Décembre 2007

PUBLICATIONS

Encore une belle moisson ce mois-ci avec la publication de nombreux ouvrages. Rue des cascades a réédité l’excellent roman de Malcolm Menzies, En exil chez les hommes (405 p., 18 euros), qui relate de façon très vivante et très enlevée l’histoire de la bande à Bonnot ; entre reprise individuelle et banditisme, une révolte sanglante contre la société de la prétendue Belle Epoque qui ne l’était que pour les puissants. Certains payèrent très cher d’avoir seulement connu les « bandits tragiques » car, tout en étant innocent des crimes qu’on lui imputait, Eugène Dieudonné fut condamné aux travaux forcés à perpétuité. La société avait eu peur, elle se vengeait. Finalement gracié, il rédigea ses souvenirs du bagne que les éditions Libertalia ont republié : La Vie des forçats (préf. de Jean-Marc Rouillan, illust. de Thierry Guitard, 210 p., 10 euros). Beaucoup de choses vont par paire, tels ces deux ouvrages d’anticipation des Editions libertaires (coll. Nos futures) : Le Vol des faucons (218 p., 15 euros), de Pierre-Emmanuel Dessevres, et Les Sources de Sheeba. Rose du jourdain (130 p., 12 euros), de François Dibot. Ils nous projettent dans un avenir qui ressemble malgré tout beaucoup à notre présent, entre réformisme et révolution, libéralisme ou alternative, écologie ou technologie mortifère… Toujours deux, mais textes anticléricaux cette fois, signés par le divin marquis de Sade : Dialogue entre un prêtre et un moribond (Le Chien rouge, 44 p., 11 euros) et La Vérité (L’Insomniaque, 45 p., 6 euros). Dans le premier, un mourant refuse de se repentir et tente de démontrer à un prêtre l’impossibilité de l’existence de Dieu ; dans le second, l’auteur soumet le Nouveau Testament à la critique rationaliste pour prouver tout son ridicule. Deux encore, mais ce sont des études sur l’énigmatique B. Traven (lire le numéro que lui a consacré le bulletin bibliographique A contretemps), aux identités multiples, le militant anarchiste de la République des conseils de Bavière disparaissant pour donner naissance à l’écrivain mexicain. Quête d’une identité avec Jonah Raskin, A la recherche de B. Traven (Les Fondeurs de briques, 320 p., 23 euros) et mise en scène de celle-ci avec Golo et sa bande dessinée B. Traven, portrait d’un anonyme célèbre (Futuropolis, 140 p., 19 euros). A l’approche de Noël, les éditions L’Echappée ont été bien inspirées de nous proposer ce Contre les jouets sexistes (coll. Pour en finir avec, 128 p., 12 euros) qui réunit différents textes rédigés par des associations telles que Mix-cité, le Collectif contre le publisexisme… Pour refuser la discrimination dès le plus jeune âge, dire stop à la détermination sociale de l’identité, non à la construction programmée du masculin et du féminin au travers des jouets et de leurs usages… Syndicalisme de lutte et mémoire des combats de la classe ouvrière avec Les 110 ans de l’union locale de la CGT du Havre (Editions Le Libertaire, 130 p., 10 euros) où Patrice Rannou relate la naissance du syndicalisme havrais, l'existence de la Bourse du travail, 120 ans de presse anarchiste, l’histoire de la CGT et des différentes grèves, l’affaire Jules Durand, etc. Une belle page d’histoire nous est également offerte avec les dessins d’Eloi Valat qui, à partir d'extraits du Journal officiel de la République française paru entre le 20 mars 1871 et le 24 mai 1871, a réalisé 70 images et affiches qui forment un panorama des deux mois d'insurrection (Le Journal de la Commune, préf. de Jean-Marie Borzeix, Bleu autour, 151 p., 24 euros). Chaque image est accompagnée du texte l'ayant inspirée. Un vampire qui soutiendrait agir pour le bien de sa victime ne serait pas pris au sérieux… et, pourtant, le discours militariste affirme que la « guerre, c’est la paix », qu’il ne s’agit que de « frappes chirurgicales » pour apporter liberté, égalité et paix aux populations qui en sont privées. Dans L’Ethique du vampire (Lux Editeur, 384 p., 24,95 dollars can.), Francis Dupuis-Déri décortique ce discours et brosse un état des lignes de force qui se dessinent de la guerre froide à la guerre au terrorisme, des manifestations de Seattle à celles du mouvement pour la paix. Remise en cause encore, mais du socialisme cette fois avec Patrick Mignard et sa Critique du socialisme (AAEL, BP 32334, 31023 Toulouse Cedex 1, prix de vente : 8 euros) sous-titrée « Réflexion sur une faillite historique ». Partant du constat que toutes les expérience de « socialisme » ont échoué, l’auteur tente de comprendre le pourquoi de cet échec, de tirer les leçons du passé et d’élaborer une stratégie pour mettre en place une alternative. Le « socialiste » François Mitterrand avait su se couler avec facilité dans les habits de la Françafique (cousus par le célèbre Jacques Foccart et entretenus par quelques africanistes de gauche). Dans Mitterrand l’Africain ? (Les Editions de l’Egrégore, 230 p., 18 euros), Gaspard-Hubert Lonsi Koko fouille dans le marigot des relations franco-africaines et nous explique l’action des lobbies pour que rien ne change. Quelques pistes sont données pour comprendre les futures relations entre la France et l’Afrique, alors que d’autres crocodiles, chinois et américains, se pointent déjà pour dépecer le continent…

