Avez-vous
reconnu
tous les
personnages
de la page
d'accueil ?

Qui sont-ils ?

 

 


Il faut être fou pour engager un tel pari : constituer une bibliographie des ouvrages anarchistes ou sur l’anarchisme en français ! Pensez que Proudhon – l’un des pères ou grand-pères de l’anarchisme ! – fait paraître « Qu’est-ce que la propriété ? » en 1840. Combien d’ouvrages ont été édités depuis ? Et le nombre de rééditions complètes ou partielles, sous forme de brochure, y songez-vous ? Plusieurs auteurs, très sérieux, vont même chercher des précurseurs dans les temps plus anciens, jusque dans l’Antiquité.

Qui t’es toi ?
Pour tout agrémenter, je ne suis ni historien professionnel ni universitaire, mais un simple militant bibliophile. J’ose ainsi, bien modestement, marcher sur les traces de Max Nettlau qui commit en 1897 le premier ouvrage sur ce sujet (« Bibliographie de l’anarchie »). Hélas ! ce n’est qu’un « brouillon », rien à côté de sa monumentale « Histoire de l’anarchie » (en langue allemande, non traduite en français). Elle comprend 7 volumes, plus de 3 000 pages (2 tomes encore inédits). Au cours des années 60, Hem Day a apporté de nombreuses pierres à l’édifice bibliographique, mais de façon partielle. Jean Maitron, lui, avec le « Mouvement anarchiste en France », a livré une intéressante liste des ouvrages (livres, périodiques, brochures) édités de 1880 à 1972. Et depuis, plus rien ?

Retour aux sources…
Si ! René Bianco a présenté en 1987 une magistrale thèse portant sur « Un siècle de presse anarchiste d’expression française (1880-1983) ». Ouvrage indispensable, riche en informations, particulièrement fiable, mais qui n’a pas été édité. Thierry Maricourt, en 1990, a livré une très intéressante « Histoire de la littérature libertaire en France ». Des centres de documentation sont présents sur Internet. Citons le Centre international de recherches sur l'anarchisme (CIRA) de Lausanne, celui de Marseille, l’Institut international d’histoire sociale d’Amsterdam et le Centre d'histoire du travail (Nantes) (voir liens). Que ceux que j’ai oublié me pardonnent et se signalent pour réparer l’erreur.

Soyons exhaustifs et pas sectaires !
Pour construire ce site, j'ai principalement utilisé les catalogues des publications conservées par le Centre de documentation anarchiste de la Fédération anarchiste, l'Institut français d'histoire sociale et le CIRA de Lausanne. J’ai négligé volontairement les périodiques, estimant trop le travail de René Bianco [il a été mis en ligne depuis (février 2009)] pour avoir l’audace de seulement espérer le rivaliser. N'ayant pas vocation de censeur ou de maître ès anarchies pour désigner qui mérite ou non de figurer sur les tablettes, j’ai essayé d’être le plus complet possible. Mais certains problèmes sont apparus, j'ai dû faire des choix, discutables peut-être, et que l'on peut donc discuter !

Manifestez-vous !
C’est avec beaucoup d’humilité que je commence ce travail, sachant que des oublis, des inexactitudes, des imprécisions demeurent. Car l’intérêt d’un tel site bibliographique est de pouvoir évoluer, s’enrichir, se compléter… grâce à l’aide de tous. Alors, manifestez-vous, tapez de l’e-mail (ou du courriel) sur la table en signalant les grosses ou les petites bêtises. Cette œuvre ne peut être que collective !
D’avance, je vous en remercie.


Pascal Bedos (février 2001)


PS : Tout en notant les ouvrages d'auteurs libertaires traitant de la Commune, je ne me suis pas apesanti sur le sujet car une très bonne bibliographie existe déjà : Robert Le Quillec, « La Commune de Paris. Bibliographie critique. 1871-1997 », éd. La Boutique de l'histoire, Paris, 1997 (nouv. éd. revue et augm., ibid., 2006).

 

5 ans plus tard… en janvier 2006
Quel bilan pouvons-nous tirer de ces cinq années d'activité ? Aujourd'hui, plus de 6 000 titres sont recensés. La vérification des données bibliographiques, grâce au Catalogue collectif de France (CCFR) et à celui de l'Institut international d'histoire sociale (IIHS), va bientôt s'achever. Nous avons ainsi pu préciser des informations et corriger quelques erreurs. De nombreux portraits ornent maintenant les pages du site et des biographies permettront à l'avenir de faire plus ample connaissance avec les auteurs. Ce sera d'ailleurs l'un de nos axes de développement dorénavant. Nous avons aussi offert aux visiteurs la possibilité de télécharger des brochures ou des ouvrages sous format texte ou pdf. Depuis deux mois, la page « Nouveautés » a évolué, pour mieux suivre l'actualité de l'édition libertaire francophone (parutions, colloques, rencontres-débats, sites Internet…) et d'être plus complète. Tout cela n'a été possible que par le biais d'échanges fructueux et avec l'aide de nombreuses personnes. Qu'elles en soient ici remerciées.

Anniversaire. En février 2011, cela fait dix ans qu'Anarlivres existe et nous avons failli oublier cette date tant les autocommémorations nous préoccupent. Du chemin a été parcouru depuis les débuts et le site offre aujourd'hui une bibliographie anarchiste de langue française plutôt complète. Certes quelques erreurs, oublis, imprécisions doivent encore subsister et nous faisons appel à tous ceux qui nous consultent pour nous les signaler). A l'avenir, nous continuerons à développer les portraits et biographies d'auteurs, à informer sur les parutions nouvelles et à enrichir la base bibliographique (actuellement, grâce au CIRA de Lausanne, nous complétons la liste des travaux universitaires). Pour être informé des nouveautés du site, on peut aussi s'abonner au flux RSS. Bien d'autres choses pourraient être faites, si le temps – « gagé » entre autres par une activité salariée – ne nous était pas compté. Et tout cela, bien sûr, n'aurait pas été possible sans l'aide de nombreuses personnes que nous tenons à remercier ici. [Malgré nos vérifications régulières, il arrive que des liens soient brisés, que des sites disparaissent, que des adresses ne soient plus valides… signalez-nous ces erreurs (juillet 2012).]

Septembre 2016, quoi de neuf ? Après une période d'activité ralentie par des problèmes familiaux, la retraite professionnelle venant, nous avons pu reprendre de façon régulière la mise à jour de la page « Nouveautés » et entamer la vérification de toutes les informations de la bibliographie. Corrections et précisions ont pu ainsi être apportées, sans oublier la suppression de plusieurs doublons (entre autres parmi les « anonymes »). Nous avons également continué de mettre en lien des textes à lire ou à télécharger (format pdf). Actuellement, plus de neuf cents occurrences sur quelques dix mille titres référencés. Nous avons nous-mêmes numérisé des brochures que l'on peut retrouver sur Calaméo et nous continuerons à le faire selon nos possibilités. Quinze ans après la création d'Anarlivres (février 2001), nous constatons la multiplication des sites et blogs libertaires (organisations, éditeurs, médias, groupes, individus, etc.) et nous nous en réjouissons.

 

 


Retour
en haut


 fleche haut
 fleche bas