Avril 2024

En téléchargement

Revues

Audio - Vidéo

Réunions-débats

Foires aux livres, colloque, rencontres…

Divers

 

PARUTIONS

BANTMAN Constance
Un premier exil libertaire [« Les anarchistes français à Londres, 1880-1914 »], Libertalia, coll. Ceux d'en bas, Montreuil, 368 p., 12 euros (mars) infos

BAUER Thomas
Vers un monde univoque [« Sur la perte d'ambiguïté et de diversité »], trad. de l'allemand par Christophe Lucchese, préf. de Christopher Pollmann, L'Echappée, coll. Pour en finir avec, Paris, 160 p., 14 euros (mars) infos

BERTHO Alain
Des émeutes à la démocratie, La Fabrique, Paris, 164 p., 15 euros (avril) infos

BRONNIKOVA Olga, RENAULT Matthieu
Kollontaï [« Défaire la famille, refaire l'amour »], La Fabrique, Paris, 296 p., 18 euros (mars) infos

COCHARD Bertrand
Vide à la demande [« Critique des séries »], L'Echappée, coll. Pour en finir avec, Paris, 176 p., 17 euros (avril) infos

COLLECTIF
Les Féminismes [« Une histoire mondiale, 19e–20e siècles »], sous la dir. de Yannick Ripa et Françoise Thébaud, Textuel, Paris, 320 p., 45 euros (mars) infos
Portugal : la révolution des œillets, coord. par Christian Mahieux et Patrick Silberstein, Syllepse, coll. Utopie critique, Paris, 224 p., 15 euros (avril) infos

COLLECTIF DU LORIOT
Avoir 20 ans à Sainte-Soline, La Dispute, Hors collection, Paris, 220 p., 20 euros (mars) infos

COLLET Victor
Du taudis au Airbnb [« Petite histoire des luttes urbaines à Marseille », Agone, coll. Contre-feux, Marseille, 282 p., 15 euros (avril) infos

COTTIN-MARX Simon, MYLONDO Baptiste
Travailler sans patron [« Mettre en pratique l'économie sociale et solidaire »], Gallimard, coll. Folio actuel, Paris, 352 p., 9,40 euros (avril) infos

DÉGARDIN Samuel
Histoires sans paroles [« Les romans en gravures de Frans Masereel »], L'Echappée, coll. Le peuple du livre, Paris, 320 p., 24 euros (avril) infos

DONAGHEY Jim
Bakounine vodka [« Punk et anarchisme »], trad. de Doroteja Gajic et Julien Bordier, BPM, coll. 45 T, s.l., 112 p., 8 euros (avril) infos

DUFLO Sabine
Il ne décroche pas des écrans ! [« Comment protéger nos enfants et nos adolescents »], préf. de Michel Brillié, postf. de Maurice Berger, L'Echappée, coll. Poche, Paris, 320 p., 14 euros (mars) infos

EAUBONNE Françoise d'
Le Féminisme ou la mort (rééd., poche), préf. de Myriam Bahaffou et Julie Gorecki, Le Passager clandestin, Lorient, 352 p., 14 euros (avril) infos

FELICI Isabelle, PAONESSA Costantino (dir.)
Anarchisme en Méditerranée orientale et occidentale (1860-1920), Atelier de création libertaire, Lyon, 192 p., 12 euros (avril) infos

GHODSEE Kristen
Pourquoi les femmes ont une meilleure vie sexuelle sous le socialisme (rééd.), trad. de l'anglais par Charlotte Nordmann et Laura Raim, Lux, coll. Pollux, Montréal (Québec, Canada), 256 p., 10 euros (mars) infos

GOUTTE Guillaume
Alpinisme & anarchisme, suivi de « L'Alpinisme » (1925) d'Isaac Puente, Nada, coll. La Petite Bibliothèque anarchiste, s.l., 128 p., 10 euros (mars) infos

JORNET Monica
Sansonnets : 100 sonnets (poèmes), Les Editions libertaires, Saint-Georges-d'Oléron, 119 p., 13 euros (mars) infos

LOUIS Eric
Casser du sucre à la pioche [« Chroniques de la mort au travail »], Editions du Commun, s.l., 160 p., 15 euros (mars) infos

MAGALHÃES Nelo
Accumuler du béton, tracer des routes [« Une histoire environnementale des grandes infrastructures »], La Fabrique, Paris, 304 p., 18 euros (avril) infos

MARX Daria
Dix questions sur la grossophobie, Libertalia, coll. Dix questions, Montreuil, 192 p., 10 euros (avril) infos

MICHEL Louise
A travers la mort [« Mémoires inédits, 1886-1890 »] (rééd.), édit. établie et présentée par Claude Rétat, La Découverte, Paris, 400 p., 14,50 euros (mars) infos

MILES Steven
La Société de l'expérience [« Le consumérisme réinventé »], trad. de l'anglais par Galaad Wilgos, L'Echappée, coll. Pour en finir avec, Paris, 256 p., 20 euros (avril) infos

PELLETIER Madeleine
Mémoires d'une féministe intégrale, éd. critique par Christine Bard, Gallimard, coll. Folio histoire (n° 342), 272 p., 8,30 euros (mars) infos

PELLETIER Philippe
Figures de l'anarchisme [« Femmes et hommes de liberté »], Le Cavalier bleu, Paris, 336 p., 22 euros (avril) infos

POUGET Emile
La Confédération générale du travail [« Précédé du discours de Marc Blondel du 23/09/1995 tenu à Limoges pour les 100 ans de la CGT »] (rééd.), annotations de Gérard Da Silva, L'Harmattan, coll. Mouvement social et laïcité, Paris, 102 p., 13 euros (mars) infos

RABATÉ Ulysse
Streetologie [« Savoirs de la rue et culture politique »], préf. d'Etienne Balibar, Editions du Commun, Rennes, 232 p., 16 euros (avril) infos