 

RÉUNIONS-DÉBATS

France, décembre. Des membres du collectif Anarchistes contre le mur (AATW) poursuivent une tournée de conférences-débats avec projection de films (« In Working Progress » et deux courts-métrages sur la politique régionale). Ces activistes israëliens luttent depuis quatre ans, avec la population des villages palestiniens concernés, contre le mur de séparation décidé par le gouvernement israélien et en cours de construction. Ils veulent porter témoignage de la situation actuelle et de leur combat, et ont besoin d’un soutien financier pour le continuer malgré la répression. Dates retenues : 1/12, Strasbourg (18 heures, à la Freie Schule Spatz, 4 Prinz-Eugen Strasse, Offenbourg, Allemagne) ; 2/12, Marseille (à 18 h 30, aux 1 000 Bâbords, 61, rue Consolat, 1er arrond.) ; 4/12, Lyon ; 5/12, Grenoble (à 19 h 30, au Local autogéré, 7, rue Pierre-Dupont) ; 6/12, Chambéry. Pour avoir plus de détails sur les lieux, contacter : guydvd@gmail.com ou joc@no-log.org

Laon, 1er décembre. « Les mots, le pouvoir et l’autorité », tel est le thème de la rencontre-débat proposée à 17 h 30 précises par le groupe Kropotkine de la FA, avec comme invité Bernard Defrance. Cela se passe à la Maison des associations, rue du Bourg (ville haute, face à la mairie), à Laon. Table de presse à partir de 15 heures. Renseignements : 03 23 80 17 09.

Marseille, 1er décembre. A 17 heures, au local du CIRA, 3, rue Saint-Dominique, Marseille 1er, Lou Marin animera une conférence-débat sur le thème : « L’héritage de M.K. Gandhi (1869-1948) soixante ans après sa mort ». Il présentera à cette occasion le livre « L’Ennemi intime : perte de soi et retour à soi sous le colonialisme » de l’auteur indien Ashis Nandy (Fayard, 2007) dont il a effectué une traduction en allemand (à paraître en 2008 chez Graswurzelrevolution). Courriel - Site Internet.

