Mai 2022

En téléchargement

Revues

Audio-Radio

Vidéo

Réunions-débats

Foires aux livres, colloque, rencontres…

Divers

 

PARUTIONS

ANONYME
Un Algérien raconte sa vie [« Tribulations d'un prolétaire à la veille de l'indépendance »], Niet ! Editions, s.l., 128 p., 7 euros (mai) infos

BÉLACH Viktor et Alexandre
Les Routes de Nestor Makhno [« Manuscrit du chef d'état-major de l'Armée révolutionnaire insurrectionnelle d'Ukraine »], préf. d'Alexandre Gulyayev, trad. de François Wagenere, Acratie, La Bussière (86), 840 p., 33 euros (avril) infos

BONANNI Nicolas
Que défaire ? [« Pour retrouver des perspectives révolutionnaires »], Le Monde à l'envers, Grenoble, 112 p., 6 euros (avril) infos

BONI Stefano
Homo confort [« Le prix à payer d'une vie sans efforts ni contraintes »], trad. de l'italien par Serge Milan, L'Echappée, coll. Pour en finir avec, Paris, 256 p., 19 euros (avril) infos

COLLECTIF
Octave Mirbeau [« Etudes et actualités », n° 3], Editions du Petit Pavé - Amis d’Octave Mirbeau, Brissac-Angers, 498 p., 26 euros (avril) infos
¡Solidarias! [« Les volontaires étrangères et la solidarité internationale féminine durant la guerre d'Espagne (1936-1939) »], sous la dir. d'Edouard Sill, préf. de Claire Rol-Tanguy, Presses universitaires de Rennes, coll. Histoire, Rennes, 252 p., 22 euros (avril) infos
Terre d’humanité. Un chœur pour Mimmo,
préf. d'Edwy Plenel, Editions Manifeste !, Clichy (92), 168 p. (36 textes, 20 images), 15 euros (avril) infos
Ventres à louer [« Une critique féministe de la GPA »], coord. par Ana-Luana Stoicea-Deram et Marie-Josèphe Devillers, L'Echappée, coll. Frankenstein, Paris, 320 p., 23 euros (avril) infos

COLLECTIF ANARCHISTE
Mouton ou larbin ? Y a un autre choix !, textes d'Octave Mirbeau, Sébastien Faure, Paul-Henri Thiry…, Denis éditions, Epinac (71), 126 p., 5 euros (mai) infos

COLSON Daniel
L’Anarchisme ouvrier et la philosophie, Atelier de création libertaire, Lyon, 204 p., 12 euros (avril) infos

DAOUDI Kamel
Je suis libre… dans le périmètre qu'on m'assigne, Les Editions du bout de la ville, s.l., 96 p., 10 euros (mai) infos

DORLET Louis
Le Sabre et la soutane (rééd.), Les Editions libertaires, coll. Mèche-courte, Saint-Georges-d'Oléron, 85 p., 12 euros (mai) infos

DUBIAU Antoine
Ecofascismes, Editions Grévis, s.l., 216 p., 10 euros (mai) infos

GAUDEFROY Olivier
Flora Tristan [« Une insoumise sous le règne de Louis-Philippe »], Syllepse, coll. Des paroles en actes, Paris, 128 p., 9 euros (avril) infos

GOLDMAN Emma
Vivre ma vie [« Une anarchiste au temps des révolutions »] (rééd. en poche), trad. de l'anglais par Laure Batier et Jacqueline Reuss, L'Echappée, Paris, 1128 p., 19,90 euros (avril) infos

GONZÁLEZ PRADA Manuel
De l’utilité des rebelles, préf. de Joël Delhom, Nada Editions, s.l., 224 p., 10 euros (avril) infos

GROGAN Emmet
Ringolevio [autobiographie], préf. de Guillaume Dumora, postf. d'Alice Gaillard, trad. de l'anglais (Etats-Unis) par Franck Reichert, L'Echappée, coll. Poche, Paris, 704 p., 16 euros (mai) infos

IBÁÑEZ Tomás
Derniers Fragments épars pour un anarchisme sans dogme, Rue des Cascades, Paris, 312 p., 13 euros (mai) infos

JORNET Monica
Libres pensées sous licence poétique, Les Editions libertaires (avec le soutien des Editions du Monde libertaire et des Editions de la Libre Pensée), Saint-Georges-d'Oléron, 122 p., 13 euros (avril) infos

LA CECLA Franco, ZANINI Piero
Une morale pour la vie de tous les jours, Atelier de création libertaire, Lyon, 176 p., 10 euros (avril) infos

LETOURNEUR Daisy
On ne naît pas mec [« Petit traité féministe sur les masculinités »], Zones, Paris, 224 p., 18 euros (mai) infos

LONDON Jack
La Peste écarlate, suivi d'Edgar Allan Poe, « Le Masque de la mort rouge », trad. de Philippe Mortimer, Libertalia, coll. La Petite littéraire, Montreuil (93), 144 p., 8 euros (mai) infos

LOUART Bertrand
Réappropriation [« Jalons pour sortir de l'impasse industrielle »], La Lenteur, Saint-Michel-de-Vax (81), 168 p., 15 euros (mai) infos

METT Ida
Souvenirs sur Nestor Makhno (rééd.), Editions Allia, Paris, 48 p., 6,50 euros (mai) infos

MIRBEAU Octave
Correspondance générale, tome IV (dernier vol.), réalisation, présent. et annot. de Pierre Michel, Editions du Petit Pavé, Brissac-Quincé (49), 1248 p., 48 euros (mai), infos

MORA Henri
Désastres touristiques [« Effets politiques, sociaux et environnementaux d’une industrie dévorante »], avec des textes de Miguel Amoros, L'Echappée, coll. Pour en finir avec, Paris, 208 p., 17 euros (mai) infos

NORTON CRU Jean
Témoins [« Essai d’analyse et de critique des souvenirs de combattants édités en français de 1915 à 1928 »], édit. établie et préf. par Philippe Olivera, Agone, coll. Eléments, Marseille, 1128 p., 23 euros (avril) infos

PELLETAN Camille
La Semaine de Mai (rééd.), présentation par Michèle Audin, Libertalia, Hors collection, Montreuil (93), 580 p., 18 euros (mai) infos

PIEILLER Evelyne
Mousquetaires et Misérables [« Ecrire aussi grand que le peuple à venir : Dumas, Hugo, Baudelaire et quelques autres »], Agone, coll. Littératures, Marseille, 240 p., 17 euros (mai) infos

PIRACCI Marco
Cyborg [« Pourquoi nous devenons, chaque jour un peu plus, des machines, et comment l'institution scolaire contribue à nous mener vers l'Homo post-humanus »], Atelier de création libertaire, Lyon, 128 p., 8 euros (avril) infos

RÉTAT Claude
L’Anarchie au prétoire [« Vienne, 1er mai 1890. Une insurrection et ses juges »], Bleu autour, coll. Grands Essais, Saint-Pourçain-sur-Sioule (03), 392 p., 29 euros (avril) infos

