Juillet-août 2017

Á télécharger

Revues

Réunions-débats

Foires aux livres, expos, colloques…

En vrac sur le Web

Des nouvelles des CIRA

 

 

PARUTIONS

BELLANI Orsetta
Indios sans roi [« Rencontre avec des femmes et des hommes du Chiapas »], trad. de l'italien par Isabelle Felici et Alessandra Giro, Atelier de création libertaire, Lyon, 152 p., 10 euros (juin) infos

BROCHER Victorine
Souvenirs d’une morte vivante [« Une femme du peuple dans la Commune de 1871 »], préf. de Lucien Descaves, postf. et appareil critique de Michèle Riot-Sarcey, Libertalia, coll. Poche, Paris, 348 p., 10 euros (mai) infos

CAFIERO Carlo
Abrégé du « Capital » de Karl Marx (rééd.) [en appendice, la correspondance entre Cafiero et Marx, et entre Engels et Cafiero], préf. de Mathieu Léonard, Le Chien rouge, Marseille, 176 p., 10 euros (juin) infos

CARA ZINA
Handi-gang, Libertalia, coll. Poche, Paris, 288 p., 10 euros (juin) infos

CARRIER Aurélie
Le Grand Soir [« Voyage dans l’imaginaire révolutionnaire et libertaire de la Belle Epoque »], Libertalia, coll. Ceux d’en bas, Paris, 238 p. (+ cahier couleurs de 24 p.), 16 euros (mai) infos

COLLECTIF
Etats d'urgence
[« Photographie sociale et documentaire »], sous la dir. de Yann Levy, Libertalia, coll. Hors collection, Paris, 128 p., 16 euros (mai) infos
Fédéralisme politique, fédéralisme libertaire, anarchisme
[textes de Mario Albertini, Jean Bancal, Pierre Besnard, Guy Héraud, Roger Labrousse, Arthur Lehning, Gaston Leval, Alexandre Marc et Arnaud Marc-Lipiansky], Editions TOPS - H. Trinquier, Antony, 392 p., 23 euros (avril) infos
Libertarias. Femmes anarchistes espagnoles, coord. par Hélène Finet, Nada Editions, Paris, 200 p., 18 euros (juin) infos
Poum a une idée (BD jeunesse, 6-10 ans) [scénario de Richard Marazano, dessins d'Angélique Césano, suppléments dessins de Benjamin Basso], Eidola, Angoulême (16), 32 p. couleur, 10 euros (juin) () infos
Les Principes du fédéralisme
(textes de Robert Aron, Guy Héraud, Alexandre Marc, Mireille Marc-Lipiansky), Editions TOPS - H. Trinquier, Antony, 380 p., 23 euros (mai) infos

COUTÉ Gaston
Le Gâs qu’a mal tourné. Poèmes et chansons (rééd.), Le Temps des cerises, Montreuil (93), 120 p., 10 euros (juin) infos

DECKER Véronique
L’Ecole du peuple, Libertalia, coll. N’Autre école, n° 9, Paris, 128 p., 10 euros (juin) infos


FRÉMONTI Valentin

Solidarité internationale antifasciste (1937-1939) [« Une action humanitaire et libertaire dans la guerre d’Espagne »], éd. Alternative libertaire, Paris, 156 p., 6 euros (mai) infos


ISABEL Thibault
Pierre-Joseph Proudhon [« L'anarchie sans le désordre »], préf. de Michel Onfray, Autrement, Paris, 208 p., 18,50 euros (juin) infos
[Avertissement : l’auteur est rédacteur en chef depuis 2003 de la revue Krisis, « revue d'idées et de débats » créée en 1988 par Alain de Benoist, qui fait partie de la mouvance d’extrême droite de la Nouvelle Droite.]

JUSTHOM
Femmes en lutte [« Du passé faisons notre rage ! », Les Editions libertaires, Saint-Georges-d'Oléron, 172 p., 14 euros (juin) infos

LEPETIT Patrick
Voyage au bout de l'abject [« Louis-Ferdinand Céline, antisémite et antimaçon »], Atelier de création libertaire, Lyon, 136 p., 10 euros (juillet) infos

MENZIES Malcolm
Makhno, une épopée (rééd.), L’Echappée, coll. Lampe-tempête, Paris, 256 p., 19 euros (mai) infos

MYRTILLE, GIMÉNOLOGUE
Et l’anarchisme devint espagnol, 1868-1910 [1er vol. des « Chemins du communisme libertaire en Espagne, 1868-1937 »], Editions Divergences, coll. Imaginaires subversifs, Paris, 197 p., 10 euros (mai) infos

PEIRATS José
La CNT dans la révolution espagnole [premier vol. de trois tomes], Noir et Rouge, Paris, 340 p., 22 euros (juillet) infos

PESTAÑA Ángel, SEGUÍ Salvador
Le Syndicat. Organisation, pratiques & buts, Groupe anarchiste Salvador-Seguí, coll. Bibliothèque syndicale, n° 2, Paris, ? p., 6 euros (juin)

