Anselme Bellegarrigue (1813 - vers 1868-1870)
Dernier enfant d'une famille de six, il naît à Monfort (Gers) le 23 mars 1813. En 1834, il devient bachelier ès lettres. Voyage aux Antilles en 1840, puis quelques années plus tard séjourne problablement sur le continent américain. Il publie Au fait, au fait !! peu de temps après les événements de 1848. On le retrouve à Toulouse en 1849, où il travaille comme rédacteur au quotidien La Civilisation. Bellegarrigue collabore également, sous un pseudonyme, au mensuel L'Anti-Conseiller. Puis, vivant à Paris, il participe en 1850 à la création de l'Association des libres penseurs, édite L'Anarchie. Journal de l'ordre (première publication à porter ce nom) qui ne connaîtra que deux numéros, et rencontre le général Barrios, représentant du Salvador, en visite en France. Dans ses écrits, il développe une pensée individualiste libertaire, opposée à tout type de gouvernement – un danger pour les libertés – et de parti politique, refusant la violence. En 1853, il enseigne le droit à Paris, peut-être à la Sorbonne. Catherine Bailly (1839-1905), qui suit ses cours vers 1857, l'épousera et ils quitteront le pays pour le Salvador, à l'invitation du général Barrios devenu président, afin de fonder une faculté de droit. En 1860, Bellegarrigue est directeur de l'université de la capitale. Naissance d'un fils en 1862. Il décédera au Salvador vers 1868-1870.
(D'après Michel Perraudeau, « Anselme Bellegarrigue. Le premier des libertaires ».)

Fermer la fenêtre

Retour à l'accueil