RODIONOFF Marius Loris
Objections [« Scènes ordinaires de la justice »], Editions Amsterdam, Paris, 168 p., 12 euros (avril) infos

SOLER Francisco « Paco »
Mémoires, 1915-1947 [« Un jeune libertaire dans la tourmente »], trad. et préf. de Florence Soler Dufaux, Editions du Coquelicot, Toulouse, 480 p., 20 euros (avril) infos

WEIL Simone
Réflexions sur les causes de la liberté et de l’oppression sociale (rééd.), Libertalia, coll. Poche, Montreuil, 360 p., 7,90 euros (avril) infos

XU LIZHI, CHAN Jenny, YANG
La Machine est ton seigneur et ton maître (rééd.), Agone, coll. Eléments, Marseille, 128 p., 10 euros (mai) infos

 

LIVRAISON TARDIVE

GROTHENDIECK Alexandre
Récoltes et semailles [« Réflexions et témoignage sur un passé de mathématicien », tomes 1 et 2], Gallimard, coll. Tel, n° 437 et 438, Paris, 720 p. et 1200 p., 13 et 16,50 euros (janvier) infos

VUILLEUMIER Marc
La Suisse et la Commune de Paris, 1870-1871, de Marc Vuilleumier, Editions d'en bas, Lausanne (Suisse), 272 p., 20 euros (janvier) infos

 

EN TÉLÉCHARGEMENT

BAKER Zoe
Moyens et objectifs [« La critique anarchiste de la prise du pouvoir d’Etat »], trad. par Anarchivistx, Tarage, Toulouse, 2022, 10 p., à télécharger

COLLECTIF
Pour l'abolition du mitard, s. éd. [fracas(at)riseup.net], s.l., ca 2021, 32 p. à télécharger
Salaire au travail ménager, Silure, Genève (Suisse), 2022, 44 p., à télécharger
Soutien à l'Ukraine résistante (vol. 3), Syllepse, Paris, 83 p., à télécharger
Soutien à l'Ukraine résistante (vol. 4), Syllepse, Paris, 90 p., à télécharger
Soutien à l'Ukraine résistante (vol. 5), Syllepse, Paris, 94 p., à télécharger
Soutien à l'Ukraine résistante (vol. 6), Syllepse, Paris, 92 p., à télécharger

COLLECTIF MUR PAR MUR
La Brochure [« Pour un anarchisme révolutionnaire »], Mur par mur, s.l., 2022, 16 p., à télécharger

EARS AND EYES
Liste de dispositifs de surveillance découverts, Infokiosque fantôme (partout), s.l., avril 2022, 58 p., à télécharger

LA HORDE, REFLEX
L'Extrême droite, mieux la connaître pour mieux la combattre, cartographie, 2022, à télécharger

 

REVUES

Derniers numéros parus

L'Age de faire, dossier de 6 pages « Cap sur l'anarchie » : n° 172, avril, 22 p., 3 euros, site Internet - sommaire

Alternative libertaire, « mensuel de l'Union communiste libertaire (UCL) » : n° 327, mai, 20 p., 3 euros, site Internet - sommaire

Anarchosyndicalisme !, « journal de la CNT-AIT de Toulouse » : n° 176, mars-avril, 20 p., 2 euros, site Internet - à télécharger

L'Anjou libertaire, « bulletin mensuel du groupe du Maine-et-Loire de l'Union communiste libertaire », n° 15, mars, 4 p., site Internet - à télécharger

Avis de tempête, « bulletin anarchiste pour la guerre sociale » : n° 53, 15 mai, 16 p., site Internet - à télécharger

Casse-Rôles, « journal féministe et libertaire » : n° 20 (dossier : « Maternité »), mai-juillet, 64 p., prix libre, site Internet - à télécharger

Chroniques noir et rouge, « revue trimestrielle de critique bibliographique du mouvement libertaire » : n° 8, mars, 66 p., 5 euros (abt. : 20 euros pour 4 numéros), site Internet - sommaire

Combat syndicaliste, « mensuel de la Confédération nationale du travail » : n° 469, mars, 24 p., 2 euros, site Internet - à télécharger
n° 468, février, à télécharger

Courant alternatif, « mensuel anarchiste-communiste » de l'Organisation communiste libertaire (OCL) : n° 320, mai, 36 p., 3 euros, site Internet - sommaire

CQFD, « mensuel de critique et d'expérimentation sociales » : n° 209, mai, 32 p., 4 euros, sommaire - abonnement

Creuse-Citron, « journal de la Creuse libertaire » : n° 72, mai-juillet, 28 p., prix libre, site Internet - à télécharger

L'Idée libre, « revue de la Libre Pensée » : n° 336 (dossier : « L'Espagne rouge et noir »), mars, 80 p., 6 euros, site Internet - sommaire

Infos et analyses libertaires, « journal de l'Organisation anarchiste (OA) » : n° 120, printemps, 42 p., prix libre, à télécharger

Le Libertaire, « revue de synthèse anarchiste » : n° 137, avril, 16 p., site Internet - à télécharger

Mauvais sang, « un journal bâtard pour la révolution » : n° 2, avril, 2 p., prix libre, site Internet - à télécharger

Le Monde libertaire, « le mensuel sans Dieu ni maître de la Fédération anarchiste » : n° 1839, mai, 56 p., 4 euros, site Internet - abonnement

Le Poing, « le journal qui ne prend pas de gants » : n° 23 (« Spécial 1er Mai »], 2 p., prix libre, site Internet - à télécharger

 

 

AUDIO-RADIO

La Grève des électeurs, l'écrit d'Octave Mirbeau (1848-1917, biographie - bibliographie) publié par La Révolte en 1888, est toujours d'actualité (près de 30 % d'abstentionnistes pour la récente présidentielle). Grâce à Littérature Audio.com et à Gérard Ferran qui lit le texte, on peut s'étonner avec l'auteur qu'il y ait encore des gens pour mettre leur bulletin dans l'urne. « Une chose qui m’étonne prodigieusement – j’oserai dire qu’elle me stupéfie – c’est qu’à l’heure scientifique où j’écris, après les innombrables expériences, après les scandales journaliers, il puisse exister encore dans notre chère France un électeur, un seul électeur qui consente à se déranger de ses affaires, de ses rêves ou de ses plaisirs, pour voter en faveur de quelqu’un ou de quelque chose. » A écouter (23 min).