ROCA Juan Manuel, ÁLVAREZ Iván Darío
Abécédaire anarchiste d’urgence, trad. et présenté par Annick Stevens, L’Atinoir, Marseille, 210 p., 15 euros (juin) infos

SEIGNOBOS Emeline, WRONA Adeline
La Fabrique de l’autorité [« Figures des décideurs en régime médiatique »], Les Petits Matins, Paris, 240 p., 16 euros (mai) infos

SIRVENT ROMERO Manuel
Le Cordonnier d’Alicante [« Mémoires d’un militant de l’anarchisme espagnol (1889-1948) »], trad. et préf. de Mélodia Sirvent, postf. d'Aimé Marcellan, Editions CNT-RP, Paris, 290 p., 15 euros (mai) infos

 

Á TÉLÉCHARGER

ANONYME
Bagnes d'enfants et révoltes dans le Sud-Est [« Texte édité pour la visite de la colonie pénitentiaire du Luc, 28 mai 2017 »], Sous la plage les pavés, Nice, 16 p. (juin) à télécharger
De la Russie à l'Argentine [« Parcours d'un anarchiste au début du XXe siècle », biographie de Simon Radowitzky], Nagan, s.l., 2016, 112 p. (version papier : 5 euros) à télécharger

COLLECTIF
Compte-rendu de discussions et de présentations [« animées en Allemagne, Chili et Argentine, autour du mouvement de la “loi travail” »], Nyoky éditions, s.l., 20 p. (juin) à télécharger
Solidaires dans les luttes, solidaires face à la répression [« Recueil de textes autour de l’incendie de la voiture de police le 18 mai 2016 à Paris »], s. éd., s.l., 48 p. (mai) à télécharger
Le Vaisseau des morts a brûlé [« A propos de luttes et de révoltes à l’intérieur et à l’extérieur des centres de rétention, de la solidarité avec les inculpés de l’incendie du CRA de Vincennes, des répressions qui s’ensuivirent et d’autres choses… 2008-2013 »], s. éd. [pafledab@distruzione.org], s.l., 100 p. (juin) à télécharger

GOLDMAN Emma
Il n'y a pas de communisme en Russie, Zanzara athée, Paris, 24 p. (juin) à télécharger

LEFRANÇAIS Gustave
Où vont les anarchistes ?, suivi de Pierre-Joseph Proudhon, « L'utopie communautaire », Anti.mythes, Brochure numérique gratuite, n° 7, s.l., 28 p. (juillet) à télécharger

LES TIGRES DE SUTULLENA
L’Epidémie de rage en Espagne (1996-2007) [« Bilan de l’expérience militante accumulée en Espagne parmi les anarchistes, les communistes et les autonomes qui gravitent autour de l’idée “d’insurrection” »], Nyoky éditions, s.l., 36 p. (mai) à télécharger

SÁNCHEZ SAORNIL Lucia
La Question féminine dans nos milieux, Les Editions du Symbiote, coll. Humus, Périgueux (24), 20 p. (mai) à télécharger

 

REVUES

Alternative libertaire (n° 274, juillet-août, 32 p., 4 euros, sommaire) se prépare à une « rentrée brûlante » ; après la « vaste campagne de communication » des élections, le « vernis craque » et on doit se préparer à « un programme de destruction sociale sans précédent ». Entretien avec Mustapha Belhocine, précaire et sociologue de la précarité, qui relate son vécu. Et aussi un compte rendu du XIIIe congrès de l'organisation communiste libertaire. Mais le principal intérêt de ce numéro d'été est le dossier de douze pages « 1917 : les anarchistes, leur rôle, leurs choix », réalisé par Guillaume Davranche et Pierre Chamechaude. Découpé en périodes, il présente le déroulement des événements – la chute du tsarisme, le gouvernement provisoire, les tentatives d'insurrection, le fiasco des journées de juillet, la réussite du putsch d'octobre, « du pluralisme… à la révolution confisquée », l'épilogue 1918-1921 : « résistance et éradication » –, l'action révolutionnaire des anarchistes et leurs faiblesses, les forces en présence dans le camp socialiste, quelques figures libertaires (peu connues ou mal connues) et les organisations anarchistes russes et ukrainiennes. Un excellent résumé, clair et complet. Abonnements et anciens numéros.

Anarchosyndicalisme ! (n° 155, été, 16 p., 2 euros, à télécharger). Le mensuel de la CNT-AIT de Toulouse, après avoir consacré un édito et un article aux dernières élections, s'intéresse au pouvoir réel des « think tanks » et au brome « un poison qui rapporte ». Au sommaire également : les théories complotistes et autres « délires religieux et sectaire » qui s'épanouissent sur Internet ; un rappel des journées de mai 1937 ou la « contre-révolution stalinienne à l'œuvre » ; du « grand sommeil » du Conseil constitutionnel et des assignations à résidence ; Simone Veil, oui et non !

