Novembre 2012

RÉUNIONS-DÉBATS

Bruxelles, 1er novembre. A 19 h 30, discussion « De Fukushima à la critique du nucléaire et de son monde, quelles perspectives de lutte construire ici et maintenant ? », autour du livre Fukushima Paradise (Mutines Séditions - La Canaille). Site Internet.

Besançon, 2 novembre. Projection-débat autour du film Grèce générale, de Samuel Wahl, avec le réalisateur et Yannis Youlountas. A 20 h 30, librairie associative L'Autodidacte, 5, rue Marulaz.

Paris, 2 novembre. Soirée vidéo à la librairie du Monde libertaire, à 19 h 30, avec la projection de L'Initiation (63 min, 2008), un documentaire de Boris Carré et François-Xavier Drouet. Comment se préparer aux concours d'entrée en école de commerce ? La projection sera suivie d'une discussion. Au 145, rue Amelot, Paris 11e. Site Internet.

Bagnolet, 3 novembre. Discussion autour de Pouvoir ouvrier à Porto Marghera (Les Nuits rouges), de Devi Sacchetto et Gianni Sbrogiò, en présence des auteurs. Le livre relate l'expérience de l'autonomie ouvrière en Italie, entre 1968 et 1980. A partir de 19 heures, au local du Rémouleur, 106, rue Victor-Hugo (M° Robespierre ou Gallieni). Pour s'inscrire à la lettre d'info.

Montreuil, 4 novembre. Réunion-débat avec J. Wajnsztejn et C. Gzavier, auteurs de La Tentation insurrectionniste (Acratie) et quelques participants à l'élaboration du dossier sur le même thème (« Le monde est-il fragile comme une vitrine ? ») de la revue Nous Autres. A 20 heures, café-librairie Michèle-Firk, La Parole errante, 9, rue François-Debergue (M° Croix-de-Chavaux).

Paris, 4 novembre. Rencontre des anarchistes étrangers, à 20 h 30, au bar-restaurant Maldoror, 10, rue du Grand-Prieuré, Paris 11e (M° Oberkampf).

Paris, 6 novembre. Le film de de Gabriel Auer Vacances royales (1 h 26, 1980) sera projeté à 21 h 30 en hommage à Andrée Tournès, ancienne rédactrice en chef de la revue Jeune Cinéma, au cinéma Le Champo, 51, rue des Ecoles, Paris 5e. En 1976, à l'occasion d'une visite officielle du roi Juan Carlos en France, une douzaine d'anarchistes espagnols furent assignés à résidence pendant cinq jours à Belle-Ile-en-Mer… surveillés par cent trente CRS ! Récit et interviews des protagonistes…

Saint-Denis, novembre. Les cours de la Dionyversité ont lieu de 19 heures à 21 heures à la Bourse du travail, 9, rue Génin (métro ligne 13, station Porte-de-Paris). Cycle « Vers une transformation sociale et politique ? Oui, mais laquelle ? », par Bernard Teper : le 6, « Néolibéralisme et crise de la dette » ; le 13, « Pour une évolution révolutionnaire » ; le 20, « Dégager la sphère de constitution des libertés de la loi du marché » ; le 27, « La démocratie enfin ? ». Site Internet.

Paris, 7 novembre. Vernissage, à 18 heures, de l'exposition (jusqu'au 3 décembre) des œuvres de Jhano, dessins et peintures inspirés par la musique de La Canaille, en présence de l'artiste et de Marc Nammour, chanteur du groupe. Librairie du Monde libertaire, 145, rue Amelot, Paris 11e. Site Internet.

Saint-Imier (Suisse), 7 novembre. Deux mercredis soir par mois, un débat politique (intéressant) suivi d'un souper convivial ont lieu à l'Espace noir, 29, rue Francillon. La première table ronde a pour thème : « Que devrions-nous faire ici et que nous ne faisons pas ? ». Le débat est à 18 heures et le souper à 20 h 30.

Grenoble, 8 novembre. La bibliothèque Antigone organise à 20 heures un débat autours d'Eloge de la passe (Editions libertaires) : « Le sport est-il un outil de lutte libertaire ? », en présence de Wally Rosell, coordinateur du livre. Au 22, rue des Violettes.

Paris, 8 novembre. « Quand agrocarburants riment avec exploitations humaines », projection de La Face cachée des agrocarburants d'An Baccaert, Nico Muñoz et Cristiano Navarro, suivie d'un débat. A 20 heures, au cinéma La Clef, 34, rue Daubenton, Paris 5e.