Paris, 2 décembre. Projection du film « L'Expérience » (réalisé par Oliver Hirschbiegel, 2003), à 15 heures, au Maldoror, 10, rue du Grand-Prieuré, Paris 11e (M° République, Oberkampf, Filles-du-Calvaire), suivie d'un débat animé par l'équipe de « Ras-les-Murs » (Radio-Libertaire). Le film relate l'expérience d'un professeur qui, pour étudier scientifiquement le comportement humain, enferme vingt volontaires, des hommes ordinaires, dans un univers carcéral. Huit d'entre eux sont désignés pour être les « gardiens », les douze autres étant les « prisonniers ». Progressivement, la situation se détériore, la frontière entre l'expérience et la réalité devient de plus en plus floue. Le pouvoir monte à la tête de certains et les atteintes à la liberté et à la dignité en affectent d'autres. Chaque jour qui passe voit le pouvoir et l'autorité se heurter de plus en plus violemment à la rébellion…

Paris, 3 décembre. Ultime représentation, à 20 h 30, d’« Anarchie en Bavière » (mise en scène de Stéphane Arnoux), de Rainer Werner Fassbinder, au Bouffon Théâtre, 26, rue de Meaux, 75019 Paris (places à 10 et 15 euros). Location : 01 42 38 35 53 - Site Internet.

Ivry-sur-Seine, 4 décembre. A 19 h 30, projection du film « Les Moissons de la révolte », puis débat : « Qu’est-ce que l’autogestion ? De l’autogestion au socialisme », au Forum Léo-Ferré, 11, rue Barbès, Ivry-sur-Seine (Val-de Marne, M° Pierre-et-Marie-Curie).

Paris, 6 décembre. Les éditions Libertalia organisent pour la réédition (revue, actualisée et corrigée) de l’ouvrage de Sébastien Fontenelle, « La Position du penseur couché. Petites philosophies du sarkozysme », un débat – « Des intellectuels en Sarkozye. Réponses aux penseurs couchés » – avec l’auteur et Serge Halimi (journaliste au « Monde diplomatique », auteur des « Nouveaux Chiens de garde » et de « L'Opinion, ça se travaille »). Un concert de Fred Alpi (site Internet) terminera la soirée. Au CICP, 21 ter, rue Voltaire, 75011 Paris, à 19 h 30 (entrée libre). Courriel - Site Internet.

Quimper, 7 décembre. Conférence-débat sur l’éducation, avec Jean Le Gal, auteur de l’ouvrage « Le maître qui apprenait aux enfants à grandir » (Les Editions libertaires), à 20 h 30, à la MPT Moulin-Vert, 47, chemin Prateyer, 29000 Quimper.

Bordeaux, 8 décembre. A partir de 15 heures, le Scalp vous invite à un débat avec Maurice Rajsfus (historien et écrivain, cofondateur de l'Observatoire des libertés publiques) et Sébastien Fontenelle (auteur de « La Position du penseur couché » aux éditions Libertalia) à l’Athénée libertaire, 7, rue du Muguet, 33000 Bordeaux.

Lyon, 8 décembre. Rencontre-débat, à 15 heures, avec Yves Coleman (responsable de la revue « Ni patrie ni frontières », dont le dernier numéro est intitulé « Dieu, race, nation : mythes mortifères ») et Daniel Colson (auteur de « Trois Essais de philosophie anarchiste : islam, histoire, monadologie ») sur le thème : « Religion et politique ». A la librairie La Gryffe, 5, rue Sébastien-Gryphe, 69007 Lyon (ouverte du lundi au samedi inclus de 14 heures à 19 heures). Tél. : 04 78 61 02 25 - Courriel - Site Internet.

Paris, 12 décembre. Présentation par la librairie Quilombo du livre « Contre les jouets sexistes », récemment publié par les éditions L’Echappée, avec certain(e)s des auteur(e)s, à 19 h 45, au CICP (21 ter, rue Voltaire, 75011 Paris). Le nouveau catalogue 2008 est disponible et peut être téléchargé sur le site. CourrielSite Internet.

La Roche-sur-Yon, 13 décembre. Conférence-débat avec Jean Le Gal sur l’éducation, à 20 h 30, au Gîte-Etape de la chevalerie, La Chevalerie, 85000 La Roche-sur-Yon.

Lyon, 15 décembre. Sébastien Fontenelle présentera son pamphlet « La Position du penseur couché » (Libertalia), à 15 heures, à la librairie La Gryffe, 5, rue Sébastien-Gryphe, 69007 Lyon. Courriel - Site Internet.