Autogestion (n° 1, été-automne, 44 p., sommaire), revue de l'union locale CNT d'Argenteuil (95) et de ses environs, a choisi de traiter le thème « Services publics : un enjeu de la lutte de classe ». Historique, variations européennes, santé, PTT, SNCF, accords commerciaux, résistance à la privatisation et combat international sont les principaux sujets abordés.

Bulletin CNT - Solidarité ouvrière (n° 20, été, 4 p., à télécharger) dresse la feuille de route du « gouvernement Macron au service du fric et des patrons » : loi El-Khomri démultipliée, démantèlement de la protection sociale solidaire, casse des services publics et austérité pour financer les riches… En zoom, qu'est-ce que le salaire socialisé ?

Casse-rôles (n° 1, août, 24 p., prix libre), « journal féministe et libertaire », se présente ainsi : « Nous sommes quelques-unes et quelques-uns à nous sentir à l’étroit dans nos habits sociaux, à vouloir bousculer les idées reçues et casser les rôles. (…) Contraception, IVG, violence, viol, mutilations sexuelles, harcèlement, parité, inégalités salariales, travail domestique… nous nous proposons de dresser un état des lieux, de recenser ce qui paraît sur ces questions et de donner la parole à des femmes et des hommes anonymes qui résistent aux stéréotypes sexistes. » Au sommaire de ce premier numéro : violences envers les femmes, IVG : peut mieux faire, « brutes en blanc » et sexisme, luttes des femmes autochtones au Canada, à propos de l'intersectionnalité, présentation de « femmes remarquables », critiques de livres… Conditions d'abonnement en page 2, à télécharger.

Le Combat syndicaliste (n° 425, été, 24 p., 2 euros, sommaire) consacre deux pages juridiques à la médecine du travail et son dossier au projet de modification du code du travail : « Loi travail puissance 10 » ou « Massacre à la macronneuse » ? Infos sur les luttes syndicales, pages internationales (Chili, Kanaky, Guadeloupe, Tunisie, Maroc) et notes de lecture complètent cette publication estivale. Le numéro de juin est disponible en ligne.

Courant alternatif (n° 272, été, 36 p., 3 euros, sommaire) s'intéresse aux luttes actuelles (« Un Front social en devenir ? », aéroport de Notre-Dame, stockage nucléaire à Bure…) sans négliger le passé (« Sénégal, le massacre de Thiaroye en 1944 », « Les Vietnamiens aussi ont subi l'arbitraire », « Palestine : il y a 100 ans la déclaration Balfour »). Sept pages sont également consacrées à l'insurrection de Kronstadt (avec des textes d'Ida Mett et d'Ante Ciliga), sixième volet de « La révolution russe a 100 ans ». En page internationale, une interview de Claudio Albertani à propos des communautés indiennes et zapatistes au Mexique (Chiapas). Le numéro de juin peut être téléchargé.

Fawda (n° 1, été, 8 p., à télécharger), « chaos, anarchie », en arabe, est une nouvelle « feuille de critique anarchiste » éditée à Bruxelles (Belgique). Au sommaire, de courts textes : « Une odeur de pourri », « Vous êtes irréalistes », « Un naufrage en cours ? », « Pris dans la Toile », « Contre la guerre, contre la paix », « Insurrection contre le destin », « Rompre le cercle infernal » et des infos sur le procès de douze anarchistes accusés de terrorisme par l'Etat belge.

Le Libertaire (n° 91, juin-juillet, 10 p., à télécharger) montre beaucoup d'optimisme en titrant en « une » « Le pari réussi de l'abstention » : « La légitimité des petits nouveaux ? Mais elle ne vaut rien ou si peu. » Règlement de compte chez les Amis de Jules Durand : quelques « amis » pas dans la ligne CGT ont été débarqués… le 6 juin. Un bilan de la gauche au pouvoir : où allait-elle ? « A droite, la seule direction qu’elle était capable de prendre ! » Et, pour finir, un extrait d'Octave Mirbeau (Les 21 jours d’un neurasthénique) : Donald Trump serait-il la réincarnation du marquis de Portpierre ou « De l’intérêt d’être une canaille sans scrupules pour se faire élire » ? A noter également un hors-série (juillet) de 4 pages sur Jules Durand (1880-1926).

Le Monde libertaire (n° 1790, du 4 juillet au 4 septembre, 98 p., 5 euros, site Internet) comporte un dossier assez exceptionnel titré « 1917-2017 : regards anarchistes sur la révolution russe ». En introduction, René Berthier passe en revue les différentes analyses politiques attachées à cet événement ; affirmant avec justesse que « nombre d'anarchistes sont tombés dans le travers de la mythification et de la simplification » et ajoutant : « Il serait temps que le mouvement anarchiste examine les causes endogènes de ses échecs. Et pas seulement en Russie. » Alexandre Skirda revient quant à lui sur les circonstances de l'entreprise léniniste. Pour le reste, il s'agit d'un instructif tour du monde des perceptions libertaires de cette révolution (Russie, Allemagne, Brésil, Chili, Italie, Espagne, Grande-Bretagne…) et en quoi elle a modifié les conceptions des anarchistes. Une interview d'Hélène Chatelain à propos du film sur Makhno, des articles sur « Le Mythe bolchevik », sur la rupture dans le mouvement syndicaliste révolutionnaire et une sélection d'ouvrages complètent le dossier. Sans oublier des pages d'actualité, culturelles, et un portfolio de portraits d'anarchistes par Angela Magnatta. Abonnement.