Paris, 9 novembre. Soirée vidéo à la librairie du Monde libertaire, à 19 h 30, avec la projection de Bernard, ni Dieu ni chaussettes (84 min, 2009), un film documentaire de Pascal Boucher. Sur les bords de Loire, Bernard Gainier, 73 ans, cultive toujours sa vigne et fait son vin. Il est aussi le gardien de la mémoire de Gaston Couté. La projection sera suivie d'une discussion. Au 145, rue Amelot, Paris 11e.

Bobigny, 10 novembre. Projection-débat en avant-première au Magic cinéma, centre commercial Bobigny-2, rue du Chemin-Vert, du film Le Grand Retournement (75 min) de Gérard Mordillat. Adapté de la pièce de Frédéric Lordon sur la crise financière, un film entièrement joué en alexandrins ! En présence du réalisateur, de l'auteur et des comédiens.

Cuisery (71), 10 novembre. La librairie associative Les Chats noirs organise une exposition sur la guerre de 1914-1918 qui se tiendra à la salle multi-usages du Palace du 10 au 16 novembre. L'entrée est libre et gratuite, tous les jours de 10 à 12 heures et de 14 à 18 heures. Le samedi, à partir de 19 heures, verre de l'amitié avec une présentation de ce conflit, des lectures de textes, des lettres de poilus et une projection.

Lyon, 10 novembre. Le Cedrats et la librairie La Gryffe ont programmé un « Atelier de réflexion et d'échanges 2012-2013 », une série de rencontres concernant le syndicalisme qui se tiendront le samedi de chaque mois, à 15 heures, alternativement dans les locaux des deux structures. Ce mois-ci, « L'histoire du syndicalisme et ses transformations », coordonné et présenté par Daniel Colson à la librairie La Gryffe, 5, rue Sébastien-Gryphe, Lyon 7e. Tél. : 04-78-61-02-25 - site Internet.

Besançon, 11 novembre. Rassemblement antimilitaritariste à 11 heures devant la Maison du peuple, 11, rue Battant.

Besançon, 12 au 24 novembre. Exposition « Espagne 1936, les affiches des combattants de la liberté » à la MJC de Palente, 24, rue des Roses.

Montpellier, 13 novembre. Conférence-débat à propos de la grève générale en Espagne et au Portugal avec un militant de la CGT espagnole, à partir de 19 heures, Espace Martin-Luther-King, 27, boulevard Louis-Blanc. Organisée par Alternative libertaire, UD CNT 34 et la Coordination des groupes anarchistes (CGA).

Toulouse, 13 novembre. Débat à propos des Sentiers de l'utopie avec les auteurs-réalisateurs Isabelle Frémeaux et John Jordan, à 18 heures, à la librairie Terra Nova, 18, rue Gambetta. Puis projection du film à 20 h 30 au cinéma Utopia, 24, rue Montardy. Organisés par l'association Via Brachy, en partenariat avec la librairie.

Paris, 15 novembre. A partir de 19 heures, « Algérie-Nanterre, 1961-1962 : terrains vagues de la mémoire », rencontre avec Monique Hervo et Laurent Maffre, auteurs du roman graphique Demain, demain. Nanterre, bidonville de La Folie. Médiathèque Hélène-Berr, 70, rue de Picpus, Paris 12e.

Paris, 15 novembre. « 520 ans et plus de résistance : les Mapuches », repas-débat avec Sergio Zamora et des représentants des Mapuches, à 19 h 30, café associatif La Commune, 3, rue d'Aligre, Paris 12e. Réservation au : 06-17-62-51-11.

Besançon, 16 novembre. Conférence sur la « communalité » et les problèmes des paysans de l'isthme de Tehuantepec (Mexique) avec Carlos Manzo. A 20 h 30, librairie L'Autodidacte, 5, rue Marulaz.

Blanzat (63), 16 novembre. Dans le cadre de « SOS Travail ! » (théâtre, cinéma, lectures, débats… du 13 au 18 novembre), salle de la Muscade, lecture-débat à 18 heures autour de Putain d'usine (L'Insomniaque) et table-ronde avec Jean-Pierre Levaray. Le lendemain, spectacle Y'a de la joie (avec des textes, entre autres, du même ouvrage).

Paris, 16 novembre. Soirée vidéo à la librairie du Monde libertaire, à 19 h 30, avec la projection de L'Explosion (52 min, 2007), un documentaire de Jérôme Champion sur l'opposition à la centrale nucléaire de Chooz en 1980. La projection sera suivie d'une discussion. Entrée libre. Au 145, rue Amelot, Paris 11e.

