Juillet-août 2015

DIVERS

En vrac sur le Web (juillet). Nous signalions précédemment le procès intenté à une personne soupçonnée d'être le directeur de publication du site Information anti-autoritaire Toulouse et alentours (Iaata) pour un article relatant une manifestation considéré comme un « appel à la provocation de crime et délit ». Le 29 juin, abdication du procureur et relaxe de l'accusé (bref compte rendu). La vigueur et la réactivité des médias libres, ainsi que les soutiens affichés et les arguments de la défense ont dû peser dans la balance, le parquet craignant peut-être que cette affaire fasse jurisprudence. En revanche, le 16 juin, le Jura libertaire était condamné à une amende de 100 euros pour diffamation envers la police, qualifiée de « troupes d’assassins » dans un article sur le meurtre de Karim Boudouda en juillet 2010, commis par la Brigade anticriminalité (BAC) à La Villeneuve (Grenoble). En effet, le terme « assassin » « sous-entend en droit la préméditation, jugée “inadaptée” à la situation ». Le dispositif policier était donc potentiellement meurtrier mais… l'assassinat pas prémédité ! Une manifestation devant l'ambassade de Russie à Paris a eu lieu le 30 juin (tract unitaire) pour réclamer la libération d'Alexandr Koltchenko, antifasciste de Crimée kidnappé et emprisonné par l’Etat russe (lire infos mars et mai). Un appel de personnalités tente également de populariser ce soutien. Le 9 juillet, après plus d'un an de détention, le début du procès de Koltchenko et du cinéaste Oleg Sentsov a été fixé au 21 juillet et, afin d'assurer son « bon déroulement » (!), ils ont été transférés à Rostov-sur-le-Don, loin de la capitale russe où s’organise le mouvement exigeant leur libération. Le Monde des livres, supplément littéraire du journal Le Monde, a publié le 5 juin une double-page plutôt sympathique sur l’édition anarchiste : « Textes fondateurs, figures historiques, Mémoires… Plusieurs ouvrages récents rappellent que l’idée libertaire est toujours vivace et anime certains mouvements démocratiques contemporains. » Article de présentation générale signé Serge Audier et entretien avec Claude Pennetier, coordinateur du Dictionnaire biographique du mouvement libertaire francophone, composent l'essentiel de ce dossier (pdf à télécharger). De plus en plus de personnes se livrent à des expériences autogestionnaires de par le monde. Par goût ou par nécessité. Deux jeunes universitaires belges ont réalisé un webdocumentaire, Poder sin poder. L'autogestion au quotidien, qui montre plusieurs réalisations en Espagne et en Amérique latine (Argentine, Colombie, Pérou, Venezuela). Ils relatent leur « voyage-reportage sur l’autogestion, le pouvoir populaire et la participation démocratique » sur Construire l'autonomie : « Les endroits que nous avons visités ont été très divers. Il a pu s’agir de coopératives de travail, de communautés écologiques, de fabriques autogérées, de mouvements de lutte, de processus de pouvoir populaire, de collectifs divers... Au total huit pays, plus de 15 000 km parcourus, plus de vingt expériences visitées ! » La Coopérative intégrale de Barcelone est l'un des sujets les plus intéressants du fait de sa volonté d'intervention globale. C'est « une initiative de transition qui cherche à construire une alternative au système. L'idée est relativement