Avril 2014

RÉUNIONS-DÉBATS

Besançon, 4 avril. Réunion publique, à 20 h 30 : Jean-Marc Rouillan parle de la prison à la librairie L'Autodidacte, 5, rue Marulaz.

Choisy-le-Roi, 4 avril. A 19 h 30, débat avec Grégory Chambat, auteur de Pédagogie et révolution (Libertalia), sur le thème : « Quelle pédagogie pour quelle société ? », au 27, boulevard des Alliés.

Dijon, 4 avril. Projection du film Visiblement je vous aime de Jean-Michel Carré, suivi d'un débat sur « Les lieux de vie alternatifs comme réponse à la psychiatrie classique » avec Claude Sigala (éducateur militant). Organisés par la FA, Les Voix sans maître et l'Anarchist Black Cross. A partir de 18 h 30, à la Maison des associations, 2, rue des Corroyeurs. Entrée libre.

Paris, 4 avril. Soirée blues à partir de 19 h 30, à la librairie du Monde libertaire, 145, rue Amelot, Paris 11e. Vidéo de Fathers & Sons, film de la série « Blues » de Martin Scorcese qui retrace la vie de Marshall Chess. Avec Thierry, de l'émission « Blues en liberté » sur Radio-Libertaire. La projection sera suivie d'une discussion. Site Internet.

Laon, 5 avril. Réunion publique à 20 h 30, organisée par le groupe Kropotkine de la Fédération anarchiste, sur le thème de la transition énergétique. Intervention de Jean-Pierre Tertrais, auteur de l'ouvrage Du développement à la décroissance (Editions libertaires), suivie d'un débat. Maison des associations, rue du Bourg (ville haute, face à la mairie).

Limoges, 5 avril. De 10 heures à midi et de 14 à 18 heures, tribunal pacifiste pour juger les généraux de 14-18, avec des juristes de l'Internationale des résistants à la guerre (IRG), des pacifistes, des libres-penseurs de la Haute-Vienne, des libertaires limousins et des chercheurs du Centre international de recherche sur l'anarchisme (CIRA Limousin). Entrée libre. Maison du peuple, 24, rue Charles-Michels.

Marseille, 5 avril. A 17 heures, conférence-débat sur la presse alternative avec Mimmo Pucciarelli. Au local du Centre international de recherche sur l'anarchisme (CIRA), 50, rue Consolat, Marseille 1er. Site Internet.

Paris, 5 avril. Projection du film de Manuela Frésil Abattoir. Entrée du personnel (2013, 59 min), à partir de 14 heures, puis débat avec des syndiqués de la CNT Solidarité ouvrière et d'autres organisations syndicales et révolutionnaires, en présence de la réalisatrice. A la librairie L'Emancipation, 8, impasse Crozatier, Paris 12e.

Rouen, 5 avril. Vidéo-débat à 15 heures, avec Droit au logement, autour du documentaire Les Découpés du XIXe. Librairie L'Insoumise, 128, rue Saint-Hilaire. Entrée libre.

Saint-Denis, 6 avril. Aux « Dimanches de la Dionyversité », à 15 heures, il sera question de « Cachez ce dessin que je ne saurais voir », avec Laurent Bihl, historien et spécialiste de l'image. Rendez-vous au Musée d'art et d'histoire, 22 bis, rue Gabriel-Péri (M° Porte-de-Paris). Site Internet.

Chambéry, 8 avril. A 19 heures, apéro dînatoire. Et, à 20 heures, projection du documentaire Ne vivons plus comme des esclaves et débat avec le réalisateur Yannis Youlountas. Entrée à prix libre. Salle Jean-Renoir, 30, rue Nicolas-Parent. Organisés par le groupe FA de Chambéry.

Toulouse, 8 avril. Yves Dupont sera, à 19 heures, à la librairie Terra Nova, 18, rue Léon-Gambetta, pour présenter son livre L'Université en miettes. Servitude volontaire, lutte des places et sorcellerie (L'Echappée).

