Janvier 2017

Revues

Textes mis en ligne

Réunions-débats

Foires aux livres, expos, colloques…

En vrac sur le Web

Abonnement et souscription

 

PARUTIONS

ALBEROLA Octavio
La Révolution entre hasard et nécessité, avant-propos de Tomás Ibáñez, Atelier de création libertaire, Lyon, 122 p., 12 euros (novembre) infos

Les Amis de Juliette et du printemps
La Race comme si vous y étiez ! [« Une soirée de printemps chez les racialistes »], s. éd., s.l., 240 p., 3 euros (novembre) infos

BASCHET Jérôme
Adieux au capitalisme [« Autonomie, société du bien vivre et multiplicité des mondes »], La Découverte, Paris, 208 p., 8,50 euros (novembre) infos

BLANC William
Le Roi Arthur, un mythe contemporain [« D’Hollywood à Kaamelott en passant par les Monty Python »], préf. de Jean-Clément Martin, Libertalia, coll. Ceux d’en bas, Paris, 576 p. + cahier couleur, 20 euros (novembre) infos

BONANNI Nicolas
L'Amour à trois. Alain Soral, Eric Zemmour, Alain de Benoist, Le Monde à l’envers, Grenoble, 72 p., 3 euros (novembre) infos

BÖSIGER André
Souvenir d’un rebelle [« Soixante ans de lutte d’un libertaire jurassien »], avec la collaboration d’Alexandre Skirda, prés. par Marianne Enckell et Ariane Miéville, dessins de Jean-Pierre Ducret, coéd. Atelier de création libertaire - CIRA, Lyon-Lausanne, 120 p., 10 euros (janvier) infos

COLLECTIF
Chômage, précarité : halte aux idées reçues !,
coord. par Jean-Francois Yon, préf. de Ken Loach, Les Editions de l’atelier, Ivry-sur-Seine, 240 p., 10 euros (janvier) infos
Le Petit Livre noir. L'anarchisme, mode d'emploi
(rééd., recueil de citations], Les Editions libertaires, Saint-Georges-d'Oléron, 124 p., 10 euros (novembre) infos
1936… à travers « Le Libertaire »
(rééd.), préf. de René Berthier, Les Editions libertaires, Saint-Georges-d’Oléron, 142 p., 13 euros (novembre) infos
Murs populaires [« Tags du mouvement contre la loi travail »], slogans compilés et mis en perspective par Alexandre Chenet, Guillaume et Jules Justo, et Antonin Sabot, Editions CNT-RP, Paris, 150 p., 10 euros (décembre) infos
Rêves et passions d’un chercheur militant [« Mélanges offerts à Ronald Creagh »], Atelier de création libertaire, Lyon, 288 p., 18 euros (janvier) infos
La Sécurité sociale une institution pour l'écologie ?,
actes du colloque, Paris, mai 2016, sous la dir. de Denis Bayon et Fabrice Flipo, Atelier de création libertaire, coll. Critique de l’économie, Lyon, 144 p., 12 euros (janvier) infos

COLLECTIF L'ESCAPADE
Milot l'incorrigible [« Parcours carcéral d’un jeune insoumis à la Belle Epoque  »], Niet ! Editions, Toulouse, 160 p., 8 euros (décembre) infos

DUPUIS-DÉRI Francis
La Peur du peuple [« Agoraphobie et agoraphilie politiques »], Lux, coll. Humanités, Montréal (Canada), 464 p., 22 euros (novembre) infos

HEIN Fabien et BLAKE Dom
Ecopunk. Les punks, de la cause animale à l’écologie radicale, Le Passager clandestin, coll. Essais, Neuvy-en-Champagne (72), 220 p., 12 euros (novembre) infos

LAMANT Ludovic
Squatter le pouvoir. Les mairies rebelles d'Espagne, Lux, coll. Hors collection, 224 p., 16 euros (novembre) infos

LAMBERT Nicolas
Bleu-Blanc-Rouge. L'a-démocratie [contient « Elf, la pompe Afrique » (2004), « Avenir radieux. Une fission française » (2012), « Le Maniement des larmes » (2016)], dessins d'Otto T., L'Echappée, Paris, 3 x 128 p., 30 euros (novembre) infos

LEVARAY Jean-Pierre
Je vous écris de l’usine (rééd. poche), préf. de Hubert Truxler dit « Marcel Durand », Libertalia, Paris, 420 p., 10 euros (janvier) infos

LONDON Jack
Le Talon de fer, nouvelle trad. intégrale de Philippe Mortimer, Libertalia, Paris, 464 p. (cahier couleur de 24 p.), 16 euros (novembre) infos

ORWELL George
La Ferme des animaux (BD), prés. de Patrick Marcolini, trad. du créole par Alice Becker-Ho, L’Echappé, Paris, 80 p., 15 euros (novembre) infos

PANTCHENKO Daniel
Léo Ferré sur le Boulevard du Crime [« Au TLP Déjazet de 1986 à 1992 »], avec un DVD inédit de 27 chansons « Léo Ferré au TLP-Dejazet le 8 mai 1988 », Le Cherche Midi, coll. Chants libres, Paris, 240 p., 21 euros (novembre) infos

PRAZ Narcisse
Le Petit Livre rouge de la laïcité [« Manifeste satirique antireligieux… toutes croyances confondues »], Les Editions libertaires - La Libre Pensée, Saint-Georges-d’Oléron - Paris, 185 p., 13 euros (décembre) infos

RECLUS Elisée
Ecrits cartographiques, éd. établie et présentée par Alexandre Chollier et Federico Ferretti, Editions Héros-Limite, coll. Feuilles d'herbe géographie(s), Genève (Suisse), 208 p., 12 euros (novembre) infos
Pourquoi sommes-nous anarchistes ?, L’Herne, coll. Carnets, Paris, 96 p., 7 euros (novembre) infos

RUSSELL Bertrand
Idéaux politiques, présenté et traduit de l’anglais par Normand Baillargeon et Chantal Santerre, Ecosociété, coll. Retrouvailles, Montréal (Québec, Canada), 112 p., 15 euros (janvier) infos

SADIN Eric
La Silicolonisation du monde [« L'irrésistible expansion du libéralisme numérique »], L'Echappée, Paris, 256 p., 17 euros (novembre) infos

SAFÓN Ramón
La Montagne noire. L'exil comme royaume, Noir et Rouge, Paris, 508 p., 22 euros (novembre) infos