simple : créer un vaste réseau d'initiatives, de projets concrets et d'entreprises solidaires qui reprendraient l'ensemble des éléments basiques d'une économie (production, consommation, financement…) afin de répondre aux besoins individuels et collectifs hors du système ». Un article de Reporterre.net revient plus particulièrement sur les failles juridiques du système capitaliste exploitées pour se passer de lui. Autre exemple, plus modeste, « Le café des voisins, un café stambouliote autogéré et à prix libre » à découvrir sur Kedistan.fr. Ceux qui n'ont pas pu assister au festival de la CNT les 8, 9 et 10 mai à La Parole errante, à Montreuil-sous-Bois, peuvent se consoler en regardant quelques vidéos mises en ligne : intervention d'Alain Damasio sur « Science-Fiction et Politique » ; de Christian Laval, à propos de « Commun, un concept révolutionnaire » ; Miguel Benasayag et Frédéric Lordon ; William Blanc sur Charles Martel. Les médias nous ont abreuvé il y a peu des malheurs de la Fédération internationale de football association (FIFA) dont un énième scandale venait entacher la machine à faire du fric, des aventures judiciaires d'un célèbre handballeur reconnu coupable d'escroquerie (affaire de paris suspects et de match truqué) et de la candidature de Paris aux Jeux olympiques de 2024. Péripéties habituelles du sport-business, certes, mais pour sortir des sentiers battus sportifs on peut se référer à Grouchos (Groupe contre l’horreur olympique et sportive) : « Critiquer le sport » ; « Jeu versus compétition » ; violences dans le football ; « Après Paris 2012, non à Paris 2024 ! ». Et sur l'air de la chanson de Brassens, Hécatombe à la FIFA : « Ils tombent, tombent, tombent, tombent / Et, s'lon les avis compétents, / Il paraît que cett' hécatombe / Fut la plus bell' de tous les temps. » Un site, Anti.mythes, offre à la lecture plein de textes anarchistes ou sur l'anarchisme, classés par thèmes, individus, organisations ou périodiques (avec, entre autres, une sélection d'articles du Monde libertaire de 1954 à 1961). Deux brochures – Les Lois scélérates (1889), par Francis de Pressensé, un juriste (Léon Blum), et Emile Pouget (lire biographie) ; La Grève générale (1913), par André Saulière – et des archives de « mises à jour » (surtout des commentaires de l'actualité), datées selon le calendrier républicain, sont également disponibles. C'est un peu brouillon mais rempli de pépites. Le Collectif anarchiste de traduction et de scannérisation (CATS) de Caen (et d'ailleurs...) « refait surface » et annonce la mise en ligne de seize traductions (sous format PDF), librement téléchargeables et diffusables. Il s'agit tout d'abord d'une série de neuf textes traduits de l’anglais traitant de la situation politique au Kurdistan syrien (appelé aussi Rojava) et des différents positionnements que l’expérience démocratique en cours a pu susciter dans le mouvement libertaire international. Puis de sept textes à caractère historique : « Les martyrs anarchistes de Changsha » (Chine), « 1944. La Compagnie noire et rouge » (insurrection de Varsovie), « Antonio Martín Escudero, “le Durruti de la Cerdagne” », « L’école d’aviation libertaire de Barcelone », « Les volontaires internationaux dans les milices du POUM », et deux autres abordant l'implication des travailleurs noirs américains dans les IWW.