Lausanne, 9 avril. « La réussite militante : des hiérarchies dans les groupes anarchistes ? », présentation et discussion avec Nicholas Pohl au Centre international de recherches sur l'anarchisme (CIRA), avenue de Beaumont 24. Accueil à 18 h 30, début à 19 heures, suivie d'un apéro (amenez de quoi boire et grignoter !).

Montpellier, 9 avril. Jean-Jacques Delfour présentera son livre La Condition nucléaire. Réflexions sur la situation atomique de l'humanité (L'Echappée), invité par les Amis du Monde diplomatique, à 20 heures, au salon du Belvédère, Le Corum, esplanade Charles-de-Gaulle.

Montpellier, 9 avril. Projection de Sur les toits (2013, 90 min), film de Nicolas Drolc sur les mutineries dans les prisons françaises au début des années 1970. Débat en présence du réalisateur. A 20 h 30, au Centre Ascaso-Durruti, 6, rue Henri-René.

Poitiers, 9 avril. Présentation de l'ouvrage La Monnaie de leur pièce. Pleins feux sur le capital et l'Etat (Les Editions libertaires), de Jean Rat, à 20 h 30, au biblio-café, 71 bis, rue de la Cathédrale. Suivie d'une discussion libre. Site Internet.

Saint-Denis, 9 avril. Rencontre-débat autour du livre Girlfight (Presses de la Cité) et des solidarités entre femmes avec Audrey Chenu, son auteure, à 19 heures au centre social autogéré Attiéké, 31, boulevard Marcel-Sembat (M° Porte-de-Paris ou Gare de Saint-Denis). Organisée par la Coordination des groupes anarchistes (CGA).

Toulouse, 9 avril. Nicolas de la Casinière présentera à 20 h 30 Les Prédateurs du béton (Libertalia) à l'université populaire, au Bijou, 123, avenue du Muret.

Bagnolet, 10 avril. Projection-discussion à 19 heures autour du documentaire Quand on gueule, on est des fous ! (2014, 33 min) sur la lutte à PSA Aulnay, avec un ancien gréviste aujourd'hui au chômage. Au Rémouleur, 106, rue Victor-Hugo (M° Robespierre ou Gallieni). Site Internet.

Liévin, 10 avril. Présentation du hors-série du Monde libertaire « Le vacarme des pantoufles. Les nationalismes fanfaronnent » et échange autour de ce numéro avec des membres de la Fédération anarchiste et des rédacteurs. A 19 heures, au LAG, 23, avenue Jean-Jaurès. Site Internet.

Paris, 10 avril. Vernissage de « L'art enchaîné. Exposition de peintures de Leonard Peltier » (du 1er avril au 30 avril), à 19 heures, à la librairie Quilombo, 23, rue Voltaire, Paris 11e. Prisonnier politique amérindien, Leonard Peltier est entré dans sa trente-neuvième année d'incarcération aux Etats-Unis. Avec un point d'information sur son cas et une lecture de ses textes par la comédienne et auteure Elsa Solal. Site Internet.

Paris, 10 avril. Dans le cadre du cycle « Individualisme et coopération au XIXe siècle », organisé par la Bibliothèque des amis de l'instruction (BAI), Anne Steiner parlera à 19 h 30 des « Anarchistes individualistes et l'éducation : conceptions pédagogiques et dispositifs autodidactes ». Entrée et participation libres, sous réserve de places disponibles. Adresse : BAI, hôtel de Gourgues, 54, rue de Turenne, Paris 3e. Site de la BAI.

Paris, 11 avril. Rencontre-débat avec Hugues Lenoir sur « Les anarchistes et l'éducation populaire », à 19 h 30, à la librairie du Monde libertaire, 145, rue Amelot, Paris 11e (M° République, Oberkampf ou Filles-du-Calvaire). Site Internet.

Paris, 12 avril. A 18 heures, « Concert du Bal pourri », avec projection de Scoopitone de Laurent Melon. Musiciens : Benoît Guenoun (saxophones), Yoram Rosilio (contrebasse), Makoto Sato (batterie) + invité : Ryotaro à l'accordéon. Entrée libre. Librairie du Monde libertaire, 145, rue Amelot, Paris 11e. Site Internet.

