Mars 2014

RÉUNIONS-DÉBATS

Alès, 1er mars. Projection-débat sur les genres et les classes à partir de 18 heures, avec le film Les Femmes du bus 678 (2010, 100 min) de Mohamed Diab, puis courte pause repas et discussion. Bibliothèque La Rétive, 42, rue du Faubourg-d'Auvergne. Pour s’abonner à la liste d’infos.

Marseille, 1er mars. Le CIRA vous invite à la présentation par Harald Piotrowski d’un projet de livre trilingue sur le groupe Deutsche Anarchosyndikalisten (DAS) à Barcelone, 1933-1939. A 17 heures, à son local, 50, rue Consolat, Marseille 1er. Entrée libre. Site Internet.

Saint-Denis, 2 mars. A 15 heures, aux « Dimanches de la Dionyversité », il sera question de « Georges Brassens, poète libertaire », avec Laurent Bihl, historien et spécialiste de l'image. Rendez-vous au Musée d'art et d'histoire, 22 bis, rue Gabriel-Péri (M° Porte-de-Paris). Site Internet.

Toulouse, 5 mars.  Projection à 19 heures du film de Yannis Youlountas Ne vivons plus comme des esclaves (2013, 89 min), sur la situation sociale en Grèce, suivie d'un petit gueuleton-discussion (pensez à amenez à boire et à manger). A Encres noires, 59, rue Offenbach.

Paris, 6 mars. Dans le cadre du cycle « Individualisme et coopération au XIXe siècle », organisé par la Bibliothèque des amis de l'instruction (BAI), Clément Arnoult parlera à 19 h 30 de « Han Ryner, du crime d’obéir au rire du sage ». Site sur Han Ryner. Entrée (et participation) libres, sous réserve de places disponibles. Adresse : BAI, hôtel de Gourgues, 54, rue de Turenne, Paris 3e. Site de la BAI.

Paris, 6 mars. A partir de 20 heures projection et discussion autour du documentaire de Nicolas Réglat GARI (2013, 82 min). Mai 1974, les Groupes d'action révolutionnaires internationalistes (GARI) enlèvent le directeur de la Banque de Bilbao à Paris pour obtenir la libération de compagnons incarcérés en Espagne… A la Bibliothèque anarchiste Libertad, 19, rue Burnouf, Paris 19e (M° Colonel-Fabien). Site Internet.

Paris, 7 mars. Rencontre-débat avec Yannis Youlountas à 19 h 30 : « Montée du fascisme en Grèce et en France : quels points communs et différences ? » A la librairie du Monde libertaire, 145, rue Amelot, Paris 11e (M° République, Oberkampf ou Filles-du-Calvaire). Site Internet.

Clermont-Ferrand, 8 mars. A 19 h 30, « Le rôle de la domination masculine dans le maintien de l’Etat », discussion présentée par des anarcho-syndicalistes au café-lecture Les Augustes, 5, rue Sous-les-Augustins.

Paris, 8 mars. A partir de 15 heures, ciné-club SUB-version : Gangs of New York (2002, 170 min) de Martin Scorsese. Puis, à 20 h 30, soirée irlandaise (danse et chant) avec l'Orchestre de musique irlandaise (OMI) de Paris. Organisés par le Syndicat unifié du bâtiment (SUB). A la CNT, 33, rue des Vignoles, Paris 20e (M° Avron ou Buzenval). Site Internet.

Paris, 8 mars. Rencontre-débat à 16 h 30 avec le philosophe Jacques Rancière. A la librairie du Monde libertaire, 145, rue Amelot, Paris 11e. Entrée libre. Site Internet.

Paris, 10 mars. Le Comité de vigilance pour une paix réelle au Proche-Orient vous invite à une conférence-débat avec Pierre Stambul qui présentera son ouvrage Israël-Palestine : du refus d'être complice à l'engagement (Acratie) et témoignera de la situation à Gaza. A 20 heures, à la Maison fraternelle, 37, rue Tournefort, Paris 5e (M° Place-Monge ou Censier-Daubenton). Entrée libre et gratuite (participation aux frais souhaitée).