Paris, 19 décembre. Débat à 19 h 30 autour de la sortie d’« Offensive » n° 15, le trimestriel d'Offensive libertaire et sociale (OLS), consacré à « Autonomie et démocratie directe ». Présentation et discussion avec Fabrice, membre de la Fédération d’organisations de base (FOB), sur : « Auto-organisation de la vie sociale et des luttes en Argentine ». Au CICP, 21 ter, rue Voltaire, 75011 Paris.

Perpignan, 21 décembre. Le groupe Puig-Antich de la Coordination des groupes anarchistes (CGA) vous invite à 18 heures à une présentation, suivie d'un débat, autour de l'œuvre de Ramon José Sender, « Siete domingos rojos ». Ce roman social met en scène une grève générale menée par la CNT de Madrid au début des années 1930, à la suite de l'assassinat par la police de trois ouvriers anarcho-syndicalistes. Librairie Infos, 2 rue Théodor-Guiter (près de la place des Poilus). Courriel - Site Internet de la CGA.

Saint-Denis (93), 21 décembre. La Société de défense des laïques non croyants, non croyantes et athées organise à 19 h 30 une réunion publique avec Fethi Benslama, professeur à Paris-VII : « Déclaration d’insoumission à l’usage des musulmans et de ceux qui ne le sont pas ». Bourse du travail, 9, rue Génin (métro ligne 13, station Porte-de-Paris).

Paris, 22 décembre. A 15 h 30, débat « Représentations fictionnelles de la violence féminine », animé par Caroline et Barbara (auteure de roman), à la Bibliothèque La Rue, 10, rue Robert-Planquette, 75018 Paris (M° Blanche ou Abbesses).

Paris, 22 décembre. Wally Rosell et Ramon Pino présenteront « Combattant-e-s de la liberté, 1936-1975 » (Les Editions libertaires), second recueil richement illustré d’affiches datant de la guerre d’Espagne et des luttes antifranquistes. Cela se passe à la librairie du Monde libertaire, 145, rue Amelot, 75011 Paris (M° Oberkampf ou Filles-du-Calvaire).

 

EXPOSITIONS, JOURNÉE D'ÉTUDE…

Paris, jusqu'au 3 décembre. Les dessins originaux de Thierry Guitard illustrant l’ouvrage « La Vie des forçats », du bagnard Eugène Dieudonné, récemment réédité par les éditions Libertalia, seront exposés au Maldoror, 10, rue du Grand-Prieuré, Paris 11e. Vernissage et présentation du livre le vendredi 9 novembre, à 19 heures.

Paris, du 4 décembre au 2 mars 2008. Une exposition de la Bibliothèque nationale de France (site François-Mitterrand, Grande Galerie) entrouve la porte de l’Enfer. Il s’agit, bien sûr, de « L’Enfer de la Bibliothèque, Eros au secret ». Double parcours pour cette découverte. L'un concerne l'histoire : comment ce lieu abstrait (une « cote ») s'est-il constitué au sein des départements des imprimés et des estampes ? Comment a-t-il évolué ? Le second propose une déambulation à travers son contenu : quels sont les livres, les documents, les images que l'on a classés là ? C’est aussi un voyage à travers la littérature telle qu'elle n'est pas enseignée, à la rencontre de lieux clos, d'un monde imaginaire où les personnages obéissent à toutes les fantaisies du désir, où l'excès de la parole devient pamphlétaire et le discours politique, pornographique. Du mardi au samedi, de 10 heures à 19 heures ; le dimanche, de 13 heures à 19 heures ; fermeture le lundi et les jours fériés (tarif plein : 7 euros, tarif réduit : 5 euros). Site Internet.

Paris, 11 décembre. Les ateliers du livre de la BNF (site François-Mitterrand, Petit Auditorium) propose une journée d’étude (entrée libre), de 9 h 30 à 18 heures, sur le thème « Livre et censure », qui réunira historiens, éditeurs, juristes et bibliothécaires. De nombreuses interventions sont prévues : histoire de la censure en France (Ancien Régime, XVIIIe siècle) ; romanciers et dramaturges français à l'Index au XIXe siècle, l’Enfer de la Bibliothèque nationale ; « La censure, toujours renouvelée ? (XIXe-XXIe siècles) » ; « Le bibliothécaire, censuré et censeur » ; et enfin une table ronde à propos de « La censure aujourd'hui, mal nécessaire ou mal inutile ? ». Programme complet.