SERGENT Alain
Un anarchiste de la Belle Epoque : Alexandre Marius Jacob (rééd.), Les Editions libertaires, Saint-Georges-d'Oléron, 180 p., 12 euros (novembre) infos

SIDI MOUSSA Nedjib
La Fabrique du musulman [« Essai sur la confessionnalisation et la racialisation de la question sociale »], Libertalia, Paris, 160 p., 8 euros (janvier) infos

SINAÏ Agnès
Walter Benjamin face à la tempête du progrès, Le Passager clandestin, coll. Les précurseurs de la décroissance, Neuvy-en-Champagne (72), 112 p., 8 euros (novembre) infos

SOMMERER Erwan
L'Anarchisme sous la Révolution française [« De la table rase institutionnelle à la contestation permanente des lois »], Les Editions du Monde libertaire, Paris, 70 p., 5 euros (novembre) infos

ZANCARINI-FOURNEL Michelle
Les Luttes et les rêves [« Une histoire populaire de la France de 1685 à nos jours »], Zones, Paris, 996 p., 28 euros (décembre) infos

 

REVUES

Alternative libertaire (n° 268, janvier 2017, 20 p., 3 euros, sommaire) s’élève contre les candidats se disant « antisystèmes » – milliardaire fasciste américain ou « ancien ministre fayot » (édito) –, alors qu’ils sont « au service des dominants et du capital », sans oublier « Marine Le Pen, fausse féministe » et « Fillon, le rebelle de sable ». Egalement : Notre-Dame-des-Landes du point de vue des syndicalistes, l’auto-organisation d’un camp de réfugiés dans le Kurdistan irakien, logiciels libres et décroissance (lire l'article) et retour sur la grève contre le projet de « maître-directeur » (janvier-mars 1987).

Anarchosyndicalisme ! (n° 152, décembre-janvier, 20 p., 2 euros), périodique de la CNT-AIT de Toulouse, dresse un bilan de la lutte contre la loi Travail qui peut se résumer en deux mots (division et « diversion ») et un titre : « Chacun pour soi, la défaite pour tous ». Et la suite du dossier sur les Lumières : les « antis », du XVIIIe siècle à la guerre froide, le transhumanisme, l’éthique de Spinoza, un athéisme indien… A télécharger.

Autour de Vallès (n° 46, décembre 2016, 190 p., 30 euros, site Internet) : cette dernière livraison, sous la direction de Sarah Al-Matary, a pour thème « Vallès et les anarchistes » et défriche avec bonheur un terrain très peu mis en valeur jusqu’à présent. Mais si une certaine communauté d’esprit (libertaire, proudhonnien, ironique, le refus de la dictature au sein de la Commune) existe, il s’agit surtout de l’histoire d’une non-rencontre (avec Elisée Reclus, au sein de la rédaction du Cri du peuple, avec le mouvement libertaire). Cent ans séparent la revue La Rue du groupe Louise-Michel (1968-1986), « belle héritière », du journal de Vallès (1867-1868 et 1870). Espérons que ces textes passionnants et denses ouvriront la porte à d’autres études.

Avalanche. Correspondance anarchiste (n° 9, décembre 2016, versions francophone, anglaise ou allemande, 24 p., site Internet), journal international de correspondance anarchiste, s’intéresse aux incendies de voitures en Suède et au Danemark à l’automne 2016 (« Que le feu se propage »), s’interroge (« Qui a peur du terrorisme ? ») à propos de la militarisation, du terrorisme et d’un attentat raciste à Munich (Allemagne), s’inquiète du plan d’intervention de l’armée française sur le territoire nationale (« Jamais en rang, jamais à genoux ! »), s’entretient avec des anarchistes de La Haye (Pays-Bas) et poursuit le débat (« La reproductibilité de l’attaque et l’organisation informelle »), avec la contribution d’un anarchiste de Bruxelles (Belgique). On peut aussi télécharger les anciens numéros parus dans différentes langues.

Le Combat syndicaliste (n° 419, janvier 2017, 24 p., 2 euros, sommaire), mensuel de la Confédération nationale du travail (CNT-F), se félicite du 1er round victorieux de sa section à l’Ecole spéciale d’architecture et de nouvelles implantations, propose un dossier « Droits des travailleurs/euses avec jurisprudences », des nouvelles d’Espagne, d’Iran et du Rojava, et plusieurs pages « culture »… Le numéro de décembre est disponible en ligne.

Courant alternatif (n° 266, janvier 2017, 32 p., site Internet, disponible uniquement par abonnement), mensuel de l'Organisation communiste libertaire (OCL), énumère les « Paradoxes de la présidence Obama », traite de « L'écocapitalisme au travail », dit « Adieu à René-Pierre, camarade et ami » (lire), étudie, parmi les projets d'infrastructures et de financements, le réseau routier et s’interroge sur « La révolution bolivarienne ». Sommaire complet et édito.

Courant alternatif (hors-série, 48 p., 5 euros, site Internet) consacre un numéro spécial à « 1982 - 2016, 35 ans de luttes sociales » et passe en revue huit périodes qui ont marqué l’histoire sociale et politique du pays : 1978-1984, luttes dans la sidérurgie ; 1986-1988, apparition des coordinations ; 1995, mouvement social contre le plan Juppé ; décembre 1997-1998, mouvement des chômeurs ; 2003, contre la réforme des retraites (projet Fillon) ; 2005-2006, contre le contrat première embauche (CPE) et émeutes des banlieues ; 2010, contre la réforme des retraites (loi Woerth) ; 2016, mouvement contre la loi travail et son monde. Plus d’infos. A commander (chèque à l’ordre de La Galère) à OCL, c/o Egregore, BP 81213, 51058 Reims Cedex (courriel : oclibertaire[at]hotmail.com) ou en s’abonnant : 30 euros (10 numéros par an + hors-séries).

Infos et analyses libertaires (n° 107, décembre 2016, 36 p.), journal de l'Organisation anarchiste (site Internet), est en accès libre et peut être téléchargé. Au sommaire : un dossier sur le syndicalisme des origines, tour de chauffe à gauche, à droite et ailleurs pour les élections présidentielles (présentation savoureuse de tous les apprentis candidats), réaffirmation de la lutte contre les religions, soutien aux immigrés et aux sans-papiers…

Le Libertaire (n° 85, décembre 2016, 14 p., à télécharger) salue 2017, « l’année du grand cirque électoral » et cite une phrase de George Orwell : « Un peuple qui élit des corrompus, des renégats, des imposteurs, des voleurs et des traîtres n’est pas victime. Il est complice. » Au sommaire également : un texte de P.-V. Berthier sur communisme libertaire et individualisme anarchiste, un écrit de Mirbeau à propos du Havre et une évocation d’Amedeo Bertolo (1941-2016).