Montpellier, 11 mars. Présentation par Jean-Jacques Gandini du dernier numéro de la revue Réfractions consacré à la problématique du conflit. A 20 h 30, au Centre Ascaso-Durruti, 6, rue Henri-René. Site Internet.

Angers, 12 mars. A 20 h 30, Nicolas de La Casinière présentera Les Prédateurs du béton (Libertalia) à la librairie Les Nuits bleues, 21, rue Maillé.

Paris, 12 mars. A 18 heures, vernissage de l'exposition-vente de dessins de presse en soutien aux actions de Lucio Urtubia et de l'espace Louise-Michel : Au temps des cerises, 42 ter, rue des Cascades, Paris 20e (M° Jourdain). Liste des dessinateurs et infos complémentaires.

Paris, 12 mars. La librairie Quilombo organise un débat en présence de Sezin Topçu, auteure de La France nucléaire (Seuil), et de Jean-Jacques Delfour, auteur de La Condition nucléaire (L’Echappée), à 19 h 45, au CICP, 21 ter, rue Voltaire, Paris 11e. Site Internet.

Bagnolet, 13 mars. Projection-discussion à 19 heures autour de la question des réfugiés palestiniens avec Les Shebabs de Yarmouk (2012, 77 min), d’Axel Salvatori-Sinz, en présence du réalisateur. Au Rémouleur, 106, rue Victor-Hugo (M° Robespierre ou Gallieni). Site Internet.

Lyon, 13 mars. Le goupe Kronstadt (Fédération anarchiste) vous invite à vous informer et à débattre : « Elections municipales 2014 : de la commune à la métropole, les vrais enjeux d’une réforme ». A 19 heures, au local de la CNT, 44, rue Burdeau, Lyon 1er.

Clermont-Ferrand, 14 mars. Soirée autour de l’abolition de la prison, avec la CNT-AIT 63, le journal L’Envolée, le collectif Papillon de Saint-Etienne et Jean-Marc Rouillan, à partir de 19 h 30, au café-lecture Les Augustes, 5, rue Sous-les-Augustins.

Hauteville-Lompnes (Ain), 14 mars. A la salle des fêtes, soirée de soutien au Jura libertaire poursuivi par le ministère de l’intérieur pour « diffamation » envers la police. A 19 heures, discut’ autour de la compil « Ramasser ses miettes » ; à 20 h 30, concerts avec Lovataraxx, Les Konkasseurs, Sissi Luchemi. Organisée par la CNT Jura. Tables de presse, buvette. Entrée : 5 euros. Plus d’infos.

Lille, 14 mars. Réunion-débat « L’école (en) cause, langages et apprentissages », autour du nouveau numéro de N’Autre école. Rendez-vous à 20 heures à la Maison des syndicats CNT, 32, rue d’Arras. Pour en savoir plus.

Paris, 14 mars. Projection du documentaire Le Chemin de la liberté. Paroles de révolutionnaires syriens (2012, 45 min) et débat avec les réalisateurs Naïssam Jalal et Samuel Lehoux. A 19 h 30, à la librairie du Monde libertaire, 145, rue Amelot, Paris 11e. Site Internet.

Perpignan, 14 mars. Le groupe Puig-Antich de la Coordination des groupes anarchistes (CGA) organise, à partir de 18 h 30, à la librairie Infos, 2, rue Théodore-Guiter (à côté de la place  des Poilus), une réunion-débat autour du thème « L’anarchisme contre tous les systèmes de domination, l’anarchisme contre toutes les religions ! ». Site Internet.

Saint-Nazaire, 14 mars. A 19 heures, Nicolas de La Casinière présentera Les Prédateurs du béton (Libertalia) à la librairie L’Embarcadère, 41, avenue de la République.

Paris, 15 mars. Conférence, à 16 heures, par Franck (groupe Louise-Michel, FA) sur le thème « Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur l’ADN ». Bibliothèque La Rue, rue Robert-Planquette, Paris 18e. Entrée libre et gratuite. Site Internet.

Paris, 15 mars. Rencontre-débat à 16 h 30 avec Franck Mintz autour de son livre Histoire de la mouvance anarchiste, 1789-2012 (Noir et Rouge) à la librairie du Monde libertaire, 145, rue Amelot, Paris 11e. Site Internet.

