Mars 2008

PUBLICATIONS

Réunir dans un recueil cent quarante textes écrits par Bakounine, Kropotkine et Proudhon, les présenter de façon thématique afin de mettre en évidence la concordance, la complémentarité de leurs analyses critiques et la cohérence de leurs propositions, voilà à quoi se sont attelés Philippe et Michael Paraire pour La Révolution libertaire (Temps des cerises, 252 p., 12 euros). Une idée originale et un résultat concluant. Georges Palante (1862-1925) était professeur de philosophie et c'est un ancien professeur, Michel Onfray, qui l'a remis au goût du jour pour notre plus grand plaisir. Critique du grégarisme et des dérives autoritaires du socialisme et du marxisme, il définit l'individualisme et le compare avec l'anarchisme dans les deux articles réédités par les éditions Mille et une nuits (La Sensibilité individualiste, suivi d'Anarchisme et individualisme, 95 p., 3 euros). Dans la collection Opium du peuple (sic), les éditions Aden nous offre avec Discours contre Dieu (232 p., 16 euros) une anthologie des écrits athées de Sade, extraits de leur contexte romanesque. On y retrouve, entre autres, « Ô toi qui, dit-on, a créé... », « De l'Enfer » (Histoire de Juliette), « Aux Français » (La Philosophie dans le boudoir), « La Nature se suffit à elle-même » (La Nouvelle Justine), etc. Jacques Reclus (1894-1984, voir biographie, petit-neveu d'Elisée et anarchiste lui-même, est l'auteur de La Révolte des Taï-ping (1851-1864), qui relate le soulèvement paysan, égalitaire (taiping : « grande paix », « grande égalité »), « féministe » et communiste avant l'heure (du moins au début !). Publié en 1972, L'Insomniaque vient de rééditer cet ouvrage (345 p., 15 euros), avec un avant-propos de Hsi Hsuan-Wou qui « souligne les similitudes entre la crise de la société chinoise de 1850 et celle d'aujourd'hui ». Au rayon bandes dessinées, signalons la traduction en français de la célèbre version pirate de Tintin (Breaking Free, de J. Daniels) : Vive la Révolution ! (Pour en finir avec le capitalisme, 175 p., 7 euros ; FTP, c/o Planète verte, BP 60022, 54002 Nancy Cedex). Le héros de Hergé est désormais chômeur, confronté à la précarité, aux problèmes de logement, au racisme, au sexisme… Avec ses camarades, il va se battre contre toutes les formes de pouvoir. En 2002, Jean-Pierre Levaray nous racontait son expérience d'ouvrier dans Putain d'usine. Il nous y montrait le quotidien de l'usine fait d'ennui, de résignation, de mort mais aussi parfois de révolte et d'amitié. Ce livre a été adapté sous forme de BD par Efix (Petit à petit, 136 p., 12,90 euros). Un magnifique album de dessins pour enfants (et pour adultes qui se souviennent encore que la devise « égalité, liberté, fraternité » est celle de la République française) raconte la « vie ordinaire des sans-papiers en France » : Lili, une histoire sans fin (Editions CNT-RP, format : 23,8 x 32, 33 p., 12 euros). Là, il s'agit d'une petite-fille et d'une famille russe, arrêtées à Toulouse, transférées au centre de rétention administrative de Marseille. La mobilisation de militants de Réseau éducation sans frontières permet, cette fois-ci, leur libération… provisoire. Les dessins de Mpi Aiello sont tendres, émouvants et beaux… pour apprendre aux enfants l'(in)justice et la solidarité. De solidarité, il en est aussi question dans cette histoire des volontaires qui vinrent se battre aux côtés des républicains espagnols, entre 1936 et 1939. Tant pis si la lutte est cruelle. Volontaires internationaux contre Franco (coordinateurs : Stéfanie Prezioso, Jean Batou, Ami-Jacques Rapin, Syllepse, 560 pages, 30 euros) raconte les parcours de ces Chinois, Japonais, Yougoslaves, Maghrébins, Noirs américains en quête du respect qu'ils ne connaissaient pas dans leur pays, Italiens fuyant le fascisme, Allemands et Autrichiens le nazisme, la confrontation des anarchistes et des trotskistes avec les staliniens, les Belges et les Français réunis notamment par la même langue, les Suisses en butte aux autorités policières et judiciaires de leur pays… Sur le site Internet de Claude Guillon, on peut lire les deux volumes de la brochure Le Militantisme stade suprême de l'aliénation. Il s'agit de la version originale du texte écrit en 1972, critique du militantisme gauchiste (même s'il s'attaque à tous), et de sa suite, publiée deux ans plus tard, qui en explique la genèse. Autres brochures fort utiles, à lire ou à télécharger sur Infokiosques.net : Contre le fichage ADN, Refuser le fichage ADN. Pourquoi ? Comment ?, De la misère sexiste en milieu anarchiste ou un pavé de plus dans l'anar. Et, pour terminer sur une note plus légère, mentionnons la parution du Dictionnaire des chansons politiques et engagées (avec 1 CD audio, Scali, 464 p., 34 euros), sous la plume conjointe de Larry Portis et de Christiane Passevant. Un peu cher, hélas, mais ce pavé passionnant, illustré par plus d'une centaine de photos et de documents, présente, explique et commente plus de trois cents chansons dont l'objectif principal n'est pas de distraire le monde, mais de le changer. Balade ou ballade de François Villon à la Compagnie Jolie Môme, en passant par Léo Ferré… Bonne lecture, bonne écoute et bon vent !