Paris, 17 novembre. Rencontre-débat, à partir de 16 h 30, à la librairie du Monde libertaire, 145, rue Amelot, Paris 11e, à propos du recueil de textes A chacun sa propre mort (Editions libertaires) sur le droit de mourir dans la dignité. Site Internet.

Paris, 18 novembre. A partir de 17 heures, soirée de solidarité « De la forêt Lacandone à la jungle parisienne… Défense de nos terres et territoires de luttes » : projection et présentation de la lutte pour les Vignoles ; information sur les luttes au Chiapas et au Mexique ; repas et musique (à prix libre). Organisé par le Comité de solidarité avec les peuples du Chiapas en lutte (CSPCL, site Internet). Au 33, rue des Vignoles, Paris 20e.

Paris, 22 novembre. Rencontre à 19 heures avec Félix Boggio Ewanjé-Epée et Stella Magliani-Belkacem, auteurs du livre Les Féministes blanches et l'empire (La Fabrique). Organisée par la CNT Education 93. Au 33, rue des Vignoles, Paris 20e.

Nîmes, 22 novembre. Le collectif de soutien aux zapatistes Mut Vitz 30 a invité José Chatroussat, traducteur de Crack Capitalism (Libertalia) de John Holloway, pour parler de cet ouvrage. A 18 h 30, Centre Pablo-Neruda, 1, place Hubert-Rouger.

Besançon, 23 novembre. Sport et anarchisme avec Eloge de la passe (Editions libertaires) et Wally Rossel, à 20 heures, librairie associative L'Autodidacte, 5, rue Marulaz.

Montpellier, 23 novembre. Projection-débat à 20 h 30 de JP, Archi et les autres, fauteurs de trouble, un documentaire de Jean-Claude Julien (70 min, 2012) sur les placements en soins psychiatriques par un représentant de l'Etat. Au Centre Ascaso-Durruti, 6, rue Henri-René. Site Internet.

Paris, 23 novembre. Soirée vidéo à la librairie du Monde libertaire, à 19 h 30, avec la projection d'Evening Land (109 min, 1977), de Peter Watkins. Une grève éclate sur les docks de Copenhague contre la construction de quatre sous-marins nucléaires… La projection sera suivie d'une discussion. Au 145, rue Amelot, Paris 11e. Entrée libre.

Paris, 24 novembre. A 16 heures, projection et présentation du DVD In Prison my Whole Life sur l'affaire Mumia Abu-Jamal (93 min, VO sous-titrée en français). A la librairie du Monde libertaire, 145, rue Amelot, Paris 11e (M° République, Oberkampf ou Filles-du-Calvaire). Entrée libre.

Paris, 24 novembre. Ciné-club SUB-Version à la CNT, 33, rue des Vignoles, Paris 20e (M° Avron ou Buzenval) : The Rocky Horror Picture Show (96 min, 1975), un film de Jim Sharman. A partir de 19 h 45, présentation et projection. Infos complémentaires.

Bagnolet, 25 novembre. Projection de The Magdalen Sister's (1 h 59, VO sous-titrée, 2002), de Peter Mullan, au ciné-club. En Irlande, quatre jeunes femmes se retrouvent dans un couvent pour « expier leurs fautes »… A 17 heures, local du Rémouleur, 106, rue Victor-Hugo (M° Robespierre ou Gallieni).

Montpellier, 26 novembre. Conférence, à 14 h 30, de Philippe Corcuff sur son dernier livre : Où est passée la critique sociale ? Penser le global au croisement des savoirs (La Découverte), salle 26, 3e étage, bât. C, université Paul-Valéry.

Bagnolet, 28 novembre. A 19 h 30, projection de Come-back Africa (VO sous-titrée), fiction-documentaire de Lionel Rogosin, pour poursuivre la discussion sur l'Afrique du Sud. En 1958, pendant l'apartheid, un paysan zoulou fuyant la famine trouve du travail dans une mine d'or… Local du Rémouleur, 106, rue Victor-Hugo (M° Robespierre ou Gallieni).

Paris, 29 novembre. Discussion autour du livre Angry Brigade. Eléments de la critique anarchiste armée en Angleterre (Ravage éditions, nouveau site), à 20 heures, à la bibliothèque anarchiste Libertad, 19, rue Burnouf, Paris 19e (M° Belleville ou Colonel-Fabien).