N'Autre école (n° 6, été-automne, 100 p., 5 euros, abonnement : 5 n° pour 25 euros), la revue de Questions de classe(s), consacre son dossier à l'esprit critique qui est « au cœur de l’apprendre : de l’ordre du quotidien ». Cela « démarre à la maternelle, et en sciences s’il vous plaît, ça se retrouve en CM1 (avec la tranquille démolition des stéréotypes de genre dans les albums de jeunesse), et jusqu’au lycée avec une hilarante expérience en sciences (…). Et l’évaluation n’y échappe pas. » Partant de différents constats – « proclamer un discours critique ne suffit pas, il faut mettre les élèves en posture critique » ; « à l’heure du complotisme proliférant, il faut redire que l’esprit critique n’a rien à voir avec l’esprit de critique » –, les concepteurs de ce dossier restent conscients que nous pouvons tous nous laisser aller aux a priori et aux généralités. Feuilleter des extraits. Pour commander un exemplaire ou s'abonner.

Négatif (n° 24, juillet, 16 p.), « bulletin irrégulier », s'attaque aux théories postmodernistes dans un article bien étayé, signé Sandra C. : « La vision victimaire de l’histoire et des rapports sociaux et la réécriture falsifiée des faits révèlent l’entreprise de démolition de la dialectique, de la raison critique et de l’universalité menée par les postmodernistes et leurs sbires, plutôt accommodants avec cette société toujours divisée en classes et en proie à l’emprise générale de la valeur. » Il évoque également, sous la plume d'Américo Nunes, le souvenir de l'historien Carlos Da Fonseca, décédé le 9 mai 2017, auteur entre autres d'une Introduction à l’histoire du mouvement libertaire au Portugal, éditée par le CIRA Lausanne en 1973. Pour toute correspondance, écrire à : Négatif, c/o Echanges, BP 241, 75866 Paris Cedex 18.

Réfractions (n° 38, « Tu vois le travail ? », printemps 2017, 199 p., 15 euros, site Internet). D'après leur propre aveu, cela faisait quelques années que le projet de consacrer un numéro à la question du travail taraudait l'équipe, et le mouvement du printemps 2016 en France les a confortés. « Débusquer sous ses plus retorses transformations le travail qui exploite et fait souffrir, fourbir de nouvelles armes critiques, lutter contre la réduction de nos vies aux coordonnées économiques : les pensées et pratiques anarchistes ne sauraient esquiver cette triple besogne ! Alors, tu vois le travail ? » Un numéro toujours aussi riche, sobrement et agréablement mis en page. Table des matières.

 

RÉUNIONS-DÉBATS

Argelès (66), 1er juillet. A l’occasion de la fête du Travailleur catalan, et à l’invitation de Nature & Progrès, Nicolas Norrito des éditions Libertalia fera à 11 heures une conférence sur « Jack London, le sabot de fer » au Bocal du Tech. Infos.

Paris, 1er juillet. « La Conquête du pain : partager les savoirs », à 18 heures, à la librairie du Monde libertaire, 145, rue Amelot, Paris 11e (M° République, Filles-du-Calvaire ou Oberkampf). Plus d'infos.

Paris, 1er juillet. Fête de sortie du livre Handi-Gang (Libertalia) : Cara Zina présentera son ouvrage et répondra aux questions ; lecture d’extraits par Virginie Despentes. A 18 h 30, au Lieu-Dit, 6, rue Sorbier, Paris 20e.

Bayeux (14), 2 juillet. A 14 heures, dans le cadre des Médiévales de Bayeux, William Blanc présentera Le Roi Arthur, un mythe contemporain (Libertalia) sous la tente du Village du livre médiéval.

Nîmes (30), 6 juillet. Débat-apéro, à 19 heures, au café Chez Mémé, 5, rue Fléchier (quartier Gambetta) : « Face à la loi de Macron et des patrons, quelle alternative ? ». Organisé par Alternative libertaire. Infos.

Marseille, 5 juillet. Alternative libertaire vous invite à un apéro convivial pour rencontrer, discuter, et échanger avec ses militant-es dans une ambiance posée tout en préparant l’organisation de nos forces contre le nouveau pouvoir en place ! A 18 heures, à Mille Bâbords, 61, rue Consolat, Marseille 1er. Infos.

Nîmes (30), 6 juillet. Débat-apéro, à 19 heures, au café Chez Mémé, 5, rue Fléchier (quartier Gambetta) : « Face à la loi de Macron et des patrons, quelle alternative ? ». Organisé par Alternative libertaire. Infos.