Gérard Ferran, le « donneur de voix », est un multirécidiviste car il a enregistré plusieurs autres textes de la littérature anarchiste (voir son « tableau de chasse »). Citons par exemple : Idée sur l'organisation sociale (James Guillaume) ; Des diverses sortes d'individualisme (Han Ryner) ; Le Patriotisme physiologique ou naturel (Michel Bakounine) ; L'Anarchie (Elisée Reclus) ; Le Sabotage (Emile Pouget)…

RetroNews, le site de presse de la Bibliothèque nationale de France (BNF), a débuté l'année dernière une série de podcasts (« Séries noires à la Une ») qui met en lumière « comment la presse, depuis trois siècles, nous raconte les crimes, les marges, les faits divers », avec des interventions d'historiens. Parmi ces enregistrements, « Germaine Berton, l’anarchiste qui voulait "venger Jaurès" » relate l'assassinat de Marius Plateau, directeur de la Ligue d’Action française et de sa branche militante les Camelots du roi (extrême droite). Elle voulait tuer Léon Daudet, l'une des principales figures politiques de l'Action française, mais ne l'a pas trouvé (Wikipédia). D'autres, comme « Les récits des transportés de 1848 » et « La Commune et les Communards » peuvent se révéler intéressants, nonobstant la haine que ressent parfois cette presse bourgeoise envers le peuple.

 

VIDÉO

Une nouvelle traduction du film Les Caixes d'Amsterdam (« Les caisses d'Amsterdam », 2011, 73 min, version catalane sous-titrée en français), de Felip Solé, est disponible sur YouTube. Prenant prétexte de relater la sauvegarde des archives de la CNT-FAI exfiltrées en 1939 de Barcelone assiégée par les troupes fascistes, le film retrace l'histoire de l'anarcho-syndicalisme espagnol, ses réalisations (conquêtes sociales, éducation, gestion ouvrière…), ses liens avec le mouvement makhnoviste ukrainien, avec la Fédération ouvrière régionale argentine (FORA) et les révoltes en Patagonie. Les interventions de témoins, de militants, d'historiens et d'intellectuels tels que Noam Chomsky ou Michel Onfray se mêlent avec des extraits de films d'archives peu connus et de retours sur la persistance de l'anarchisme en 2010. Il est possible de télécharger le film.

 

RÉUNIONS-DÉBATS

Arras (62), 1er mai. Dans le cadre de la 21e édition de « Colères du présent » (lire ci-dessous), Yves Marry et Florent Souillot présenteront La Guerre de l'attention à partir de 13 heures sur la Grand'Place. Jacqueline Reuss et Stefano Boni seront également présents, l'une pour parler de Vivre ma vie d'Emma Goldman et Mémoires de prison d'un anarchiste d'Alexandre Berkman, le second pour son ouvrage Homo confort, tous parus aux éditions L'Echappée. Site Internet.

Montpellier (34), 1er mai. Rapports de force a fêté ses 5 ans au mois d’avril. A cette occasion, le site Internet vous invite à une après-midi de rencontre et de débat. A partir de 13 heures, à la Tendresse, 80, impasse Flouch : ouverture, barbecue, stands… « Que vive le Rapports de force », débat à 14 h 30 avec la rédaction et, à 16 h 30, « Retraites, RSA, éducation, France travaille, les sujets chauds qui viennent », avec Cécile Hautefeuille, Marc Lenormand, Stéphane Ortega et Ludovic Sigal. Infos.

Rennes (35), 3 mai. Causerie populaire autour de l'ouvrage Contre la résilience à Fukushima et ailleurs (L'Echappée) de Thierry Ribault, à 20 heures, au local La Commune, 17, rue de Châteaudun. Organisée par le groupe La Sociale (Fédération anarchiste). Infos.

Saint-Pourçain-sur-Sioule (03), 3 mai. A l'occasion de la parution de L'Anarchie au prétoire. Vienne, 1er mai 1890, une insurrection et ses juges (Editions Bleu autour), son autrice Claude Rétat se rendra à la salle de Justice de paix (au bas de la cour des Bénédictins, sous le cinéma), à 18 heures, pour parler de son ouvrage. Infos.

Paris, 5 mai. A l’occasion de la parution de L’Anarchie au prétoire, les éditions Bleu autour ont le plaisir de vous inviter à une rencontre avec Claude Rétat autour de « Louise Michel, l’artiste en révolution », à laquelle elle a déjà consacré deux ouvrages : Art vaincra ! L’artiste en révolution et le dégoût du politique et La Révolution en contant. Histoires, contes et légendes de Louise Michel. A 19 h 30, à L'Ours et La Vieille Grille, 9, rue Larrey, Paris 5e (M° Monge). Réservation conseillée au 01-43-48-42-95. Infos.

Rennes (35), 5 mai. A 19 heures, rencontre-débat autour de l'ouvrage de Philippe Baqué, Un nouvel or noir. Le pillage des objets d'art en Afrique (Agone), à l'Hôtel Pasteur, 2, place Pasteur. Organisée par Survie 35. Entrée gratuite (libre participation aux frais). Infos.

Toulouse (31), 5 mai. Comme tous les jeudis, de 18 h 30 à 19 h 30, permanence de l’Athénée Albert-Camus, librairie-bibliothèque associative sur les mouvements sociaux et libertaires, 36, rue de Cugnaux (M° Arènes ou Patte-d’Oie).

Concarneau (29), 6 mai. Soirée ciné-débat « La Commune a 151 ans » : 19 heures, boissons et restauration sur place ; 20 heures, projection du film La Commune de Paris, 1871 (2004, 54 min), de Mehdi Lallaoui. A la brasserie coopérative Tri Martolod, zone d'activité du Colguen. Organisée par la CNT. Entrée libre. Infos.

Laon (02), 6 mai. Durant tout le mois, l'Université populaire laonnoise organise un cycle sur le Chiapas à l'Etoile noir, 5, rue Saint-Jean. Ce jour, à 19 h 30, ciné-club et débat. Infos.

Nantes (44), 6 mai. Autour de son ouvrage Un nouvel or noir. Le pillage des objets d'art en Afrique (Agone), Philippe Baqué discutera, à 19 heures, avec Fabien Lebrun (Survie 44) à l'Espace Cosmopolis, passage Graslin - 18, rue Scribe. Entrée libre. Libre participation aux frais. Infos.

Toulouse (31), 6 mai. Ecoute d’un podcast et discussion autour de la technologie, du contrôle et de la répression suivies d’une bouffe à prix en libre en soutien à Boris, compagnon anarchiste hospitalisé suite à un feu de cellule dans la prison de Nancy-Maxéville où il était incarcéré pour sabotage d’antennes-relais. A partir de 19 heures, au local Camarade, 54, bd Déodat-de-Séverac. Site Internet.

Lyon (69), 7 mai. A l'occasion de son 5e anniversaire, Rapports de force organise un débat « Extrême droite : la connaître, la combattre », à 16 heures, De l’autre côté du pont, 5, cour Gambetta, Lyon 3e. Avec la participation de Raphaël Arnaud (Jeune Garde), Daphné Deschamps (Politis), Guillaume Bernard (Rapports de force) et du Comité de soutien aux inculpés du 23/09. Infos.

