Maurice Fayolle (1909-1970)
« Homme discret, modeste, droit, scrupuleux et probe, peu doué pour la parole mais possédant une excellente plume », ainsi le décrit Maurice Laisant. Il est né le 8 mars 1909 à Paris et milite dans l'entre-deux-guerre au groupe d'Amiens de l’Union anarchiste. Après la Seconde Guerre mondiale, il s'installe à Versailles et participe à la reconstitution du Mouvement libertaire qui donne naissance à la Fédération anarchiste (FA). Il en est le secrétaire aux relations intérieures puis, en 1950, aux relations extérieures. Exclu en 1953 lors de la prise de pouvoir de l’Organisation Pensée Bataille (OPB), il prend part à la refondation de la FA et fait partie de l’Association pour l’étude et la diffusion des philosophies rationnalistes (AEDPR), qui doit éviter à l’avenir un nouveau « putsch ». Pendant la guerre d’Algérie, il prend de nombreuses fois position dans Le Monde libertaire, organe de la FA, pour la lutte anticolonialiste tout en mettant en garde contre une « révolution nationaliste » et l’arrivée au pouvoir d’une nouvelle bourgeoisie. Maurice Fayolle, constatant la stagnation de l’anarchisme, due selon lui à « son inaptitude à l’organisation », propose d’adopter un fonctionnement plus structuré et d’actualiser la doctrine en fonction des données économiques et sociales de l’époque. Il tentera sans succès, pendant onze ans, d'en convaincre les militants dans le bulletin intérieur et lors des congrès. Sa volonté de changement structurel se heurte aux craintes de déviations autoritaires de nombreux militants individualistes et à leur conception d’une organisation la plus lâche possible. Sur ces bases de rénovation, une tendance se crée alors en 1967, l’Organisation révolutionnaire anarchiste (ORA), dont il est le principal animateur. Le dynamisme de l’ORA la conduit à devenir indépendante fin mars 1970, optant clairement pour une organisation de type plate-formiste. Maurice Fayolle est élu à son comité national provisoire mais, atteint d'un cancer au poumon, il est hospitalisé à la Pitié-Salpêtrière en mai et décédera le 30 septembre 1970.
(D'après le Dictionnaire biographique du mouvement libertaire français.)

Fermer la fenêtre

Retour à l'accueil