La Mauvaise Herbe (n° 3, 2e semestre 2016, 3 euros, abt 4 n° pour 10 euros, infos), la nouvelle revue de la fédération CNT des travailleuses et travailleurs de l’éducation, est sortie et consacre son dossier au mouvement contre la loi Travail et son monde. Egalement : « Tâtonnements d’une enseignante novice vers une école émancipatrice », « Sur les chemins de la pédagogie Freinet », « International : Oaxaca, guerre de classes ».

Merhaba Hevalno (n° 11, janvier 2017, 20 p., prix libre, à télécharger) aborde ce mois-ci la situation des LGBT confronté à l’état d’urgence en Turquie et celle des Kolbers, travailleurs pauvres nomades victimes de la lutte contre la contrebande entre l’Irak et l’Iran. Autres sujets traités : les Kurdes, le génocide arménien et le processus de réconciliation arméno-turc ; les modes d’actions et les positions politiques de l’organisation clandestine TAK ; l’arrestation du journaliste Maxime Azadi, fruit de la collaboration des polices européenne et turque ; et plein d’infos sur l’actualité kurde…

Le Monde libertaire (n° 1784, 3 janv. - 3 février, 78 p., 5 euros, site Internet), organe de la Fédération anarchiste, présente un dossier « Nouvelles technologies » qui s’enquiert des bienfaits et des dangers de ce nouveau monde, témoigne de quelques usages personnels, constate l’irrésistible expansion du libéralisme numérique, établit une revue de détail des critiques de la technologie et du néo-luddisme, se livre à une sociologie du cybercafé et se demande ce que nous apprennent les séries télés. Signalons également un article de l’avocat Jean-Jacques Gandini « Etat d’urgence : quand l’exception devient la règle », suivi de conseils pratiques fort opportuns en cas de perquisition de la police au petit matin. Des informations sur les « terrains de combat » (répression antisyndicale, veut-on museler Radio Canut, la double peine des migrant.e.s LGBT…) et de très riches pages culturelles complètent ce numéro. Formules d’abonnement.

N'Autre école (n° 5, hiver 2016-2017, 100 p., 5 euros, abonnement : 5 n° pour 25 euros), la revue de Questions de classe(s), a changé de format, de maquette et a augmenté sa pagination. Elle consacre un important dossier « Extrêmes droites contre éducation » au décryptage des thématiques réactionnaires (histoire, culture, laïcité…), à la réalité de la gestion des communes Front national, établissant une cartographie de la nébuleuse des « réac-publicains » et envisageant des pistes afin de reprendre l’initiative. Pour découvrir les premières pages du numéro, l’édito et le sommaire... Commande et abonnement en ligne.

Paris sous tension (n° 8, janvier 2017, 4 p., à télécharger), « journal anarchiste sur Paris et au-delà », s’énerve de cette période de prétendues fêtes où marchandisation et cynisme règnent en maître. « Nous souhaitons célébrer la fin de ce monde, la fin d’une ère, et donc la faire advenir. N’importe quel jour fera l’affaire. » Puis présente « quelques éclats d’insoumission et de révolte », appelle à la solidarité avec Damien Camelio, anarchiste incarcéré, constate que la France est un « fier exportateur mondial de mort hi-tech » et enrage contre les smartphones et les réseaux sociaux… qui amoindrissent le lien social.

Réfractions (n° 37, automne 2016, 176 p., 15 euros, site Internet) traite de « Justice, hors la loi », non pas à propos de l’institution actuelle mais de la « question de la justice en anarchie, aussi bien sous l’angle de ce qui peut fonder le sentiment de la justice, que sous l’angle pratique de comment penser l’acte de juger ». Quelles sont les conceptions anarchistes du droit et de la justice ? Peut-on et comment concevoir le jugement dans une société libertaire ? Que nous apprennent les tentatives de règlement des conflits au Rojava kurde, dans les communautés indigènes d’Amérique centrale ou dans l’Espagne révolutionnaire de 1936 ?… Sommaire.

Résistances libertaires (n° 6, décembre 2016, 12 p., à télécharger), le journal de la Coordination des groupes anarchistes (CGA, site Internet) consacre plusieurs de ses pages à l’élection de Donald Trump en affirmant que, si celui-ci vous dégoûte, « vous devez détester le capitalisme et l’électoralisme » (on espère !), revient sur l’attaque fasciste de la librairie La Plume noire à Lyon, craignant une recrudescence de tels actes, et dénonce la situation faite aux personnes trans et/ou intersexes.

 

TEXTES MIS EN LIGNE

Nouvelle rubrique d’Anarlivres : des brochures anciennes numérisées par nos soins et mises à disposition.

ARMAND E.
Amour libre et liberté sexuelle, éd. Contre-Courant, Paris, 1959, 31 p. [PDF]

COLLECTIF
Louis Bertoni, anarchiste et syndicaliste,
éd. Contre-Courant, coll. Les Cahiers, n° 71, Paris, 1958, p. 78-88 [PDF]

HEM DAY
Elisée Reclus en Belgique. Sa vie, son activité (1894-1905), éd. Contre-Courant, Paris, 1957, 32 p. [PDF]

LORULOT André
Les Crimes de la colonisation, éd. de L'Idée libre, coll. La Documentation antireligieuse, n° 42, Herblay, 1934, 32 p. [PDF]

 

RÉUNIONS-DÉBATS

Hellemmes (59), 4 janvier. Réunion commune mensuelle antipub lilloise à l'initiative des groupes locaux des Déboulonneurs et de Résistance à l'agression publicitaire. A partir de 19 heures, au Polder, 250, rue Roger-Salengro (M° Hellemmes ou Lezennes).

Choisy-le-Roi (94), 5 janvier. Pierre Bitoun présentera Le Sacrifice des paysans (L’Echappée), à partir de 19 h 30, à l'Université populaire de l'écologie, maison Dumay, esplanade Jean-Jaurès.

Montpellier (34), 5 janvier. Tous les 1er et 3e jeudis du mois, de 20 à 22 heures, la chorale Les Chants de la rue se retrouve pour répéter au centre Ascaso-Durruti, 6, rue Henri-René. Echauffement des cordes vocales et repas partagé. Bienvenue à toi, confirmé-e ou débutant-e. Carnet de chants à télécharger.