Paris, 30 novembre. Soirée organisée par la revue Offensive sur le thème du dossier du n° 35 : « Prolétariat, affaire classée ? ». Interrogations sur la notion de prolétariat et l'invisibilisation de la conflictualité entre les classes sociales… Repas à 19 heures, débat à 20 h 30. A La Commune, 3, rue d'Aligre, Paris 12e (tél. : 01-43-41-20-55).

Paris, 30 novembre. A 19 heures, débat à la CNT, 33, rue des Vignoles, Paris 20e (M° Avron ou Buzenval), avec Bernard Friot, auteur de L'Enjeu du salaire et de L'Enjeu des retraites (La Dispute) : « La cotisation comme remède à la crise et alternative au capitalisme ? ». Coorganisé avec Réseau salariat.

Paris, 30 novembre. Dans le cadre des soirées lecture de la librairie du Monde libertaire, Sylvie (« simple lectrice ») viendra discuter avec vous du livre La Peur de la nature (Le Sang de la Terre) de François Terrasson. A partir de 19 h 30, au 145, rue Amelot, Paris 11e.

Toulouse, 30 novembre. La CNT-AIT vous invite à assister à un débat public sur « L'évolution des espèces, conséquences pour la société », à 20 h 30, au Cratère, 95, Grand-Rue-Saint-Michel. Site Internet.

 

FOIRE AUX LIVRES, COLLOQUE,
EXPOSITION, THÉÂTRE…

Utobus en fête. La Rue râle (Fédération anarchiste) vous invite du 2 au 4 novembre à ses 5e rencontres libertaires qui ont lieu à la salle des fêtes de Saint-Jean-en-Royans (Drôme). Projection du film de François Truffaut Fahrenheit 451 vendredi, à 20 heures. Le lendemain, à 12 heures, repas végétarien à prix libre préparé par La Marmite (Chambéry). A 14 heures, Wally Rosell présente le livre Eloge de la passe (Editions libertaires), suivi à 16 heures par Philippe Pelletier pour « Géographie et anarchie, liberté et horizontalité » à propos d'Elisée Reclus. Apéro, avec chants militants, dès 18 heures. A partir de 19 heures, repas et, vers 20 h 30, contes du barde champêtre vertacomicorien Patrice Weiss. Le dimanche, à partir de 10 heures, après la théorie la pratique avec un match de foot libertaire arbitré par Wally Rosell, puis repas avec La Marmite. L'Utobus sera présent tout le week-end ainsi que la table de presse du groupe et celle des camarades grenoblois d'Antigone.

Appel à communications. En vue de sa quatrième conférence annuelle, qui se tiendra à La Nouvelle-Orléans (Louisiane, Etats-Unis), du 4 au 6 janvier 2013, le Réseau nord-américain d'études anarchistes (North American Anarchist Studies Network, NAASN) lance un appel à communications. « En accord avec l'esprit d'ouverture de l'anarchisme, nous ne proposons aucune sujet spécifique pour les discussions. Au contraire, nous encourageons les participantes et les participants à explorer divers thèmes, historiques ou contemporains, pratiques ou utopiques, selon leur savoir propre, leurs intérêts et leur imagination. » Il s'agit de soumettre sa propositions au comité organisateur du NAASN (courriel : clark[at]loyno.edu) en présentant un titre de travail pour la communication, un court résumé et trois mots-clés. Date limite : 15 novembre 2012. Plus d'information (en anglais).

Salon lyonnais de l'édition. Organisé par le Centre de documentation libertaire (CDL), la librairie La Gryffe et les Amis de La Gryffe, le 2e Salon des éditions libertaires de Lyon aura lieu les samedi 17 (de 10 h 30 à 19 heures) et dimanche 18 novembre (de 10 h 30 à 18 h 30), à la Maison des associations, 28, rue Denfert-Rocherau, Lyon 4e. Plus de soixante éditeurs et revues, des centres documentaires, des librairie (neuf et occasion) et des groupes locaux auront un stand. Livres, revues, CD, DVD, sites Internet, brochures, zines, affiches, expression artistique, sans oublier bar et restauration seront au menu de ces deux jours pour nourrir la mémoire, la réflexion et l'action. Parmi les nouveautés de cette année : un atelier de sérigraphie, des balades militantes sur les pentes de la Croix-Rousse, un atelier-répétition des chorales révolutionnaires de Lyon et d'ailleurs… Programme complet des débats et rencontres.

