monica Jornet, Editions du Monde libertaire, Paris, 208 p., 14 euros (novembre)

THOREAU Henry David
Histoire naturelle du Massachusetts, trad. de l’anglais (Etats-Unis) par Nicole Mallet, introd., postf. et notes de Michel Granger, Le Mot et le reste, Marseille, 96 p., 3 euros (janvier) infos
Plaidoyer en faveur du capitaine John Brown, trad. de l’anglais (Etats-Unis) par Nicole Mallet, introd., postf. et notes de Michel Granger, Le Mot et le reste, Marseille, 112 p., 3 euros (janvier) infos
Walden
(rééd.), trad. de l’anglais (Etats-Unis) par Brice Matthieussent, préf. de Jim Harrison, notes et postf. de Michel Granger, Le Mot et le reste, Marseille, 368 p., 24 euros (novembre) infos

TRAVEN B.
Macario, trad. de Philippe Mortimer, Libertalia, coll. La Petite littéraire, Montreuil (93), 72 p., 5 euros (novembre) infos

VANINA
A bas le patriarcat ! [« Un regard communiste libertaire »], Acratie, L’Essart - La Bussière (86), 104 p., 10 euros (novembre) infos

VARELA Raquel
Un peuple en révolution [« Portugal, 1974-1975 »], trad. du portugais par Hélène Melo, Agone, coll. Mémoires sociales, Marseille, 400 p., 24 euros (novembre) infos

 

EN TÉLÉCHARGEMENT

Nous avons récemment numérisé plusieurs brochures éditées par Partage noir (groupe Flores-Magón de la Fédération anarchiste) entre 1987 et 1992 (voir biblio). On peut les télécharger sur Anarlivres ou les visionner sur Calaméo. Il s'agit entre autres de :
Erich Mühsam (1878-1934), 28 p. [visio]
Défendre la révolution, 40 p. [visio]
La FORA dans le mouvement syndical argentin, 16 p. [visio]
Fournier l’Américain. Mémoires secrets (1789-1792), 40 p. [visio]
1919. La République des conseils de Bavière, 40 p. [visio]
Tierra y Libertad. Les anarchistes dans la révolution mexicaine, 28 p. [visio]

COLLECTIF
Fascisme et travail, par le syndicat intercorporatif CNT-AIT de Marseille, CAS n° 21, Caen, s.d. (ca. 1994), n.p. [100], à télécharger : part. 1 et part. 2, à visionner
Jaune [« Le journal pour gagner »], site Internet, 8 p. (janvier) à télécharger
Gilets Jaunes. Des clés pour comprendre, Syllepse, coll. Arguments et mouvements, 52 p. (décembre) à télécharger

COLLECTIF ÉPHÉMÈRE
Retour sur les années de braise [« Des groupes autonomes et l'organisation Action directe »], Centre de recherche pour l'alternative social (CRAS), Toulouse, 2005, 26 p. ; rééd. id. 2014, 2018 [PDF brochure 627 Ko] [PDF texte 637 Ko]

ESCONDIDA Elie, TIMÉLOS Dante et CADECOL
Face à la police, face à la justice [« Guide d'autodéfense juridique (2e édition) »], Syllepse, Paris, s.d., 188 p., à télécharger

LEGAL TEAM ZAD
La Garde à vue. Recettes théoriques et pratiques, Legal Team ZAD, s.l., déc. 2017, 24 p., à télécharger

SOLEDAD et associé·e·s
Guide à l'usage des proches de personnes incarcérées, Nadarlana, Montpellier, 2013, 92 p., à télécharger

WOKE ANARCHISTS
Contre l’anarcho-libéralisme et la malédiction des Identity Politics, traduit, introduit et annoté de l’anglais par le groupe de lecture des Fleurs arctiques et Ravage Editions, 16 p. (janvier) à télécharger

 