Paris, 6 juillet. Projection de Bernie (1996, 87 min), d'Albert Dupontel, à 19 heures, aux Fleurs arctiques, 45, rue du Pré-Saint-Gervais, Paris 19e. A la recherche de ses origines, un orphelin s'invente une famille. Conte trash très éloigné de l'univers des fées… Infos.

Marseille, 8 juillet. Les Trois Passants et des Marseillaises anti-carcérales vous invitent à une soirée de rencontres, d’échanges et de débats « Des femmes face à la prison ». Projection du documentaire Ils nous ont volé nos nuits, tissé avec onze femmes mexicaines (ex-prisonnières, mères, compagnes et filles de prisonnier.e.s.). A 17 heures, à la Casa Consolat, 1, rue Consolat, Marseille 1er. Plus d'infos.

Paris, 8 juillet. A 15 heures, le groupe anarchiste Alhambra vous invite à la projection du documentaire Lutter, ici et maintenant (2013, 59 min), réalisé par Philippe Roizès, qui revient sur l’histoire des mouvements autonomes depuis Mai 68. Entrée libre. Librairie du Monde libertaire, 145, rue Amelot, Paris 11e (M° République, Filles-du-Calvaire ou Oberkampf). Plus d'infos.

Merlieux (02), 10 juillet. Sur invitation du groupe Kropotkine (FA), le Cinéma voyageur vient proposer des projections sous chapiteau ou en plein air à partir de 18 heures. A 20 heures, repas partagé et participatif. Reprise des projections dès 21 heures. Participation à prix libre. Athénée libertaire Le Loup noir, 8, rue de Fouquerolles. Plus d'infos.

Alès (30), 13 juillet. A partir de 19 h 30, auberge espagnole, puis projection à 21 heures du documentaire Ni Dieu, ni maître, histoire de l’anarchisme (2013, deux fois 52 min), réalisé par Patrick Barbéris et Tancrède Ramonet. A La Rétive, 42, rue du Faubourg-d’Auvergne. Site Internet.

Alès (30), 15 juillet. Discussion à propos de l'histoire de l'anarchisme, avec Gaetano Manfredonia, auteur de l'ouvrage Histoire mondiale de l’anarchie (Textuel-Arte). A 19 heures, à La Rétive, 42, rue du Faubourg-d’Auvergne. Site Internet.

Bruxelles (Belgique), 15 juillet. Discussion sur « Réappropriation ou destruction de la ville ? », à 18 heures, à Acrata, rue de la Grande Ile 32.

Alès (30), 20 juillet. A partir de 19 h 30, groupe de lecture à propos de La Peste brune de Daniel Guérin (1932-1933) : « Après la catastrophe » (2e partie). Bibliothèque La Rétive, 42, rue du Faubourg-d’Auvergne. Plus d'infos.

Bagnolet (93), 20 juillet. Soirée discussion retour sur l’anti-G20 de Hambourg pour effectuer un bilan critique et envisager des moyens de solidarité avec les manifestant-e-s incarcéré-e-s. A 19 heures, au Rémouleur, 106, rue Victor-Hugo (M° Robespierre ou Gallieni). Entrée libre et gratuite.

Bruxelles (Belgique), 20 juillet. Projection, à 19 h 30, de La Cécilia (1975, 105 min), de Jean-Louis Comolli, sur la vie d'une communauté anarchiste au Brésil, au début du XXe siècle. Acrata, rue de la Grande Ile 32. Plus dinfos.

Saint-Gilles (Belgique), 22 juillet. Dans le cadre de la commémorations de l'exécution de Sacco et Vanzetti (nuit du 22 au 23 août 1927), le Secours rouge, l'Action culturelle anarchiste de Bruxelles et l'Association culturelle Joseph-Jacquemotte vous invitent, à 19 heures, à la projection du film Sacco et Vanzetti (1971, 120 min), réalisé par Giuliano Montaldo. Au local Sacco et Vanzetti, Chaussée de Forest 54.

Malakoff (92), 23 juillet. Ateliers d'artivisme – « art activiste » –, chaque semaine, à la Bibliothèque associative de Malakoff (BAM), 14, impasse Carnot (M° Malakoff-rue-Etienne-Dolet), de 19 à 23 heures. Partage de casse-croute, d'expériences et de nouvelles techniques, en se faisant plaisir et dans la « bonumeur ». Site Internet.

Bruxelles (Belgique), 27 juillet. Discussion autour du n° 11 d'Avalanche, journal de correspondance anarchiste qui réunit des contributions de compagnons de différents pays à propos de luttes en cours ou de débats. A partir de 19 h 30, à Acrata, rue de la Grande Ile 32. Plus dinfos.

Minerve (34), 4 août. A 19 heures, Aurélie Carrier présente Le Grand Soir. Voyage dans l’imaginaire révolutionnaire et libertaire de la Belle Epoque (Libertalia) à la ferme autogérée Cravirola, au Maquis, hameau de Bois-Bas. Site Internet.