« Droit et anarchie ». Sur ce thème, la 6e journée d'étude des jeunes chercheurs de l'Institut d'études de droit public (IEDP) de l'université Paris-Sud se déroulera le 23 novembre, de 9 h 15 à 17 h 15, salle Georges-Vedel, faculté Jean-Monnet, 54, boulevard Desgranges, 92330 Sceaux. Sujets des différentes tables rondes : 9 h 45, « Théoriciens anarchistes du droit » ; 11 h 30, « Doctrine juridique anarchiste ? » ; 14 heures, « Le droit en lutte contre l'anarchie » ; 15 h 15, « La part d'anarchie dans le droit ». Plusieurs interventions sont prévues dans le cadre de ces tables rondes. Signalons, entre autres : « Contractualité marchande, contrat social jacobin et contrat fédéraliste et mutuelliste chez Proudhon », par Irène Pereira ; « “De quel droit ?”, Kropotkine à la recherche du fondement du droit », par Aude Zaradny ; « L'ambivalence féconde du rapport entre l'“Unique” et le droit chez Stirner », par Philippe Hoyer ; « Léon Duguit, juriste reconnu, anarchiste qui s'ignore ? », par Anna Neyrat ; ou encore « Droit d'auteur et anarchie : postérité de la pensée de Pierre-Joseph Proudhon sur le droit d'auteur », par Philippe Mouron… Les interventions seront suivies d'un débat avec les participants. Informations pratiques et programme complet du colloque (PDF 420 Ko). Bulletin d'inscription à télécharger.

Anniversaire. La librairie Quilombo fête ses 10 ans (2002-2012) les 23 et 24 novembre. Vendredi, concert de soutien de 19 h 30 à 23 heures à la Java, 105, rue du Faubourg-du-Temple, Paris 10e (M° Goncourt). Au programme : Pierre Dubois, Fantazio et Francesco Pastacaldi, Les Chevals. Tarif : 10 euros, en soutien : 15 euros. Samedi, apéro-lecture à la librairie, 23, rue Voltaire, Paris 11e (M° Rue-des-Boulets ou Nation) : 15 heures, Julien Hage ; 17 heures, éditions Les Rêveurs ; 17 h 45, Anne Steiner ; 18 h 30, Zymotik ; 19 h 30, Sorj Chalandon. Et, du 12 novembre au 30 janvier 2013, Formes vives présentent ses travaux graphiques à la librairie, ouverte du mardi au samedi, de 13 heures à 20 heures. Plus d'infos sur le site Internet - tél. : 01-43-71-21-07 - courriel : quilombo(at)globenet.org

Cinéma documentaire. La 3e édition de Bobines rebelles, festival du film d'auteur, social et politique en Seine-Saint-Denis, aura lieu les 24 et 25 novembre, de 12 heures à 22 heures, à la Bourse du travail, 9, rue Génin, Saint-Denis (métro ligne 13, station Porte-de-Paris). Organisé par la Dyoniversité, le Docu-club, l'AMAP Court-Circuit et le groupe Henry-Poulaille de la Fédération anarchiste. Documentaires visuels et sonores, débats, bar, restauration. Entrée à prix libre. Programme complet.

Théâtre. Le Festival international de théâtre anarchiste de Montréal (Fitam) recherche, pour sa huitième édition qui se déroulera les 21 et 22 mai 2013, des pièces de théâtre écrites en français ou en anglais portant sur le thème de l'anarchisme ou sur tout sujet s'y rapportant, c'est-à-dire contre toute forme de pouvoir, le capitalisme, la guerre, l'aliénation, le travail salarié… Il prendra aussi en considération les textes traitant, à partir d'une perspective anarchiste, de justice écologique, sociale et économique, de race, de classe et de genre. Date limite d'inscription : 20 janvier 2013. Les troupes et personnes souhaitant y présenter leurs œuvres doivent remplir le formulaire de participation disponible en ligne. Plus d'informations sur le site du festival. Courriel : anarchistefestival(at)yahoo.ca - adresse postale : Montreal International Anarchist Theatre Festival, CP 266, succ. C, Montreal, QC H2L 4K1, Canada.