RADIO

Ne manquez pas, le 26 décembre, de 9 à 10 heures, sur France Culture, « La Fabrique de l'histoire » : « Mort d'un renard. Enquête sur l'affaire Jules Durand ». Du nom de cet anarcho-syndicaliste, secrétaire du syndicat des dockers charbonniers du Havre, condamné à mort en 1910 pour « responsabilité morale » dans la mort d’un chef d’équipe non-gréviste, avant d’être innocenté et réhabilité en 1918. Trop tard, devenu fou, il mourra interné à l'asile de Rouen en 1926. Quant aux auteurs de ce complot, les patrons charbonniers, ils ne furent jamais inquiétés. Un documentaire d'Anaïs Kien, réalisé par François Camar, avec les témoignages de Marc Hedrich, juge d'instruction au TGI du Havre ; Jean-Pierre Castelain, ethnologue, association des Amis de Jules Durand ; Johan Porthier, secrétaire du syndicat des dockers ; Jacques Defortescu, secrétaire de l'Institut d'histoire sociale CGT - Seine-Maritime et Pierre Lebas, ancien secrétaire de l'union locale CGT du Havre. En espérant que le militant « noir et rouge » ne soit pas trop « rougit » par certains participants. A podcaster.

« La Fabrique de l'histoire » (France Culture) a diffusé récemment « “Ce n’est pas rien de tuer un homme” ou le crime politique de Germaine Berton », documentaire de Séverine Liatard et Véronique Samouiloff, avec les témoignages des historien·ne·s Fanny Bugnon, Olivier Dard, Francis Démier, Frédéric Lavignette et Anne Steiner. Anarchiste, cette jeune femme de 20 ans a abattu, le 22 janvier 1923, le chef des Camelots du roi, Marius Plateau. Elle jugeait la Ligue royaliste responsable de l’assassinat de Jaurès et du journaliste Miguel Almereyda, et instigatrice d’un incessant climat de violence. En revendiquant son acte et étant femme, elle transgressait violemment l’ordre social et sexué… Podcast de l'émission.

 

REVUES

Alternative libertaire (n° 290, janvier, 20 p., 3 euros, sommaire) poursuit sa couverture du mouvement des « gilets jaunes » en alertant sur le référendum d'initiative citoyenne (édito et vu de Suisse), en analysant les enjeux du conflit (à lire), en regrettant le rendez-vous manqué avec les syndicats et en donnant « un échantillon de l'activité des groupes AL impliqués » : Angers (« revendications sociales »), Tours (« parité femme-homme »), Toulouse (« structuration par en bas »), Issoire (« rencontre avec les syndicats ») et Lorient (« contradictions de l'apolitisme »). Pour le reste : manifestation d'extrême droite à Bruxelles, « Logiciels libres et éducation », Tchad : libre accès à Internet, syndicalisme, écologie et culture… Abonnements et anciens numéros.

Anarchosyndicalisme ! (n° 161, jan.-fév., 20 p., 2 euros, à télécharger) publie un « Spécial gilets jaunes » plus particulièrement axé sur l'Occitanie (entretiens et comptes rendus) et qui développe quelques points spécifiques : répression policière et médiatique, aspects positifs du mouvement, rapprochement avec la Révolution française et la Commune de Paris, dénonciation du « gauchisme de salon ». La répression policière s'accompagne en effet d'une propagande gouvernementale médiatique tous azimuts pour tenter de déconsidérer les « gilets jaunes », la violence des uns est mise en valeur, celle de l'Etat – particulièrement élevée – ignorée. La lutte contre le terrorisme islamique permet aussi toutes les dérives… Plusieurs articles s'attachent à mettre en valeur l'organisation par le bas, la spontanéité, la formation politique dans l'action et les réactions suite aux provocations de l'extrême droite. En conclusion, « avec ce mouvement, nous constatons l'état pitoyable d'un mouvement ouvrier où les soi-disant militants révolutionnaires ne sont pas là où ils devraient êtres, c'est-à-dire dans la rue avec les laborieux. » Et, complément logique : « Pourquoi être GJ quand on est anarchosyndicaliste ? ».

