Juin 2007

PUBLICATIONS

L’homme-nature. Se rendant compte qu’« enseignée officiellement, la vérité devient mensonge », un brillant professeur de philosophie largue un jour les amarres et va par les chemins, en robe de bure, muni d’une besace et d’un bâton, vivre selon les préceptes des cyniques grecs de l’Antiquité. Dorénavant, il sera libre, rejettera toute autorité, n’obéira à aucune convention et vivra selon la nature. L’aventure, au gré des rencontres, est riche de situations cocasses mais aussi d’enseignements critiques jamais ennuyeux. Ce nouveau Diogène est-il Han Ryner ? Oui et non ! L’un et l’autre estiment qu’obéir est la pire erreur après commander, mais le second n’a jamais donné sa révolte en spectacle. Car le paradoxe est là. Peut-on espérer que l’exemple sera suivi, que la subversion puisse être enseignée ? Cette révolte théâtrale est parfaitement ridicule. Mais une rébellion intérieure, qui ne s’affiche jamais, s’apparente à l’acceptation de l’ordre établi. Alors ? La solution est peut-être dans la citation-titre de la préface : « Etre soi magnifiquement et réfractairement. »
« Le Père Diogène », Han Ryner, préf. d’Alain Pengam, 12 x 18, Premières Pierres, Saint-Maurice, 284 p., 19 euros. CourrielSite Internet.

Témoignages de lutte. Printemps 2006, des manifestations unitaires de lycéens, d’étudiants et de jeunes salariés se déroulent en France contre la loi pour l’égalité des chances et pour l’abrogation du contrat première embauche (CPE). De nombreuses universités sont totalement bloquée. Deux à trois millions de personnes vont finalement descendre dans la rue et obtenir le retrait du CPE. Certaines caractéritiques du mouvement sont d’importance : implication d’une majorité d’étudiants non-engagés jusqu’alors, mobilisation initiale en dehors des partis et syndicats traditionnels – et, parfois, contre –, organisation autonome par assemblées générales et coordination au niveau national, élargissement dans certaines universités du mouvement au personnel (profs, administratifs, techniciens)… Des acteurs de cette mobilsation à Censier (Paris-III, Sorbonne nouvelle) reviennent sur celle-ci et ont réuni une somme de témoignages, entretiens, comptes rendus de tables rondes et d'assemblées générales, chronologie, extraits de la presse étrangère… pour illustrer l’originalité de cette lutte (autonomie, action directe de blocage, organisation de rencontres-débats au sein de l’université, entre autres) et les leçons à retenir. Très instructif et réconfortant.
« Loin des Censier battus », collectif, 14,5 x 21, Editions CNT-RP, Paris, 252 p., 15 euros. Courriel - Site Internet.

Neurones sans foi. Alors que la science a maintes fois démontré que toutes les religions sont fausses, comment est-il possible qu’elles demeurent si vivaces ? Certes l’influence des Eglises a diminué, le clergé se porte plutôt mal… mais la foi demeure ! Jean-Manuel Traimond tente d’expliquer ce phénomène en s’appuyant sur l’ouvrage de Pascal Boyer, « Et l’homme créa les dieux » (Gallimard, coll. Folio essais, 526 p., 10,30 euros). Passant tout d’abord en revue les explications traditionnelles du pouvoir des religions, il en conclut qu’elles sont insuffisantes parce qu’elles n’appréhendent pas réellement ni la foi religieuse ni la nature de l’esprit humain. En suivant l’hypothèse que le cerveau est un ensemble de systèmes séparés, « remplissant telle ou telle fonction, abritant telle ou telle forme de savoir, à la fois autonomes et collaborant », et en s’appuyant sur la théorie des mèmes, on peut supposer que la religion vient faciliter la coexistence des divers systèmes. Pour conclure, il présente quelques « modestes propositions concernant l’abattage des religions ». Cette brochure de 40 pages se veut à la fois une introduction et un éclairage pour faciliter la compréhension de l’ouvrage de Boyer sur les avancées des neurosciences.
« Attention religion ! », Jean-Manuel Traimond, 14 x 21, Atelier de création libertaire, Lyon, 40 p., 4 euros. Courriel - Site Internet.