Bagnolet, 13 avril. A 18 heures, réunion-débat « Les Portugais face à la crise. Grèves, manifestations, occupations, 2010-2013 », avec des camarades de Lisbonne du collectif Edições antipáticas. Présentation de la brochure Portugal, pays où la colère est couleur (Les Ponts tournants). Le Rémouleur, 106, rue Victor-Hugo (M° Robespierre ou Gallieni).

Paris, 16 avril. Projection du film ¡GARI! (2013, 82 min) de Nicolas Réglat et débat avec le réalisateur et les auteurs du livre sur le même sujet édité par le Centre de recherche sur l'alternative sociale (CRAS) de Toulouse. Organisé par la librairie Quilombo à partir de 19 h 45 au CICP, 21 ter, rue Voltaire, Paris 11e. Site Internet.

Paris, 16 avril. Soirée de solidarité avec les anarchistes et les adhérent-e-s de la Sexta zapatiste emprisonné-e-s au Mexique, à 19 heures, à la CNT, 33, rue des Vignoles, Paris 20e (M° Avron ou Buzenval). Projection de vidéos, repas solidaire, musique avec Bato Loko & la Revolu-SoN. Organisée par Les Trois Passants (Libérons-les !), avec le soutien du secrétariat international de la CNT et du Comité de solidarité avec les peuples du Chiapas en lutte (CSPCL).

Toulouse, 16 avril. A 19 heures, à la librairie Terra Nova, 18, rue Gambetta, rencontre avec Anne Guérin autour de son livre Prisonniers en révolte. Quotidien carcéral, mutineries et politique pénitentiaire en France (1970-1980) (Agone).

Toulouse, 16 avril. Soirée-débat organisée par le Groupe de recherche-action sur l'animation et le social (GRAS), à 20 h 30, dans les locaux de la CNT, 18, avenue de la Gloire, sur le thème : « Autonomie, liberté et violence », réflexions basées sur les pratiques de Janus Korczak.

Merlieux (02), 17 avril. La Bibliothèque sociale accueillera Claude Mouflard qui fera partager l'univers de ses deux livres : Laure Crandelain et Exodes (A contresens). Table de presse, apéro dînatoire. Entrée libre et gratuite. A 18 h 30, au 8, rue de Fouquerolles. Site Internet.

Angers, 18 avril. « Une autre école est possible ! », rencontre-débat avec des représentants d'un projet d'école autogérée à Barcelone, à 20 heures, à L'Etincelle, 26, rue Maillé. Puis concert avec Mr M. Side Project West Section (hip-hop). Organisée par la CNT et Rudy's Back. Prix libre.

Cluny (71), 18 avril. Soirée sur l’autogestion : à 19 heures, projection du documentaire Lip 73 (1976, 60 min), de Dominique Dubosc ; à 20 h 30, conférence-débat autour du livre De l’autogestion, théories et pratiques (Editions CNT-RP) avec la participation d’un des auteurs. A la salle de Justice de paix.

Saint-Jean-du-Gard (30), 18 avril. A 19 heures, présentation et discussion autour du livre Frères de la côte. En défense des pirates somaliens, traqués par toutes les puissances du monde (L’Insomniaque), nouvelles des procès et des personnes incarcérées avec le collectif Iskashato. La soirée sera suivie d’un repas stupéfiant. A la Bibliothèque-infokiosque, 152, Grand-Rue.

Paris, 20 avril. Venez chanter Brassens, Renaud, Moustaki et quelques autres avec Moustache de Paname, sa guitare et ses cahiers de paroles. A 18 heures, à la Veilleuse de Belleville, 20, rue des Envierges, Paris 20e (M° Pyrénées). Entrée libre.

Toulouse, 20 avril. « Naissance d'une école autogérée, coopérative et communautaire », soirée-débat autour d'un projet d'école autogérée à Barcelone, à 17 heures, Chez Zoubir, pizzeria culturelle et militante, 2, rue Bertran-de-Born, suivi d'une petite animation musicale. Organisée par des militant-e-s du syndicat santé, social, éducation de la CNT 31.