Le Combat syndicaliste (n° 440, janvier, 24 p., 2 euros, site Internet) nous apprend, sous le titre « Ils comptent leurs profits, on compte nos pertes », qu'en matière d'accidents du travail la France compte « un mort tous les deux jours et [qu'un] rapport commandé par le gouvernement prône d'assouplir la prévention (…), allégeant les patrons de l'obligation de résultat en matière de sécurité et de santé ». En pages « Ici et maintenant », le mensuel de la Confédération nationale du travail (CNT) revient sur le procès des sept de Briançon où, « pour les juges, la solidarité vaut la prison » et s'interroge à propos des « différentiables » (couleur, genre, handicap, francitude…) dans les syndicats. En pages culturelles, « L’Intelligence artificielle ou l’enjeu du siècle » et « Histoire des suffragistes radicales ». Le numéro de décembre peut être téléchargé.

Courant alternatif (n° 286, janvier, 32 p., 3 euros, sommaire). Est-il besoin de préciser que le mouvement des « gilets jaunes » occupe la totalité du « dossier luttes sociales » et presque l'ensemble de ce numéro. Tout d'abord une tentative d'explication en forme de constats : « mobilisation d'un nouveau genre », « déclin de l'“hégémonie culturelle” de gauche », « lutte contre la vie chère », « colère contre le mépris de classe », « question de représentation »… Puis deux textes (« appel de Saint-Nazaire », « appel de Commercy ») et panorama de la situation dans quelques lieux : à Boulogne-sur-Mer (une prise en charge féminine), Caen, Hénin-Beaumont et Lille (« la France insoumise à la manœuvre »), en Loire-Atlantique, à Reims… Eclairage également en pays outre marin avec « Gilets jaunes et cagoules noires » à la Réunion. Un texte revient sur le divorce entre « des fractions de la classe ouvrière » et la gauche, ainsi que sur les leçons à en tirer (« Derrière l'Etat, il y a toujours le capital… et derrière le “peuple”, il y a quand même la classe ! »)… Le journal relève également les similitudes entre ce mouvement et celui des fourches en Italie en 2012. Le numéro de décembre est en libre téléchargement.

CQFD (n° 172, janvier, 32 p., 5 euros, sommaire) nous sert un copieux « dossier jaune » pour y voir plus clair dans la révolte des ronds-points. Et d'abord, « De quel peuple est ce gilet ? » pour comprendre un mouvement qui a « chamboulé pas mal de repères ». Tour de France de la jacquerie avec Rians (Var), Commercy (Lorraine) et sa vision municipaliste, péage sud à Perpignan, Saint-Nazaire, du côté des Cévennes… Mais il y a aussi « Du brun dans le jaune » avec des récupérations politiques de l'extrême droite qui ravissent le gouvernement, préférant débattre d’identité nationale et d’immigration plutôt que de justice sociale. Sans oublier les lycéens réveillés par la fièvre jaune et l'incroyable brutalité de la répression policière encouragée par l'élite et le pouvoir. La Justice, aux ordres, n'étant pas la dernière à pratiquer l'abattage, comme au tribunal de Valence. Restent à lire les pages culturelles : cinéma, livres, BD… En vente par abonnement, dans quelques kiosques et dans les meilleures librairies.

L'Echaudée (n° 8, décembre, 90 p., 30 euros, commande et abonnement), la revue de « contre-culture, critique sociale, utopie » s'intéresse dans ce numéro « aux révoltes intenses et communicatives qui emplissent les rues (Amaredine Mudejar), à l'autorganisation dans les luttes sociales (autour du livre de Charles Reeve, Le Socialisme sauvage, paru chez l'Echappée), aux soubresauts politiques en Arménie (avec Jean-Luc et Varduhi Sahagian), à la littérature populaire où l’étrange étrangeté côtoie les tentations multiples (Alain Joubert). Le grand livre des maudits écrits est augmenté des écrits de Manuel Anceau, Julien Bal, Alfred Jarry et de Claude Guillon. Le cabinet des curiosités imagées s’étoffe avec Cornelia Eichhorn, Balthazar Kaplan, Lacassinière, Eve Mairot, LL de Mars, Benjamin Monti et Barthélémy Schwartz. » Pour voir un aperçu.