RECLUS Elisée
Histoire d'un ruisseau (rééd.), Flammarion, coll. Librio, Paris, 160 p., 3 euros (mars) infos

REITMAN Ben
Boxcar Bertha, sœur de la route (rééd.), trad. de l'anglais (Etats-Unis) par Philippe Mortimer, Nada éditions, s.l., 320 p., 20 euros (avril) infos

ROSENBERG Justus
L'Art de la résistance, Editions Divergences, Paris, 280 p., 18 euros (mars) infos

SALMON Pierre
Un antifascisme de combat [« Armer l'Espagne révolutionnaire, 1936-1939 »], préf. de Nicolas Offenstadt, Editions du détour, Bordeaux, 254 p., 21,90 euros (avril) infos

SARRÓ « MUTIS » Miguel
Café Combat [« Laureano Cerrada, anarchiste et faussaire »], trad. de l'espagnol par Frank Mintz et Ramón Pino, Editions du Monde libertaire, Paris, 244 p., 10 euros (mars) infos.

LES SOULÈVEMENTS DE LA TERRE
Premières secousses, La Fabrique, Paris, 296 p., 15 euros (avril) infos

TAIBO II Paco Ignacio
Revenir à Naples (rééd.), trad. et postf. de Sébastien Rutés, Nada, s.l., 176 p., 16 euros (avril) infos

TERTRAIS Jean-Pierre
La Décroissance libertaire, une étape cruciale, Les Editions du Monde libertaire, coll. Ici et maintenant, Paris, 130 p., 8 euros (mars) infos

THOREAU Henry David
Walden ou La vie dans les bois [« Extraits choisis »], préf. de Michel Onfray, trad. de l'anglais par Louis Fabulet, Flammarion, coll. Librio, Paris, 96 p., 3 euros (mars) infos

TRISTAN Flora
Autour de la France [« Etat actuel de la classe ouvrière sous l'aspect moral, intellectuel et matériel – 1844 »] (nouv. éd.), annotée et préf. par Michèle Audin, Libertalia, coll. Poche, Montreuil, 656 p., 13 euros (mars) infos


Livraison tardive

DOSSE François
Vincennes [« Heurs et malheurs de l'université de tous les possibles »], Payot, Paris, 300 p., 22 euros (janvier) infos

GARCÍA Vivien
Que faire de l'intelligence artificielle ? [« Petite histoire critique de la raison artificielle »], Rivages, coll. Bibliothèque Rivages, Paris, 120 p., 17 euros (janvier) infos

JOURDAIN Edouard
Makhno. L'épopée d'une Ukraine libertaire, Michalon, coll. Le bien commun, Paris, 128 p, 12 euros (janvier) infos

LE GENDRE Bertrand
Enver Hoxha [« Albanie, les années rouges »], Flammarion, Paris, 236 p., 22,9 euros (février) infos

MARTÍNEZ CATALÁN Roberto J.
Destination Saragosse [« Chronique de la Colonne Durruti »], Le Coquelicot, Toulouse, 190 p., 18 euros (janvier) infos

MECKERT Jean
Réglement de comptes [« Et autres nouvelles policières », sous le pseudo de Duret et Duvivier], Joseph K., Nantes, 256 p., 16,50 euros (janvier) infos
Théâtre 1. Les radis creux, éd. établie et prés. par Frank Lhomeau, Joseph K., Nantes, 112 p., 12,50 euros (janvier) infos
Théâtre 2. L'ange au combat, éd. établie et prés. par Frank Lhomeau, Joseph K., Nantes, 112 p., 12,50 euros (janvier) infos
Théâtre 3. Nous avons les mains rouges, éd. établie et prés. par Frank Lhomeau, Joseph K., Nantes, 128 p., 12,50 (janvier) infos

PARSONS Lucy
Travailler dans ces conditions ? Jamais ! [« Sur le capitalisme, les femmes et l'anarchisme »], trad. de l'anglais (Etats-Unis) par Léa Gauthier, Payot, coll. Petite bibliothèque Payot, Paris, 117 p., 8 euros (janvier) infos

TERNON Yves
Makhno. La Révolte anarchiste (1917-1921) (rééd.), suivie de V. Litvinov, « Nestor Makhno et la question juive », Les Belles Lettres, coll. Le goût de l'histoire, Paris, 288 p., 14,50 euros (janvier) infos

 

EN TÉLÉCHARGEMENT

COLLECTIF
Contre la légende et l'oubli [à propos de Notre-Dame-des-Landes], s. éd., s.l., avril 2024, 80 p., à télécharger

DORLET Louis
L'Esprit troupeau et ses conséquences, suppl. à « Défense de l'homme », n° 265, Golfe-Juan, 1971, 78 p., à télécharger

IBÁÑEZ Tomás
A cerclé declassified. Adieu aux fabulations ! [« Petit dossier pour clarifier son origine et son sens »], s. éd., Barcelone, avril 2024, 13 p., à télécharger

TEMPÊTE MIXEUR
Nos potes violeurs, Coutoentrelesdents (Bretagne et région parisienne), mars 2024, 34 p., à télécharger

 

REVUES

Derniers numéros parus

Alternative libertaire, « mensuel de l'Union communiste libertaire (UCL) » : n° 348, avril, 20 p., 4 euros, sommaire - site Internet - archives

Anarchosyndicalisme !, « journal de la CNT-AIT de Toulouse » : n° 185, janv.-fév., 20 p., 2 euros, site Internet - à télécharger

Casse-Rôles, « journal féministe et libertaire » : n° 27 (dossier : « Femmes et ruralité »), fév.-avril, 52 p., prix libre, site Internet

Chroniques noir et rouge, « revue trimestrielle de critique bibliographique du mouvement libertaire » : n° 16, mars, 66 p., 5 euros (abt. : 20 euros pour 4 numéros), site Internet - sommaire

Combat syndicaliste, « mensuel de la Confédération nationale du travail » : n° 486, février, 24 p., 2 euros, site Internet - abonnement