Montpellier (34), 7 mai. Deuxième déambulation montpelliéraine de critique urbanistique in situ (Comédie, Hôtel de région), avec Daniel Bartement et Hélène Guérin. Rendez-vous à 14 h 45 au Centre Ascaso-Durruti, 6, rue Henri-René, pour le départ. Infos.

Rennes (35), 7 mai. Réunion-débat autour de l’exploitation salariale dans le milieu du handicap autour du livre Handicap à vendre (Les Arènes, infos) écrit par Thibault Petit, à 14 heures, au local La Commune, 17, rue de Châteaudun. Avec Olivier, ancien moniteur en ESA, et Claude, ancien délégué syndical et travailleur handicapé de l’industrie. Infos.

Saint-Nazaire (44), 7 mai. Au local autogéré Les Ami.e.s de May - Centre F. Pelloutier, de 14 à 15 heures, présentation-discussion du roman d'anticipation politique Subtil Béton (Editions L'Atalante, infos), par le collectif d'auteur·ice·s des Aggloméré·e·s, en mixité. A 16 heures, atelier d'imaginaire autour de l'écriture, suivi d'un repas partagé, en mixité choisie sur inscription à l'adresse : baf-ladm(at)riseup.net Site Internet.

Nancy (54), 8 mai. Grande braderie de livres d’occasion dans la cour du 11, Grand’Rue, à partir de 14 h 30. On peut amener ses livres pour les proposer à prix libre en soutien à la librairie associative Quartier libre. Ventes de gâteaux et boissons softs à prix libre. A 15 heures, la compagnie Tourloupes, anarcha-magicien.nes, présentera son « spectacle de magie rouge et noire ». Site Internet.

Montreuil (93), 11 mai. A 19 h 30, la librairie Libertalia, 12, rue Marcelin-Berthelot (M° Croix-de-Chavaux) reçoit Flaminia Paddeu pour son ouvrage Sous les pavés, la terre. Agricultures urbaines et résistances dans les métropoles (Seuil). Site Internet.

Toulon (83), 12 mai. Yves Marry présentera La Guerre de l'attention (L'Echappée) à partir de 18 heures à la librairie Contrebandes, 37, rue Paul-Lendrin. Site Internet.

Montreuil (93), 13 mai. Présentation à 19 h 30, à la librairie Libertalia, 12, rue Marcelin-Berthelot (M° Croix-de-Chavaux), d’Abattoir à domicile, utopie rock’n’roll (Editions du bout de la ville) par son auteur, Christophe Pagnon. Infos.

Paris, 13 mai. Dans le cadre du séminaire de recherche militante et libertaire Etape (« Spiritualités, éthique et pensée libertaire »), à propos de « Simone Weil, entre engagement politique et expérience spirituelle : une double radicalité », débat autour d’interventions de Jérôme Alexandre, Foucauld Giuliani et Anne Waele, de 19 à 22 heures. Le débat n'étant pas public, il faut contacter lagrange.guy(at)free.fr pour connaître le lieu de réunion. Textes publiés sur le site de réflexions libertaires Grand Angle.

Paris, 13 mai. Soirée de présentation du journal La Révolte publié par le groupe La Révolte de la Fédération anarchiste, à 19 heures, à la Librairie Publico, 145, rue Amelot, Paris 11e (M° République, Oberkampf ou Filles-du-Calvaire). Infos.

Paris, 13 mai. Présentation du journal Mauvais Sang et discussion sur l’utilité et les modes de diffusion des journaux… avec des personnes à l'initiative de cet organe d'agitation, à 19 h 30, à la bibliothèque des Fleurs arctiques, 45, rue du Pré-Saint-Gervais, Paris 19e (M° Place-des-Fêtes). Infos.

Laon (02), 14 mai. Dans le cadre de l'Université populaire laonnoise et du cycle sur le Chiapas : rencontre-débat avec Jérôme Baschet, auteur d'Adieux au capitalisme. Autonomie, société du bien vivre et multiplicité des mondes (La Découverte), et Rocio Martinez. A 19 h 30, à l'Etoile noir, 5, rue Saint-Jean. Infos.

Montreuil (93), 14 mai. Fête de soutien à la revue Jef Klak à l’occasion de la sortie du nouveau numéro « Feu follet », de 18 heures à minuit, à La Parole errante, 7, rue François-Debergue (M° Croix-de-Chavaux). Au programme : présentation du numéro, à boire et à manger, des bals sauvages, concert à 21 heure avec les rapeuses Ryaam et Billie Brelok, et du punk à 22 heures avec Sliping Kangooroos. Prix libre. Infos.

Paris, 15 mai. Projection-débat du Groupe libertaire d’Ivry (FA) : Le Pont (1959, 104 min), de Bernard Wicki, qui relate le combat absurde d'une poignée de lycéens allemands enrôlés dans les dernières semaines de la seconde guerre mondiale. Accueil à partir de 15 heures, projection à 16 heures. Librairie Publico, 145, rue Amelot, Paris 11e (M° République, Oberkampf ou Filles-du-Calvaire). Infos.

Toulouse (31), 15 mai. La Bibliothèque anarcha-féministe assure deux permanences par semaine – le dimanche, de 14 à 18 heures ; le mercredi, de 16 à 20 heures – au local associatif Le Chat noir, 33, rue Antoine-Puget. Infos.

Montreuil (93), 16 mai. Projection de Machine in Flames : une histoire secrète de l'auto-destruction de l'informatique (2022, 50 min), mis en œuvre par Andrew Culp et Thomas Dekeyser, à 21 heures, grande salle de la Parole errante, 9, rue François-Debergue (M° Croix-de-Chavaux). Organisée par le café-librairie Michèle-Firk. Facebook.

Ivry (94), 17 mai. A 19 h 30, rencontre avec Jean Vigreux et Dimitri Manessis autour du livre Rino Della Negra, footballeur et partisan (Libertalia), à la librairie Envie de lire, 16, rue Gabriel-Peri (M° Mairie-d’Ivry). Facebook.

Lorient (56), 17 mai. Rencontre avec Jean-Marc Rouillan sur l'univers carcéral, le militantisme… autour de son dernier livre Infinitif présent (Agone), à 19 heures, Chez Fracas : librairie-café-atelier de céramique, 11, rue Auguste-Nayel. Facebook.

Clisson (44), 18 mai. Rencontre-débat, à 19 heures, avec Jean-Marc Rouillan – « Témoignage d'un engagement politique » – à l’invitation du café-librairie Les Villes invisibles, 1, rue Basse-des-Halles. Facebook.

Lausanne (Suisse), 18 mai. A 20 heures (ouverture des portes à 19 heures), le Centre international de recherche sur l'anarchisme (CIRA) vous invite au cinéma Oblò, av. de France, 9, pour (re)découvrir Pierre Lehmann (1933-2021) par le biais du film Entretien avec Pierre Lehmann (2004, 32 min). François Iselin, qui présentera le film, a publié Vivre dans un monde fini (Sauve-Garde), un recueil en deux volumes des textes de Lehmann sur des thèmes tels que le climat, le développement, le nucléaire ou encore le pouvoir. Info.