Le Monde libertaire (n° 1802, janvier, 60 p., 4 euros, site Internet) n'est pas en reste pour évoquer les « gilets jaunes » mais y accorde une part plus modeste en regard de sa pagination. Au rendez-vous : réflexion (avec qui « construire la révolution ? », contradictions et ambiguïtés du mouvement, refus du « purisme idéologique »…), témoignages de militants mobilisés sur les ronds-points, analyse des raisons de la colère, des apports du mouvement (action directe et collective, revendications pour plus de justice, solidarité, refus des partis et de la délégation, organisation flexible…). Dans ce numéro, il est aussi question de la lutte contre la poubelle nucléaire de Bure qui nous alerte sur la société technocratique et liberticide en préparation, de « Lettre ouverte à Emmanuel Macron », de révoltes féminines et de place des femmes dans le mouvement libertaire (aveu d'un « anarcho-sexisme » !), du décès d'un criminel de guerre : Georges Bush père (et fils !… pas mort), d'infos venant « de l'autre côté des Pyrénées », d'un peu de « philo »… En pages culturelles, des notes de lecture et un hommage à Nelly Trumel, militante anarcha-féministe, figure de Radio-Libertaire, peintre… qui nous a quittés récemment. Pour s'abonner.

Réfractions (n° 41, automne, 191 p., 15 euros, site Internet). Surveillance généralisée, contrôle renforcé de l'Etat, appétit de certaines multinationales pour les informations de masse et acceptation du plus grand nombre à les fournir, clandestinité forcée des migrants… ont conduit la revue à s'intéresser à trois termes : « discrets, secrets, clandestins », qui « désignent tout autant des pratiques que des conditions vécues ». Entretien, tout d'abord, avec des membres du collectif Ecran total qui « cherche à opposer une résistance à la déshumanisation du travail par le management, la bureaucratie et l'informatique » et à lutter contre le contrôle numérique de nos existences. Expérience de vie discrète ou clandestine racontée par des libertaires ayant refusé le militarisme, le colonialisme ou combattant l'injustice… Retour sur les sociétés secrètes de Bakounine… et sur leur actualité. C'est quoi l'anonymat, un pseudo ; pourquoi un débat à ce sujet dans la presse anarchiste ? Clandestinité choisie ou imposée ? Et le secret, outil de domination et prérogative de l'Etat pour assurer sa suprémacie, qu'en est-il ? Exemples dans le nucléaire, à partir d'un ouvrage paru récemment, et que se passe-t-il lorsqu'un fonctionnaire « dysfontionne », coincé entre son devoir de réserve et celui d'être au service du public ? Vastes sujets, bien abordés par la revue mais dont de nombreux territoires restent encore à explorer… Abonnement et vente en ligne.

Résistons ensemble (n° 178, déc.-janv., 4 p., à télécharger) salue les « gilets jaunes » et la « rupture du barrage » : « Il y encore deux mois tout allait bien pour l’ex-banquier Macron. Sa loi travail, SNCF… passaient sans grand encombre. Mais telle une fissure qui annonce la rupture d’un barrage, les “gilets jaunes” sont apparus en toute indépendance des partis et des syndicats et le barrage “républicain” a cédé. (…) Bien sûr ce flot n’est pas “pur comme de l’eau de roche”, mais comment pourrait-il en être autrement… » Un article également sur « Les lycéens, “enfants des gilets jaunes” ». Le pouvoir répond par « La violence légale » (grenades pour mutiler, éborgner et tuer) et la répression judiciaire. « Chronique de l'arbitraire » et, pour résister, fiches juridiques sur le site Internet.

Sans détour (n° 1, apériodique, exemplaires à demander à sansdetour[at]riseup.net), un petit nouveau qui se déclarait être dans l'édito de son n° 0 « un journal pour porter des idées qui n’appartiennent pas à un groupe homogène et monolithique, mais qui émanent d’individus les forgeant selon leurs imaginaires, leurs expériences et leurs tensions respectives. (…) Un journal qui fouille éperdument l’arsenal des expériences subversives lointaines, dans le temps comme dans l’espace, afin d’enrichir nos perspectives présentes. » Au sommaire de ce numéro : « Des litchis en hiver. A propos d’exotisme et d’internationalisme », « Expansion techno-industrielle et résistances au pillage », « L’idéologie de la science », « 2 + 2 = 7 », « Des coups contre la prison », « Lectures intempestives ».