Courant alternatif, « mensuel anarchiste-communiste » de l'Organisation communiste libertaire (OCL) : n° 339, avril, 36 p., 5 euros, sommaire - site Internet - archives

CQFD, « mensuel de critique et d'expérimentation sociales » : n° 229, avril, 32 p., 5 euros, sommaire - abonnement

Fragments, « revue de littérature prolétarienne », n° 8, janvier, 140 p., 9,5 euros (+ 3 euros de frais de port), présentation

Le Libertaire, « revue de synthèse anarchiste », n° 153, mars, 18 p., site Internet - à télécharger

Médiacritiques, « revue trimestrielle d'Acrimed » : n° 50, printemps, 48 p., 4 euros, présentation - archives

Le Monde libertaire, « le mensuel sans Dieu ni maître de la Fédération anarchiste » : n° 1860, avril, 56 p., 4 euros, sommaire - site Internet - archives

Octave Mirbeau, études et actualités, « Ami des arts et des artistes, source d'inspirations… », n° 5, mars, 504 p., 26 euros, sommaire - site Internet

Le Ravachol, « le mensuel qui fait pas dans la dentelle » : n° 86, avril, 20 p., 1 euro, Facebook

Résistons ensemble, « contre les violences policières et sécuritaires » : n° 216, 6 avril, 4 p., site Internet - à télécharger

La Revue du Mauss, « Mouvement anti-utilitariste dans les sciences sociales » : n° 62 (« Faut plus d'gouvernement ? Penser le "moment anarchiste" contemporain »), 264 p., 20 euros, présentation

Soleil noir, « bulletin apériodique anarchiste » : n° 7, février, 48 p., à prix libre, à télécharger

Takakia, « rugissements contre la société techno-industrielle » : n° 1, hiver 2023-2024, 74 p., prix libre, site Internet

 

AUDIO

Massacre de Thiaroye. Alors que la France est libérée de l'occupation allemande, des soldats français vont tuer des dizaines – peut-être des centaines ? – d'autres militaires français. Cela se passe au Sénégal, au camp de Thiaroye, près de Dakar, le 1er décembre 1944. Le « crime » des victimes ? Etre des tirailleurs africains et réclamer leur dû. Ils avaient combattu dans l'armée française, puis faits prisonniers comme beaucoup d'autres lors de la déroute de 1940 et emprisonnés dans des camps en France [les nazis ne voulaient pas de Noirs en Allemagne !] pendant quatre ans… Libérés, ils étaient de retour sur leur continent natal et demandaient à toucher leurs arriérés de solde et la prime de démobilisation. Ce sont des balles qu'ils reçurent en règlement de tout compte de la part des gendarmes et d'éléments des troupes coloniales. Entre 35 et 70 morts selon les rapports officiels. 34 « meneurs » survivants seront jugés et condamnés à des peines de un à dix ans de prison, mais graciés en 1947 sans pouvoir toucher leurs primes et leurs pensions. Pour en savoir plus.

L'émission « Affaire sensible » de France Inter est revenue sur ce massacre avec l'historienne Armelle Mabon et tente de répondre à des questions toujours en suspens quatre-vingts ans après : « Combien de tirailleurs dans le camp ? Combien de morts, exactement ? Où sont les corps ? Pourquoi toutes les archives ne sont-elles pas accessibles ? »

 

VIDÉO

Retour à Sainte-Soline. Le 25 mars 2023, près de 20 000 manifestants convergent vers le chantier de la mégabassine de Sainte-Soline (Deux-Sèvres) pour protester contre l'accaparement de l'eau par une poignée de gros céréaliers soutenus par l'Etat. La manifestation est interdite et les protestataires vont tomber dans le piège tendu par les forces de répression. Plus de 3 000 gendarmes tirent quelque 5 000 munitions (grenades explosives ou assourdissantes, balles de LBD…), parfois en tirs tendus et sur les blessés. Un « usage disproportionné et indiscriminé de la force », selon la Ligue des droits humains. Les autorités iront même jusqu'à interdire l'accès aux secours durant plusieurs heures. Bilan : plus de 240 blessés, dont certains entre la vie et la mort (lire article). Et le gouvernement, maître de l'information, ira répandre dans les médias ses mensonges…

Un an après, deux médias libres, Off investigation et Reporterre, retracent avec Sainte-Soline, autopsie d'un carnage (2024, 70 min), réalisé par Clarisse Feletin et Maïlys Khider, le déroulement de cette opération de répression qui voulait faire peur et décourager la contestation. Quand la démocratie ne suffit plus à contrôler la population, les puissants mutilent et prennent le risque de tuer ! Pour faire connaître au plus grand nombre la vérité sur les événements, la diffusion est libre mais on peut participer au soutien des prochaines enquêtes.
« A propos des bassines et de leur assaut ! », texte critique.

 

RÉUNIONS-DÉBATS

Paris, 2 avril. Réunion hebdomadaire de la Coordination contre la répression et les violences policières Paris-IDF, de 18 h 30 à 21 heures, à la Bourse du travail, 3, rue du Château-d'Eau, Paris 10e. Infos.

Montreuil (93), 3 avril. Un atelier d'artivisme (à vocation antipub), a lieu chaque mercredi à partir de 18 heures à l'AERI, 57, rue Etienne-Marcel (M° Croix-de-Chavaux). Entrée libre, pas besoin d'être graphiste ni de savoir dessiner ! Infos.

Paris, 3 avril. Rencontre-débat avec Jade Lindgaard autour de son dernier livre Paris 2024. Une ville face à la violence olympique (Divergences), à 20 heures, à la librairie Le Genre urbain, 60, rue de Belleville, Paris 20e. Site Internet.

Bordeaux (33), 4 avril. Sur le thème « Comment fonder une société utopique » et à l'occasion de la parution de son livre sur Pierre Leroux et la communauté des « imprimeux » (Agone), Ludovic Frobert est invité à une rencontre organisée par l'Université populaire de Bordeaux, à 19 heures, université de Bordeaux (campus Victoire, amphi Denucé), place de la Victoire. Facebook.