 

RÉUNIONS-DÉBATS

Saint-Denis, 4 mars. Les cours de la Dionyversité – l'université populaire de Saint-Denis – commencent à la Bourse du travail, 9, rue Génin (métro ligne 13, station Porte-de-Paris). Sujet : « Les universités populaires, 1899-1914 », avec Lucien Mercier, auteur du livre Les Universités populaires, 1889-1914, éducation populaire et mouvements ouvriers au début du siècle (L'Atelier). Rendez-vous également les 11 (« Syndicalisme et formation »), 18 (« L'éducation libertaire ») et 25 mars (« L'éducation libertaire en actes »). Voir programme complet sur le site Internet.

Merlieux, 6 mars. De 18 heures à 21 heures, la Bibliothèque sociale reçoit l'association Terre de liens et engage le débat autour des questions suivantes : « Comment la société civile peut-elle s'impliquer dans la gestion de l'espace rural ? Une autre forme de propriété est-elle possible ? Comment soutenir des projets créateurs de liens et écologiquement responsables ? ». Bibliothèque sociale, 8, rue de Fouquerolles. Renseignements : 03 23 80 17 09.

Marseille, 9 mars. A 17 heures, poursuite du cycle de discussions Anarthèmes au local du CIRA, 3, rue Saint-Dominique, Marseille 1er, avec pour thème : « La question de la révolution sociale ou de la révolution politique ». Courriel - Site Internet.

Paris, 9 mars. De 12 heures à 21 heures, Journée contre la répression antisyndicale et pour les droits des travailleurs, organisée par la CNT Education 93 et le secrétariat international de la CNT : « A Paris, à Popayan (Colombie), en Kanakie… solidarité ! ». Film, débats, concert… programme complet. 33, rue des Vignoles, Paris 20e (M° Avron ou Buzenval).

Chambéry, 11 mars. Café-débat, à 20 h 30, sur le thème de l'éducation : « Quelle école voulons-nous ? Quels buts, quels moyens, quelles luttes ? », au BA B'Art, 24, rue de la Gare. A l'invitation du groupe de la Fédération anarchiste. Site Internet.

Paris, 12 mars. La librairie Quilombo organise, à 19 h 45, la projection de René Lefeuvre, pour le socialisme et la liberté (documentaire de Julien Chuzeville, d'une durée de 40 min.), au CICP, 21 ter, rue Voltaire, Paris 11e. Ce film retrace la vie du militant socialiste révolutionnaire René Lefeuvre (1902-1988), fondateur des éditions Spartacus. La projection sera suivie d'un débat. Courriel - Site Internet.

Paris, 15 mars. La CNT Education 92 vous convie à la projection-débat d'un film sur Freinet et la pédagogie Freinet à 20 h 30 au local de la CNT, 33, rue des Vignoles, Paris 20e (M° Avron ou Buzenval). Plus d'info.