 

RÉUNIONS-DÉBATS

Angoulême (16), 17 janvier. Conférence « Des coopératives alimentaires autogérées » avec Jean-Claude Richard, à l'initiative de Diony Coop à Saint-Denis et auteur d'un ouvrage à ce sujet. Conseils et informations pour ouvrir une coopérative alimentaire dans sa ville… A 18 h 30, à la MJC Louis-Aragon, place Victoria. Participation libre. Inscription obligatoire avant le 15 janvier.

Lyon, 17 janvier. De 18 à 20 heures, lancement de l'ouvrage Résister à la militarisation. Le Groupe d'action et de résistance à la militarisation, Lyon, 1967-1984 (Atelier de création libertaire) à l'Observatoire des armements, 187, montée de Choulans, Lyon 5e. La présentation sera suivie d'un apéro.

Paris, 17 janvier. Rencontre-débat avec des grévistes de l’hôtel Park Hyatt Vendôme, à 19 heures, à la librairie du Monde libertaire, 145, rue Amelot, Paris 11e (M° République, Filles-du-Calvaire ou Oberkampf). Organisée par le groupe Salvador-Seguí (Fédération anarchiste). Infos.

Paris, 17 janvier. Avant-première du film espagnol Le Silence des autres (2018, 95 min, sortie en salles le 13 février), d'Almudena Carracedo et Robert Bahar, sur l'amnistie des crimes franquistes et l'impunité des exactions commises sous la dictature. A 19 heures, au Centre d’animation Place-des-Fêtes, 2-4, rue des Lilas, Paris 19e (M° Place-des-Fêtes). Entrée gratuite. Organisée par l'association 24-août-1944.

Liège (Belgique), 18 janvier. Présentation en musique de Cinq ans de métro (Libertalia) de et par Fred Alpi, à partir de 19 h 30, à la librairie Entre-Temps, 15, rue Pierreuse. Infos.

Malakoff (94), 18 janvier. A 19 h 30, Laure Batier, correctrice de l'ouvrage, présentera Vivre ma vie. Une anarchiste au temps des révolutions (L'Echappée) d'Emma Goldman à la Bibliothèque associative de Malakoff (BAM), 14, impasse Carnot (M° Malakoff - Rue-Etienne-Dolet). Infos.

Paris, 18 janvier. Séminaire de recherche militante et libertaire Etape, séance « Esthétique de soi, éthique libertaire et expérience de l'incomplétude » autour d’un texte de Stéphane Sangral, philosophe, psychiatre et poète. Rapports compréhensifs-critiques de Philippe Corcuff et Didier Eckel. Elle se déroulera de 19 à 22 heures, pour connaître le lieu précis contacter : philippe.corcuff(at)sciencespo-lyon.fr

Paris, 18 janvier. Le Rendez-vous du 18 mars, pièce de théâtre sur l'histoire de la Commune de Paris 1871 interprétée par la troupe bénévole des Amies et amis de la Commune de Paris. A 19 h 30, au Courant d'art frais, 19, rue de la Fontaine-à-Mulard, Paris 13e (M° Maison-Blanche). Entrée libre. Infos.

Paris, 18 janvier. Rencontre-débat avec Raphael Lebrujah autour de son livre Comprendre le Rojava dans la guerre civile syrienne (Editions du Croquant), à 19 h 30, à la librairie du Monde libertaire, 145, rue Amelot, Paris 11e (M° République, Filles-du-Calvaire ou Oberkampf). Infos.

Charleroi (Belgique), 19 janvier. Fred Alpi présente en musique son ouvrage Cinq ans de métro (Libertalia), à 19 h 30, à Livre ou verre, passage de la Bourse. Facebook.

Gravelines (59), 19 janvier. Dans le cadre d'une exposition sur Félix Valloton et L'Assiette au beurre (voir ci-dessous), conférence de Guillaume Doizy à propos de ce journal satirique atypique de la Belle Epoque, de 15 à 16 h 30, au Musée du dessin et de l'estampe originale, site de l'Arsenal. Entrée gratuite et sans réservation. Informations au 03-28-51-81-04. Site Internet.