Marseille (13), 4 avril. Présentation du livre Du taudis au Airbnb, petite histoire des luttes urbaines à Marseille (Agone) en présence de l'auteur, Victor Collet, à 19 heures, à Manifesten, 59, rue Thiers, Marseille 1er. Infos.

Paris, 4 avril. Rencontre-débat « L'intelligence artificielle (IA) et son monde », avec Patrick Albert : état des lieux et objectifs, quelle place pour la question technique au sein du projet anarchiste ?… A 19 heures, à la librairie Publico, 145, rue Amelot, Paris 11e (M° Oberkampf ou République). Infos.

Paris, 4 avril. A 19 h 30, discussion avec Nelo Magalhães autour de son livre Accumuler du béton, tracer des routes. Une histoire environnementale des grandes infrastructures (La Fabrique) à la librairie L'Atelier, 2 bis, rue du Jourdain, Paris 20e. Facebook.

Tours (37), 4 avril. Mathieu Bellahsen présente, à 19 heures, Abolir la contention (Libertalia) à la librairie Les Temps sauvages, 82, avenue de Grammont. Site Internet.

Lille (59), 5 avril. Cantine végane à prix libre les 1er et 3e vendredis de chaque mois, à 12 h 30 (repas sans alcool), au Centre culturel libertaire (CCL), 4, rue de Colmar (M° Porte-des-Postes). Besoin d'aide à partir de 10 heures. Infos.

Marseille (13), 5 avril. Le groupe Oaï de la Fédération anarchiste organise une causerie à propos du livre de Jean Vigreux et Dimitri Manessis, Avec tous tes frères étrangers. De la MOE aux FTP-MOI (Libertalia) avec un des auteurs. A partir de 19 heures, à la Dar, 127, rue d'Aubagne, Marseille 6e. Infos.

Paris, 5 avril. Laurent Bihl et Gilles Picq présentent Une histoire populaire des bistrots (Nouveau Monde) et Les Brasseries parisiennes de l'avant-siècle (1870-1914) (L'Echappée), à partir de 19 h 30, à la librairie Atout livre, 203 bis, avenue Daumesnil, Paris 12e. Site Internet.

Bordeaux (33), 6 avril. Dans le cadre du festival L’Escale du livre, la librairie du Muguet accueille le collectif La Horde pour une présentation de Dix questions sur l’antifascisme (Libertalia), à 16 heures, au T’n bar, 3, place Pierre-Renaudel. Infos.

Limoges (87), 6 avril. « A la ligne. Feuillet d'usine », André Loncin (site du Petit Théâtre) lit un texte de Joseph Ponthus, à 20 h 30, à l'Espace associatif Gilbert-Roth (EAGR), 64, avenue de la Libération. Réservation au 06-58-92-62-38. Infos.

Saint-Nazaire (44), 6 avril. Présentation du livre Pente raide (Editions Ici-bas), de et par Marvic, suivie d’une discussion autour du viol. A partir de 19 heures, au local autogéré Les ami.e.s de May - Fernand Pelloutier, 25, boulevard de la Renaissance. Pour public averti, mixte. Entrée à prix libre. Réservation à baf-ladm@riseup.net Infos.

Toulouse (31), 6 avril. A 15 heures, « Un an après, appel à discussion sur Sainte Soline » à L'Impasse, 1, impasse Lapujade, à l'initiative de l'assemblée d'action autonome. Infos.

Toulouse (31), 6 avril. A l'initiative de Pascale Caemerbeke, seconde projection du film Vegane du futur (32 min) qu'elle a réalisé avec Lise-Lou Hinfray Cacheux. Entrée libre, avec dégustation de petits gâteaux végans. De 16 à 18 heures, au Centre de recherche sur l'alternative sociale (CRAS), 39, rue Gamelin. Site Internet.

Malakoff (92), 7 avril. Les ateliers d'artivisme (« art activiste ») se tiennent chaque premier dimanche du mois à la Bibliothèque associative de Malakoff (BAM), 14, impasse Carnot, de 19 à 23 heures. Infos.

Paris, 7 avril. Discussion autour de la BD de Yann Benoît et Hervé Tanquerelle, La Communauté (Futuropolis). A 16 heures, à la librairie Publico, 145, rue Amelot, Paris 11e. A l’initiative du Groupe libertaire d’Ivry (FA). Infos.

Toulouse (31), 7 avril. La Bibliothèque anarcha-féministe (BAF) tient ses permanences aux horaires habituels : le dimanche, de 14 à 18 heures ; le mercredi, de 16 à 20 heures. Au local associatif Le Chat noir, 33, rue Antoine-Puget. Site Internet.

Corbeil-Essonnes (91), 9 avril. Le Groupe AntiFA 91 (GRA 91), organise à partir de 18 heures, une soirée discussion sur la lutte antifasciste et les différentes manières de la mener, avec La Horde, Marsu, l'AIM Paname et Solidaires 91. Clôture avec un concert punk (Rock'n'Bones et Les Prouters). Entrée libre. MJC Fernand-Léger, 45, allée Aristide-Briand.

Nice (06), 9 avril. Bertrand Cochard présentera Vide à la demande. Critique des séries (L'Echappée), à partir de 19 heures, à la librairie Masséna, 55, rue Gioffredo. Site Internet.

Brest (29), 11 avril. Rencontre avec Lola Miesseroff, autrice de Voyage en outre-gauche, de Fille à pédés et de Davaï ! aux éditions Libertalia, à 19 heures, au Dix, 10, rue Sisley (arrêt de tram Europe). Infos.

Laon (02), 12 avril. L’Etoile noire, 5, rue Saint-Jean, recevra à 19 h 30 Nicolas Eprendre qui parlera de la brochure La Pieuvre nucléaire (Editions du Monde libertaire). Un apéritif dînatoire est prévu. Infos.