 

FOIRES AUX LIVRES,
EXPOSITIONS, COLLOQUES, RENCONTRES

Fête de la CNT-SO 13. Pour célébrer les quatre années de développement du syndicat sur Marseille ainsi que les grèves victorieuses de l’année 2016 menées par les femmes de chambre des hôtels, pour se retrouver et se rencontrer lors d'un moment convivial, la CNT - Solidarité ouvrière organise une grande fête le 1er juillet à partir de 16 heures. Il y aura à boire, à manger, une expo photo… Rendez-vous à la salle associative, rue du Portail, Marseille 3e. Plus d'infos.

CIRA limousin. La 6e Librairie champêtre se déroulera les 1er et 2 juillet, de 10 à 19 heures, au château de Ligoure, 87110 Le Vigen, avec des stands d’éditeurs, des débats (l’anarcha-féminisme, les médias anarchistes, la résistance au nazisme et à la guerre d’Algérie…), des spectacles (théâtre et chansons, notamment Serge Utgé-Royo), une restauration à prix libre, un bar, un espace mômes. Possibilité d'hébergement et de camping. Programme complet et infos pratiques : dépliant. Pour financer ses activités, le CIRA limousin propose une cuvée de bordeaux rouge Elisée grave de Vayres (56 euros la caisse de six bouteilles). Centre international de recherches sur l’anarchisme (CIRA), 58, rue du Chinchauvaud, 87100 Limoges. Courriel : cira.limousin@free.fr - tél. : 06-58-92-62-38 - site Internet.

Les Reclusiennes 2017. L’association Cœur de Bastide organise, du 6 au 9 juillet, pour la cinquième année un festival à Sainte-Foy-la-Grande, ville natale d'Elisée Reclus (1830-1905, biographie), afin d'explorer les questions soulevées par le géographe anarchiste à la lumière du présent. Cette année, le thème choisi est le « bien commun » qui sera abordé sous plusieurs angles : l’urbanisme et le territoire, les services publics et les nouvelles formes d’économie, la culture et l’identité collective. Au programme : ateliers, conférences et débats, cinéma, concerts, expositions, livres, théâtre, apéritifs… Plus d'infos. Renseignements : 05-57-49-61-21 ou contact(at)coeurdebastide.fr

Expo zapatiste. A la Chapelle des pénitents, à Reillanne (04), « Partage zapatiste - œuvres des communautés zapatistes du Chiapas » les 7, 8 et 9 juillet (de 10 à 13 heures et de 15 à 20 heures). Ces œuvres de grandes dimensions, peintes ou brodées, célèbrent à leur manière « un art qui ne se voit pas et ne s'entend pas », qui est aussi celui de la résistance et de la rébellion. Inauguration le 7 juillet, à partir de 18 heures : visite de l'exposition commentée par Rocio Martinez et Jérôme Baschet, enseignants à l'université autonome du Chiapas. Infos.

Notre-Dame-des-Landes. Rassemblement contre le projet d'aéroport, les 8 et 9 juillet : « De nos terres à la Terre. Résister, agir, vivre… ». « Ces trois verbes se complètent et se répondent. Loin d'une résistance “passive”, nous agissons ensemble, tissons des liens, vivons déjà d'autres possibles. La participation active d'un collectif syndical [voir blog du Collectif syndical contre l'aéroport de NDDL et son monde] nous ouvre des perspectives de solidarités réciproques, comme aux grandes heures des alliances ouvriers-paysans de Loire-Atlantique. » Programme complet (forums, débats, concerts…). Infos pratiques et infos concernant la lutte sur le site de l'événement.

Expo Pissarro. La Réunion des musées nationaux a organisé au Musée du Luxembourg, 19, rue de Vaugirard, Paris 6e (M° Saint-Sulpice), une exposition « Pissarro à Eragny. La nature retrouvée » visible jusqu’au 9 juillet. Aux côtés d’archives familiales, une centaine de tableaux, dessins et gravures, créés à Eragny (Oise) dans un cadre champêtre entre 1884 et 1903, sont réunis. Camille Pissarro (1830-1903, biographie) a fui la ville mais découvre les idées anarchistes en fréquentant Jean Grave et Emile Pouget. Il collabore à la presse et à l’édition libertaire, l’aidant de son mieux. Le fameux album Turpitudes sociales, inspiré par la lecture du journal La Révolte et composé pour ses deux nièces anglaises, est d’ailleurs présenté. Lire sur Atlantico l’intéressant « Un peintre bucolique, nourri d'anarchisme ». Ouverture du musée de 10 h 30 à 18 heures ; jusqu’à 19 heures les vendredi, samedi et dimanche. Entrée : 12 euros, tarif réduit : 8,50 euros, gratuit pour les - 16 ans.