Paris, 5 janvier. « Retour sur les désordres autour de la loi travail : comment intervenir dans des situations de conflictualité sociale, comment tenter de contribuer à les étendre et à les approfondir dans un sens émancipateur ? » Débat à partir de 20 heures, à la Bibliothèque Libertad, 19, rue Burnouf, Paris 19e (M° Belleville ou Colonel-Fabien). Permanences tous les mardis de 17 à 20 heures. Site Internet.

Rochefort-en-Terre (56), 5 janvier. Projection du documentaire Souviens-toi d'Acapulco (82 min, 2013), de Ludovic Bonleux, et débat en présence du réalisateur sur les violences sociales dans l’Etat du Guerrero (Mexique). A 20 h 30, au café de la Pente, 9, rue du Vieux-Bourg.

Paris, 6 janvier. « Ciné Léon » à 20 h 30 : projection de Paris grand capital (80 min, 2015, bande-annonce), de François Lathuillière, au Centre d'animation Mercœur, 4, rue Mercœur, Paris 11e (M° Charonne ou Voltaire). Suivie d'une rencontre-débat en présence du réalisateur… et de la traditionnelle auberge espagnole. Site Internet.

Vannes (56), 6 janvier. Conférence-débat autour de différents courts-métrages sur la situation sociale au Mexique, en présence du réalisateur Ludovic Bonleux, organisée par le groupe René-Lochu (Fédération anarchiste). A la Maison des associations, 31, rue Guillaume-Le-Bartz, à 20 h 30. Entrée libre. Site Internet.

Marseille, 7 janvier. « Marius Jacob : l’anar au grand cœur », texte écrit et dit par Vincent Siano (Théâtre rural d'animation culturelle de Beaumes-de-Venise), à partir de 17 heures, au local du Centre international de recherches sur l’anarchisme (CIRA), 50, rue Consolat, Marseille 1er. Site Internet.

Nantes, 7 janvier. Projection de courts-métrages sur la situation sociale dans l’Etat du Guerrero, au Mexique, et débat avec le réalisateur Ludovic Bonleux, à 19 h 30, au local B17, 17, rue Paul-Bellamy. Organisés par le groupe FA Bons enfants. Entrée libre. Facebook.

Nîmes, 7 janvier. L'Atelier Philo de l’association Anima, animé par Philippe Corcuff et Frédéric Toussaint, portera sur « L'identité personnelle, entre unité et pluralité » et aura lieu à 10 h 30 au ZO, 18, rue de l'Agau. Les courts extraits de textes qui seront lus et discutés en séance sont disponibles sur le site Internet.

Paris, 7 janvier. Permanence hebdomadaire de La Rue, bibliothèque anarchiste, de 15 h 30 à 18 heures, au 10, rue Robert-Planquette, Paris 18e (M° Blanche ou Abbesses). Emprunt de livres gratuit.

Malakoff (92), 8 janvier. Ateliers d'artivisme – « art activiste » –, chaque semaine, à la Bibliothèque associative de Malakoff (BAM), 14, impasse Carnot (M° Malakoff-rue-Etienne-Dolet), de 19 à 23 heures. Partage de casse-croute, d'expériences et de nouvelles techniques, en se faisant plaisir et dans la « bonumeur ». Site Internet.

Paris, 9 janvier. « Punir, une passion contemporaine » : suite à la parution du livre de Didier Fassin Punir, une passion contemporaine (Seuil) et autour du spectacle Une longue peine (plus d’infos) de Didier Ruiz, réflexion sur l'acte de punir. En présence de l’auteur, du metteur en scène, de Michaël Foessel et de Michelle Perrot. A 19 heures, à la Maison des métallos, 94, rue Jean-Pierre-Timbaud, Paris 11e (M° Couronnes, Belleville ou Parmentier). Entrée libre, réservation conseillée.

Bruxelles (Belgique), 10 janvier. Alternative libertaire organise à partir de 19 heures un café antifasciste avec la projection du documentaire d’Arte L’Extreme droite en Europe, qui sera suivie d’une discussion. Local Sacco et Vanzetti, 54, chaussée de Forest, Saint-Gilles. Infos.

Limoges (87), 10 janvier. « L’anarchisme en Roumanie. Exilés, nihilistes, oubliés, vaincus ? Une histoire libertaire qui reste à écrire », avec Adrian Tataran, à 20 h 30, à l’Espace associatif Gilbert-Roth (EAGR), 64, avenue de la Révolution. Organisé par le Centre international de recherches sur l’anarchisme (CIRA) limousin. Site Internet. Réservations (dans la limite des places disponibles) : cira.limousin(at)free.fr

Millau (12), 10 janvier. Guillaume Davranche présente son ouvrage Trop jeunes pour mourir. Ouvriers et révolutionnaires face à la guerre (1909-1914) (L’Insomniaque-Libertalia), à 20 h 30, à la Fabrick, 9, rue de la Saunerie. Site Internet du livre.

Paris, 11 janvier. Débat avec Davide Gallo Lassere autour de son livre Contre la loi Travail et son monde. Argent, précarité et mouvements sociaux (Eterotopia), à 19 heures, au bar-restaurant Le Lieu-dit, 6, rue Sorbier, Paris 20e (M° Ménilmontant ou Gambetta). Site Internet.

Paris, 11 janvier. Présentation-débat de Pourquoi je suis athée (Editions de l’asymétrie), de Bhagat Singh, en présence de l’un des préfaciers, Marieme Helie Lucas, de l’un des postfaciers, Ahmedur Rashid Chowdhury, et de l’éditeur, à partir de 19 h 45 à la librairie Quilombo, 23, rue Voltaire, Paris 11e (M° Rue-des-Boulets). Site Internet.

Marseille, 12 janvier. Rendez-vous à 19 heures place Thiers, Marseille 1er, devant le lycée, pour renommer tout ça en hommage à Louise Michel : déambulation et collage en chansons (tout le répertoire et même plus...), à l’invitation de Lutte enchantée, chorale révolutionnaire.

Paris, 12 janvier. A 19 heures, rencontre-débat avec Christine Delphy sur le thème « Genre : avons-nous perdu la bataille ? » au Maltais rouge, 40, rue de Malte, Paris 11e (M° République ou Oberkampf).