 Quelques autres titres sont également à signaler. En premier lieu, pour rester dans la même veine anticléricale : Les Corbeaux contre la calotte (Les Editions libertaires, 194 p., 15 euros), étude de Guillaume Doisy sur « Les Corbeaux », revue hebdomadaire satirique du début du siècle. Clotilde Chauvin, quand à elle, s’attache dans Louise Michel en Algérie (Les Editions libertaires, 157 p., 15 euros) à retracer les liens entre exilés de la Commune et de Kabylie, puis le voyage et les conférences effectués par Louise Michel et Ernest Girault d’octobre à décembre 1904. Soizic Alavoine-Muller a sélectionné pour les Editions du CTHS des articles d’Elisée Reclus publiés dans « La Revue des Deux Mondes » (Les Etats-Unis et la guerre de Sécession, 330 p, 15 euros). L’auteur, qui avait séjourné plusieurs années dans ce pays, s’y montre un fin analyste. Traduit en français, l’ouvrage de Miguel Amorós, Durruti dans le labyrinthe (Editions de l’Encyclopédie des nuisances, 119 p., 12 euros), suit pas à pas, en Aragon puis à Madrid, l’action de Buenaventura Durruti et des miliciens de sa colonne durant le bref été de l’anarchie (de juillet à novembre 1936) pour nous peindre la perspective révolutionnaire perdue dans le labyrinthe de la guerre d’Espagne. Le texte de Noam Chomsky, De l’espoir en l’avenir. Entretiens sur l’anarchisme et le socialisme (84 p., 8,50 dollars canadiens), vient d’être réédité par Lux Editeur dans une version revue et corrigée. Alors que le développement de l’industrie nucléaire semble relancé (EPR, ITER…), l’Association contre le nucléaire et son monde (courriel) vient de publier Histoire lacunaire de l’opposition à l’énergie nucléaire en France (Editions La Lenteur, 224 p., 15 euros), recueil de textes pour nous rappeler ce que fut la lutte antinucléaire et qu’elle n’est pas finie. Autre souvenir, plus récent, la lutte anti-CPE de l’année dernière. Le collectif Le jardin s’embrase nous offre une sorte de bilan-perspectives de celle-ci dans Les Mouvements sont faits pour mourir… (Tahin Party, 220 p., 5 euros) que l’on peut également télécharger sur le site de l’éditeur. Lorsque des gens ordinaires pensent qu’en votant pour les riches ils en retireront un profit, il est délectable de se plonger dans le Dictionnaire libertino-libertaire publié par les éditions L’Archange-Minotaure (69 citations recueillies par Pierre de Proost superbement présentées, préf. de Michel Onfray, 80 p., 11 euros). Tout juste sorti de presse, l’ouvrage de Gaetano Manfredonia Anarchisme et changement social (Atelier de création libertaire) nous invite à revisiter l’histoire de l’anarchisme à l’aide d’une nouvelle typologie des pratiques militantes (« insurrectionnalisme, syndicalisme et éducationnisme réalisateur »). Mais nous aurons certainement l’occasion d’y revenir plus en détail. 

 

RENCONTRES-DÉBATS

Marseille, 2 juin. A 17 heures, au Centre international de recherche sur l’anarchisme (CIRA), 3, rue Saint-Dominique, 13001 Marseille, conférence-débat avec Clotilde Chauvin, auteure de « Louise Michel en Algérie » (Les Editions libertaires, 157 p., 15 euros). Ce livre retrace les liens entre les exilés de la Commune et de Kabylie, puis examine le voyage que firent Louise Michel et Ernest Girault en Algérie quelques décennies plus tard, d’octobre à décembre 1904. Un voyage militant ponctué de conférences dénonçant les religions, le militarisme, l’oppression, l’exploitation coloniale… et appelant à la révolution sociale. Courriel - Site Internet.

Marseille, 4 juin. A la suite de la Journée internationale de l’objection de conscience, centrée cette année sur le soutien aux pacifistes colombiens, l’Union pacifiste des Bouches-du-Rhône reçoit deux objecteurs colombiens qui parleront de la militarisation de leur pays (forces militaires étatiques et groupes armés). A 19 heures, à la Cité des associations, 93 La Canebière, 13001 Marseille.