Paris, 12 avril. A la librairie Quilombo, 23, rue Voltaire, Paris 11e (M° Rue-des-Boulets ou Nation), reprise du cycle « Etoiles noires » à l'occasion de la réédition du roman graphique de Golo, Istrati ! A l'amitié (Actes Sud). Discussion à partir 19 heures avec Golo, Christian Dlerue et Sidonie Mézaize, et concert de Kyra invite Yorgos et Mehmet Dupont à 21 heures. Infos.

Paris, 12 avril. A 19 h 30, présentation de Dix questions sur la grossophobie (Libertalia) par Daria Marx à la libraire-café Violette and Co, 52, rue Jean-Pierre-Timbaud, Paris 11e. Site Internet.

Malakoff (92), 13 avril. « Courants du socialisme : une histoire », exposé de Jean Hentzgen sur le clivage entre socialistes et communistes en France (première période : 1914-1920). La soirée se terminera sur un buffet partagé. A partir de 19 h 30, à la Bibliothèque associative de Malakoff (BAM), 14, impasse Carnot. Infos.

Montpellier (34), 16 avril. Victor Collet, auteur de Du taudis au Airbnb (Agone), sera l'invité à 19 heures de La Carmagnole, 10, rue Haguenot, pour une rencontre autour des politiques urbaines et des résistances populaires en matières d'accès à un logement digne. Site Internet.

Toulouse (31), 17 avril. La Bibliothèque anarcha-féministe (BAF) tient ses permanences aux horaires habituels : le dimanche, de 14 à 18 heures ; le mercredi, de 16 à 20 heures. Au local associatif Le Chat noir, 33, rue Antoine-Puget. Site Internet.

Paris, 17 avril. Le Ciné de la Commune vous propose d'assister à la projection de Changer de vie. La vie et l'œuvre de José Mário Branco (2014, 116 min), de Nelson Guerreiro et Pedro Fidalgo qui sera présent. A 20 heures, à la librairie Publico, 145, rue Amelot, Paris 11e. Organisé par le groupe Commune de Paris de la Fédération anarchiste. Infos.

Avignon (84), 18 avril. Rendez-vous à 19 h 30 au café-librairie Youpi ! pour une rencontre avec Victor Collet, auteur de l'ouvrage Du taudis au Airbnb. Petite histoire des luttes urbaines à Marseille (Agone). La présentation sera suivie d'un moment d'échange informel au sein du café. Site Internet.

Lyon, 18 avril. Projection de Navigators, en présence du réalisateur Noah Teichner, documentaire qui relate la déportation des anarchistes étatsunien·ne·s vers l'URSS en 1919. A 20 heures, au Théâtre Kantor, ENS de Lyon, 15, parvis René-Descartes, Lyon 7e. Entrée libre et gratuite. Infos.

Paris, 18 avril. Réunion du collectif Non au service national universel (SNU) Ile-de-France, à partir de 18 h 30, à l'EDMP, 8, impasse Crozatier, Paris 12e (M° Reuilly Diderot ou Faidherbe). Site Internet.

Salbris (41), 18 avril. Sabine Duflo présentera Il ne décroche pas des écrans ! (L'Echappée), à partir de 18 h 30, à la librairie Le Temps retrouvé, 17, rue du Général-Giraud. Facebook.

Amiens (80), 19 avril. Le Poing organise une soirée conférence-débat avec Perrine Poupin, sociologue, chargée de recherche au CNRS, intitulée « Luttes et mouvements sociaux en Ukraine et Russie. Histoires intriquées et divergences », à 19 heures, à la salle Dewailly, 3, place Louis-Dewailly. La conférence sera suivie d'un débat. Infos.

Laon (02), 19 avril. L'Etoile noire, 5, rue Saint-Jean, reçoit à 19 h 30 Eric Louis, ancien cordiste, qui livre à travers deux livres un témoignage sur ce travail, ses dangers et la justice de classe lorsqu'un accident survient : On a perdu Quentin et Casser du sucre (Editions du commun), récemment paru. Infos.

Lille (59), 19 avril. Cantine végane à prix libre les 1er et 3e vendredis de chaque mois, à 12 h 30 (repas sans alcool), au Centre culturel libertaire (CCL), 4, rue de Colmar (M° Porte-des-Postes). Besoin d'aide à partir de 10 heures. Infos.

Paris, 19 avril. La librairie Les Nouveautés, 45 bis, rue du Faubourg-du-Temple, Paris 11e, vous invite à 19 heures à célébrer les 50 ans de la Révolution des œillets autour de deux ouvrages, avec la participation de Jorge Valadas, Vasco Martins, José Vieira et les éditions Chandeigne. Infos.

Rennes (35), 19 avril. A 18 heures, débat autour du livre d'Ulysse Rabaté Streetologie. Savoirs de la rue et culture politique (Editions du Commun), au Square de Sétubal (M° Italie), en partenariat avec la librairie L'Etabli des mots, 51, avenue des Pays-Bas. Facebook.

Rouen (76), 19 avril. Discussion organisée par le collectif La Déroute des routes avec Nelo Magalhães, auteur d'Accumuler du béton, tracer des routes (La Fabrique), à 18 h 30, au Diable au corps, 100, rue Saint-Hilaire. Facebook.

Toulouse (31), 19 avril. Présentation à 19 heures de Dix questions sur la grossophobie (Libertalia), par l'autrice Daria Marx, à la librairie Terra Nova, 18, rue Gambetta. Facebook.

Malakoff, 20 avril. Rencontre, à 19 h 30, avec Victor Cachard autour de son ouvrage en deux tomes Histoire du sabotage (Editions Libre) à la Bibliothèque associative de Malakoff (BAM), 14, impasse Carnot. La soirée se terminera sur un buffet partagé. Infos.