Rouen, 15 mars. « Concert tôt en lutte majeure » à 17 heures : Christian Leclercq, accompagné au synthé par Jean Delcroix, reprend Ferré, Tachan, Béranger, Leprest, Vian, Montéhus… Entrée libre. Librairie L’Insoumise, 128, rue Saint-Hilaire.

Saint-Jean-en-Royans (26), 15 mars. Le collectif La Rue râle de la Fédération anarchiste organise à 20 heures un débat animé par Philippe Pelletier : « La géographie, un outil d’émancipation ». Salle Activ’Royans, 1, rue Pasteur. Site Internet.

Saint-Denis, 16 mars. Rencontre-débat « Collectivités et démocratie locale » : le tournant libéral des collectivités locales et les différentes formes de démocratie locale ; présentation par Paul Boino, urbaniste et libertaire. Au local de la Dionyversité, 4, place Paul-Langevin, de 14 à 17 heures. Site Internet.

Paris, 18 mars. L’association des Ami-e-s de la Commune de Paris commémorera le premier jour de cet événement en organisant un parcours « Sur les traces des communards dans les 3e et 4e arrondissements ». Rendez-vous à 18 heures place Elisabeth-Dmitrieff (M° Temple), pour rejoindre le 14, rue de la Corderie (siège de l’AIT), puis la mairie du 3e, le Cirque d’hiver, l’ancienne Imprimerie nationale et le 48, rue Vieille-du-Temple à 19 h 45. Infos complémentaires.

Angers, 20 mars. Projection-débat à 20 h 30 de Bernard, ni Dieu, ni chaussettes (2009, 84 min) de Pascal Boucher, l’histoire d’un libertaire bon vivant gardien de la mémoire du poète Gaston Couté… Les Nuits bleus, 21, rue Maillé. Site Internet.

Merlieux (02), 20 mars. La Bibliothèque sociale reçoit à 18 h 30 André Loez, coauteur de La Grande Guerre. Carnet du centenaire (Albin Michel). Au 8, rue de Fouquerolles. Table de presse, apéro dînatoire, entrée libre et gratuite. Plus d’infos.

Bagnolet, 21 mars. A 18 heures, ciné-club avec la projection du film Les Camisards (1970, 100 min), de René Allio, sur la guérilla protestante contre les troupes du roi après la révocation de l’édit de Nantes. Au Rémouleur, 106, rue Victor-Hugo (M° Robespierre ou Gallieni). Site Internet.

Chelles (77), 21 mars. Soirée antifasciste organisée par RLF Banlieue Est, avec la projection de Mains brunes sur la ville (2012, 90 min) de Bernard Richard, suivie d’un débat. A 19 h 45, salle Hiser, 60, avenue du Henin (en face de la piscine). Entrée gratuite. Site Internet.

Montpellier, 21 mars. Présentation du livre L'Emprise numérique. Comment Internet et les nouvelles technologies ont colonisé nos vies (L’Echappée), de Cédric Biagini. A 20 h 30, au Centre Ascaso-Durruti, 6, rue Henri-René. Site Internet.

Rouen, 22 mars. A 15 heures, vidéo-débat « Gérons la ville nous-mêmes » autour du documentaire Marinaleda, un village en utopie (2013, 39 min), de Michel Mompontet, Antoine Morel et Mathilde Rougeron. Librairie L’Insoumise, 128, rue Saint-Hilaire. Entrée libre.

Saint-Jean-du-Gard (30), 22 mars. Rencontre à partir de 16 h 30 avec Ronald Creagh, auteur d’Elisée Reclus et les Etats-Unis (Noir et Rouge), puis apéro et repas léger, mais néanmoins succulent, suivis d’une projection d’Elisée Reclus, la passion du monde de Nicolas Eprendre. Bibliothèque-infokiosque, 152, Grand-Rue.