 

RÉUNIONS-DÉBATS

Paris, 2 juillet. L’AMAP Le Temps des légumes organise la projection du film documentaire Paysans sans terre (2007, 52 min), de Julien Farrugia, sur la lutte au Brésil des paysans du Mouvement des travailleurs sans terre. A partir de 20 h 45, au local de la CNT, 33, rue des Vignoles, Paris 20e (M° Avron ou Buzenval).

Lyon, 3 juillet. Le groupe Graine d’anar (Fédération anarchiste) vous invite à la projection du film Bernard, ni Dieu ni chaussettes (2010, 84 min), de Pascal Boucher, à partir de 19 h 30, à la MJC Monplaisir, 25, av. des Frères-Lumière, Lyon 8e. Projection et repas à prix libre. Site Internet.

Bruxelles, 4 juillet. « La lutte anarchiste en Uruguay », réunion-débat avec un compagnon de Montevideo, suivie d’un repas de soutien aux activités anarchistes dans ce pays. A 16 heures, au local d’Acrata, rue de la Grande-Ile 32. Site Internet.

Bagnolet, 11 juillet. Projection du film Dernier Maquis (2008, 93 min, VOFR), de Rabah Ameur-Zaïmeche. Dans la région parisienne, religion et rapports de classe au sein d’une entreprise… A 18 heures, au Rémouleur, 106, rue Victor-Hugo (M° Robespierre ou Gallieni). Programme du mois.

Paris, 10 juillet. Ciné-débat « Art et social » organisé par le groupe Salvador-Seguí (FA) avec le film d’animation Le Tableau (2011, 76 min) de Jean-François Laguionie. Un peintre a laissé son tableau inachevé, trois personnages partent à sa recherche… A 19 h 30, Librairie du Monde libertaire, 145, rue Amelot, Paris 11e (M° République, Oberkampf ou Filles-du-Calvaire)

Bagnolet, 11 juillet. Projection du film Dernier Maquis (2008, 93 min, VOFR), de Rabah Ameur-Zaïmeche. Dans la région parisienne, religion et rapports de classe au sein d’une entreprise… A 18 heures, au Rémouleur, 106, rue Victor-Hugo (M° Robespierre ou Gallieni). Programme de l'été.

Paris, 12 juillet. Discussion, à partir de 19 heures, sur le thème « Grèce : réformisme ou anarchie ? » en présence de compagnon/nes anarchistes venus d'Athènes. A la bibliothèque La Discordia, 45, rue du Pré-Saint-Gervais, Paris 19e (M° Pré-Saint-Gervais). Site Internet.

Paris, 13 juillet. A partir de 19 h 30, grand bal anti-national du collectif Contre Culture avec les orchestres Keith John Adams & The Wildlife, Psycho Squatt, Julie Colère, puis DJ On/Off, DJ Coxs, Marsu M.C. A la CNT, 33, rue des Vignoles, Paris 20e (M° Alexandre-Dumas, Buzenval, Nation). Site Internet.

Bagnolet, 18 juillet. Projection à 18 heures du film Home Sweet Home (1973, 90 min), de Benoît Lamy. Dans une maison de retraite bruxelloise, la colère gronde contre la discipline imposée par la direction… Au Rémouleur, 106, rue Victor-Hugo (M° Robespierre ou Gallieni). Programme de l'été.

Bagnolet, 25 juillet. Projection du film Mon ami Machuca (2004, 120 min), d'Andrés Wood. 1973, à Santiago du Chili, en plein gouvernement Allende, un curé souhaite intégrer des enfants de milieux populaires dans un collège catholique de la bourgeoisie chilienne… A 18 heures, au Rémouleur, 106, rue Victor-Hugo.

Esplas de Sérou (09), 28 juillet. Dans le cadre des « Rencontres libertaires d'Eychenat » (lire ci-dessous), projection à 21 heures de The Lab (2013, 60 min), film documentaire de Yotam Feldman à propos de l'industrie militaire israélienne. En présence de Pierre Stambul, membre de l'UJFP et de BDS. Entrée libre.

Montpellier, 31 juillet. « Intervention » théâtrale par la compagnie Catamavra sur la vie de Marius Jacob, « cambrioleur, bagnard, anarchiste, infatigable travailleur de la nuit », à 21 heures, à la librairie Scrupule, 26, bd Figuerolles. Repas partagé. Entrée libre, au chapeau pour les artistes !

Bagnolet, 1er août. A 18 heures, projection du film Morgan : A Suitable Case for Treatment (1966, 97 min), de Karel Reisz : une histoire d’amour fou socialement improbable entre une aristocrate et un artiste loufoque, fils d’ouvriers staliniens… Le Rémouleur, 106, rue Victor-Hugo (M° Robespierre ou Gallieni). Programme de l'été.

Viala-du-Tarn (12), 7 août. Dans le cadre des Rencontres d’été d’Alternative libertaire, à la République populaire du Roucous (Aveyron), projection publique à 21 heures, en présence du réalisateur Yannis Youlountas, du film Ne vivons plus comme des esclaves (2014, 89 min). Infos complémentaires.