 

DIVERS

En vrac sur le Web (novembre). Après la mort en septembre dernier, à l'âge de soixante ans, de Jakub Polák, « figure emblématique de l'anarchisme tchèque », Radio Prague en français lui a rendu un hommage sous la plume de Pierre Meignan. « Cofondateur d'un nombre incalculable d'initiatives et de revues militantes, animateur du monde libertaire tchèque [A-Kontra], [il] était surtout connu pour sa lutte obstinée contre les discriminations et les violences faites aux populations roms ; un combat parfois impopulaire dans un pays où le consensus antirom est largement partagé ». Impliqué en 1968 dans les événements du « Printemps de Prague » pour l'instauration d'un « autre socialisme », il entre en dissidence et participera vingt ans plus tard à la fondation du comité de grève qui mènera à la Révolution de velours. L'avènement de ce régime capitaliste d'appropriation privée des biens de production, « où la violence est sociale et économique », ne le satisfera bien sûr pas. L'anarchisme étant pour lui une « philosophie de l'action concrète », il orientera dès lors sa lutte contre l'extrême-droite, au sein de mouvements écologistes radicaux et dans les squats. Pour saluer son départ, une centaine de militants et de sympathisants se sont réunis sur l'île des Archers à Prague, sur des airs de musique tsigane, à l'occasion d'une fête intitulée l'« anti-enterrement »… Le Collectif anarchiste de traduction et scannérisation (CATS) présente régulièrement des traductions de textes sur le mouvement anarchiste international. La fournée d'octobre concerne l'anarcho-syndicalisme au Pérou, l'anarcha-féminisme en Argentine au XIXe siècle, les IWW en Australie, la résistance libertaire au franquisme (Défense intérieure), la grève massive des loyers à Barcelone (1931), deux écrits de Gaston Leval (lire biographie) (« La crise permanente de l'anarchisme » et « Quelques vérités aux révolutionnaires »)… Bonnes lectures ! On peut retrouver les billets d'humeur de Floréal, qui ont enrichi pendant des années les pages du Monde libertaire sous la rubrique « A la petite semaine », sur un blog dont la devise « Croire ou penser, il faut choisir ! » devrait orienter toutes nos réflexions. Que ce soit pour se moquer des récentes « élections » chinoises, commenter une série policière, tacler des initiatives cléricales et rétrogrades, mettre en valeur les réactions d'autres auteurs ou critiquer les dérapages « à la Bigard » de certains articles parus dans le supplément gratuit de l'hebdomadaire de la Fédération anarchiste (FA), il fait preuve de pertinence, d'humour et de… constance (après quatre décennies de fréquentation du milieu libertaire). Autre site à visiter régulièrement, celui de la Fondation Pierre-Besnard qui, outre des textes de ce militant fondateur de la CGT-SR, sur le communisme de gauche et l'anarchisme ouvrier, ou encore historique à propos de l'anarcho-syndicalisme et du syndicalisme révolutionnaire, offre des articles en différentes langues sur l'actualité des luttes dans le monde. On y trouve de nombreuses informations et références (fichier PDF à télécharger) sur des sujets extrêmement variés. Citons par exemple : Cuba libertaria n° 27 (en espagnol) ; sur la grève et le massacre de Marikana (Afrique du Sud) ; la CGT espagnole ; « Lectures pédagogiques : Claire Hugon, Laurence Biberfeld et Grégory Chambat… » ; « Petites lectures sur la guerre civile espagnole… », etc. Le groupe FA de Béthune-Arras a eu la bonne idée de mettre sur son blog une brochure, Tous des poseurs de bombes ?, que l'on peut consulter en ligne et/ou télécharger afin de la reproduire et de la diffuser. Il s'agit de démonter, vite fait bien fait, dix idées reçues sur l'anarchisme : de « L'anarchie, c'est le bordel ! » à « Les gens ne sont pas assez raisonnables pour l'anarchie ». Autre initiative d'un groupe (Saint-Ouen) adhérent à la même fédération, celle de réaliser un petit film (22 min, libre de droits) à propos de la rencontre de Saint-Imier (lire info). Il sera projeté en avant-première le 25 novembre, à 21 heures, au bar Le Maldoror, 10, rue du Grand-Prieuré, Paris 11e (M° Oberkampf), puis dans divers endroits avant d'être mis à disposition sur le Web. D'ores et déjà, petit avant-goût avec la bande-annonce. Le 17 novembre, l'Espace Georges-Brassens à Sète a inauguré une nouvelle scénographie : « Georges Brassens le libertaire » qui « revisite les valeurs du poète-musicien au travers de documents originaux et, pour la plupart, inédits : les articles du Libertaire, la correspondance avec ses amis Roger Toussenot et Marcel Lepoil, les interviews et les prises de position… Le visiteur pourra, tout à son gré, pénétrer dans l'univers de Georges Brassens et prendre connaissance des éléments qui ont façonné, jour après jour, l'homme et, plus tard, l'artiste. » Le « musée » (tél. : 04-99-04-76-26), situé 67, boulevard Camille-Blanc, est ouvert tous les jours en été, de 10 heures à 18 heures (entrée : 5 euros, tarif réduit : 2 euros). Nouvelle rubrique sur GrouCHOS (Groupe contre l'horreur olympique et sportive) : « Les valeurs du sport ? » (désintéressement, courage, honnêteté…), telles qu'elles sont prétendument enseignées par le Comité international olympique (CIO), la Fédération internationale de football association (FIFA) ou l'Union cycliste internationale (UCI), entre autres. Et, bien sûr, telles qu'elles sont pratiquées en réalité avec le récent exemple du handball à Montpellier. « Le football, un jeu ? », semble s'interroger le même site qui liste de nombreux articles de presse relatant des rencontres « acharnées » (incidents racistes, agressions, violences, émeutes…). Le football, plutôt un sport de combat ? Tout en notant que ceux-ci provoquent moins de morts. Début octobre, les Editions Rafael de Surtis et Jimmy Gladiator (lire bibliographie) ont lancé une souscription pour son dernier ouvrage, Tapis franc et autres cadeaux provos (préface de Patrice Uhl, dessin de Céline Bondaz), un « recueil ouvertement politique (1974-2010) de 220 pages, 13 x 21 cm, avec 156 photos et images) » à paraître avant la fin de l'année. Prix : 17 euros, le port étant offert le temps de la souscription. Editions Rafael de Surtis, 7, rue Michel, 81170 Cordes-sur-Ciel ; courriel : paul.sanda8234(at)yahoo.com