Lyon, 19 janvier. Rencontre-débat à la librairie La Gryffe autour d'Une histoire populaire du football (La Découverte) de Mickaël Correia, en présence de l'auteur. A 15 heures, au 5, rue Sébastien-Gryphe, Lyon 7e. Facebook.

Malakoff (94), 19 janvier. La Bibliothèque associative de Malakoff (BAM) ouvre ses portes tous les samedis après-midi de 16 à 19 heures. « C’est le moment de passer une tête pour découvrir le lieu, emprunter un bouquin, s’informer sur nos activités, voire seulement pour discuter un brin. » BAM, 14, impasse Carnot (M° Malakoff - Rue-Etienne-Dolet). Site Internet.

Mézy-sur-Seine (78), 19 janvier. Rencontre-débat avec Fabienne Lauret, auteure de L'Envers de Flins. Une féministe révolutionnaire à l’atelier (Syllepse), à 17 heures, à la bibliothèque municipale, place Paul-Bargeton.

Saint-Jean-du-Gard (30), 19 janvier. Projection de The Truth Lies in Rostock (« La vérité se trouve à Rostock », 1993, 78 min, VOST), de Mark Saunder, sur les émeutes racistes survenues en Allemagne en août 1992… Suivi d'un repas partagé. A 19 heures, à La Lézarde, 66, Grande-Rue.

Corbeil-Essonnes (91), 20 janvier. Projection-débat, à 16 heures, de L'Amour et la Révolution (2018, 77 min, site), de Yannis Youlountas, en présence du réalisateur, au cinéma Arcel, 15, place Léon-Cassé.

Gaillac (81), 20 janvier. Dans le cadre du cycle « Histoire(s) de lutte(s) » : « Le municipalisme libertaire », présentation par Rémi, à 20 heures, au Comptoir du Chinabulle, 47, rue du Château-du-Roi.

Montpellier, 20 janvier. Conférence-débat avec Pablo Servigne, coauteur de Comment tout peut s'effondrer (Le Seuil), de L'Entraide, l'autre loi de la jungle (Les Liens qui libèrent) et, plus récemment, d'Une autre fin du monde est possible (Le Seuil). Pour prendre conscience de l'état des lieux actuels sans catastrophisme… A partir de 17 heures, au centre Ascaso-Durruti, 6, rue Henri-René. Infos.

Saint-Ouen-l’Aumône (95), 22 janvier. Projection du film Utøya, 22 juillet (2018, 83 min, VOSTF), d'Erik Poppe, suivie d'un échange autour du film et de la montée de l'extrême droite radicale en Europe avec Gaël Martin, Yannis Youlountas et des membres du collectif antifasciste 95, coorganisateur de la soirée. A 20 h 30, cinéma Utopia, 1, place Pierre-Mendès-France. Infos.

 

FOIRES AUX LIVRES,
EXPOSITIONS, COLLOQUES, RENCONTRES

Livres et musique. Fête des éditions Libertalia, le 26 janvier, à partir de 17 heures, à La Parole errante, 9, rue François-Debergue, 93100 Montreuil (M° Croix-de-Chavaux). Entrée à prix libre. Programme : à 17 heures, présentation d’Action directe, les premières années, par son auteur Aurélien Dubuisson ; 18 heures, Mon histoire de Rosa Parks avec Julien Bordier, son traducteur ; 19 heures, Antifa. Histoire du mouvement antifasciste allemand de Bernd Langer (coéd. avec La Horde) avec Sarah Bergsentation, sa traductrice ; 20 h 30, The Ready-Mades (quintette soul and beat, Paris) ; 22 heures, Jay Terrestrial (projet solo du chanteur d’IT, folk punk, Londres) ; 23 heures, Jim Murple Memorial (rocksteady, Montreuil). Infos.