Marseille (13), 18 mai. Henri Mora présentera Désastres touristiques (L'Echappée), à partir de 20 heures, à Manifesten, 59, rue Adolphe-Thiers, Marseille 1er. Facebook.

Montreuil (93), 18 mai. Rencontre avec Daisy Letourneur à l’occasion de la sortie de l’ouvrage On ne naît pas mec. Petit traité sur les masculinités (Zones - La Découverte), à 19 h 30, à la librairie Libertalia, 12, rue Marcelin-Berthelot (M° Croix-de-Chavaux). Site Internet.

Paris, 18 mai. Le Ciné de la Commune vous propose la projection de Gaston Prunier, peintre de la condition ouvrière (2022, 52 min), en présence de son réalisateur Nicolas Eprendre, à 20 heures, à la Librairie Publico, 145, rue Amelot, Paris 11e (M° République, Oberkampf ou Filles-du-Calvaire). Organisé par le groupe Commune de Paris de la Fédération anarchiste. Infos.

Besançon (25), 19 mai. Rencontre-débat à l'occasion de la sortie de Révolutionnaires. Récits pour une approche féministe de l'engagement (Editions du commun), à 20 heures, à la librairie L'Autodidacte, 5, rue Marulaz. Organisée par le groupe Proudhon (FA) et l'Infokiosque. Infos.

Montpellier (34), 19 mai. Soirée projection-débat autour du film Le Géographe et l’île (2018, 73 min), de Christine Bouteiller, sur le géographe Philippe Pelletier. « Fallait-pas » à 19 h 30 et projection à 20 h 30. Au Centre Ascaso-Durruti, 6, rue Henri-René. Infos.

Paris, 19 mai. La mairie du 19e arrondissement et l'association 24-août-1944 vous invitent, à 19 heures, à la projection du film La Nueve ou les oubliés de la victoire (2009, 90 min, VO sous-titrée en français), d'Alberto Marquardt, sur l'entrée dans Paris d'éléments répubicains espagnols de la 2e DB. La projection sera suivie d’un débat. Entrée gratuite (dans le respect des consignes sanitaires). Paris’Anim - place des Fêtes, 2/4, rue des Lilas, Paris 19e. Infos.

Paris, 19 mai. A 19 h 30, à l’occasion de la parution du double album de Gaston Couté, Jour de lessive (EPM), la Librairie Publico recevra deux des interprètes parmi la vingtaine qui y a participé : Frédérique et Bruno Daraquy. Au 145, rue Amelot, Paris 11e. Entrée et participation au chapeau libres. Infos.

Paris, 19 mai. Ana-Luana Stoicea-Deram et Marie-Josèphe Devillers présenteront le livre Ventres à louer. Une critique féministe de la GPA (L’Echappée), à partir de 20 heures, à la librairie Quilombo, 23, rue Voltaire, Paris 11e (M° Rue-des-Boulets ou Nation). Infos.

Saint-Nazaire (44), 19 mai. Rencontre-débat avec Jean-Marc Rouillan (« L'Ecriture pour continuer la politique par d’autres moyens »), à 19 heures, au centre social de Saint-Nazaire, 37, rue Pierre-Mendès-France.

Toulon (83), 19 mai. Henri Mora présentera Désastres touristiques (L'Echappée), à partir de 18 h 30, à la librairie Contrebandes, 37, rue Paul-Lendrin. Site Internet.

Toulouse (31), 19 mai. Comme tous les jeudis, de 18 h 30 à 19 h 30, permanence de l’Athénée Albert-Camus, librairie-bibliothèque associative sur les mouvements sociaux et libertaires, 36, rue de Cugnaux (M° Arènes ou Patte-d’Oie).

Laon (02), 20 mai. Dans le cadre de l'Université populaire laonnoise et du cycle sur le Chiapas : rencontre avec des coordinateurs-trices du voyage pour la vie (marche mondiale des zapatistes). A 19 h 30, à l'Etoile noir, 5, rue Saint-Jean. Infos.

Lorient (56), 20 mai. A 20 heures, conférence-débat sur la contraception masculine à la Cité Allende (salle A03), organisée par l'association Voltairine et ses ami·e·s.
Courriel : voltairine.et.ses.ami.e.s(at)laposte.net.

Montreuil (93), 20 mai. Rencontre avec Irene, autrice de Hilaria. Récits intimes pour un féminisme révolutionnaire (Editions Divergences), et Christine Aventin, autrice de Féminispunk. Le monde est notre terrain de jeu (Zones), organisée avec Les Missives, à 19 h 30, à la librairie Libertalia, 12, rue Marcelin-Berthelot (M° Croix-de-Chavaux). Infos.

Paris, 20 mai. Montée au Mur des Fédérés et concert pour la Commune, lire ci-dessous.

Paris, 20 mai. « Nouveau quinquennat, nouvelles luttes ? Perspectives militantes pour les mois et années à venir », débat organisé par le groupe libertaire La Rue, à 19 h 30, à la bibliothèque La Rue, 10, rue Robert Planquette, Paris 18e (M° Blanche). Infos.

Marseille (13), 21 mai. Causerie autour de l'ouvrage de Michel Mulat, Freinet : le bon sens à la fois paysan et éclairé (Amis de Freinet), à 17 heures, au Centre international de recherches sur l'anarchisme (CIRA), 50, rue Consolat, Marseille 1er. Site Internet.

Marseille (13), 21 mai. Ciné-club de la CNT-13 : projection du film Les Sentiers de l'utopie (2012, 118 min), d'Isabelle Fremaux et John Jordan, à 17 h 30, à Mille Babords, 61, rue Consolat, Marseille 1er. Pendant un an, les deux réalisateurs sont partis à la rencontre de ceux qui ont choisi de vivre autrement. Suivie d'un débat. Entrée libre. Infos.

Paris, 21 mai. Rencontre avec Jean-Pierre Levaray autour de l'expo « On a faim ! », du nom du fanzine des années 1984 à 1997 qu'il a initié et qui a été réalisée par la fanzinothèque havraise Uzine. Suivie, à 19 heures, d’un DJ Set de rock alternatif réalisé par DJ Nash. A partir de 17 h 30, à la Librairie Publico, 145, rue Amelot, Paris 11e. Infos.

Rennes (35), 21 mai. « Anarcho-syndicalisme et syndicalisme révolutionnaire en Bretagne au XXe siècle », causerie-débat avec Les Amis de Krysten Foisnon autour de la BD Gueule d’Or et l’historien Jean-Yves Guenguant, auteur de Nous ferons la grève générale (Editions Goater). A 14 heures, au local La commune, 17, rue de Châteaudun. Organisée par le groupe La Sociale de la Fédération anarchiste. Infos.