Paris, jusqu’au 28 janvier 2008. Le Grand Palais consacre une exposition au peintre Gustave Courbet (1819-1877), artiste rebelle ayant lutté toute sa vie pour le réalisme en peinture, contre toutes les conventions morales et sociales, membre de la Commune… Son œuvre est présentée en huit thèmes : les autoportraits, la terre natale, les manifestes, les paysages, la tentation moderne, le nu, la chasse et la Commune. Adresse : galeries nationales du Grand Palais, Paris 8e (tél. : 01 44 13 17 17). L’exposition est ouverte tous les jours sauf le mardi de 10 heures à 22 heures. Site Internet.

 

DIVERS

Opus Dei déboutée. Le 21 novembre, les magistrats de la 17e chambre correctionnelle du Tribunal de grande instance de Paris ont tranché dans l’affaire de diffamation qui opposait l’association catholique (plaignante) à Jean-Jacques Reboux, responsable des éditions Après la Lune, et à la romancière Catherine Fradier, auteure du roman « Camino 999 » (voir précédente info). La plainte n’a pas été jugée recevable sur la forme, l’affaire ne sera donc pas plaidée sur le fond et l’Opus Dei est condamnée à verser 2 000 euros de dommages et intérêts aux éditions et aux dépens (règlement des frais de justice globaux). Elle a un mois pour faire appel de la décision. Pas de chance pour ces « fous de Dieu » qui souhaitaient établir une jurisprudence !

Catalogue. La librairie Quilombo (23, rue Voltaire, 75011 Paris – ouverte du mardi au vendredi de 14 heures à 20 heures, et le samedi de 11 heures à 20 heures), vient de sortir son catalogue 2008, aussi réussi esthétiquement (illustration de Frans Masereel en « une ») qu’intéressant et fonctionnel. Il comporte 80 pages (16 pages supplémentaires), plus de 1 000 références (accompagnées par la couverture, un descriptif et un résumé de l’ouvrage) consacrées à l’écrit engagé. De nouvelles thématiques font leur apparition : Mai 68, mouvement étudiant, révolution allemande, monde paysan, urbanisme, psychiatrie, psychologie, résistances indiennes, peuples autochtones, théories marxistes, esclavage, la Résistance… On peut le télécharger (fichier pdf de 2 Mo) ou le demander en transmettant ses coordonnées postales (sur le site). Et, le 7 décembre, à 19 heures, la librairie offre le verre de l'amitié pour fêter sa sortie. Avis aux amateurs. Tél. : 01 43 71 21 07 - Courriel - Site Internet.

Calendrier. Le Centre international de recherche sur l’anarchisme (CIRA) de Marseille a publié un calendrier pour l’année 2008. Chaque mois, un événement ou un personnage est mis en valeur. Les documents utilisés font partie des archives du centre : cartes postales, livres et périodiques. L’exemplaire coûte 5 euros (+ 1,30 euro pour le port), les cinq : 20 euros (+ 2,90 euros pour le port) (chèque à l’ordre du CIRA). Adresse : CIRA, 3, rue Saint-Dominique, 13001 Marseille. Tél. : 0950 511 089 (tarif local en France), télécopie : 04 91 56 24 17. Permanences du lundi au vendredi de 15 heures à 18 h 30, avec une prolongation le mardi jusqu’à 21 heures. Adresse postale : BP 20040, 13381 Marseille Cedex 13. Courriel - Site Internet.

Nicolas Sarkozy. Connaissez-vous réellement le nouveau président de la République française ? Vous pouvez tester vos connaissances grâce à un petit questionnaire concocté par Les Renseignements généreux à télécharger sur leur site. C’est un coup de projecteur sur une personnalité et sur une idéologie politique souvent méconnues. Et plein d’autres brochures aussi intéressantes vous attendent sur le progrès et la décroissance, l’aide au développement, le commerce équitable, la dette des pays du Sud, la Françafrique, le nucléaire, l’agriculture intensive, etc. Courriel - Site Internet.