Solidarité internationale. Le groupe éditeur du mensuel Sicilia libertaria souhaite acquérir un local (90 m2, deux étages) à Ragusa (Sicile, Italie) et lance un appel à la solidarité internationale pour réunir les 20 000 euros qui lui manquent. Celui-ci sera le siège du journal, du groupe et d'un centre d'archives du mouvement. Tout don (si minime soit-il) sera le bienvenu. Envoi par mandat international à : Giuseppe Gurrieri, c/o Sicilia libertaria, Via G. B. Odierna 212, 97100 Ragusa, Italie. Tél. : 00-39-932-651-612 (Pippo et Letizia) - courriel : info(at)sicilialibertaria

 

PÉRIODIQUES

Alors que la presse politique radicale est étranglée par les réformes néolibérales du secteur et son existence menacée, on apprend grâce à un rapport parlementaire que les médias papier traditionnels sont incapables de s'adapter à la concurrence du numérique et que les héraults du modernisme, de la compétitivité et du libéralisme à tous crins ne subsistent que par la manne étatique (1 milliard d'euros en 2011, soit 11 % de leur chiffre d'affaires). Le site OWNI dévoile ainsi en avant-première les données de ce rapport (répartition des aides, subventions, taux de TVA réduit, etc.). En tête des « assistés » : Le Monde, Le Figaro, Ouest France, La Croix, Télérama, Libération, Le Nouvel Observateur, L'Express… « Leur liberté » de propager la propagande des milieux affairistes et économiques (voir Les Nouveaux Chiens de garde) nous coûte cher ! En ce qui concerne la presse libertaire, le dernier numéro de Courant alternatif (n° 224, novembre, 32 p., 3 euros, site) est particulièrement axé sur l'environnement : nucléaire et changement de gouvernement, maigre mobilisation du réseau Sortir du nucléaire, procès de trois opposants aux transports de déchets nucléaires, contre l'Ayraultport de Notre-Dame-des-Champs, les dangers de l'aquaculture… Deux articles retiennent également l'attention : le contrôle et le fichage d'une foule de contestataires (l'exemple de la place Bellecour en octobre 2010) ; Barack Obama et la banalisation du meurtre d'Etat. Alternative libertaire (n° 222, novembre, 20 p., 2 euros, site), quant à lui, annonce la couleur sur sa « une » : « Pour un féminisme radical ». A côté d'« un militantisme lobbyiste et [du] militantisme “déshabillé” [Femen] qui cherche à attirer les médias, il manque aujourd'hui la voix d'un féminisme de combat ». Campagne pour l'égalité des salaires, comptes rendus de la rencontre D'égal à égales et d'un débat sur la prostitution concluent ce petit dossier. A noter aussi un article historique sur « L'irruption de la classe ouvrière argentine » il y a cent dix ans. On peut télécharger le dernier bulletin (n° 68, été 2012, 29 p., site) du Centre international de recherches sur l'anarchisme (CIRA) de Lausanne : le rapport d'activités pour 2011 nous apprend que la numérisation du Réveil anarchiste/Risvelgio anarchico et de La Voix du peuple est terminée, et la mise en ligne avec un moteur de recherche en cours de réalisation ; quelques infos sur l'ancienne Bibliothèque Germinal de Genève nous sont communiquées, ainsi qu'un compte rendu du Salon du livre anarchiste de Montréal. La liste des ouvrages catalogués en 2011 clôt cette livraison. Plusieurs textes d'A contretemps (n° 44, novembre, 32 p., « pas de prix, juste des frais… », site) sont consacrés à un « Hommage à Vlady (1920-2005) », peintre « d'exception toujours méconnu sous nos latitudes ». Vladimir Kibaltchitch, de son nom d'état civil, est le fils de l'écrivain Victor Serge (biographie). Né à Petrograd (aujourd'hui Saint-Pétersbourg), mort à Cuernavaca (Mexique), il a vécu avec sa famille la répression envers les « révolutionnaires vaincus », la relégation à Orenbourg (« antichambre du Goulag ») sous Staline, la libération grâce à la mobilisation d'intellectuels français, dont Henry Poulaille (biographie), et l'exil, puis la fuite au Mexique suite à l'occupation nazie de la France… Comment voulez-vous ne pas être ainsi marqué par le siècle ? « Héritier des dissidences – anarchiste et marxiste critique – écrasées sous le marteau du socialisme réellement inexistant, Vlady, vagabond métaphysique, décida de se confronter, pinceaux en main, à cette histoire des révolutions inabouties, trahies, assassinées pour en faire le sujet d'une interrogation entre processus révolutionnaire et pouvoir (…). » Son œuvre (voir reproductions sur Vlady - Le peintre du paradoxe) est également influencée par la Renaissance italienne, le surréalisme et la peinture muraliste mexicaine. Passionnant ! Le Monde libertaire hors-série (n° 46, novembre-décembre, 64 p., 5 euros, site), outre que son logo n'apparaît que très peu sur la « une », est essentiellement consacré à la Rencontre internationale de Saint-Imier (lire info) : historique, comptes rendus de débat, expositions, entretiens de Radio-Libertaire, BD… Deux autres sujets thématiques (« Rouen : occupation du foyer de la Maladrerie », « Les groupements d'achats alimentaires ») et quelques articles culturels complètent ce numéro. Plutôt intéressant et bien maquetté, il paraît cependant hésiter entre le dossier hors-série et la revue de réflexion, laissant le lecteur quelque peu déstabilisé. Les éditions du Monde libertaire, de leur côté, viennent d'éditer un agenda 2013 composé de dessins inédits faits par les « dessineux » du journal et de citations (en vente uniquement au 145, rue Amelot, Paris 11e, au prix de 7 euros). Signalons par ailleurs que Le Monde libertaire hebdo (n° 1687, 15 au 21 novembre, 24 p., 2,50 euros) consacre un texte à Agustín García Calvo (1926-2012), signé par Octavio Alberola que l'on peut aussi lire en ligne sur Polémica cubana. Cet universitaire réputé, philologue, traducteur, linguiste et dramaturge, décédé le 1er novembre à Zamora (Espagne), était aussi un libertaire. Le Combat syndicaliste (n° 373, novembre, 12 p., 2 euros, site), le mensuel de la Confédération nationale du travail (CNT), lance une campagne pour la réduction de la journée de travail à 6 heures, soit 30 heures par semaine. Par ces temps de crise économique orchestrée par le capitalisme, il est juste de partager le travail (pour lutter contre le chômage) et les richesses produites. Et ce combat doit être international… Utopique ! La journée de 8 heures l'était aussi au début du XXe siècle. Egalement : rencontre avec un militant américain des IWW impliqué dans la lutte au sein de la chaîne de restauration Starbucks, souscription pour le café des coopératives zapatistes et quatre pages d'informations internationales. Au sommaire de L'Anarchiste révolutionnaire (n° 5, automne, 25 p., téléchargement gratuit, site), des textes sur la rencontre de Saint-Imier (présentation historique par René, communiqués…) ; en débat, une contribution d'Andrej Grubacic et David Graeber (« L'anarchisme ou Le Mouvement révolutionnaire du XXIe siècle »), deux d'Atheus (« Anarchisme 2.0 », « Echec de l'extrême gauche électorale ») ; et l'actu des luttes. Des articles intéressants mais, malgré plusieurs formules de présentation à l'écran, la longueur des lignes rend difficile la lecture et certaines pages sont trop peu aérées. C'est vraiment dommage.

 

Retour
en haut
 fleche haut
 fleche bas