Yves Peyraut (1934-2002)
Né le 14 septembre 1934 à Rochefort (Charente-Maritime), Yves Peyraut était diplômé en physique et spécialiste de la gestion de la qualité en entreprise. Il est l’auteur de plusieurs ouvrages concernant ce domaine et celui de la logistique. C’est, jeune étudiant, en fréquentant le salon de coiffure d’Aristide Lapeyre, à Bordeaux, qu’il se familiarise avec la doctrine anarchiste. Il fait ensuite partie du groupe anarchiste de cette ville, se réunissant au 7, rue du Muguet, dont les frères Lapeyre sont les principaux animateurs. Il s’éloigne pendant quelques années du militantisme pour raison familiale, avant de constituer dans les années 1970 le groupe des Temps nouveaux de Troyes (Aube), adhérant à la Fédération anarchiste. Puis domicilié à Paris, il préside en 1981 l’association qui couvre juridiquement Radio-Libertaire dont il est l‘un des fondateurs et le principal négociateur auprès des pouvoirs publics. Il retrace d’ailleurs la lutte qui a accompagné la naissance de cette « radio rebelle », ainsi que l’histoire de ses dix premières années d’existence dans Radio-Libertaire, la voix sans maître (éd. du Monde libertaire). Il milite également à la Ligue des droits de l’homme (LDH) et à la Confédération nationale du travail (CNT), dont il fut le directeur du journal Combat syndicaliste. Yves Peyraut (Ivo Pero) était également président du comité directeur de Senacieca Asocio Tutmonda (SAT), association mondiale ouvrière et espérantiste. Il meurt le 5 janvier 2002 au Kremlin-Bicêtre.

Fermer la fenêtre

Retour à l'accueil