Marseille (13), 20 avril. « Plantèm la farigola e la montanha florirà ! » (plantons le thym et la montagne fleurira !), chants sociaux et politiques occitans des mondes paysans par la formation Farigola, à partir de 17 heures, au Centre international de recherches sur l'anarchisme (CIRA), 50, rue Consolat, Marseille 1er. Entrée à prix libre (au chapeau). Site Internet.

Marseille (13), 21 avril. « Contre la vidéosurveillance algorithmique, la technopolice et les JO de la honte ! », le collectif Technopolice de Marseille vous donne rendez-vous, à 14 h 30, à la DAR, 127, rue d'Aubagne, Marseille 1er, pour une après-midi de conférence-débat suivie d'une projection. Infos.

Paris, 21 avril. Avec Denis, animateur de l'émission « L'entonnoir » sur Radio-Libertaire, discussion autour du livre de Gérard Hof Je ne serai plus psychiatre (Meteores), à 16 heures, à la librairie Publico, 145, rue Amelot, Paris 11e (M° République, Oberkampf ou Filles-du-Calvaire). A l'initiative du groupe libertaire d'Ivry (FA). Infos.

Lausanne (Suisse), 23 avril. Le Centre international de recherches sur l'anarchisme (CIRA) a la plaisir d'accueillir un des éditeurs des Editions du bout de la ville qui présentera leurs activités. A 19 heures, au CIRA, Beaumont, 24. Suivie d'un apéro, amenez de quoi ! Infos.

Paris, 23 avril. Soirée de lancement de Streetologie. Savoirs de la rue et culture politique (Editions du Commun), d'Ulysse Rabaté, à partir de 19 heures, à la librairie La Régulière, 43, rue Myrha, Paris 18e. Site Internet.

Paris, 23 avril. A 20 heures, la librairie Quilombo, 23, rue Voltaire, Paris 11e (M° Rue-des-Boulets ou Nation) reçoit Bertrand Cochard pour son livre Vide à la demande. Critique des séries (L'Echappée). Infos.

Toulouse (31), 23 avril. Une exposition de gravures de personnages anarchistes par Thomas Hallon Hallbert se tiendra les mardis et jeudis, de 15 heures à 18 h 30 ou sur rdv, du 23 avril au 15 juin, au Centre de recherche sur l'alternative sociale (CRAS), 39, rue Gamelin (M° Fontaine Lestang). Entrée gratuite. Infos.

Lausanne (Suisse), 24 avril. Anatole Lucet présente son livre Communauté et révolution chez Gustav Landauer (Klincksieck), à 19 heures, au Centre international de recherches sur l'anarchisme (CIRA), Beaumont, 24. Comme d'habitude, la discussion sera suivie d'un apéro, amenez de quoi ! Infos.

Paris, 24 avril. A l'occasion de la parution de son livre Quand l'art chasse le populaire. Socio-histoire du théâtre en France depuis 1945 (Agone), le laboratoire Sociologie des arts et de la culture invite Marjorie Glas à donner, à 16  heures, une conférence au site Pouchet, 59-61, rue Pouchet, Paris 17e. Infos et inscription.

Paris, 24 avril. Dans le cadre de la campagne fédérale antinucléaire, le réseau Makhno (FA) vous invite, à 19 heures, à une projection-conférence avec Roland Desbordes du Centre de recherches et d'informations indépendantes sur la radioactivité (CRIIRAD) autour du film Invisibles retombées (52 min), de Cris Ubermann. Librairie Publico, 145, rue Amelot, Paris 11e (M° République ou Oberkampf). Infos.

Rennes (35), 24 avril. Causerie avec Jean-Pierre Tertrais, autour de son dernier livre La Décroissance libertaire, une étape cruciale (Editions du Monde libertaire), à 20 h 30, au local La Commune, 17, rue de Châteaudun. Organisé par le groupe La Sociale (Fédération anarchiste). Infos.

Limoges (87), 25 avril. A 20 h 30, conférence gesticulée de Sofi sur le droit au logement, « Y'a pas de nous sans toit », à l'Espace associatif Gilbert-Roth (EAGR), 64, avenue de la Révolution. Entrée libre. Infos.

Montpellier (34), 25 avril. Rencontre avec Nelo Magalhães, auteur d'Accumuler du béton, tracer des routes (La Fabrique), à 19 heures, à la librairie La Cavale, 24, rue de la Cavalerie. Facebook.

Montreuil (93), 25 avril. Aurore Evain présente Mary Sidney alias Shakespeare. L'œuvre de Shakespeare a-t-elle été écrite par une femme ? (éditions Talents hauts), à 19 h 30, à la librairie Libertalia, 12, rue Marcelin-Berthelot (M° Croix-de-Chavaux). Une rencontre proposée et animée par le collectif féministe Les Missives. Site Internet.

Paris, 25 avril. L'association 24-août-1944 vous invite à la projection-débat autour de Guernica (2016, 110 min), une fiction-réalité de Koldo Serra, à partir de 19 heures, à Paris'Anim, Centre Place-des-Fêtes, 2-4, rue des Lilas, Paris 19e. Entrée gratuite. Infos.

Paris, 25 avril. Discussion autour des JO de Paris 2024, à 19 heures, avec des membres du collectif Liseron qui a publié Défaites vos Jeux ! (369 éditions) et Jade Lindgaard, autrice de Paris 2024. Une ville face à la violence olympique (Divergences). A la librairie Utopia, 1, rue Frédéric-Sauton, Paris 5e. Infos.

Saint-Nazaire (44), 25 avril. A partir de 19 heures, soirée en soutien à la Palestine avec la projection de Conversation avec des personnes remarquables (2021, 52 min), de Maryse Gargour, suivi d'un échange avec Sandrine Mansour sur la situation des femmes en Palestine. Les Ami.e.s de May - Fernand Pelloutier, 25, bd de la Renaissance. Site Internet.

Villefranche-de-Rouergue (12), 25 avril. Renaud Garcia présentera Le Désert de la critique (L'Echappée), à partir de 19 h 30, à la librairie A la source, 11, rue Alibert.