Paris, 19 mars. La librairie Quilombo organise, à 19 h 45, un débat avec Normand Baillargeon, auteur de l'ouvrage Petit Cours d'autodéfense intellectuelle (Lux), au CICP, 21 ter, rue Voltaire, Paris 11e. Courriel - Site Internet.

Saint-Denis, 19 mars. La surveillance généralisée : « Urbanisme, architecture et maintien de l'ordre », avec Jean-Pierre Garnier, auteur du Nouvel Ordre local. Gouverner la violence (L'Harmattan). Soirée organisée par Les Enfants d'Orwel, dans le cadre de la Dionyversité, à la Bourse du travail, 9, rue Génin (métro ligne 13, station Porte-de-Paris). Site Internet.

Besançon, 21 mars. Conférence-débat avec Jean-Pierre Levaray, auteur de Putain d'usine et d'Après la catastrophe, et Marcel Durant, auteur de Grain de sable sous le capot, sur le thème : « Résistance et contre-culture ouvrière ». A 20 h 30, à la librairie L'Autodidacte, 5, rue Marulaz. Entrée libre. Site Internet.

Laon (Aisne), 22 mars. La dictature, c'est « ferme ta gueule » ; la démocratie, c'est « cause toujours » ! Rencontre-débat à 20 h 30, animée par le groupe Kropotkine de la FA, avec Léon de Mathis, auteur de Mort à la démocratie (L'Altiplano). Maison des associations, rue du Bourg (Ville haute). Table de presse à partir de 16 heures. Renseignements : 03 23 80 17 09.

Paris, 24 mars. A 19 heures, Normand Baillargeon, auteur entre autres de L'Ordre moins le pouvoir, donnera une conférence sur l'anarchiste américaine Voltairine de Cleyre (les éditions Lux publieront cet automne le premier livre d'elle en français). A la librairie du Monde libertaire, 145, rue Amelot, Paris 11e. Site Internet.

Toulouse, mars. Le programme de la librairie associative Le Chat noir, 18, avenue de la Gloire, est en ligne ! Projection de film, débat sur les luttes en milieu carcéral, musique… Plus d'info.

Paris, 29 mars. Présentation-débat autour de La Révolution libertaire, textes choisis de Proudhon, Bakounine et Kropotkine (lire ci-dessus), avec Philippe et Michael Paraire, responsables du choix et de la présentation des extraits, à la librairie du Monde libertaire, 145, rue Amelot, 75011 Paris (M° Filles-du-Calvaire, Oberkampf ou République). Site Internet.

Paris, 29 mars. A 15 h 30, débat avec Marilyne Fellous, traductrice de l'ouvrage de Mikhaïl Chichkine, La Suisse russe, promenade littéraire et historique du XVIIIe siècle à nos jours, en compagnie entre autres de Bakounine. Bibliothèque La Rue, 10, rue Robert-Planquette, Paris 18e (M° Abbesses ou Blanche). Tél. : 01 42 23 32 18.


EXPOSITIONS, COLLOQUES,
SALON DU LIVRE…

A l’occasion de l’anniversaire des quarante ans de Mai 68, tout au long de l’année 2008, une foultitude de séminaires, de colloques, de journées d'étude et de débats-rencontres vont avoir lieu, organisés par divers organismes, organisations politiques, universités… Dès maintenant, vous pouvez consulter quelques rendez-vous (informations extraites de la liste de diffusion d’Emancipation syndicale et pédagogique) que nous mettrons régulièrement à jour. Si vous organisez une manifestation dans ce cadre-là, transmettez à Anarlivres toutes les informations utiles.

Gand (Belgique), 8 mars. A partir de 10 heures, des dizaines de libraires, de distributeurs et d'éditeurs de Belgique, de France, d’Angleterre et des Pays-Bas seront réunis pour la 7e foire internationale du livre alternatif et libertaire. Dès 12 heures : conférences, exposition, présentations vidéo… Restauration végétarienne et végétalienne, soupes… Prise en charge des enfants (3 ans à 10 ans) de 13 heures à 17 heures. Une soirée de concerts terminera cette journée. Programme complet. Courriel.