Toulouse (31), 21 mai. Ciné-club Libertad : projection de Machuca (2004, 120 min), d'Andrés Wood, qui relate la rencontre de deux garçons venant d'horizons sociaux différents à la veille du coup d'Etat de Pinochet au Chili. Un débat suivra. Ouverture des portes à 18 h 30, projection à 19 heures. Local associatif Le Chat noir, 33, rue Antoine-Puget. Infos.

Notre-Dame-des-Landes (44), 22 mai. Portes grandes ouvertes du bocage libre de 10 à 18 heures : une vingtaine de collectifs accueilleront les visiteurs pour leur faire découvrir les lieux et leur présenter leurs activités. Au programme, selon les endroits : visite de jardins ou d’ateliers, balades, discussions, dégustations… Et préférez le vélo, car la ZAD c’est grand ! Informations complémentaires.

Paris, 22 mai. A 15 h 30, causerie populaire libertaire organisée par le groupe Commune de Paris (Fédération anarchiste) sur « Les différents courants de l’anarchisme ». Librairie Publico, 145, rue Amelot, Paris 11e (M° République, Oberkampf ou Filles-du-Calvaire). Infos.

Le Pré-Saint-Gervais (93), 22 mai. A l'occasion de son 5e anniversaire, Rapports de force organise une après-midi de débats au 193, 19 bis, rue Jean-Baptiste-Semanaz : à 15 heures, « Revendications écologistes et féministes, unification, le syndicalisme de lutte se réinvente-t-il malgré ses difficultés ? » et, à 17 heures, « Essentielle, fragile, dispersée, la presse indépendante sera-t-elle le dernier rempart face aux appétits de Bolloré ? ». Infos.

Lyon (69), 24 mai. Invitation à un arpentage (lecture collective) à la librairie La Gryffe, 5, rue Sébastien-Gryphe, Lyon 7e, à 18 heures : Afriques anarchistes (L'Harmattant), de Guillaume Rey. Infos.

Paris, 24 mai. Rencontre-débat avec Tomás Ibáñez autour de son dernier ouvrage Fragments épars pour un anarchisme sans dogme (Rue des Cascades) et hommage à Marc Tomsin, créateur de ces éditions, disparu tragiquement l'année dernière (lire nécrologie). A 19 heures, à la Librairie Publico, 145, rue Amelot, Paris 11e. Infos.

Fribourg (Suisse), 25 mai. Soirée de soutien et de présentation sur l’activité des anarchistes en Ukraine (réseau Operation-Solidarity), avec projection d'un film en anglais d'interviews d’anarchistes d’Ukraine, de Russie et de Biélorussie. A 20 heures, à La Coutellerie, Grand-Fontaine, 1. Infos.

Paris, 25 mai. Evelyne Peiller sera à 20 heures, à la librairie Quilombo, 23, rue Voltaire, Paris 11e, pour parler de son livre, Mousquetaires et Misérables. Ecrire aussi grand que le peuple à venir (Agone). Infos.

Paris, 25 mai. Kamel Daoudi présentera (en visioconférence) son livre Je suis libre… dans le périmètre qu’on m’assigne (Editions du bout de la ville), à 20 heures, à la librairie L’atelier, 2 bis, rue Jourdain, Paris 20e. Accusé de terrorisme, libéré en 2008, inexpulsable, il est assigné à résidence depuis cette date… Infos.

Toulouse (31), 25 mai. La Bibliothèque anarcha-féministe assure deux permanences par semaine – le dimanche, de 14 à 18 heures ; le mercredi, de 16 à 20 heures – au local associatif Le Chat noir, 33, rue Antoine-Puget. Infos.

Laon (02), 27 mai. Dans le cadre de l'Université populaire laonnoise et du cycle sur le Chiapas : causerie autour des zapatistes et de la lutte armée. A 19 h 30, à l'Etoile noir, 5, rue Saint-Jean. Infos.

Paris, 27 mai. Rencontre-débat avec Jacqueline Brenot pour ses Voyages au cœur de la littérature algérienne de langue française (Les Presses du Chelif), à 18 h 30, à la Librairie Publico, 145, rue Amelot, Paris 11e (M° République, Oberkampf ou Filles-du-Calvaire). Infos.

Limoges (87), 28 mai. Conférence pour la réhabilitation de Raymond Mis et Gabriel Thiennot, condamnés en 1946 pour le meurtre d'un garde-chasse et possibles victimes d'une erreur judiciaire, de Léandre Boizeau. A 15 heures, à l’Espace associatif Gilbert-Roth (EAGR), 64, avenue de la Révolution. Entrée libre. Site Internet.

Marseille (13), 28 mai. Braderie de livres (essais, romans, polars, SF, BD, DVD), de 15 à 18 heures, au local de Mille Babords, 61, rue Consolat, Marseille 1er. « Retrouvons-nous autour d'un café ou d'un verre ! » Infos.

Toulouse, 28 mai. Arpentage (atelier de lecture collective) à propos de Comment la non-violence protège l'Etat (éd. Libre), de Peter Gelderloos, à partir de 14 heures, au local associatif Le Chat noir, 33, rue Antoine-Puget. Inscription par courriel : bibli_ afem(at)riseup.net Infos.

Grenoble (38), 30 mai. « Pour une sécurité sociale de l’alimentation », discussion autour du livre Régime général (Riot éditions, infos), avec Laura Petersell et Kévin Certenais, ses auteurs. Ouverture des portes à 19 heures, conférence à 20 heures. Prix libre. Antigone, 22, rue des Violettes. Infos.

 

FOIRES AUX LIVRES, EXPOSITIONS,
COLLOQUES, RENCONTRES

Braderie à Montréal (Canada). Vente de brochures « anarchisme lutte de classe » le 30 avril, de 14 à 17 heures, au DIRA, 2035, bd Saint-Laurent, Montréal (Québec, Canada), organisée par Liberté ouvrière. Près de six cents brochures à faible coût seront proposées dont celles des éditions Ruptures (Union communiste libertaire du Québec), de la CNT-AIT française, de Zabalaza (organisation plate-formiste d'Afrique du Sud, en anglais), de Partage noir, ainsi que des exemplaires de Qu'est-ce que l'autonomie ouvrière ?. Ce sera aussi l'occasion de se rencontrer et de visionner quelques documentaires sur la thématique de la lutte des classes. Infos.

« Colères du présent ». Le 21e Salon du livre d’expression populaire et de critique sociale d’Arras se déroulera dimanche 1er mai, de 10 à 19 heures, sur la Grand'Place et place d’Ipswich. Le thème de cette année sera le vide abordé « à travers des questions sociétales, territoriales, culturelles, juridiques, philosophiques, psychologiques, économiques… ». Parmi les nombreux sujets, « la question des zones blanches, celle du travail précaire, de la place des femmes dans l’Histoire, de la justice, des bidonvilles, de la perte, de la maladie, des réseaux sociaux, des zombies… ». Signalons en particulier l'exposition « Bienvenue chez les riches ! », « une plongée dans l’univers de Monique et Michel Pinçon-Charlot réalisée par Raphaële Perret et Etienne Lecroart ». Au programme également, des débats, des rencontres, des lectures, mais aussi une scène punk avec le Son du Porte Voix. Infos complémentaires.