Chambéry, 23 avril. Le groupe de la Fédération anarchiste et la CNT-AIT organisent une projection du documentaire Somos viento sur les luttes des paysans et pêcheurs mexicains contre l’implantation d’éoliennes géantes, suivie d’un débat par vidéoconférence avec un militant mexicain. Début de la soirée à 19 heures avec apéro dînatoire, entrée à prix libre. A la Maison des associations, rue Saint-Francois-de-Sales.

Paris, 23 avril. Conférence-débat « Lutte antifasciste et anarchisme en Italie » avec Giordano Cotichelli de la Fédération anarchiste italienne (FAI). A 19 h 30, à la librairie du Monde libertaire, 145, rue Amelot, Paris 11e (M° République, Oberkampf ou Filles-du-Calvaire). Site Internet.

Toulouse, 23 avril. Soirée-débat organisée par le Groupe de recherche-action sur l'animation et le social (GRAS), à 20 h 30, dans les locaux de la CNT, 18, avenue de la Gloire, sur le thème : « Accompagnement des mineurs face aux conduites addictives.

Montpellier, 24 avril. Le SCALP - No Pasaran 34 vous invite à une rencontre-débat avec Céline Beaudet, auteure du livre Les Milieux libres, vivre en anarchiste à la Belle-Epoque en France (Les Editions libertaires), à partir de 15 heures, salle Charles-Camproux, Maison des étudiants, université Paul-Valéry. Site Internet.

Bagnolet, 25 avril. Projection à 19 h 30 d’Audre Lorde, the Berlin Years – 1984 to 1992 (2012, 79 min, VOST), de Dagmar Schultz, sur la poétesse et essayiste lesbienne américaine, suivie d’une discussion libre en présence de Rina Nissim des éditions Mamamélis. Le Rémouleur, 106, rue Victor-Hugo (M° Robespierre ou Gallieni).

La Verrière (78), 25 avril. « Révolutionnaires et syndicalisme », conférence-débat organisée par Alternative libertaire, avec Théo Rival, auteur de Syndicalistes et libertaires (Editions d’Alternative libertaire). A 20 heures, au Scarabée, salle 2, 7 bis, avenue du Général-Leclerc.

Besançon, 26 avril. Soirée de soutien (lire ci-dessous) à la librairie L’Autodidacte avec Supplément cornichon (fanfare de rue cévenole), à partir de 17 heures, 5, rue Marulaz, avec concert, buvette, auberge espagnole et bouquins (bien sûr !).

Paris, 26 avril. Conférence-débat organisée par le groupe libertaire Louise-Michel (Fédération anarchiste) sur la théorie darwinienne de l’évolution : histoire, notions, controverses… Présentation de Marc Silberstein. Bibliothèque La Rue, 10, rue Robert-Planquette, Paris 18e. Entrée libre.

Bagnolet, 30 avril. A 15 heures, cinéma pour les enfants avec la projection de Kiki la petite sorcière (1989, 102 min) de Hayao Miyazaki, suivie d’un goûter. Au Rémouleur, 106, rue Victor-Hugo (M° Robespierre ou Gallieni).

 

FOIRE AUX LIVRES, COLLOQUE,
EXPOSITION, THÉÂTRE…

Zagreb (Croatie). Le 10e Salon du livre anarchiste de Zagreb (ASK, Anarhisticki sajam knjiga) aura lieu du vendredi 4 au dimanche 6 avril. Il accueillera des stands d'éditeurs et des débats s'y dérouleront. Pour connaître les détails et y participer, on peut se référer au site Internet (en croate et en anglais) et contacter les organisateurs (en anglais) par courriel : anarhisticki.sajam.knjiga(at)gmail.com

Gand (Belgique). La 13e Foire internationale du livre alternatif et libertaire se tiendra à Gand le samedi 12 avril, de 10 heures à 19 heures. Elle accueillera plusieurs dizaines de libraires, éditeurs et distributeurs de Belgique et d'autres pays. Au programme également : débats, projections, restauration (sandwichs végétariens et végétaliens, soupes), bar, espace pour les enfants et concert à partir de 21 heures. Adresse : Intercultureel Centrum De Centrale, Kraankindersstraat 2, 9000 Gand, Belgique. Courriel : aboekenbeurs(at)yahoo.com

Dublin (Irlande). La 9e édition de la Foire aux livres anarchistes de Dublin proposera des débats sur les combats d'aujourd'hui en Irlande et ailleurs, des stands de livres, etc., le samedi 12 avril. Adresse : Liberty Hall, Eden Quay, Dublin 1. Site Internet.