Rencontre poétique en Bretagne. Le 15 mars, à partir de 18 h 30, dans le cadre du Printemps des poètes, « Au/tour d'Armand Robin » : spectacle (« Je viens de la solitude »), exposition (« Le traducteur traduit ») et stand livres… à l'auberge Le Puits de Jeanne, Penn an Nec'h (près du Ponthou), 29650 Plouégat-Moysan. Programme complet. [Ce site n'est plus en activité (juillet 2012).] Armand Robin, libertaire, poète méconnu, traducteur hors norme, essayiste, fut aussi homme de radio et journaliste à l'écoute des voix du monde entier. Lire sa biographie et voir le site qui lui est consacré.

 

DIVERS

Souscription. Les éditions Le Coquelicot vont publier au printemps la traduction en français d'un livre d'Antonio Téllez Solá (1921-2005), Le Réseau d'évasion du groupe Ponzan : anarchistes dans la guerre secrète contre le franquisme et le nazisme (1936-1944). Paru chez Virus, à Barcelone, en 1996, cet ouvrage retrace l'histoire de Francisco Ponzan Vidal. Pendant la guerre d'Espagne, sur le front d'Aragon, il franchissait les lignes ennemies pour obtenir des renseignements et exfiltrer les compagnons bloqués. Après la défaite, pendant la Seconde Guerre mondiale, il a mis son expérience au service de la cause antifasciste, organisant un important réseau d'évasion à travers les Pyrénées. Prix de souscription : 18 euros (port compris), au lieu de 22 euros (chèque à l'ordre du Coquelicot). Adresse postale : Le Coquelicot, BP 74078, 31029 Toulouse Cedex 4. Courriel.

Ce n'est toujours qu'un début… Un site sur Mai 68, fruit du rassemblement de diverses organisations, revues, librairies, personnalités, offre à la consultation un album photo (tracts, affiches, « une » de journaux) particulièrement riche, informe des rendez-vous (rencontres, colloques, etc.) et présente des témoignages et des petites annonces. Son but ? « Il est grand temps de se réapproprier Mai 68, les réalités derrière les mythes, le Mai des prolétaires (de la grève générale et des occupations), le Mai de la Commune étudiante, le Mai des murs qui prennent la parole, le Mai des barricades qui ferment la rue et ouvrent la voie, le Mai qui a pavé le chemin des libérations et des transformations sociales… » Que l'on ait 20 ans ou que l'on ait vécu cet événement, cela mérite le détour ! Site Internet.

Naissance de La Nuit. Irénée Lastelle vient de créer Les Editions de la nuit après avoir quitté les éditions Sulliver qu'il avait fondées, en désaccord avec la nouvelle orientation éditoriale. Plusieurs auteurs (Miguel Abensour, Louis Janover…) ont décidé de le suivre. Un premier titre est paru, La Vie n'est pas moderne, de Jonas Vigna Carafe (coll. Maelström, 128 p., 12 euros), critique du marxisme et de son éloge du travail destructeur de la planète. A paraître : Maudit soit Andreas Werckmeister, de Juan Asensio ; S'il est encore minuit dans le siècle, de Louis Janover ; Modeste contribution à l'histoire de l'édition en France, d'Irénée D. Lastelle… Une revue (La Nuit) est également publiée ; au sommaire : histoire, littérature et peinture. Adresse postale : La Nuit, BP 20227, 13635 Arles Cedex. Courriel - Site Internet.

Annuaire libertaire. Un répertoire d'une soixantaine de membres de la Fédération internationale des centres d'études et de documentation libertaires (FICEDL) est désormais disponible sur Internet à cette adresse.

Presse anarchiste. « Bianco : 100 ans de presse anarchiste », c'est sous ce titre que l'on peut consulter une partie de la thèse de René Bianco (1941-2005). En 1987, il l'avait soutenue à l'université d'Aix-Marseille. Le site propose plus de deux mille notices de périodiques anarchistes de langue française parus entre 1880 et 1983. On peut faire des recherches par titre, par date, par lieu de publication, par nom de groupe éditeur ainsi que par lieu de dépôt. Ce travail sera dans l'avenir complété et actualisé par une équipe de militant(e)s. Site Internet.