Bouche de fer. Quel drôle de nom ? Quel étrange site ? Pour le premier, c’est sans doute une référence à ce journal parisien édité pendant la Révolution française par les Amis de la vérité (lire info). Pour le second, on y est accueilli par le portrait de Nestor Makhno et on y trouve des bandes dessinées (sur Makhno, Ferrer et Guerrero), signées OLT ; des biographies d’anarchistes mexicains (Flores Magon, entre autres) et de dessinateurs français du début du siècle ; des textes sur la révolution mexicaine… Une sorte de joyeux bric-à-brac, qui vaut le détour et ne demande sans doute qu’à s’étoffer ! Site Internet.

 

REVUES

« Réfractions ». Le dossier du dernier numéro (n° 19, hiver 2007-2008, 12 euros) est consacré aux « Politiques de la peur » car « le gouvernement par la peur est une recette aussi vieille que la domination », écrit Jean-Pierre Garnier en introduction. La peur pour rassembler le troupeau, la peur pour cacher les inégalités et les injustices, la peur de l’avenir… mais ces émotions peuvent aussi être dangereuses pour le pouvoir si elles se fixent sur des « objets » incontrôlés ou incontrôlables. D’où la nécessité de fixer la peur sur un objet clairement identifiable : ennemis extérieur et/ou intérieur… Jean-Pierre Garnier, Ronald Creagh, Alain Thévenet, Eduardo Colombo, Annick Stevens, Heloisa Castellanos partent ainsi explorer les chemins de la peur. Le n° 15 (« Privés, publics, communs, quels services ? ») a été mis en ligne et ses articles peuvent être librement consultés. Site Internet.

« Info & analyses libertaires ». Le mensuel (n° 68) de la Coordination des groupes anarchistes s’attache, lui, à dénoncer les inégalités. Au sommaire : « Finissons-en avec les inégalités » ; « Le salariat c'est le vol ! » ; « Contre les inégalités et la criminalisation subies par les étranger(e)s, résistance ! » ; « Une école qui favorise, reproduit ou infléchit les inégalités ? ». On peut télécharger le numéro (1,16 Mo, fichier pdf). Site Internet.

« Anarchosyndicalisme ! ». La CNT-AIT de Toulouse inscrit au menu de son journal (n° 103) des informations régionales et sur les luttes locales (« L’entraide sur le parking de la maison d’arrêt de Seysses », bilan de la grève sauvage à Adrexo et sa reprise en main syndicale…) et des articles plus généraux (sur l’agitation dans les universités et la loi dite d’autonomie ; « Sur l’autonomie des luttes en milieu SNCF hostile » ; « A propos de la violence des jeunes des quartiers populaires »…). A noter également un texte concernant la grève autogestionnaire dans une entreprise allemande fabriquant des vélos (« Bike Systems GmbH : les travailleurs lancent le “vélo-grève” et enclenchent la vitesse de l’autogestion ! »). Pour télécharger la version électronique. On peut aussi recevoir la version papier en envoyant ses coordonnées par courriel ou en écrivant à CNT-AIT, 7, rue Saint-Rémésy, 31000 Toulouse.

« Divergences ». La revue anarchiste de politique internationale sur le Web affronte en novembre les enjeux troublants de certaines démocraties belliqueuses : le nucléaire en Allemagne, les rafles en France, la mémoire collective en Espagne, la campagne d’Israël contre l’Iran – avec le risque de déclencher un holocauste mondial. L'Amérique latine tient aussi une grande place dans ce numéro à travers l'analyse du « chávisme » vénézuelien et des article sur le Mexique. Certains événements importants passent souvent inaperçus. Saviez-vous que la musique disparaît progressivement ? Que l'engagement du militant suppose une réflexion cinématographique ? Que certains voient la désobéissance comme un acte démocratique par excellence ? Que « Libération » a organisé un faux forum ? Des articles en allemand s’associent désormais aux textes français, espagnols et anglais. Site Internet.

Retour
en haut