Fritz Brupbacher (1874-1945)
Naissance le 30 juin 1874 à Zurich (Suisse) dans une famille aisée. Après des études de médecine à Genève puis une formation en psychiatrie à Paris, il ouvre en 1901 son cabinet dans un quartier ouvrier de Zurich. Militant socialiste révolutionnaire dès 1898, il fréquente le milieu libertaire et devient notamment l'ami de James Guillaume, de Pierre Kropotkine, de Vera Figner et de Pierre Monatte. Membre du Parti socialiste, mais antimilitariste (il prendra part en 1905 à la création de la Ligue antimilitariste) et partisan d'un syndicalisme révolutionnaire, il est l'objet de vives critiques au sein du parti et est poussé à la démission en 1920. Il rallie l'année suivante le Parti communiste suisse, qui vient de se créer, et se rend à plusieurs reprises en Russie. Mais, n'ayant pas abandonné son esprit critique et ses idées libertaires, il se heurte aux dirigeants staliniens. En 1932, il « s'évade de la cellule », selon sa propre expression, et la même année publie une introduction à La Confession de Bakounine (traduite du russe par sa compagne Paulette Raygrodsky). Il militait également avec elle, depuis les années 1920, dans le mouvement néomalthusien, pour le droit à l'avortement et à une libre sexualité.
(D'après l'Ephéméride anarchiste.)

Fermer la fenêtre

Retour à l'accueil