Laon (02), 26 avril. Rencontre-débat avec Jean-Louis Paul des éditions Ressouvenances qui parlera du livre de Monique Hervo (1929-2023), Au bidonville de La Folie (Ressouvenances). A 19 h 30, à L'Etoile noire, 5, rue Saint-Jean. Infos.

Paris, 26 avril. Dans le cadre de la campagne fédérale antinucléaire, présentation du livre La Pieuvre nucléaire (Les Editions du Monde libertaire) par le réseau Makhno de la Fédération anarchiste, à partir de 19 heures, à la librairie Publico, 145, rue Amelot, Paris 11e (M° République ou Oberkampf). Infos.

Toulouse, 26 avril. Soirée au Centre de recherche pour l'alternative sociale (CRAS), 39, rue Gamelin (M° Fontaine-Lestang) : à 19 heures, accueil et auberge espagnole ; à 20 heures, présentation de l'ouvrage Les Leurres postmodernes contre la réalité sociale des femmes (Acratie, quelques recensions), de Vanina, et débat avec l'autrice. Infos.

Foix (09), 27 avril. Présentation d'Accumuler du béton, tracer des routes. Une histoire environnementale des grandes infrastructures (La Fabrique) par son auteur, Nelo Magalhães, à 18 h 30, à la librairie Le Cachalot, 9, rue Lazema. Facebook.

Montreuil (93), 27 avril. Guillaume Goutte présentera son livre Alpinisme & anarchisme (Nada), à 19 h 30, à la librairie Libertalia, 12, rue Marcelin-Berthelot (M° Croix-de-Chavaux). Site Internet.

Paris, 27 avril. Dans le cadre de la campagne fédérale antinucléaire, conférence-débat de Lou Marin sur « 40 ans de luttes antinucléaires non-violentes en Allemagne ». A 16 heures, à la librairie Publico, 145, rue Amelot, Paris 11e (M° République ou Oberkampf). Infos.

Le Faget (31), 27 avril. Ciné-club du groupe Libertad (FA Toulouse) avec Schooling the World (« Scolariser le monde », 2010, 64 min), documentaire de Carol Black qui explore le fossé entre éducation occidentale et culture propre à chaque pays. Projection à 18 h 30 au café associatif Le Wagon, suivie d'une discussion. Infos.

Cadenet (84), 30 avril. Victor Collet, auteur de Du taudis au Airbnb, petite histoire des luttes urbaines à Marseille (Agone), sera à 19 heures à la librairie La Rumeur des crêtes, 17, avenue Gambetta, pour un état des lieux des luttes urbaines en France, et quelques perspectives d'avenir. Facebook.

Vincennes (94), 30 avril. Discussion avec Arnaud Saint-Martin et Irénée Régnauld, auteur et autrice d'Une histoire de la conquête spatiale (La Fabrique), à 19 h 30, à la librairie Millepages, 91, rue de Fontenay. Réservation indispensable. Site Internet.

 

FOIRES AUX LIVRES, EXPOSITIONS,
COLLOQUES, RENCONTRES

« De la Vendée à l'écriture ». A l'occasion du centenaire de la naissance de Michel Ragon (1924-2020), le département de Vendée propose jusqu'au 5 avril une exposition (lire plaquette) qui lui est consacré à l'hôtel du département, 40, rue du Maréchal-Foch, à La Roche-sur-Yon. Si l'aspect vendéen du romancier (site Internet) dont l'enfance s'est déroulée à Fontenay-le-Comte est privilégié, ses autres facettes ne semblent pas avoir été oubliées : l'écrivain prolétarien, le libertaire (lire « Adieu compagnon »), le critique d'art et le spécialiste de l'architecture. L'exposition qui présente plus de deux cents objets appartenant à son univers deviendra ensuite itinérante et s'établira dans plusieurs bibliothèques du département. Par ailleurs, plusieurs conférences à propos de Michel Ragon sont prévues. Clin d'œil, l'illustration accompagnant l'annonce de l'expo dans le quotidien régional représente l'auteur de La Mémoire des vaincus (Albin Michel) devant la librairie du Monde libertaire.

Autre Livre. Le salon de printemps de l'Autre Livre se tiendra les 12, 13 et 14 avril au Palais de la Femme, 94, rue de Charonne, Paris 11e. Le vendredi, de 14 à 20 heures ; le samedi et dimanche, de 11 à 20 heures. Inauguration officielle vendredi à 18 h 30. Habituellement une centaine d'éditeurs sont présents, avec des dédicaces, des rencontres, des débats et des expositions. Entrée libre. Facebook.

Nouveau lieu de convergence. Les éditions Divergences se sont offertes un joli siège social au 45, place Saint-Michel, à Quimperlé (29). C'est un véritable lieu de vie, de rencontre et de partage autour du livre qui regroupe une librairie de 55 m2 ; un relais postal avec La Poste ; un café-bar avec des produits locaux et une grande terrasse au soleil ; un espace de résidence pour accueillir des auteurs et autrices ; et, tout de même, les bureaux de la maison d'édition indépendante. Ouverture toute l'année, du mardi au samedi, de 10 à 19 heures. Pour l'inauguration de cette belle réalisation le 13 avril, une fête est organisée, ouverte à toutes et tous sans réservation. Programme complet sur Facebook.

Petite Fête du livre. Les éditions Noir et Rouge mettront en vente à prix d'occasion des milliers de livres neufs et d'occasion (BD, romans, essais, livres d'art, d'histoire et de politique), parfois rares, épuisés et introuvable, le samedi 13 avril, de 10 à 18 heures, et dimanche 14 avril, de 11 à 16 heures. EDMP, 8, impasse Crozatier, Paris 12e (M° Faidherbe-Chaligny).