Bobines rebelles à Liévin. Après une première édition en 2013, le LAG organise de nouveau ce festival du 11 au 14 avril. Chaque projection est suivie d'un échange avec la réalisatrice ou le réalisateur. Vendredi, à 19 h 30 : ouverture du festival, Vers Madrid. The Burning Bright !, de Sylvain George. Samedi, à 11 heures, Pour des figues de Barbarie, de Hind Dadssi ; à 14 h 30, ¡GARI!, de Nicolas Réglat ; à 17 heures, Demain, de Carmit Harash. Dimanche, à 11 h 30, Le Bloc, de Sophie Drumain ; à 14 h 30, Sur les toits. Hiver 1972 : mutineries dans les prisons françaises, de Nicolas Drolc. Au LAG, 23, avenue Jean-Jaurès, Liévin. Entrées à prix libre. Infos complémentaires.

Tournée ABC Belarus. L'Anarchist Black Cross (ABC) Belarus organise en Europe une tournée de conférences au cours des mois d'avril et de mai pour présenter la situation politique en Biélorussie, celle des anarchistes et organiser le soutien face à la répression.
Site Internet - courriel : belarus_abc(at)riseup.net
14/04 Nancy - CCAN, 69, rue Mon-Désert, à 20 heures.
15/04 Bruxelles - Acrata, 32, rue de la Grande-Ile, à 19 h 30.
17/04 Lille - CCL, 4, rue de Colmar.
18/04 Bagnolet - Transfo, 57, avenue de la République, à 19 h 30.
19/04 Paris - Librairie du Monde libertaire, 145, rue Amelot.
21/04 Brest - La Poudrière, 23, rue Latouche-Tréville, à 19 heures
22/04 ZAD
23/04 Angers - L'Etincelle, 26, rue Maillé, à 20 h 30.
24/04 Bègles - L'Oukaze, 38, rue du Maréchal-Lyautey.
25/04 Pau - La Tor deu borreu, 2, rue de la Fontaine.
Espagne
13/05 Alès - La Rétive, 42, rue du Faubourg-d'Auvergne.
14/05 Montpellier - La Mauvaise Réputation, 20, rue Terral.
15/05 Valence - Le Laboratoire
16/05 Grenoble - BAF, 2, chemin des Alpins (+ concert).
17/05 Saint-Etienne - Avatarium Musée de la mine.
19/05 Clermont-Ferrand - Hôtel des Villes, 55, avenue de l'Union-Soviétique.
22/05 Dijon - snack Friche, rue Philippe-Guignard (quartier des Lentillières).

Dijon. Fête du quartier des Lentillères et 4e anniversaire de l'occupation du Pot'col'le du 18 au 21 avril, rue Philippe-Guignard, « occasion pour venir partager un moment autour d'une bêche, d'un concert ou d'une assiette ; venir découvrir les différents espaces de ce lieu, participer à des ateliers ou des chantiers, vivre un moment ensemble pour célébrer l'existence d'un tel endroit et réexprimer notre volonté de le voir se pérenniser face aux projets d'urbanisme qui le menacent toujours. Ce week-end est une invitation à imaginer collectivement une foule de nouveaux projets et, si le cœur vous en dit, à vous investir dans le devenir du quartier ! » Programme complet de ces quatre jours.