Combas pour Brassens. L'exposition « Combas chante Sète et Georges Brassens » pourra être vue jusqu'au 1er mai à l'hôtel Goüin, 25, rue du Commerce, Tours (37), du mercredi au dimanche, de 14 à 18 heures. Entrée libre, selon les contraintes sanitaires en vigueur. « L'artiste peintre Robert Combas [site Internet], de renommée mondiale, réinterprète graphiquement le répertoire du poète chantant. Peinture impertinente et débordante, Robert Combas partage l'esprit libertaire de Brassens, son anarchisme revendiqué et son langage fleuri à travers une œuvre unique. » Laissons les derniers mots à l'artiste : « Moi, j'ai voulu faire comme ses mots de jeux, être irrespectueux un peu pour le faire vivre beaucoup et non pas le hisser sur un pied d'Estale d'où il se casserait la gueule et on s'apercevrait que ce n'était que du plâtre et que les pieds destaleurs étaient des tricheurs, comme ces bustes classiques qu'on trouve dans les magasins de souvenirs. (…) Je préférerais faire 100 portraits de lui en couleur avec les moustaches vertes ou orange s'il le faut, pour le rendre humain, pour lui redonner son rythme tranquille, inimitable. J'espère que je serai compris dans mon essai de compréhension de l'œuvre d'un champion de la chanson et d'un immense pourfendeur des cons. »

Gand (Belgique). La 20e Foire internationale du livre alternatif se tiendra à Gand, ‘T Landhuis, Warmoezeniersweg 10, samedi 14 mai de 10 à 18 heures. Elle accueillera sous des tentes au bord de l’Escaut plusieurs dizaines de libraires, éditeurs et distributeurs de Belgique et de pays limitrophes axés sur l'anarchisme et sur diverses luttes radicales. Au programme : des débats, une restauration (plats végétaliens), un bar et des concerts à partir de 20 heures. Courriel : stands@aboekenbeurs.gent - site Internet (en flamand).

Livre libertaire à Rouen. Un salon du livre libertaie aura lieu à la MJC Rouen - Rive gauche, place de Hanovre, le samedi 14 mai de 14 h 30 à 20 heures. A 15 heures, débat avec Hugues Lenoir autour de son livre Pour une école de la liberté par la liberté (Editions du Monde libertaire) ; à 17 heures, débat avec David Snug autour de sa BD Ni Web ni master (Nada Editions) ; et, à 18 h 30, apéro musical avec le duo Verde luna (musica latina). Tables : Editions du Monde libertaire, Editions libertaires, Editions Noir et Rouge, Nada Editions, Alternative libertaire, Libertalia, Atelier de création libertaire, CREAL, DAL… Entrée libre.

Au taf ! L'Union communiste libertaire (UCL) organise une Rencontre nationale des syndicalistes autogestionnaires et libertaires les 14 et 15 mai salle AERI, 57, rue Etienne-Marcel, à Montreuil (93). Samedi : 14 à 17 heures, table ronde publique avec Jean-Marie Pernot et des syndicalistes de l'UCL sur les pratiques et les luttes actuelles ; 17 h 30 à 19 heures, forum pluraliste avec plusieurs organisations anticapitalistes invitées, sur le thème « Quelle stratégie révolutionnaire pour organiser les travailleuses et les travailleurs ? » ; 19 à 20 h 15, buffet repas ; 20 h 15 à 20 h 30, allocution de l'UCL sur la période politique ouverte par la présidentielle d'avril ; 20 h 30 à 22 h 30, concert et soirée festive, bar, librairie… Dimanche : 10 à 13 heures, ateliers, organisés de façon décentralisée par les militantes et militants de l'UCL ; 13 à 14 heures, ultime session en plénière, avec présentation de la brochure de l'UCL Quand les femmes se lèvent, le peuple avance. Programme détaillé.

Commune de Paris, 1871. Hommage organisé par le comité Gard-Cévennes des Ami·e·s de la Commune, les 20 et 21 mai, au Prolé-Nîmes, 20, rue Jean-Reboul, Nîmes (30). Vendredi, à 20 h 30, chants de la Commune et de lutte avec Faustine, accompagnée au piano par Julie Morpan Pallier. Samedi, 10 heures, rencontre avec Eloi Valat, auteur de Dessiner la Commune (Bleu autour) ; 11 heures, Michèle Bitton pour Gaston Crémieux journaliste (Edition personnelle) ; 12 h 30, repas communard sur réservation au 06-76-90-75-82 ; 15 heures, « Clovis Hugues, député du parti ouvrier et majoral du Félibrige », par Philippe Martel ; 17 h 30, conférence théâtralisée « Pourquoi ont-ils fusillé Crémieux ? » par la Compagnie Beau Parleur (écriture et mise en scène : Jean-François Homo). Contact et informations : 06-86-56-05-71 - courriel : amisdelacommunegardcevennes(at)laposte.net Infos.

Anarphabète à Toulouse. L'Association pour l’art et l’expression libre (AAEL) organise la quinzième édition d'Anarphabète samedi 21 mai, de 10 à 19 heures, au Hangar de la Cépière, 8 bis, rue de Bagnolet. Stands d’éditeurs alternatifs, débats, exposition, animations, restauration et buvette sont prévus. Infos.

Montée au Mur des Fédérés. Depuis plus de 140 ans, les héritiers affirmés de la Commune ont pris l’habitude de saluer devant le Mur des Fédérés la mémoire des combattantes et combattants de la révolution du printemps de 1871. Cette année, le 21 mai, l’association des Amies et Amis de la Commune de Paris et d'autres organisations appellent à un rassemblement festif sur la place des Fêtes, Paris 19e, à partir de 10 heures, avec stands, restauration solidaire et la participation des Brigades Louise Michel, du groupe Théâtre des Vents, du collectif La Commune en chantant et de la Fanfare invisible. A 14 h 30, le cortège partira et rejoindra l’entrée du cimetière du Père-Lachaise pour se rendre devant le Mur. Infos.
120 choristes pour la Commune les 21 et 22 mai. La Chorale populaire de Paris, Peuple et Chansons (Brest) et la Chorale populaire de Lyon donneront un grand concert, à partir de 18 heures, salle Olympe-de-Gouges, 15, rue Merlin, Paris 11e, à quelques pas de la sortie du cimetière. Et remettront cela le lendemain, à 15 heures, dans la salle des fêtes de la mairie de Montreuil (93), 1, place Jean Jaurès (M° Mairie-de-Montreuil). Entrée libre dans la mesure des places disponibles et le respect des mesures sanitaires en vigueur. Ouverture des portes une demi-heure avant le début du concert. Infos.