Saint-Imier (Suisse), 12 janvier. Projection du film Jura : enracinés à leur terre (78 min, 2016), de Daniel Künzi, et débat en présence du réalisateur et de Paul Sautebin, paysan jurassien. A partir de 20 heures, à Espace noir, Francillon 29. Infos complémentaires.

Alès (30), 14 janvier. Info-discussion à partir de 19 heures : comprendre les politiques migratoires pour mieux les combattre avec des membres d’une coordination régionale (sud-est) de collectifs de soutien aux exilés. A La Rétive, 42, rue du Faubourg-d’Auvergne. Site Internet.

Lyon, 14 janvier. Présentation de l’ouvrage La Grève des ovalistes (Lyon, juin-juillet 1869) par ses auteures Claire Auzias et Annik Houel, à 15 heures, à la librairie La Gryffe, 5, rue Sébastien-Gryphe, Lyon 7e (M° Saxe-Gambetta). Site Internet.

Paris, 14 janvier. Concert avec Karen & Gil, entre country, folk, rock et blues, à partir de 16 h 30 à la librairie du Monde libertaire, 145, rue Amelot, Paris 11e (M° République, Filles-du-Calvaire ou Oberkampf). Infos. La librairie est ouverte du mardi au vendredi, de 14 à 19 h 30, et le samedi, de 10 à 19 h 30. Tél. : 01-48-05-34-08.

Rouen (76), 14 janvier. Rencontre à 15 heures avec Justhom autour de son livre Un peu d’histoire revisitée. Monuments et luttes sociales dans Paris (Les Editions libertaires), à la librairie L’Insoumise, 128, rue Saint-Hilaire. Entrée libre.

Malakoff (92), 15 janvier. Ateliers d'artivisme – « art activiste » –, chaque semaine, à la Bibliothèque associative de Malakoff (BAM), 14, impasse Carnot (M° Malakoff-rue-Etienne-Dolet), de 19 à 23 heures. Partage de casse-croute, d'expériences et de nouvelles techniques, en se faisant plaisir et dans la « bonumeur ». Site Internet.

Ivry-sur-Seine (94), 18 janvier. Rencontre avec Roger Martin, autour de son livre Jusqu'à ce que mort s'ensuive (Le Cherche Midi, infos), à 19 h 30, à la librairie Envie de lire, 16, rue Gabriel-Péri (M° Mairie-d'Ivry ou RER C Ivry). Réservation recommandée : 01-46-70-35-03.

Paris, 18 janvier. L’Université populaire et libertaire du 11e arrondissement et le Ciné de la Commune vous invitent, à 20 heures, à la projection du film Le Cuirassé Potemkine (1925, infos Wikipédia), de Sergueï Eisenstein, à la librairie du Monde libertaire, 145, rue Amelot, Paris 11e (M° République, Filles-du-Calvaire ou Oberkampf). Site Internet.

Rennes (35), 18 janvier. Alternative libertaire vous invite à un apéro-débat sur le thème « Les élus ne représentent qu’eux-mêmes », à 19 h 30, à l’Amaryllis, 12, carrefour Jouaust, bas des Lices. Plus d’infos.

Lyon, 19 janvier. Rencontre avec Vigilance initiatives syndicales antifascistes (VISA, site Internet) organisée par Alternative libertaire (alternativelibertaire69[at]gmail.com), à 20 heures, au local de la CNT, 42, rue Burdeau, Lyon 1er.

Paris, 19 janvier. Rencontre-débat, à 19 h 30, avec Laurent Ott pour son livre La Rage du social (Editions du Monde libertaire) à la librairie du Monde libertaire, 145, rue Amelot, Paris 11e (M° République, Filles-du-Calvaire ou Oberkampf). Infos.

Paris, 19 janvier. Eric Sadin présentera son livre La Silicolonisation du monde (L’Echappée), à partir de 19 h 30, à la librairie Tschann, 125, boulevard Montparnasse, Paris 6e.

Paris, 19 janvier. A l’occasion de la sortie du n° 9 d’Avalanche, bulletin de correspondance anarchiste, discussion entre lectrices/lecteurs sur les articles des deux derniers numéros dans une perspective internationaliste. A 20 heures, à la Bibliothèque Libertad, 19, rue Burnouf, Paris 19e (M° Belleville ou Colonel-Fabien). Site Internet.

Saint-Denis (93), 19 janvier. Les Amis du Monde diplomatique vous invitent, à partir de 19 heures, à une soirée « L'autre 8 Mai 1945 : Sétif, Guelma, Kherrata, histoire d'un crime d'Etat » avec la projection du film documentaire Mémoires du 8 Mai 1945 (63 min, 2007), de Mariem Hamidat. Puis débat avec la réalisatrice et Olivier Le Cour Grandmaison, universitaire. A La Belle Etoile - Jolie Môme, 14, allée Saint-Just, La Plaine Saint-Denis (M° Front-Populaire ou RER B La Plaine-Stade-de-France).

Angers (49), 20 janvier. Le blog Mouvement révolutionnaire angevin et la librairie Les Nuits bleues organisent, à 20 heures, une conférence sur le thème « Syndicalisme, grèves et révoltes ouvrières à la Belle Epoque » avec Anne Steiner, auteure des ouvrages Le Temps des révoltes et Le Goût de l’émeute (L’Echappée). A la librairie Les Nuits bleues, 21, rue Maillé.

Laon (02), 20 janvier. Le groupe Kropotkine (Fédération anarchiste) et le Collectif de lutte contre l'extrême droite dans l'Aisne organisent une réunion publique sur le fascisme avec Gérard Mordillat, auteur du Fascisme de Mussolini (Démopolis). A 20 h 30, à L’Etoile noire, 5, rue Saint-Jean. Site Internet.

Lyon, 20 janvier. Le groupe Graine d'anar (Fédération anarchiste) propose une soirée ayant pour thème « Dis, c’est quoi une ZAD ? », avec le collectif Rhône NDDL. A 19 heures, au bar Les Clameurs, 23, rue d'Aguesseau, Lyon 7e. Site Internet.

Laon (02), 21 janvier. A partir de 16 heures, inauguration de l’athénée L’Etoile noire, 5, rue Saint-Jean. On y causera de l'avenir du lieu, il y aura des expos, des projections et d'autres choses encore… A 19 heures, un communard sera offert pour trinquer. Programme complet.