Bagnolet, 8 août. Projection du film Hors-Jeu (2005, 88 min), de Jafar Panahi. Lors d'un match de barrage pour la Coupe du monde en 2005, des jeunes filles veulent assister à la rencontre malgré l'interdiction faite aux femmes d'accéder aux stades en Iran… A 18 heures, au Rémouleur, 106, rue Victor-Hugo (M° Robespierre ou Gallieni). Programme de l'été.

Bagnolet, 15 août. A 18 heures, projection du film Surveillance (2008, 98 min), de Jennifer Lynch : dans un coin perdu des Etats-Unis, deux agents du FBI enquêtent sur des meurtres qui ont eu lieu dans les environs, entre désœuvrement social et dégueulasserie de flics… Le Rémouleur, 106, rue Victor-Hugo (M° Robespierre ou Gallieni).

Paris, 20 août. Projection à 19 h 30 du documentaire Ici on noie les Algériens (2011, 90 min) de Yasmina Adi. A l'appel du Front de libération nationale (FLN), des milliers d'Algériens défilent le 17 octobre 1961 contre le couvre-feu qui leur est imposé. La manifestation pacifique sera très sévèrement réprimée par les forces de l'ordre… Une discussion s'ensuivra. Librairie du Monde libertaire, 145, rue Amelot, Paris 11e. Site Internet.

Paris, 21 août. « Blues en liberté » (Radio-Libertaire) remet le couvert à la Librairie du Monde libertaire avec Bob Dylan, Son House et Bukka White !… Extrait d'un DVD qui présente une version inédite du festival de Newport des années 60. Toujours à 19 h 30, au 145, rue Amelot, Paris 11e (M° République, Oberkampf ou Filles-du-Calvaire).

Bagnolet, 22 août. Projection à 18 heures du film Buffet froid (1979, 90 min), de Bertrand Blier, au Rémouleur, 106, rue Victor-Hugo (M° Robespierre ou Gallieni). Programme de l'été.

Chef-Boutonne (79), 22 août. Jacques Richard, auteur de l'ouvrage Le Cinéma libertaire et libertin (L'Ecarlate) sera présent de 9 h 30 à 12 heures à la Maison de la presse, 26 A, place Cail, pour dédicacer son livre.

Cherbourg-Octeville, 24 août. Le groupe Salvador-Seguí (FA) organise une réunion publique sur le thème « Areva - La Hague : quel avenir pour le site ? » à la salle des mariages de l'hôtel de ville, à 18 heures.

Bagnolet, 29 août. Projection de Wassup Rockers (2006, 106 min), de Larry Clark : une bande de jeunes latinos du quartier pauvre de South Central à Los Angeles, fans de punk et de skate, décident d’aller faire une virée à Beverly Hills, un quartier pour riches. Commence alors pour eux une course effrénée dans un milieu hostile… A 18 heures, au Rémouleur, 106, rue Victor-Hugo (M° Robespierre ou Gallieni).

 

FOIRE AUX LIVRES,
EXPOSITIONS, COLLOQUES

Foire à l’autogestion. Organisée par quelque quatre-vingts structures qui font vivre l’idée d’autogestion et la pratiquent au quotidien, elle aura lieu pour sa quatrième édition les 4 et 5 juillet, à La Parole errante, 9, rue François-Debergue, Montreuil-sous-Bois (M° Croix-de-Chavaux). Au programme : des stands et des forums, des débats et des ateliers, des concerts et du théâtre, des films et des animations, un espace enfants et une librairie, une cantine et une buvette… Cette année, des débats et des projections seront programmé durant les dix jours précédant le week-end. « L’autogestion sera joyeuse ou ne sera pas. » Pour y participer en tant que structure. Site Internet.