Rouen, 23 mars. Vidéo-débat avec Yannis Youlountas, auteur de Ne vivons plus comme des esclaves (2013, 89 min), à 15 heures, au squat Bamville, 46, rue Bammeville (rive gauche) ou à l’Insoumise, 128, rue Saint-Hilaire si le squat a été expulsé…

Toulouse, 24 mars. Projection-débat de The Molly Maguires (1970, 124 min) de Martin Ritt à propos d’une grève de mineurs en 1876 en Pennsylvanie… Entrée libre et gratuite. A 20 h 30, au Kiosk, 3, rue Escoussière, quartier Arnaud-Bernard. Site Internet.

Bagnolet, 26 mars. A 15 heures, cinéma pour les enfants avec la projection d’un dessin animé, suivie d’un goûter. Au Rémouleur, 106, rue Victor-Hugo (M° Robespierre ou Gallieni). Site Internet.

Digne-les-Bains (04), 26 mars. Conférence-débat « Comprendre et réagir face à l’extrême droite », avec le sociologue Erwan Lecœur. Soirée organisée par le Collectif de vigilance antiraciste 04. A 18 h 30, au Centre culturel René-Char, 45, avenue du 8-Mai-1945.

Tours, 26 mars. A partir de 20 heures, Alternative libertaire 37 organise une projection-débat autour du film Ne vivons plus comme des esclaves (2013, 89 min), en présence du réalisateur Yannis Youlountas. Salle polyvalente du centre de vie du Sanitas.

Paris, 27 mars. Projection-débat en présence de Céline Pessis, auteure de Survivre et vivre (L’Echappée), et de Hervé Nisic, réalisateur du film L’Espace d’un homme. A partir de 19 h 45, au CICP, 21 ter, rue Voltaire, Paris 11e. Organisée par la librairie Quilombo. Site Internet.

Lyon, 28 mars. A l'occasion de la sortie de Douze ans d'esclavage (Entremonde), de Solomon Northup, autobiographie qui relate l'histoire dans les années 1850 d'un homme libre, enlevé et vendu comme esclave, débat à 19 heures avec Matthieu Renault qui a postfacé l'ouvrage. Librairie libertaire La Gryffe, 5, rue Sébastien-Gryphe, Lyon 7e (M° Saxe-Gambetta), ouverte du lundi au samedi de 14 à 19 heures. Site Internet.

Paris, 28 mars. Le groupe Salvador-Seguí (Fédération anarchiste) organise un débat sur « La réforme ferroviaire ou la casse d’un service public », animé par des camarades anarchistes cheminots. A partir de 20 heures, à la bibliothèque La Rue, 10, rue Robert-Planquette, Paris 18e.

Marseille, 28 mars. Causerie à 19 heures, organisée par le groupe Germinal (Fédération anarchiste), de Philippe Pelletier à propos des « Idées reçues sur l’anarchisme ». A Mille Babords, 61, rue Consolat.

Paris, 28 mars. Dans le cadre des « Soirées vidéo de la librairie », projection à 19 h 30 du documentaire Ruins. Chronicle of an HIV witch-hunt (2013, 53 min, VOST), réalisé par Zoe Mavroudi, sur la répression des femmes séropositives en Grèce. Un débat s’ensuivra. Librairie du Monde libertaire, 145, rue Amelot, Paris 11e. Site Internet.

Saint-Jean-du-Gard, 28, 29 et 30 mars. Deux soirées autour des Diggers anglais, à l'occasion de la sortie de La Forêt qui avance. Les Diggers : une lutte pour la terre et la justice : vendredi, à 19 heures, projection de Winstanley de Kevin Brownlow et Andrew Mollo, suivie d'un repas tiré du sac ; samedi, même heure, présentation de l'aventure des Diggers par trois diggers cévenols, suivie d'un repas austère, mais fraternel. A la bibliothèque Infokiosque, 152, Grand-Rue. Dimanche, à 13 heures, repas communautaire dans le parc derrière l'aquarium de Saint-Jean-du-Gard (s'il ne pleut pas).

Bordeaux, 29 mars. La CNT-AIT organise une rencontre-débat avec Jean-Philippe Crabé, auteur du livre Les Anarchistes et la Commune (Les Editions du temps perdu), de 15 à 17 heures, salle du Grand-Parc, place de l’Europe.