Paris, 21 janvier. Présentation-débat, à 16 h 30, de Politique de l’extrême centre (Lux), préface à La Médiocratie et à Gouvernance, avec son auteur Alain Deneault. Entrée libre. A la librairie du Monde libertaire, 145, rue Amelot, Paris 11e (M° République, Filles-du-Calvaire ou Oberkampf). Infos.

Paris, 21 janvier. Discussion sur le thème « L’image contre l’oubli ? », avec la projection de L’Image manquante (95 min, 2013) de Rithy Panh sur le génocide mené par les Khmers rouges au Cambodge. A partir de 19 heures, à La Discordia, 45, rue du Pré-Saint-Gervais, Paris 19e (M° Place-des-Fêtes). Infos complémentaires.

Rennes (35), 21 janvier. Le Collectif pour des alternatives pédagogiques et sociales organise, à 15 h 30, une présentation-débat de L’Ecole des réac-publicains. La pédagogie noire du FN et des néo-conservateurs (Libertalia), avec son auteur Grégory Chambat. La discussion sera également animée par Fanny Guillon du Planning familial. Hôtel Pasteur, 2, place Pasteur. Plus d’infos et appel à constituer un collectif.

Montreuil (93), 22 janvier. A 18 heures, au Condensateur d’idées, 43, rue de Stalingrad, « L’Etat, les racialistes et nous… », autour de la sortie du livre La Race comme si vous y étiez ! Une soirée de printemps chez les racialistes par Les Amis de Juliette et du printemps. Site Internet.

Paris, 22 janvier. Patrick Marcolini présentera Utopie et socialisme (L’Echappée) de Martin Buber à partir de 14 h 30 au Centre Medem-Arbeter Ring, 52, rue René-Boulanger, Paris 10e.

Marseille, 24 janvier. Présentation-discussion de Milot l'incorrigible. Parcours carcéral d’un jeune insoumis à la Belle Epoque (Niet ! éditions), du collectif L’Escapade, à 19 heures, à la Casa Consolat, 1, rue Consolat, Marseille 1er.

Montreuil (93), 24 janvier. L'Institut CGT d'histoire sociale vous invite, à 14 heures, à sa prochaine conférence-débat ayant pour thème : « L'Etat contre les syndicalistes. Retour sur plus de 130 ans de répression antisyndicale », présentée par Michel Pigenet. Immeuble de la CGT, salle Mezzanine (dans le patio), 263, rue de Paris (M° Porte-de-Montreuil ou Robespierre). Inscription auprès de Stéphanie Meunier : 01-55-82-81-13. Site Internet.

Saint-Etienne (42), 24 janvier. Soirée autour de la présentation du livre La Plus Queer des insurrections (Libertalia) par les traducteur-ice-s Diabolo Nigmon et Decibel Espanto, puis discussion, performance dansée de Pauline Brott (Les Putes) et projection de Trailer encore la nuit (22 min, 2016, bande-annonce). Plus d'infos. Au 17, rue de la Mulatière, quartier Chavanelle. Entrée et adhésion prix libre. Repas vegan et bar.

Bagnolet (93), 25 janvier. Projection du film Babylon (95 min, 1981) de Franco Rosso : du reggae sans folklore, avec pour toile de fond une Angleterre en crise, raciste et violente… A 19 h 30, au Rémouleur, 106, rue Victor-Hugo (M° Robespierre ou Gallieni). Infos.

Marseille, 25 janvier. Soirée projection-discussion organisée par la CNT 13 autour du film documentaire The Take (87 min, 2004), réalisé par Naomi Klein et Avi Lewis, sur les réappropriations d’entreprises en Argentine. A 20 heures, à la Casa Consolat, 1, rue Consolat, Marseille 1er. Site Internet.

Paris, 25 janvier. Présentation de l’ouvrage Le Sacrifice des paysans (L’Echappée), puis débat en présence de l’un des auteurs, Pierre Bitoun. A partir de 19 h 45, à la librairie Quilombo, 23, rue Voltaire, Paris 11e (M° Rue-des-Boulets ou Nation). Site Internet.

Merlieux (02), 26 janvier. Rencontre-débat avec Pierre Bitoun autour de son livre Le Sacrifice des paysans (L’Echappée), à 18 h 30, à la Bibliothèque sociale, 8, rue de Fouquerolles. Organisé par le groupe Kropotkine (Fédération anarchiste). Plus d’infos.

Paris, 26 janvier. Rencontre avec Nedjib Sidi Moussa, auteur de La Fabrique du musulman (Libertalia), à 19 h 30, à la librairie du Monde libertaire, 145, rue Amelot, Paris 11e (M° République, Filles-du-Calvaire ou Oberkampf). Infos.

Bagnolet (93), 27 janvier. Projection à partir de 19 heures du documentaire Kurdistan, la guerre des filles (53 min, 2016), de Mylène Sauloy, puis discussion en présence (sous réserves) de la réalisatrice et d’une militante-combattante kurde. Au Rémouleur, 106, rue Victor-Hugo (M° Robespierre ou Gallieni). Infos.

Besançon (25), 27 janvier. Les Amis de l'Autodidacte organisent leur quatrième vidéo-buvette à 20 heures, place Marulaz. Projection du film Squat, la ville est à nous ! (94 min, 2011), de Christophe Coello, puis discussion avec des personnes impliquée dans la réquisition d’un logement pour accueillir des migrants sans abris. Plus d’infos.

Marseille, 27 janvier. Présentation-discussion, à partir de 20 heures, autour du livre Chroniques de Gaza, mai-juin 2016 (Acratie), avec les auteurs Sarah Katz et Pierre Stambul au Manifesten, 59, rue Thiers, Marseille 1er. Facebook.

Nantes (44), 27 janvier. L’union local CNT organise un concert (à prix libre) de soutien à deux camarades poursuivis suite à une manifestation contre la loi travail. Avec Catfish Fever (bluegrass), à partir de 20 heures, à l'Annexe café, 36, rue Léon-Jamin. Infos.

Paris, 27 janvier. A 19 h 30, le groupe Salvador-Seguí (Fédération anarchiste) organise la projection (partielle) du documentaire La Mise à mort du travail. Comment les logiques de rentabilité pulvérisent les liens sociaux et humains (2009), de Jean-Robert Viallet. Une discussion autour des thèmes abordés suivra. A la librairie du Monde libertaire, 145, rue Amelot, Paris 11e (M° République, Filles-du-Calvaire ou Oberkampf). Infos.