Recherche de livres. Cinq sites européens de libraires professionnels indépendants (Antiqbook.com, Livre-rare-book.com , Maremagnum.com, Prolibri.de, Uniliber.com), originaires de Hollande, de France, d'Italie, d'Allemagne et d'Espagne, se sont associés pour créer un moteur de recherche de livres anciens et d'occasion qui présente plus de vingt millions de titres en ligne, proposés par plus de deux mille libraires. Son nom ? Marelibri.com

 

REVUES

« Brèves ». Sous le titre « Les retourneurs d'idées », ce n° 84 nous offre un panorama des « écrivains qui ont rencontré l'anarchie » et des « anarchistes qui ont rencontré l'écriture » : Georges Darien, Jules Vallès, Isabelle Eberhardt, Louise Michel, Félix Fénéon, Victor Barrucand, Octave Mirbeau, Jean Réflec, Flor O'Squarr, Alphonse Allais… Caroline Granier explique ainsi comment ils dénoncent les « fictions sociales » dont l'ordre établi se sert pour abêtir et asservir le monde… et comment ils se gardent de faire de cette littérature de combat une littérature de propagande. Un siècle plus tard, Jacques Vallet entouré d'écrivains, d'humoristes, de philosophes, de peintres, de dessinateurs… s'est inscrit avec Le Fou parle dans cette lignée et a fait de cette revue un moment de liberté exceptionnel dans l'histoire éditoriale du XXe siècle. Un numéro remarquable sur l'anarchie et la littérature (Atelier du gué, 144 p., 12 euros).

« Afrique sans chaînes ». Le groupe de travail Afrique du secrétariat international de la CNT a publié récemment le premier numéro de sa nouvelle lettre d'information. Edité tous les deux mois et réalisé grâce aux témoignages de ses partenaires syndicaux et associatifs africains, ce bulletin se veut un outil de lutte et un instrument pour établir des liens et tisser des solidarités entre celles et ceux qui ne se résignent pas, au Nord comme au Sud, et entre les Afriques. Huit pages composées d'infos et de brèves sur les luttes sociales et syndicales, de l'interview de la secrétaire générale de la CNTG (Guinée), et de la déclaration adoptée après la rencontre internationale organisée par la CNTF à Paris… On peut le télécharger gratuitement (pdf 2,8 Mo) et le diffuser le plus largement possible. Courriel.

« La Brique ». Le n° 6, de mars-avril, vient de paraître sur ving pages (prix de vente : 1,50 euro) avec, en couverture, un hommage à un prédécesseur (Le Clampin libéré, 1977) : « Municipales : poires avariées, tout doit disparaître ! » (les « poires » étant celles, bien entendu, des candidats). Ainsi s'ouvre le dossier de cinq pages consacré à la gestion municipale et communautaire de Lille (« trente années d'ère Mauroy »). Une enquête sur les sites industriels classés Seveso dans la région, l'interview de familles expulsables à la fin de la trêve hivernale, un retour sur l'arrivée des Roms dans la région, l'expo Pinault (« gloire à l'association de la politique, des affaires, de l'art et de la communication »), Lille vendue à la pub… voilà quelques sujet abordés par le journal qui s'est lancé dans la mare des médias. Site Internet.

« Le Monde libertaire ». L'organe de la Fédération anarchiste (FA) offre chaque semaine ses réactions face à l'actualité (« Brèves de combat », « Quand l'autruche éternue… », etc.) et des articles plus fouillés. Parmi ceux-ci, citons dans ce n° 1506 (28 février-5 mars) : un texte sur le marché des médicaments psychotropes ; « Réflexions autour du Nouveau Parti anticapitaliste » ; « Afghanistan, le mythe de la bonne guerre », par Francis Dupuis-Déri… Sans oublier les pages « culture » : critique de livres et de théâtre, un article bilan du dernier Festival international de Berlin… et les rendez-vous de Radio-Libertaire et des groupes de la FA pour des réunions-débats. En supplément, des « Nouvelles de la librairie » où les publications récentes sont présentées. On peut aussi télécharger ce supplément (pdf 364 Ko). Prix de vente : 2 euros ; abonnement 3 mois : 20 euros, 6 mois : 38 euros, 1 an : 61 euros. Rédaction-administration : Le Monde libertaire, 145, rue Amelot, 75011 Paris.

Retour
en haut
 fleche haut
 fleche bas