Paris, 5 juin. Soirée projection-débat « Violences à Calais - procès Indymedia-Lille », organisé par le collectif Vamos !, à 20 heures, à La Passerelle, 11, rue Saint-Hubert, 75011 Paris (M° Saint-Maur). Projection du documentaire « Sangatte, station balnéaire » (52 min.), puis débat en présence d'un ancien membre d'Indymedia-Lille.

Marseille, 6 juin. A l’invitation de la Libre Pensée autonome - Les Amis d’André Arru, Pierre Sommermeyer présentera le n° 18 de la revue « Réfractions », consacré à l’« Ecologie, graines d’anarchie », à Mille Babords, 61, rue Consolat, 13001 Marseille.

Merlieux, 7 juin. Rencontre-débat, de 18 heures à 21 heures, à la bibliothèque sociale (tél.-fax : 03 23 80 17 09), 8, rue de Fouquerolles, Merlieux (Aisne), avec Frédéric H. Fajardie, auteur de roman sur fond historique (« Les Foulards rouges », « Le Voleur de vent », « La Lanterne des morts »…), mais aussi de polars (« La Nuit des chats bottés ») et d’essais décapants comme « Chronique d’une liquidation politique ».

Lyon, 8 juin. A 20 heures, la librairie La Gryffe, 5, rue Sébastien-Gryphe, 69007 Lyon, invite à rencontrer Jeanne Cordelier, à l'occasion de la réédition, chez Phébus, de son ouvrage « La Dérobade » qui raconte la vie d'une prostituée, ses quatre ans et demi de tapin sous la coupe d'un souteneur impitoyable. Jeanne Cordelier, auteure de quatorze livres et de plusieurs pièces de théâtre, parlera de sa vie, de son métier d'écrivaine, de son œuvre et de ses combats. Courriel - Site Internet.

Rouen, 8 juin. Soirée poésie à la librairie L’Insoumise, 128, rue Saint-Hilaire, 76205 Rouen : panorama de la poésie actuelle et présentation du nouveau recueil de Guy Pique, « Haut Corps » (K éditions).

Toulouse, 8 juin. Projection de « Mondovino », documentaire de Jonathan Nossiter sur les vignerons, le vin et son commerce de par le monde (2004, 2 h 39), à 20 h 30, à la librairie associative Le Chat noir, 18, avenue de la Gloire, 31500 Toulouse. Programme du mois.

Paris, 9 juin. Rencontre-débat avec Céline Beaudet à propos de son ouvrage sur « Les Milieux libres : vivre en anarchiste à la Belle Epoque » [lire note de lecture], à 15 h 30, à la bibliothèque La Rue (tél. : 01 42 23 32 18), 10, rue Robert-Planquette, 75018 Paris (M° Blanche ou Abbesses).

Dijon, 9 et 10 juin. L’Espace autogéré des Tanneries fête ses dix ans d'existence, ainsi que le renouvellement de la convention d’occupation jusqu’en 2011, grâce à la mobilisation contre les menaces d’expulsion. Outre des concerts gratuits de Keny Arkana, Guerilla Poubelle et René Biname, divers débats et rencontres sont prévus. Dimanche, à 15 heures, projection du film « Oaxaca Vive » sur les luttes populaires à Oaxaca et débat avec George Lapierre, présent au moment des événements. Programme complet du week-end.

Toulouse, 15 juin. « Et pourtant, ils existent », documentaire de Michel Mathurin (2007) sur l’histoire du syndicalisme d’action directe. Débat avec le réalisateur. Librairie associative Le Chat noir, 18, avenue de la Gloire, 31500 Toulouse. Programme du mois.

Paris, 16 juin. Rencontre-débat, à 16 h 30, à la librairie du Monde libertaire, 145, rue Amelot, 75011 Paris (M° Oberkampf, République ou Filles-du-Calvaire), avec Gaetano Manfredonia, auteur d’« Anarchisme et changement social, insurrectionnalisme, syndicalisme et éducationnisme-réalisateur » (Atelier de création libertaire).

Perpignan, 16 juin. Fête de la CNT 66 à Pia (chez Gaspar, villa Floréal). A partir de 13 heures : apéro et repas, puis musique, danse, chansons, table de presse, expositions, buvette, projection… Participation aux frais : 13 euros, ou 8 euros (chômeurs et précaires). Programme complet et réservation.