Reclusiennes. La troisième édition aura lieu à Sainte-Foy-la-Grande, du 8 au 12 juillet, avec pour axes la marche, le voyage, le déplacement, le nomadisme, l’errance et les migrations… Suivant en cela Elisée Reclus (1830-1905, lire biographie), grand voyageur et marcheur infatigable, qui a sillonné les continents pour poser les bases d’une géographie sociale. Conférences, ateliers, expos, mais aussi concerts, apéritifs littéraires, repas dans les rues, rencontres avec des écrivains, projections de films, dégustations de vins, animations de rue, etc. Programme complet. L’accès aux conférences est libre et gratuit mais les films, concerts et repas nécessitent un badge (inscription en ligne). Sur le site des Reclusiennes, on peut également découvrir au Musée virtuel de la pensée une exposition consacrée à Elisée Reclus (voir aussi celles dédiées à Elie Faure – historien de l’art, neveu d’Elisée et d’Elie Reclus – et à Michel de Montaigne). Reportage sur l’édition 2014.

Rencontres libertaires. L'Organisation communiste libertaire (OCL, site Internet) organise chaque été dans l'Ariège, à Eychenat, des journées de rencontres et de débats. Elles se dérouleront cette année du 25 juillet au 1er août, dans un local mis à disposition sur une ferme en activité. La vie quotidienne est collective : les repas sont pris en commun et confectionnés par des équipes tournantes ; les autres tâches sont également assurés par rotation. Programme provisoire des débats. Pour s’inscrire : oclibertaire(at)hotmail.com. Il est nécessaire de prévenir de votre arrivée au moins 48 heures à l’avance afin d’organiser l’accueil et les repas en appelant directement au 05-61-65-80-16 (ligne ouverte du 24 juillet au 2 août).

Camping CNT-AIT. Pour se retrouver pendant une semaine dans un cadre convivial, pour partager des activités diverses, pour débattre (chaque soir, après un repas pris en commun, une discussion sur des thèmes sociétaux d’actualité a lieu), un camping en région Midi-Pyrénées est organisé du 29 juillet au 5 août. Le terrain retenu offre des conditions tout à fait correctes pour une participation très abordable. Les participants sont les bienvenus durant toute la durée du camping ou pour un passage plus bref. Plus d’information en contactant le syndicat de Toulouse : CNT-AIT, 7, rue Saint-Rémésy, 31000 Toulouse - tél./fax/répondeur : 05-61-52-86-48 - courriel : contact(at)cntaittoulouse.lautre.net
Site Internet.

Laïcité à Creil (Oise). Un colloque « Ecole, laïcité, république » est organisé, de 8 h 30 à 18 h 30, le 18 août, au lycée Jules-Uhry de Creil, par La Libre Pensée de l'Oise. Informations et programme prévisionnel. Notons plus particulièrement l'intervention concernant « Ferdinand Buisson, Paul Robin et l'orphelinat de Cempuis », par Florence Regourd. Entrée libre et gratuite pour les adhérents de la LP et des associations partenaires. Accès réservé au public dans la limite des places disponibles : 5 euros. Inscription préalable auprès de la LP 60.

La Nueve à l’Hôtel de Ville ! Le 24 août 1944, les combattants de la Nueve, éclaireurs de la 2e DB du général Leclerc, entraient dans Paris pour participer à sa libération. Ce 24 août, l’association 24-août-1944 vous invite à vous rassembler et à terminer le parcours de la Nueve jusqu’à l’Hôtel de Ville (côté rue Lobau). Rassemblement à partir de 16 heures, esplanade des Villes-Compagnons-de-la-Libération, où auront lieu les premières prises de parole. Départ à 17 h 30, marche vers l’Hôtel de Ville. Arrivée à 18 h 30. Intervention de l’association et lecture de textes et poèmes écrits par de jeunes collégiens de Mouans-Sartoux. Fin prévisible vers 20 h 30.

 

Retour
en haut
 fleche haut
 fleche bas