Bobines rebelles dans l’Aisne. La 4e édition de ce festival se tiendra à Saint-Gobain, au cinéma l'Ermitage, 6 rue Simon. Il commencera le samedi 19 avril à 20 h 30 et se poursuivra le dimanche 20 de 11 heures à 22 h 30. Au programme, cinq films, trois courts-métrages et quatre débats. Yannis Youlountas, Mariana Otéro, Julien Brygo et le collectif Gazpart seront présents pour participer au festival et animer les débats. Les repas du midi et du soir seront partagés avec ce que chacun apportera. Buvette, tables de presse et bonne humeur… Organisé par le groupe Kropotkine de la Fédération anarchiste. Site Internet.

 

DIVERS

En vrac sur le Web (avril). Il y a cent cinquante ans, l'Association internationale des travailleurs (AIT), première internationale ouvrière, était fondée à Londres le 28 septembre 1864. Cet anniversaire ne pouvait être ignoré et plusieurs événements le célébreront. Tout d'abord à Nancy où le Collectif150, regroupant des organisations d'extrême gauche et libertaires, des syndicats et diverses associations, organise les 13, 14 et 15 juin une rencontre. Au programme (non définitif) : un meeting international, un salon du livre, des débats et des projections de films, une partie artistique avec des « chorales révolutionnaires », des performances artistiques, des expos et des concerts. Dans un cadre plus universitaire, la Société d'histoire de la révolution de 1848 et le Centre d'histoire du XIXe siècle projettent un colloque à la Sorbonne (Paris) les 19 et 20 juin. Son comité scientifique réunit des chercheurs allemands, britanniques, espagnols, français, néerlandais et suisses. Les problématiques abordées seront : l'importance des diverses migrations (politiques, économiques, internes et transnationales…) ; l'étude de la presse et de l'iconographie ouvrières (« Existait-il une “culture” internationaliste ? ») ; la sociologie des militants (rôle des « non ouvriers », place des femmes…). « Ce colloque ne cherche pas à juxtaposer des études locales ou des parcours individuels. Il s'intéressera en revanche aux variations d'échelle entre le local et l'international ainsi qu'aux articulations entre la micro-histoire et l'histoire de l'AIT. » La Première Internationale sera aussi certainement abordée à l'occasion du bicentenaire de Michel Bakounine (1814-1876, lire biographie). Un site, consacré à une conférence devant se tenir les 12 et 13 juillet à Priamukhino (Russie) – son village natal –, répercute également diverses initiatives internationales. Citons par exemple le colloque Bakounine en Pologne qui aura lieu à Pobierowo, du 29 au 31 mai, organisé par l'Institut d'histoire et des relations internationales de l'université de Szczecin. A São Paulo (Brésil), la Biblioteca Terra Livre annonce une rencontre sur Bakounine et l'AIT du 10 au 13 novembre (informations complémentaires). En Suisse, le Circolo Carlo Vanza (CCV), bibliothèque et centre d'archivage du mouvement libertaire, a lancé un projet de mail-art l'année dernière pour recueillir des enveloppes illustrées au format maximum de 15 x 21 cm (C5). Les œuvres reçues ont été recensées sur le site du CCV et seront numérisées pour être mises à la disposition des membres de la Fédération internationale des centres d'études et de documentation libertaires (Ficedl). Par ailleurs, la Fédération anarchiste (FAF) et l'Internationale des fédérations anarchistes (IFA) ont décidé de privilégier l'apport du révolutionnaire russe à l'anarchisme : structuration et affirmation des idées et des pratiques du socialisme libertaire « face au socialisme autoritaire et au parlementarisme, face à la religion et à l'Etat, au sein du mouvement ouvrier et du syndicalisme, et enfin au niveau de l'internationalisme révolutionnaire ». Des conférences auront lieu à Lyon et à Saint-Imier (Suisse) courant juin. Autre anniversaire, plus douloureux et plus proche de nous, les soixante-quinze ans de la Retirada : l'exode des républicains espagnols en février 1939 après la victoire des troupes fascistes de Franco. Le journal L'Indépendant offre sur son site la possibilité de visionner un document rare sur l'arrivée des réfugiés dans les Pyrénées-Orientales, un film tourné