Camping syndical. Les Comités syndicalistes révolutionnaires organisent des journées internationales de formations, de débats et de fêtes, du 10 au 16 juillet, dans un camping militant près de Toulouse (prévoir tente et matériel de couchage). Les repas seront préparés et pris en commun, et chacun participera à leur réalisation à tour de rôle. Inscription par courriel (syndicalistes[at]gmail.com) en indiquant coordonnées, nombre d'adultes et d'enfants (avec leur âge), dates de présence. Participation financière : 15 euros par jour et par adulte. Programme détaillé.

Rencontres libertaires du Quercy. L'Organisation communiste libertaire (OCL, site Internet) organise depuis plusieurs années des journées estivales de rencontres et de débats. Elles auront lieu dans le Tarn-et-Garonne, du 16 au 26 juillet, à La Maison carrée, Lauzeral, 82220 Vazerac, dans un gîte entouré de terrains où camper (prévoir tente et duvet). Des ateliers auront lieu l’après-midi, à 14 h 30, des débats le soir, après le repas, à 21 heures. La vie quotidienne est collective : les repas sont pris en commun et confectionnés par des équipes tournantes. Au programme : accueil des mineurs étrangers, « la fabrique du Musulman », bilan de la marche du 19 mars, patriarcat, lutte antinucléaire, Front national, le modèle allemand, Gaza, l'après-présidentielle en France… Infos et programme détaillé.

Saint-Amant (63). Le Festival La Belle Rouge, organisé par la Compagnie Jolie Môme, se tiendra du 28 au 30 juillet à Saint-Amant-Roche-Savine (Puy-de-Dôme), à 1 heure de route de Clermont-Ferrand. Comme chaque année, depuis 2006, il y aura de la musique, du théâtre, du cinéma, des ateliers politiques… Programme détaillé jour par jour. Date limite de commande des forfaits 2017 : 21 juillet. Infos pratiques.

Pacifisme. Diverses associations et collectifs renouvellent cette année leur marche pour la paix dans le Cher. Elle se déroulera du 7 au 13 août et comportera plusieurs étapes ponctuées d’événements conviviaux (lectures, cinéma, théâtre, yoga du rire). Etape de départ : Avord - Saint-Amand-Montrond. Etape d’arrivée : Belleville - Bannay. Programme détaillé.

Bure'lesque. En soutien à la lutte contre Cigéo (c'est quoi ?), le festival Bure'lesque se tiendra du 11 au 13 août entre Couvertpuis et Biencourt (55). Organisé par plusieurs associations antinucléaires locales, il se veut un moment festif, informatif et familial. Il y aura de la musique, du théâtre, du cirque, des débats, des conférences, des projections, des ateliers pour enfants… Programme et infos pratiques.

Prévert à Cerisy (50). Colloque « Jacques Prévert, détonations poétiques », du 11 (19 heures) au 18 août (14 heures), au Centre international de Cerisy, Le Château, 50210 Cerisy-la-Salle, sous la direction de Carole Aurouet et Marianne Simon-Oikawa. « Fidèle toute sa vie à ses convictions, l’artiste a créé une œuvre rebelle et virulente, anticléricale et antimilitariste, crue et corrosive, vivante et roborative, d’une actualité encore étonnamment criante. Elle résonne fortement dans le monde qui est à présent le nôtre, et contribue à l'éclairer. Quarante ans après sa disparition, ce colloque sera enfin l’occasion de redécouvrir Prévert, de le donner à lire autrement, d’une manière plus complète et plus juste qui permette d'en réévaluer la portée. » Présentation et programme.

 