Education autogestionnaire. Le groupe Commune de Paris de la Fédération anarchiste organise le 27 avril, de 10 à 20 heures, à l'AERI, 57, rue Etienne-Marcel, à Montreuil (M° Croix-de-Chavaux), un colloque « Education autogestionnaire, coopérative et libertaire. Divergences et convergences ». Il évoquera les pratiques en pédagogie Freinet et institutionnelle, des expériences signifiantes (LAP, lycée expérimental de Saint-Nazaire, l’école Vitruve, Bonaventure…). Programme. En direct sur Radio-Libertaire (89.4 MHz et Radio-Libertaire.org).

Les Bérus à la BNF. Suite à des dons d'archives effectués par le chanteur Fanfan (François Guillemot) et le saxophoniste Masto (Thomas Heuer) en 2021, la vénérable institution organise jusqu'au 28 avril une exposition sur les Berruriers noirs et, plus largement, sur la naissance de la scène rock alternatif en France. Ce groupe punk des années 1980 marqua par son engagement pour nombre de causes sociales et contre le racisme, les violences policières, le Front national. Refusant l'industrie musicale, il s'autoproduit. Souvenons-nous de « La jeunesse emmerde le Front national ! » ; ils hurlaient alors « Plus jamais 20 % ». Aujourd'hui, le Rassemblement national vise les 30 % ; la jeunesse emmerde-t-elle encore le Rassemblement national ? Une autre époque ! Entrée libre. Du mardi au samedi, de 10 à 19 heures, et le dimanche, de 13 à 19 heures. Bibliothèque François-Mitterrand, galerie des donateurs, quai François-Mauriac, Paris 13e.

 

DIVERS

Makhno contre l'antisémitisme (3)

A la mort de Makhno, à 46 ans, Le Libertaire consacra la presque totalité de son numéro du 3 août 1934 pour lui rendre hommage, revenant sur les épisodes de sa vie, ses combats et ses apports (l'expérience du mouvement makhnoviste et, avec Archinov et le groupe des anarchistes russes en exil, le projet d'organisation plateformisme [1]). Un texte reprenait la seconde lettre de Makhno (moins les derniers paragraphes entre crochets) et un article de Voline (2), « Aux calomniateurs », revenait sur les accusations de pogroms, apportant de nouveaux éléments. Il est à noter que l'auteur, lui-même d'origine juive et ayant participé à la Makhnovchtchina, a depuis le début soutenu Makhno malgré leurs différends personnels et leurs choix organisationnels opposés. (Suite.)

 

Makhno contre l'antisémitisme (2)

Le procès de Sholem (Samuel) Schwartzbard (1) qui a abattu le 25 mai 1926 Symon Petlioura (2), l'accusant d'être antisémite et responsable de nombreux pogroms, s'ouvre le 16 octobre 1927 à Paris. L'Humanité du lendemain, « organe central du Parti communiste (SFIC) », en profite pour accuser sans preuve Nestor Makhno. Le 21 octobre, sous la plume de Pierre Odéon, Le Libertaire lui répond et apporte des précisions :

L'Humanité du lundi 17 octobre publiait la photographie [ci-dessous], suivie de cette légende : « Un autre responsable des pogroms : “L'anarchiste” Makhno. On le voit ici à l'époque des massacres d'Ukraine au milieu de son état-major, à sa gauche l'aide de camp Ontchouss ».

L'article qui accompagne cette photographie est signé de Louis Tony et n'apporte, bien entendu, aucune preuve « sur l'autre responsable des pogroms », Louis Tony se contentant tout simplement de déclarer que : « sans les réacteurs [réactionnaires] de France et d'Angleterre, les Denikine, les Makhno, les Petlioura n'auraient jamais pu accomplir leurs forfaits. Car, retenez bien le fait suivant : partout où venaient les armées rouges c'était le calme. Il suffisait que les petliouristes évacuent les villes pour que cessent les pogroms », c'est simplement en ajoutant le nom de Makhno à ceux de Denikine et Petlioura que le crétin qui a nom de Tony (?) tente de déshonorer notre ami. (Suite.)

 

Makhno contre l'antisémitisme (1)

Nous entamons avec cet article le premier d'une série de trois qui présenteront les « fakes news » du gouvernement soviétique contre Nestor Makhno, l'accusant d'antisémitisme et d'avoir organisé des pogroms en Ukraine.

L'invasion de l'Ukraine par les troupes russes en février 2022 a remis en mémoire les pogroms qui se sont déroulés dans cette région de 1917 à 1921. D'un côté, la redécouverte et le sacre du « héros national ukrainien » Symon Petlioura (1), coupable pour le moins d'avoir toléré des massacres contre les communautés juives ; de l'autre, la propagande poutinienne dénonçant l'« antisémitisme atavique » des Ukrainiens. Après la révolution d'octobre, le nouveau gouvernement bolchevik doit faire face à de nombreux ennemis, tant internes qu'externes.

En Ukraine, les forces en présence sont : l'armée allemande qui tente de gagner des territoires (jusqu'à son retrait en novembre 1918, suite au traité de Brest-Litovsk) ; l'armée blanche (monarchistes et républicains russes) dirigée par Denikine, puis par Wrangel, épaulée un temps par des troupes britanniques et françaises ; l'Armée rouge qui a conquis l'est de l'Ukraine ; les forces nationalistes ukrainiennes de Petlioura ; une « armée verte » composée de paysans en révolte contre les bolcheviks et les blancs ; sans oublier, dans le sud de l'Ukraine, le mouvement makhnoviste d'inspiration anarchiste. Ajoutons que les uns et les autres nouent des alliances (ponctuelles) selon leur intérêt du moment et que l'enrôlement forcé, l'attrait des pillages et des exactions peuvent conduire les combattants à changer de camp. On estime à quelque 60 000 morts (2) les victimes juives des pogroms réalisés essentiellement par les armées nationalistes en lutte contre le « judéo-bolchevisme », même si le phénomène a frappé toutes les « armées » à des degrés divers et a conduit leur hiérarchie à réagir de façons bien différentes. (Suite.)

 

Retour
en haut
 fleche haut
 fleche bas