Paris, 28 janvier. « Quelle justice pour les anarchistes ? », débat autour du n° 37 de la revue Réfractions, coorganisé par l’émission « Chroniques rebelles » (Radio-Libertaire) et par le groupe La Révolte (Fédération anarchiste). A 16 h 30, à la librairie du Monde libertaire, 145, rue Amelot, Paris 11e (M° République, Filles-du-Calvaire ou Oberkampf). Infos.

Paris, 28 janvier. Discussion publique à 19 heures : « Illusions politiques et perspectives réelles au Mexique », à La Discordia, 45, rue du Pré-Saint-Gervais, Paris 19e (M° Place-des-Fêtes). La bibliothèque est ouverte tous les mercredis de 18 à 21 heures. Infos complémentaires.

Bruxelles (Belgique), 30 janvier. Le Collectif Alternative libertaire organise une rencontre-débat « Education et société chez Mikhail Bakounine », à 19 heures, au local Sacco et Vanzetti, 54, chaussée de Forest, Saint-Gilles. Site Internet.

 

FOIRES AUX LIVRES,
EXPOSITIONS, COLLOQUES, RENCONTRES

Soulèvements. Le Jeu de Paume propose jusqu’au 15 janvier 2017 une exposition sous la direction de Georges Didi-Huberman intitulé « Soulèvements » qui explore, à l’aide de manuscrits, de peintures, de dessins, de photos et de films, le thème des émotions collectives et des mouvements de foules en lutte. En se promenant sur le site, on découvre des choix de projets explorant la thématique du soulèvement dans le domaine d’Internet et des réseaux sociaux (« Résistances numériques »). Une cartographie permet de naviguer d'un pays à l'autre et de découvrir des œuvres et des documents qui ne sont pas présents réellement. Un avant-goût de l’exposition est donné avec un parcours proposé, articulé en cinq sections introduites par le commissaire de l’exposition : « Eléments (déchaînés) », « Gestes (intenses) », « Mots (exclamés) », « Conflits (embrasés) », « Désirs (indestructibles) ». Infos pratiques.

Courbet écrit. Vingt ans après l’édition de la correspondance (1837-1877) de Gustave Courbet qui révéla « un écrivain doué d’un style, à rebours du peintre illettré que certains de ses contemporains avaient raillé ou salué et dont s’était imposée l’image ambivalente », un colloque « J’ai écrit ma vie en un mot » aura lieu les 17 et 18 janvier à l’Auditorium du musée d’Orsay. Programme complet. A signaler plus particulièrement les interventions d’Hervé Touboul, « Proudhon dans la correspondance de Courbet. La machine et le cœur » ; de Thierry Savatier, « Un drôle de paroissien, athéisme et anticléricalisme exprimés dans sa correspondance » ; d’Isolde Pludermacher, « Un fouillis inextricable. L’atelier de Courbet : de l’écriture à la peinture ». Accès libre dans la limite des places disponibles. Sur le site Internet du musée d’Orsay, on consultera avec profit le dossier Courbet (biographie, « Puisque réalisme il y a », la Commune…).

Républicains espagnols en Quercy. L’association Les Artilleurs organise les 21 et 22 janvier à Assier (Lot) des journées sur le thème « Les républicains espagnols : présences de l'exil en Quercy ». Samedi, à 18 h 30, apéro-tapas et, à 20 h 30, ciné-concert : La Barraca del Sur (entrée : 5 euros). Dimanche, conférences (salle des mariages, mairie d’Assier) à partir de 10 heures : « Les républicains espagnols et la France », par Geneviève Dreyfus-Armand ; puis « Aymare : une communauté anarcho-syndicaliste dans le Lot », par Olivier Hiard. Repas (salle culturelle) à 12 heures sur réservation : 14 euros. A 14 h 30, projection du film documentaire No Pasaran, album souvenir (70 min, 2003, infos) d’Henri-François Imbert (entrée libre). « Paroles d'exil » à 16 heures : témoignages de descendants d’exilés espagnols dans le Lot. Renseignements et réservations : 05-65-40-13-05 ou carletti.marc(at)wanadoo.fr

Féminisme au Mans. Alternative libertaire et la Confédération nationale du travail (CNT) organisent des rencontres féministes, au Mans (72), les 21 et 22 janvier, à la rotonde de la Maison des associations, 4, rue d’Arcole. Samedi, discussions : « Les revendications féministes dans le mouvement syndical » (à 14 heures) ; « Famille, travail : les deux faces d’une même exploitation » (à 17 heures). Dimanche, discussions : « Contrat de travail et contrat sexuel : la question de l’inégalité du consentement » (à 11 heures) ; « Les bonnes pratiques en gynécologie » (à 14 heures). Expositions : « Les mutilations du sexe des femmes dans les pays riches », « Le FN est un danger pour les femmes », « Slogans et citations ». Projection de trois documentaires. Le programme détaillé à télécharger.

Max Stirner. Une journée d’étude « Autour de l’ouvrage de Max Stirner : “L’Unique et sa propriété” » aura lieu le samedi 28 janvier, de 9 h 45 à 17 h 15, à la Maison Heinrich Heine, Cité internationale universitaire de Paris, 27 C, boulevard Jourdan, Paris 14e. Au programme : 9 h 45, accueil ; 10 heures, Norbert Waszek, « Stirner, lecteur et critique de Hegel » ; 10 h 45, Wolfgang Eßbach, « Ein unentwegtes Skandalon. Max Stirners Kritik des Heiligen und die Phrase des Einzigen » ; 11 h 45, Pauline Clochec, « Le jeune hégélianisme de Stirner dans “L'Unique” » ; 12 h 30 - 14 heures, pause-déjeuner ; 14 heures, Anne Durand, « Feuerbach et Stirner : regards croisés sur le Moi » ; 14 h 45, Anne Lagny, « Stirner et la critique de la religion dans l'horizon des Lumières allemandes » ; 15 h 45, Alexandre Dupeyrix, « La critique du libéralisme politique par Stirner » ; 16 h 30, Jean-Christophe Angaut, « Stirner et l’anarchie ». Accès gratuit dans la limite des places disponibles.