Lille, 29 mars. Céline Pessis présentera son livre Survivre et vivre. Critique de la science, naissance de l'écologie (L’Echappée), à 18 heures, au Centre culturel libertaire, 4, rue de Colmar. Site Internet.

Paris, 29 mars. A 16 h 30, rencontre-débat avec Maurice Rajsfus autour de son livre La Censure militaire et policière, 1914-1918 (Editions du Cherche Midi). A la Librairie du Monde libertaire, 145, rue Amelot, Paris 11e. Entrée libre.

 

FOIRE AUX LIVRES, COLLOQUE,
EXPOSITION, THÉÂTRE…

Fusillés pour l’exemple. Une exposition se tient à l’Hôtel de Ville de Paris, dans le cadre du centenaire de la Première Guerre mondiale. Elle a pour nom « Fusillé pour l’exemple. Les fantômes de la République. 1914-2014 » bien que ceux-ci n’aient pas beaucoup hanté la République jusqu’à maintenant – notons aussi cet étrange singulier. Il y a quelques années encore, à part quelques anars, antimilitaristes et pacifistes, ou membres de la Libre Pensée, peu de monde se souciait d’eux. Et l’organisation d’une telle expo aurait été inimaginable… Certes son directeur scientifique est un général, comme s’il n’y avait pas assez d’historiens civils spécialistes du sujet. C’est un peu comme si l’on confiait l’évocation du végétarisme à un boucher. Comment s’étonner dès lors des tentatives de minoration, d’absolution de l’armée (du fait de la « “démission” des politiques »), de relativisation (horrible 0,003 % dont on ne sait pas trop ce qu’il représente en fait), d’explication (l’intérêt pour ces faits serait dû à une confrontation avec la « morale contemporaine »), de justification, de réhabilitation de la « justice militaire » (à partir de 1917, les droits de la défense sont plus respectés), etc. Certes l’important est qu’elle se tienne, de façon officielle, avec une scénographie plutôt réussie, et l’on est souvent pris de rage et de révolte à la lecture des panneaux ou en songeant aux êtres sacrifiés pour le plus grand profit de quelques-uns. On apprend aussi que le militarisme allemand était plutôt clément : une cinquantaine de fusillés pour 740 en France ; que les exécutions sommaires sur le front (refus d’obéissance) ou à l’arrière (accusations d’espionnage) ont été fréquentes… mais guère documentées ; que de nombreux soldats ont été condamnés à la prison ou au bagne (en Afrique du Nord ou en Guyane) ; que des médecins furent des auxiliaires zélés de la répression… Les dernières salles, consacrées à la lutte pour leur réhabilitation, aux œuvres d’art qu’ils ont suscitées, aux hommages rendus et à leur mémoire, sont également à saluer. Au salon des Prévots, jusqu’au 15 mars, du lundi au samedi, de 10 heures à 19 heures. Entrée libre. Site Internet.

33, rue des Vignoles. La Confédération nationale du travail (CNT) et les occupants de ce passage du Paris populaire sont menacés d’expulsion. Au mois d’octobre 2013, un courrier de la Mairie de Paris a mis fin, de manière unilatérale, aux échanges en cours depuis 2011 ayant pour objet de définir les modalités d’un maintien dans les lieux et qui avaient défini plusieurs pistes de travail. Le 15 mars, à 15 h 30, aura lieu une manifestation de soutien qui partira de ce lieu pour rejoindre la mairie du 20e arrondissement, place Gambetta. Prises de parole : place de la Réunion, hôpital Tenon, Père-Lachaise (côté Gambetta). Concert :  place Gambetta. Venez nombreux ! Plus d'information.

RL hors les murs. Les Studios Campus accueillent Radio-Libertaire les 22 et 23 mars pour rencontrer ses auditrices et auditeurs de 12 heures à minuit le samedi et de 14 à 22 heures le dimanche. Rendez-vous au 12 bis, rue Froment, Paris 11e (M° Bréguet-Sabin). Diffusion en direct durant tout le week-end : débats, performances, expos, concerts, projections et plein d'autres surprises… Participation au frais libre. Programme - site Internet de RL.

 

Retour
en haut
 fleche haut
 fleche bas