Fête du livre CNT-RP. Salon du livre neuf à petit prix et d’occasion (littérature, polars, SF, histoire, loisirs, marine, fantasy, beaux livres, revues, affiches...), le samedi 2 février, de 9 heures à 17 h 30, à la CNT, 33, rue des Vignoles, Paris 20e. Entrée libre. Infos.

Félix Vallotton et Frans Masereel. Exposition « L'Assiette au beurre. Félix Vallotton, crimes et châtiments », jusqu'au 17 février, au Musée du dessin et de l'estampe originale, site de l'Arsenal, Gravelines (59). Infos sur Valloton. Présentation de l'expo : « L’Assiette au Beurre, célèbre revue satirique et libertaire paraît dans sa version originale entre 1901 et 1912. Selon son créateur il s’agit d’un “journal hebdomadaire satirique illustré en couleur qui parlera sous une forme très mordante, très cinglante, des problèmes de la vie sociale actuelle”. Le titre du journal évoque une époque périlleuse, propice aux gains immérités. Félix Vallotton participe à la revue dès 1901 en illustrant en vingt-trois lithographies en couleurs la suite Crimes et châtiments. L’exposition replace ces dessins satiriques dans leur contexte historique et compare les lithographies de Vallotton aux illustrations sur les mêmes thèmes dans la revue. Violences éducatives et familiales, abus de pouvoir, il épingle les représentants de l’autorité, pris sur le fait de leurs attaques collectives ou de leurs lâchetés individuelles. » Aux mêmes dates se tient une autre expo particulièrement intéressante sur « Frans Masereel et Olivier Deprez. Serial graveurs » (dossier de presse).

Journées libertaires de Pau (64). Depuis 2007, la section étudiante de la CNT-AIT organise chaque années des journées qui proposent d’aborder un thème particulier sous l’angle libertaire au travers de conférences, concerts, expositions, films… et en faisant appel à des personnalités extérieures. La 12e édition, qui se tiendra du 18 au 21 février, aura pour axe « Le capitalisme, le meilleur des mondes possibles ? ». Conférences prévues (lieu et horaire à venir) : 19 février, « Impérialisme d’exclusion et état d’exception », présentation du livre de Robert Kurz par Clément Homs ; 20 février, « L’aliénation dans le système capitalisme », par Renaud Garcia ; 21 février, « Le totalitarisme pervers », téléconférence d'Alain Deneault. Exposition, du 18 au 21 : « Les luttes en Béarn en 2018 », hall de la faculté de lettres de Pau (inauguration le 18 février). Concert de soutien aux journées libertaires, le 23 février, à La Centrifugeuse. Infos complémentaires.

 

DIVERS

Don de livres. Le Réfractaire (site Internet), « journal anarchiste de Rodez et ses environs », organise une collecte de livres pour La Cité des lettres et du cinéma. Cette association kabyle, située à Tazmalt en Algérie, est à la recherche d'ouvrages militants, scientifiques, sur l'anarchisme et le syndicalisme, afin de créer une bibliothèque associative (cagnotte). Si vous avez des ouvrages à donner, n'hésitez pas à contacter le journal par courriel (refractaire-journal[at]riseup.net) ou sur Facebook qui les remettra directement à un des membres de l'association présent en Aveyron. Infos.

Maitron en accès libre. Depuis le 5 décembre, le Maitron, dictionnaire biographique, mouvement ouvrier, mouvement social est en accès libre sur Internet. Il s’agit du plus grand dictionnaire biographique en langue française (180 000 notices) qui explore les périodes de 1789-1864, 1864-1871, 1871-1914, 1914-1939, 1940-1968. On peut aussi y consulter des dictionnaires plus spécifiques (femmes, anarchistes, Afrique, cheminots, Belgique, Chine, enseignants, fusillés, exécutés, abattus, volontaires Espagne républicaine, Grande-Bretagne et Irlande…) Les notices des dictionnaires en cours et celles de la sixième période (1968-1981) resteront elles en accès restreint (à l'exception du Dictionnaire des anarchistes). Le site, réalisé par l’équipe du Maitron et les éditions de l’Atelier, bénéficie par ailleurs d’une refonte graphique et de nouvelles fonctionnalités.

 

Retour
en haut

 fleche haut
 fleche bas