Toulouse, 18 juin. Conférence d’Eric Lowen, à 20 h 30, sur « Pourquoi la religion aujourd'hui ? De la déraison de l'adhésion religieuse contemporaine », organisée par l’association Aldéran pour la promotion de la philosophie et des savoirs. Lieu : Maison de la philosophie, 29, rue de la Digue, 31300 Toulouse (tél. : 05 67 11 63 43). (Participation : 4 euros.)

Paris, 20 juin. La librairie Quilombo organise une discussion-débat sur « La Tyrannie technologiques » (L’Echappée), avec les auteurs : Cédric Biagini, Guillaume Carnino, Celia Izoard, Pièces et main-d’œuvre (sous réserves), à 19 h 45, au CICP, 21 ter, rue Voltaire, Paris 11e. Courriel - Site Internet.

Montpellier, 22 juin. Le Centre Ascaso-Durruti, en collaboration avec l’association Regarde à vue, propose une soirée vidéo avec la projection de « Taraneasca » et « Debout paysans ! ». Le premier film présente un village de Roumanie qui résiste à la mondialisation, le second est le récit d’une action revendicative menée par la Confédération paysanne au Salon de l’agriculture de 2005. Adresse : Centre Ascaso-Durruti, 6, rue Henri-René, 34000 Montpellier. Courriel - Site Internet.

Paris, 22 juin. Meeting pour la libération de Nathalie Ménigon et des prisonniers d’Action directe salle Bruxelles, au FIAP, 30, rue Cabanis, 75014 Paris (M° Glacière). Des rassemblements sont aussi prévus, ainsi qu’une pétition. Plus d’infos sur le site Internet Ne laissons pas faire ! (Nlpf !) Pour s’abonner à la newsletter Nlpf !

Chambéry, 23 juin. Conférence-débat à 14 h 30 sur l’antipsychiatrie avec Jacques Lesage de La Haye, auteur de « La Mort de l’asile. Histoire de l’antipsychiatrie » (Les Editions libertaires) [voir note de lecture] à la Maison des associations, 67, rue Saint-François-de-Sales (entrée libre).


THÉÂTRE, SPECTACLE,
COLLOQUES, CAMPING…

Paris, du 23 au 28 juin. La compagnie La Balancelle présente son nouveau spectacle, « La Répétition manquée », à l’espace Louise-Michel, 42 ter, rue des Cascades, Paris 20e (M° Pyrénées). Matinée le samedi à 16 heures, soirée à 20 h 30 (réserver les places au 06 62 72 13 93). Six comédiens sont réunis et attendent leur metteur en scène bloquée sur le périphe. C’est l’occasion de se raconter, de dire ce qu'est être acteur aujourd’hui… Mise en scène : Monique Surel-Turpin.

Ivry-sur-Seine, les 28, 29 et 30 juin. Soirées de soutien au Forum Léo-Ferré, 11, rue Barbès (M° Pierre-Curie ou Porte-d’Ivry), avec de nombreux artistes (ouverture des portes à 19 heures, spectacle à 20 h 30). Prix des places : 15 euros (une soirée), 28 euros (deux soirées), 40 euros (pour les trois). Plus d’informations.

Paris, 29 juin. L'université de Chicago, en collaboration avec la revue « Europe », organise à 19 heures un séminaire sur le poète américain Kenneth Rexroth. Max Blechman (codirecteur de la « Chicago Review »), Jean-Baptiste Para (rédacteur en chef adjoint d'« Europe »), Joël Cornuault (traducteur) vont discuter de la valeur actuelle de Rexroth en tant que poète, intellectuel engagé et visionnaire. Une lecture de quelques-uns de ses poèmes en anglais est prévue, suivie des traductions françaises de J. Cornuault. Des livres dans les deux langues (de et sur Rexroth) seront disponibles, ainsi que des exemplaires du numéro spécial de la « Chicago Review » qui lui a été consacré à l’automne 2006. University of Chicago (tél. : 01 53 94 78 80), 6, rue Thomas-Mann, 75013 Paris (M° Bibliothèque nationale).