FACL à Montreuil. En se défaisant de quarante ans d’archives, Alternative libertaire a saisi l’occasion d’ouvrir un centre de ressources pour l’histoire de tout un courant politique et de ses luttes : le Fonds d’archives communistes libertaires (FACL). Il sera inauguré le 29 janvier au Musée de l'histoire vivante (MHV), 31, boulevard Théophile-Sueur, 93100 Montreuil. Rendez-vous de 10 à 12 heures, au musée, dans le parc Montreau. Au programme : quelques allocutions, pot convivial donné par le MHV, le groupe AL Montreuil et la brasserie La Montreuilloise, projection d’un film rare de l’UTCL (10 min, 1982), visite en salle d’archives, avec ouverture de quelques cartons pour démonstration. Infos complémentaires et inventaire du fonds. Quelques documents. Contact : archives(at)alternativelibertaire.org

 

DIVERS

En vrac sur le Web (janvier). En 2017, le Centre culturel libertaire de Lille va fêter ses trente ans d’existence ; ce qui n’est pas si fréquent pour une structure autogérée. Au programme : une fête, avec des discussions, des rencontres, des débats, « peut-être une exposition, une compil et de la pyrotechnie ». Et aussi une brochure ou un livre, d’où un appel à contributions lancé à tous ceux qui ont participé à cette expérience. Les textes ou dessins peuvent être envoyés jusqu’au 15 février par courriel (ccl59[at]riseup.net) ou par voie postale à Centre culturel libertaire, 4, rue de Colmar, 59000 Lille. L’autogestion, ce n’est pas de la tarte mais parfois de la boulange. La boulangerie bio autogérée de Montreuil, La Conquête du pain (site Internet et Facebook), 47, rue de la Beaune, Montreuil (M° Croix-de-Chavaux), a maintenant six ans d'existence. Outre la vente en boutique, elle livre AMAP et associations, pratique des « tarifs de crise » pour les clients en difficulté, participe à des repas de quartier, offre des pains en soutien à des luttes. Elle regroupe aujourd'hui plus de dix personnes ayant le même salaire horaire. Après quelques tracas (lire lettre), l’équipe souhaite prendre un nouveau départ et se développer en lançant une souscription. Pour faire le point et évoquer l’avenir, l’émission « Trous noirs » sur Radio-Libertaire a reçu Pierre, l’un des fondateurs, et Rachid, présent depuis trois ans. A écouter. Depuis une trentaine d’années l’éducation suscite l’intérêt « d’une nébuleuse de personnalités et de réseaux caressant le rêve de rétablir un état scolaire – et social – ancien. Pour ces “réac-publicains” évoquant inlassablement l’effondrement du niveau et la décadence de l’institution, le redressement de l’Ecole doit préfigurer la restauration de l’ordre moral et de la nation ». Une cartographie de cette nébuleuse a été établie sur la base de l’ouvrage écrit par Grégory Chambat, L’Ecole des réac-publicains. La pédagogie noire du FN et des néo-conservateurs (Libertalia), et le prochain numéro de N’Autre école, la revue de Questions de classe(s), à paraître ce mois-ci, contiendra un dossier regroupant des témoignages d’enseignant.e.s exerçant dans des villes entre les mains du FN et des décryptages de thématiques réactionnaires. Au cœur de l’ex-bassin minier du Pas-de-Calais (territoire meurtri par la désindustrialisation et confronté au chômage de masse ainsi qu'à la précarisation des conditions de travail), des militant.es d'horizons divers projettent l'érection d'un mémorial en hommage aux victimes du capitalisme sur le site de l’ancienne fosse Saint-Amé à Liévin. Pour en savoir plus. Sur le blog Léo Ferré, études & propos, qu’anima Jacques Layani jusqu’en 2009, on trouve un article de Francis Delval titré « “Cent vingt et un moins moi” (Léo Ferré, Mon programme, 1969) » (à lire) qui s’interroge sur l’attitude de Ferré refusant de signer l’appel défendant le droit à l’insoumission des militaires en Algérie (plus connu sous le nom de « Manifeste des 121 »). C’est l’occasion de se souvenir d’une période peu reluisante de l’histoire de France, que des intellectuels se manifestaient alors face au pouvoir, que le Parti communiste avait pour l’heure « oublié » son attitude anticolonialiste de naguère, de comprendre l’attitude d’un « chanteur engagé »… A la fin de l’article, l’auteur cite Maurice Joyeux, militant de la Fédération anarchiste et signataire de l’appel, qui affirmait que ce « cri de révolte contre l’impuissance à mettre fin à la guerre d’Algérie, (…) est, que ses auteurs le veuillent ou non, d’essence anarchiste ». On peut consulter son article (« Pourquoi j'ai signé le Manifeste des 121 ? ») dans les archives du Monde libertaire. Le site Fondation Besnard a publié récemment un beau texte signé Moriel (« Sortie de route »), témoignage sur l’athéisme, le métissage de la culture, la progression du fait religieux, l’affirmation de la nécessité de lutter pour l’émancipation sociale et le refus de concepts nébuleux et dangereux comme ceux de « race » et d’« identité » collective. Il commence ainsi : « C’est en rentrant de l’école, française, laïque et républicaine, à 8 ans, que j’ai découvert que j’étais musulman… » Sur le « racialisme » qui agite certains milieux (« Communiqué de Mille Bâbords suite à l’attaque de la réunion du 28 octobre dans son local »), on peut se référer pour une « analyse de classe » du racisme aux textes qui accompagnent la réaction d’Yves Coleman sur Mondialisme.org et, plus globalement, à l’analyse du postmodernisme de Renaud Garcia, « une mode qui sape l’analyse sociale », publiée sur le site de l'Organisation communiste libertaire (OCL). Bonnes lectures et meilleurs vœux !

Abonnement et souscription. Les éditions Noir et Rouge lancent un appel à s’abonner à leurs prochaines publications pour 2017. Elles sortent environ six titres par an, seules ou en coédition, et proposent de les acquérir pour un montant de 85 euros. Bonne affaire pour l’abonné et assurance pour les éditeurs de régler les premiers frais. Lire « Lettre d’information » n° 5 pour connaître les modalités pratiques. On y découvre également leurs projets éditoriaux. L’Atelier de création libertaire propose, pour sa part, un « gros cadeau de révolte » : vingt titres de son catalogue (d’un montant de 278 euros) pour 100 euros (liste des livres et commande). Le blog des Communistes libertaires de la CGT présente le syndicaliste libertaire et artiste Benoît Drouart, ainsi qu'une souscription pour la réalisation d’un recueil de ses œuvres qui devrait paraître courant octobre 2017 (30 euros, jusqu’à fin septembre). On visitera également son site pour apprécier ses créations.

Retour
en haut
 fleche haut
 fleche bas