DIVERS

En vrac sur le Web (juillet). Amnesty International a enquêté pendant un an « sur le respect du droit de manifestation pacifique en France » et « le constat est sans appel : l’application de l’état d’urgence et un usage disproportionné de la force ont restreint ce droit fondamental de manière préoccupante ». Ce rapport, rendu public le 31 mai 2017, dénonce : le détournement de l'état d'urgence pour restreindre le droit de manifester, des pratiques policières contestables, un usage disproportionné et arbitraire de la force, des intimidations et des violences exercées envers des journalistes… A ce sujet, Acrimed s'interroge sur la façon dont les médias ont traité les manifestations contre la loi travail, l'absence de réaction à propos des violences policières et le peu d'empressement (euphémisme !) à enquêter sur celles-ci, donnant également quelques exemples de manipulation de l'information. Pour fêter l'année prochaine les quarante ans de la librairie La Gryffe (Lyon), l'Atelier de création libertaire a créé un blog afin de recueillir documents et témoignages en vue d'éditer un ouvrage. Outre de nombreuses photographies, on y trouve une liste des débats qui s'y sont tenus de 1978 à 2018. Certains, enregistrés, seront prochainement mis en ligne. Le dernier ramadan a donné lieu à plusieurs protestations publiques pour dénoncer la répression contre ceux qui ne souhaitent pas respecter le jeûne pendant cette période. A Tunis, le 11 juin, une manifestation organisée par le collectif Fater (« non-jeûneur ») a apporté son soutien « à quatre jeunes, arrêtés à Bizerte le 1er juin, alors qu’ils étaient en train de manger, boire et fumer dans un parc » et qui « ont été condamnés à un mois de prison ». La RTBF a relaté, de son côté, que « plus de 500 Algériens ont mangé et bu en public en plein ramadan samedi dans la ville “rebelle” de Tizi Ouzou, dans une première action collective du genre pour marquer leur liberté de choix face à “l'islamisation” du pays. » La lutte pour « que la religion reste du domaine du privé » semble progresser dans le monde musulman, du moins au Maghreb. Une bande dessinée pour expliquer l'anarchie aux enfants (6 à 10 ans), Poum a une idée, a été récemment éditée par Eidola (descriptif ci-dessus), une maison d'édition sise à Angoulême (16). Le projet a pu aboutir grâce à un financement participatif. La BD relate l'arrivée d'une petite fille dans une nouvelle école, « des groupes sont déjà constitués et de solides rapports de force se sont déjà établis qui, dans la cour d’école comme partout ailleurs, se manifestent par la soumission au groupe ou au plus fort. Mais Poum a toujours des idées… Car Poum est une petite anarchiste qui espère des relations de camaraderie égalitaires. Elle va essayer de convaincre les autres enfants. » Sous la plage les pavés s'intéresse plus particulièrement à Nice (06) et au sud-est de la France (Montpellier, Nîmes, Sète, Avignon…), on y découvre des articles sur les luttes dans la région, des textes sur l'histoire (« Combats anti-autoritaires à Nice et dans sa région (1880-1945) », « Bagnes d’enfants et révoltes dans le Sud-Est »), sur l'actualité (« Une critique de “La Fabrique du musulman” », entre autres), une bibliographie, quelle est la démarche du site, une histoire « courte mais passionnée » des anarchistes… Le musée de Saint-Imier (Jura bernois), ville qui fut le berceau de l'anarchisme en Suisse et de l'Internationale antiautoritaire, va faire peau neuve : il s'agit de « mettre en avant l'histoire du Vallon » en réservant une salle à l'anarchisme et une autre… aux troupes jurasiennes ! Rendez-vous en décembre 2018 pour apprécier le changement. La municipalité a rendu hommage à Michel Bakounine (1814-1876, biographie) en donnant son nom à une rue d'un nouveau quartier de la ville. Jean-François Angaut s'en fait l'écho sur le blog qu'il consacre au révolutionnaire russe, tout en corrigeant quelques inexactitudes. France Culture a réalisé, début juillet, une série de cinq émissions d'une trentaine de minutes sur Georges Orwell (1903-1950, Wikipédia) ; on y découvre, entre autres sujets, « La novlangue, instrument de destruction intellectuelle » et « Orwell fait-il l’objet d’un détournement politique ? », avec deux spécialistes du « détournement politique » : Laurent Joffrin et Alexandre Devecchio… Les Editions de l'Atelier ont lancé, en partenariat avec Médiapart, un appel à témoignages pour « collecter une histoire concrète et vécue de mai-juin 1968 ». « Nous voulons retrouver la parole des innombrables soixante-huitards sans qui l’événement n’aurait pas eu lieu. Vous l’aurez compris, nous n’exigeons pas des témoignages “bien écrits”, nous cherchons des souvenirs bruts, authentiques, courts ou longs. Des souvenirs qui fassent remonter de tous les endroits (campagnes, villes moyennes, grandes villes), de tous les milieux sociaux, de toutes les générations, la parole de celles et ceux à qui l’occasion d’en parler n’a jamais été donnée, ou trop rarement. » On peut aussi suivre l’avancement de cette collecte. Date limite : 15 septembre.

Des nouvelles des CIRA. Le dernier bulletin (n° 73, mai, 58 p.) du Centre international de recherche sur l'anarchisme (CIRA) de Lausanne (Suisse) vient de paraître (à télécharger). Au sommaire : un très intéressant « Rapport d'activités et bilan de la dernière décennie » qui détaille le fonctionnement du centre et les difficultés rencontrées, un article sur « La pensée politique d'Adhémar Schwitzguébel » (biographie), une présentation des Archives Autonomie, un hommage à Amedeo Bertolo (1941-2016) et une liste des périodiques reçus et des ouvrages catalogués. Fondé à Genève en 1957 (plaquette de présentation, le CIRA fêtera cette année ses soixante ans. Ne bénéficiant d'aucune subvention, on peut soutenir ses activités en devenant membre (cotisations). Le CIRA Marseille lance, quant à lui, un appel à la solidarité pour s'agrandir et stocker toutes ses archives actuelles et à venir. « Grâce à des dons, nous avons pu mener à bien l'achat d'une annexe. Il s'agit d'un ancien entrepôt de 70 m2 qui se trouve à peine à 100 mètres du local du 50 de la rue Consolat. Il faut maintenant le remettre en état. (…) Afin de financer ces travaux, nous lançons un appel à la souscription financière : il nous faut trouver au moins 6 000 euros. » Les chèques sont à libeller à l'ordre de « Les Acrates » et à envoyer au CIRA.

 

Retour
en haut
 fleche haut
 fleche bas