Moscou, 9 et 10 juillet. Le Centre d’éducation et de recherche Praxis (membre de la Fédération internationale des centres d’études et de documentation libertaires) organise une conférence scientifique internationale sur le thème « 1917-2007 : l’idée de la révolution et l’expérience de l’histoire ». Les problèmes suivants seront abordés : révolution de 1917 en Russie, transformation totalitaire du régime bolcheviste, fin du « système socialiste », idée de révolution dans la théorie politique et son actualité. Praxis organise une autre conférence à Pestchanoyé (Ukraine), les 17 et 18 juillet sur la crise sociale et écologique. Adresse de la conférence : salle de la société Memorial, Malyi Karetnyi pereoulok 12, Moscou, Russie. Courriel.

Catalogne (Espagne), 14 et 15 juillet. Le collectif A les trinxeres (Aux tranchées) organise la « 4a Ofensiva contra l’oblit » (4e Offensive contre l’oubli), manifestation de reconquête de la mémoire qui rend hommage aux maquis espagnols et au Mouvement ibérique de libération (MIL), à Bellver de Cerdanya. Un colloque (avec Dolors Marín, Joan Martinez et Josep Cara), une projection de film, des repas, un concert et une randonnée pédestre sur les lieux des maquis sont prévus. Bellver de Cerdanya se trouve en Espagne, à une vingtaine de kilomètres de la frontière française (Bourg-Madame, dans les Pyrénées-Orientales). Les places sont en nombre limité. Pour tout renseignement complémentaire : courriel - site Internet.

Ariège, du 21 au 31 juillet. L’Organisation communiste libertaire (OCL) et Offensive libertaire et sociale (OLS) organisent pour la quatrième année un camping commun dans l’Ariège (à Eychenat, sur la commune de l’Esplas-de Sérou). Ouvert à toutes et à tous, il se veut un espace de dialogues, de rencontres et d'échanges… Un débat est prévu chaque soir, vers 20 h 30. Les journées offrent de vastes temps libres que chacun(e) occupe à sa guise. Les repas sont pris en commun et confectionnés par des équipes tournantes. Tarifs journaliers selon les revenus mensuels (de 5 à 20 euros). OCL, c/o Egregore, BP 1213, 51058 Reims Cedex - tél. : 03 26 82 36 16 – courriel. OLS, c/o Mille Bâbords, 61, rue Consolat, 13001 Marseille - tél. : 06 62 75 28 46 - courriel.

Villafalletto (Italie), du 14 au 16 septembre. A partir de 16 heures le vendredi, les anarchistes de la province de Cuneo organisent une rencontre pour le 80e anniversaire de l’assassinat de Sacco et Vanzetti, à Villafalletto, village natal de Vanzetti, qui se trouve à vingt kilomètres au nord de Cuneo (Piémont). Au programme : exposition, débats, concert. Renseignements : Antonio Lombardo, tél. : 2396087218 - 017352541.

 

DIVERS

Amis d’André Arru. Penser libre - Les Amis d’André Arru (« Contre tous les dogmatismes et pour la paix ») souhaite poursuivre en ligne la réflexion entreprise par un petit groupe affinitaire de libres penseurs animé au départ par André Arru (1911-1999) [lire note de lecture], à contre-courant du « prêt-à-penser » et de toutes formes de cléricalisme. Des textes d’André Arru, un article sur Omar Khayam (« penseur libre dans l’ancienne Perse »), des liens, etc., sont d’ores et déjà accessibles. Courriel - Site Internet.

Dessins against tout. Compilation de vingt ans de dessins réalisés par Gil, parus entre 1987 et 2007 dans la presse militante, « Le Monde n’est pas une marchandise » (96 pages, dont 32 en couleur) illustre aussi bien la Mitterrandie que la Chiraquie, la montée du FN, le rock alternatif, l'écologie, la religion, mai 2002, Sarkozy au pouvoir… Prix public : 10 euros (en souscription, 8 euros, avant le 1er septembre). Chèques encaissés à la sortie de l’album, à l'ordre de Reflex. Commandes à envoyer à Cered, BP 322, 44803 Saint-Herblain Cedex.

Blog Han Ryner. A l’occasion de la réédition du « Père Diogène » (Premières Pierres), un blog consacré à Han Ryner a vu le jour. Pour l'instant, on peut y consulter un survol bibliographique, un album contenant les couvertures d'un certain nombre de ses livres, ainsi qu'un conte paru en 1896 jamais réédité (« La Révolte des machines »). En prévision : infos générales (biographiques, bibliographiques), textes et documents numérisés de, sur et autour du philosophe, tirés de ses œuvres et des « Cahiers des Amis de Han Ryner ». Blog.