par deux amateurs, Louis Llech et Louis Isambert. Ce document précieux a été édité en DVD avec la musique de Virgile Goller en annexe de l'ouvrage La Retirada en images mouvantes (Trabucaire - Cinémathèque euro-régionale Institut Jean-Vigo, 2010, 25 euros) faisant suite à une rencontre-colloque organisée du 30 janvier au 1er février 2009 à Perpignan par l'institut. Le blog Urgence notre police assassine veut « dénoncer l'impunité qui entoure les crimes policiers » et relaie les « campagnes d'action menées par différents collectifs engagés contre les violences sécuritaires ». Très bien fait, illustré par des vidéos et des photos de manifestations, il constate que la « plupart des victimes de crimes policiers attendent justice durant des années, pour finalement très rarement l'obtenir… ». Comment s'étonner également que les victimes soient en grande majorité des personnes ciblées par le racisme (Beurs, musulmans, Noirs, Roms, sdf, sans-papiers…) et que l'« insécurité policière » vise particulièrement les quartiers populaires. Un seul constat : trente ans après la marche des Beurs rien n'a changé, « la police continue à tuer en France en toute impunité, la justice continue à les acquitter ». Centre de culture, de vie militante et d'action libertaire à Besançon, la librairie associative L'Autodidacte, projet porté par le groupe Proudhon de la Fédération anarchiste, a vu le jour en 2000. Après huit années de location, le local a pu être acheté mais, aujourd'hui, la vente de livres ne suffit plus pour rembourser les emprunts et payer les divers frais de fonctionnement. Avec la tenue de plus de deux cents rencontres-débats, l'organisation de rendez-vous annuels comme la Rentrée libertaire ou le repas du Premier Mai, elle est devenue un lieu incontournable du quartier et rythme sa vie. Refusant un sort funeste, le groupe fait appel à la solidarité pour l'aider à passer ce cap difficile. On peut leur écrire et leur rendre visite au 5, rue Marulaz, 25000 Besançon. Un article paru sur Autre Futur.net, « Je suis las des hagiographies, cimetières du mouvement libertaire… », signé du pseudo Lucie Heymé, établit le constat que nombre d'écrits libertaires publiés plus ou moins récemment « ne sont là que pour faire briller les images, souvent béates, d'un mouvement et d'une histoire qu'ils contribuent à muséifier ». La remarque est fort juste et l'on ne peut que la partager même si l'on doit avouer avoir fauté ici même à plusieurs occasions. L'auteur pose les bonnes questions : « Quelle est l'“efficacité” de ces “efforts livresques”, en quoi leurs contenus peuvent-ils faire avancer la culture libertaire et proposer de réelles réflexions utiles au quotidien ? A quel plan de communication obéissent-ils ? » Il craint également que cette « mémoire falsifiée » nuise à la lutte actuelle qui a besoin « de pouvoir se référer à un passé, étudié tous azimuts et sans complaisance, quitte à ce que certains éclairages remettent en cause quelques-unes de nos certitudes ou de nos postulats ». Le pourquoi de cette attitude n'est hélas pas abordé et il faudrait poser la question aux camarades écrivains, éditeurs, libraires, chroniqueurs, lecteurs… S'agit-il de facilité, du souhait d'embellir la réalité, d'éviter la controverse et les conflits, d'attirer le « chaland » ? Un peu de tout cela, sans doute.

La souscription pour le Dictionnaire biographique du mouvement libertaire francophone (Les Editions de l'Atelier) a été prolongée jusqu'au 5 avril (téléchargez le bon, PDF 2,3 Mo) : 40 euros, au lieu de 50. Il devrait paraître début mai. « Cinq cents biographies, dont soixante sont illustrées, ont été retenues pour le dictionnaire papier, avec le souci de respecter la diversité du mouvement libertaire. (…) [A celui-ci] s'ajoutent plus de deux mille cinq cents biographies consultables sur le site Maitron-en-ligne, auquel les acheteurs et souscripteurs auront accès. » Cet ouvrage de 528 pages, qui est le fruit du travail d'une quarantaine de rédacteurs, pourra être retiré à la librairie du Monde libertaire, 145, rue Amelot, 75011 Paris, ou envoyé (5 euros de port en supplément). Vidéo de présentation.

 

Retour
en haut
 fleche haut
 fleche bas