Petit Salon du Livre politique. Pour la quatorzième année, cette rencontre se tiendra au Lieu-Dit, 6, rue Sorbier, Paris 20e, les 21 et 22 mai. Elle réunira « une vingtaine d’éditeurs qui tous, quelle que soit leur taille, consacrent une partie importante de leur catalogue à “la politique”, c’est-à-dire à la critique de l’ordre existant et aux moyens d’en sortir ». Deux débats au programme : samedi, à 17 heures, « Gauche : une union pour quel combat ? », avec Aurélie Trouvé et Julien Bayou (animation : Stathis Kouvélakis) ; dimanche, à 17 heures, « La gauche et les institutions : de l’élection bourgeoise à l’Etat communiste », avec Frédéric Lordon (animation : Marina Simonin). Entrée libre. Informations complémentaires.

Jargon libre. Soirée de soutien à la bibliothèque libertaire Le Jargon libre, dimanche 22 mai, de 16 h 30 à 22 heures, au Centre international de culture populaire (CICP), 21 ter, rue Voltaire, Paris 11e (M° Avron ou Nation). Organisée par le Collectif contre-culture. A 17 heures, deux projections en présence de leurs réalisatrices : Aimer la vie, de Nadia Genet, un bout de chemin avec Hellyette, fondatrice du Jargon libre ; Faut pas obéir, de Marie Chartron, un entretien au cœur du Jargon libre. Infos, tables de presse, mini bourse aux livres et musique avec La Fraction, Les Marteaux Pikettes et Surprise-Party. Entrée à prix libre. On peut également soutenir Le Jargon libre (ouvert de 16 à 20 heures), au 32, rue Henri-Chevreau, Paris 20e (M° Gambetta ou Ménilmontant), en effectuant un versement mensuel automatique de 10 euros. Infos complémentaires.

Exil républicain espagnol. L'exposition « Exilés, des résistants de la Retirada à aujourd'hui » qui présente « Chemins de l'exil », un témoignage photographique de Philippe Gaussot sur l'arrivée des réfugiés en France, et le reportage « Le sang n'est pas de l'eau », de Pierre Gonnord, se tiendra jusqu'au 22 mai à la Cité Miroir, place Xavier-Neujean, 22, Liège (Belgique). Le premier, réalisé en février 1939, « porte un regard non seulement sur ce passage de la frontière mais aussi sur les conditions dramatiques de l'"accueil" » en France ; le second, effectué en 2019, s'intéresse à ce que sont « devenus ces défenseurs de la liberté, pour celles et ceux encore en vie, mais aussi à leurs enfants ». Organisée par l'association 24-août-1944 et Les Territoires de la mémoire (Liège), cette expo est ouverte du lundi au vendredi, de 9 à 18 heures, et les samedis et dimanches, de 10 à 18 heures. Infos.

Education libertaire. Journée sur les pédagogies libertaires, le 22 mai, à la Pétroleuse, 163, cours Caffarelli, Mondeville (14), organisée par le groupe Germaine-Berton (Caen, FA). A 10 h 30, discussion sur les écoles alternatives et la pédagogie Freinet avec une ancienne enseignante ; 13 heures, repas partagé ; 14 h 30, discussion sur l'éducation populaire et les anarchistes ; 18 heures, concert du groupe Concentré sucré (musique des Balkans). Site Internet.

 

DIVERS

Guerre en Ukraine : la valse des faux-culs. Jusqu'à ce jour nous n'avons pas évoqué la guerre en Ukraine. Trop de choses à dire, trop d'écueils à éviter… Contrairement à beaucoup de médias qui ont trouvé là une pépite et exploitent outrancièrement le gisement (lire « Médias et Ukraine : la guerre en continu » sur Acrimed). Pour les anarchistes la guerre est la négation absolue de leurs principes et buts : la liberté et l'égalité de chacun. Pour eux, toute guerre entre nations est un crime contre l'humanité ! Et que faire ? Aucune attitude ne peut satisfaire leurs exigences : combattre l'agression et l'impérialisme, et s'allier à un nationalisme qui ne peut que contenir en germe les même maux, ou refuser la lutte contre l'oppression, renvoyer chacun dos à dos… Respectons le choix de ceux qui sont sur le terrain, quel qu'il soit ! Les anarchistes ukrainiens qui prennent les armes empruntent le même chemin que leurs homologues coréens qui ont participé aux luttes contre le colonialisme japonais (Wikipédia) ou des libertaires des Balkans dans le combat pour l'indépendance contre l'Empire ottoman (relire Georges Balkanski à ce sujet, bibliographie). Pour notre part, soyons solidaires des réfugiés, des déserteurs ukrainiens ou russes, et gardons l'anathème pour des jours meilleurs. Les anarchistes ne se sont pas réveillés récemment à la solidarité, peu importe pour eux la nationalité, la couleur de peau, la religion ou les options politiques… On ne peut qu'être révolté par l'hypocrisie de nombre d'organisations ou institutions qui accueillent à bras ouverts des Européens blancs (surtout femmes et enfants), alors que le sort des réfugiés afghans, irakiens, syriens ou autres leur importaient peu. Savez-vous qu'il y a actuellement des guerres en Afrique, avec leur lot de pertes civiles, de famines et de déplacements de populations ? Hypocrisie encore lorsqu'on crie (justement) haro contre l'impérialisme russe alors que l'on oublie les impérialismes américain (pays d'Amérique centrale et du Sud…), chinois (Tibet, Ouïghours…), français (en Afrique, entre autres), israélien (Palestine), etc., passés et présents. On peut aussi être obnubilé par l'impérialisme américain et ne pas voir les autres : à gauche et à l'extrême droite, cette cécité partielle a obligé certains à exécuter tardivement des virages à 180 degrés (saluons tout de même la souplesse de ces politiciens !) ; d'autres, à l'extrême gauche, ont adopté une attitude ambiguë face à l'agression russe. Hypocrisie toujours avec le souhait de mettre Poutine et le gouvernement russe en accusation pour crimes de guerre ou contre l'humanité. En général, seuls les perdants et les petits sont jugés (nazis allemands, dirigeants ex-yougoslaves ou africains), les nations puissantes sont bien à l'abri de tels aléas : a-t-on poursuivi des militaires américains pour le massacre de My Lai, l'utilisation de l'agent orange au Vietnam ou, plus proche, l'assassinat de civils par drones en Afghanistan ; des responsables britanniques du bombardement incendiaire de Dresde en 1945 ; des Français pour la torture et l'élimination de prisonniers pendant les « événements d'Algérie » (dénomination qui vaut bien l'« opération spéciale » poutinienne) ; et combien d'autres encore. Ne nous leurrons pas sur les protagonistes, restons lucides et critiques, apportons notre soutien aux réfugiés et aux réfractaires, « paix aux chaumières, guerre aux palais ! ».

 

Retour
en haut
 fleche haut
 fleche bas