Infokiosques. A ce jour, deux cents brochures sont en ligne et peuvent être soit lues à l’écran, soit téléchargées. Depuis le mois de mars, huit titres ont été ajoutés. Citons, entre autres : « Autour de la “catastrophe” Katrina à La Nouvelle-Orléans… » (collectif) ; « La Grève des électeurs » (Octave Mirbeau) ; « Lutte armée aux Etats-Unis » (Eldridge Cleaver, John Gerassi, Weathermen) ; « Le criminel, c’est l’électeur ! » (Albert Libertad) ; « Protestation devant les libertaires du présent et du futur sur les capitulations de 1937 » (un « incontrôlé » de la Colonne de fer) ; « Des moutons et des hommes, contre l’identification électronique des animaux et des humains » (Nicolas Bonanni). Site Internet.

Big Brother. L’extension du fichage génétique participe de la volonté de contrôler les citoyens et de criminaliser toute contestation de l’« ordre » établi. Les refus de prélèvement d’ADN peuvent conduire leurs auteurs au tribunal où ils risquent jusqu’à 15 000 euros d’amendes et un an de prison ferme. De plus, le délit est considéré comme « continu » (le refus renouvelé constitue donc une récidive). Pour « présomption de consommation de cannabis » ou pour arrachage quatre ans auparavant d’OGM, on peut ainsi se trouver dans cette spirale répressive qui défraie de plus plus la chronique militante. Pour informer et permettre le soutien, un site Internet bien documenté et actualisé a été constitué par le Collectif Refus ADN. On peut, entre autres, y télécharger une brochure d’explications (pdf, 248 ko). Courriel - Site Internet.

 

REVUES

« Réfractions ». Le dernier numéro (n° 18, printemps 2007, 12 euros) est consacré à l’« Ecologie, graines d’anarchie ». Les Etats, les groupes industriels et financiers proposent aujourd’hui une « croissance durable » que l’on sait non viable. Un « capitalisme vert » vient transformer en profits les préoccupations écologiques des populations. Peut-on imaginer des réponses non technocratiques, non autoritaires à la crise écologique majeure d’aujourd’hui ? La revue analyse des expériences et explore des pistes montrant que les exigences de la sauvegarde de l’environnement et celles du changement social vont de pair. Abonnement 2 n° : 23 euros, 4 n° : 45 euros. Possibilité de vente en ligne. Site Internet.

« Divergences ». Le septième numéro de la revue libertaire internationale est en ligne. Au sommaire : la Chine, nouvelle puissance impérialiste en Afrique ; répression et harcèlement policier au Québec ; Danemark : le squat Ungdomshuset ; économie : droit et mondialisation ; France : « Hôpital entreprise contre hôpital public » ; élections françaises ; des nouvelles du Mexique, etc. Sans oublier les rubriques cinéma, chansons et poésies, livres, documents… Site Internet.

« Ni patrie ni frontière ». Un numéro triple (n° 18-19-20, 352 pages, 10 euros) qui s’attaque à « Dieu, race, nation : mythes mortifères », avec de nombreux articles classés par « rubriques » : importance de l’athéisme ; l’ère des fondamentalistes ; débat sur les carricatures de Mahomet ; « islamophobie » ? mythes et réalités ; églises en ré(action) ; sionisme, antisionisme et antisémitisme de gauche ; de Sarrkozy à Finkielkraut… Abonnement 3 n° : 23 euros, 6 n° : 45 euros. Adresse postale : Y. Coleman (sans autre mention), 10, rue Jean-Dolent, 75014 Paris - Courriel - Site Internet (partagé avec d’autres publications).

« Rupture ». On peut télécharger sur le site de la Nefac l’intégralité du sixième numéro de la revue francophone des communistes libertaires du Nord-Est (Canada). Entres autres articles : « Mouvements communautaire et anarchiste : une rencontre fructueuse ? » ; entrevue avec des féministes libertaires de Québec ; « Sur les traces de l’anarchisme au Québec : les années 1950 » ; points de vue sur la révolution bolivarienne… Téléchargement du numéro (au format pdf, 1,6 Mo). Courriel - Site Internet.

Retour
en haut
 fleche haut
 fleche bas