Avril 2012

RÉUNIONS-DÉBATS

Paris, 2 avril. Dans le cadre du 3e Festival Pico Y Pala, du 2 au 9 avril, projection du film La Patagonia Rebelde (103 min, 1974) de Héctor Olivera, tiré du livre d'Osvaldo Bayer, qui relate la lutte des travailleurs de Patagonie contre les grands propriétaires terriens dans les années 1920. A 20 heures, au cinéma La Clef, 34, rue Daubenton, Paris 5e (M° Censier-Daubenton). A 21 h 30, débat (sous réserve) et buffet musical avec Riton la Manivelle.

Montpellier, 5 avril. Présentation par Jean-Claude Michéa de son dernier ouvrage, Le Complexe d'Orphée (Climats). A 20 h 30, au Centre Ascaso-Durruti, 6, rue Henri-René. Site Internet.

Limoges, 6 avril. Conférence-débat à 20 heures sur le mandat impératif (une révolution dans les élections) avec Pierre-Henri Zaidman, maître de conférences à l'université Paris-Descartes. Organisé par le CIRA Limousin, avec le soutien du groupe libertaire limougeaud Le Cri du peuple, à l'auditorium de la Bibliothèque francophone multimédia, 2, place Aimé-Césaire. Contact : cira-limousin(at)free.fr

Paris, 6 avril. Dans le cadre des soirées lecture de la librairie du Monde libertaire, Milan – « simple lecteur » – viendra discuter avec vous de l'abstentionnisme à propos du livre d'Octave Mirbeau, La Grève des électeurs (Allia). A partir de 19 h 30, au 145, rue Amelot (M° République, Oberkampf ou Filles-du-Calvaire).

Saint-Denis, 6 avril. Le Docu-club de la Dionyversité organise à 19 h 30 une projection-débat autour du documentaire Au prix du gaz (85 min), de Karel Pairemeure, en présence du réalisateur. Local de la Dionyversité, 4, place Paul-Langevin. Entrée à prix libre. Site Internet.

Le Mans, 7 avril. Le groupe Lairial (Fédération anarchiste) organise un café libertaire, à 16 heures, sur l'Association internationale des travailleurs (AIT). Quatrième partie : « Le congrès de La Haye, septembre 1872, et la scission ». Exposé et débat. Epicerie du Pré, 31, rue du Pré.

Lyon, 7 avril. Rencontre-débat avec Yannis Youlountas auteur de Paroles de murs athéniens et Derrière les mots (Editions libertaires), à 15 heures, à la librairie La Gryphe, 5, rue Sébastien-Gryphe, Lyon 7e (M° Saxe-Gambetta). Ouverte du lundi au samedi inclus, de 14 heures à 19 heures. Site Internet.

Marseille, 7 avril. A 17 heures, causerie animée par Violette et Juanito Marcos à propos d'Itinéraire d'un anarchiste. Alphonse Tricheux (1880-1957) (Editions Loubatières). Au local du Centre international de recherche sur l'anarchisme (CIRA), 50, rue Consolat, Marseille 1er. Courriel : cira.marseille(at)free.fr - site Internet.

Metz, 7 avril. Festival Bobines rebelles au café Jehanne d'Arc, place Jeanne-d'Arc. A 15 heures, projection du film Escadron de la mort, école française ; à 17 heures, Les Roses noires ; à 19 heures, Le Monde selon Monsanto ; à 21 heures, La Stratégie du chaos.

Paris, 7 avril. La librairie du Monde libertaire vous convie, à 16 h 30, à une après-midi « Georges Brassens » avec Jean-Paul Liégeois qui a présenté et établi, entre autres, l'édition des Chemins qui ne mènent pas à Rome. Réflexions et maximes d'un libertaire et Œuvres complètes au Cherche-Midi. Au 145, rue Amelot (M° République, Oberkampf ou Filles-du-Calvaire). Site Internet.

Saint-Denis, 8 avril. De 15 heures à 17 heures, « Dimanches au musée » avec la Dionyversité. Thème du jour : « L'anticolonialisme à la Belle Epoque ou comment avoir raison contre le plus grand nombre », conférence-débat de Laurent Bihl, historien et spécialiste de l'image. Rendez-vous au musée d'art et d'histoire de Saint-Denis, 22 bis, rue Gabriel-Péri (M° Porte-de-Paris ou RER D). Entrée libre.

Saint-Jean-en-Royans, 12 avril. Dans le cadre du Festival des émancipations populaires, le groupe La Rue râle (Fédération anarchiste) et l'association Batotopie vous invitent, à 20 h 30, à une soirée de réflexion « pistes pour une autre économie ». Comment envisager une autre économie que le capitalisme ? Quels lieux, quels outils, quels moyens ? Maison du Royans, 29, rue Pasteur. Contact : laruerale(at)no-log.org

Lyon, 13 avril. Présentation-apéro du livre Semaines agitées, publication collective, émotive et stratège (mouvement contre la réforme des retraites - Lyon - octobre 2010) (Atelier de création graphique), qui vient juste de sortir. Et cela se passera à 19 heures, au CEDRATS, 27, montée Saint-Sébastien, Lyon 1er (M° Croix-Paquet).

Paris, 13 avril. A 19 heures, soirée de solidarité pour l'un des inculpés du centre de rétention administrative organisée par le Lycée autogéré de Paris (LAP). A 20 heures, projection-débat autour du film Une promenade au bois. A 21 heures, concert avec Edouard Nenez. Restauration sur place. 393, rue de Vaugirard (M° Convention ou Porte-de-Versailles). Entrée à prix libre.

Paris, 13 avril. Soirée vidéo à la librairie du Monde libertaire, à 19 h 30, avec la projection de La Ferme des animaux, adaptation du roman de George Orwell. Au 145, rue Amelot, Paris 11e (M° République, Oberkampf ou Filles-du-Calvaire).

Rouen, 13 avril. Les débats du café libertaire : « Mieux que les élections : l'autogestion ! », à 20 heures, librairie L'insoumise, 128, rue Saint-Hilaire. On boit un (petit) coup et on discute.

Paris, 14 avril. Rencontre avec Alain Dubois autour du livre Jean Rostand, un biologiste contre le nucléaire (Berg International), à 15 h 30, bibliothèque La Rue, 10, rue Robert-Planquette, Paris 18e (M° Blanche ou Abbesses). Site Internet.

Paris, 14 avril. A 16 heures, débat avec Bernard Friot autour de son nouveau livre L'Enjeu du salaire, organisé par l'union régionale parisienne de la Confédération nationale du travail (CNT). Au 33, rue des Vignoles, Paris 20e (M° Avron ou Buzenval). Site Internet.

Paris, 14 avril. Rencontre-débat, à 16 h 30, avec Jean-Philippe Crabe, auteur de l'ouvrage Les Anarchistes et la Commune de Paris (Editions du temps perdu). A la librairie du Monde libertaire, 145, rue Amelot, Paris 11e (M° République, Oberkampf ou Filles-du-Calvaire).

Angers, 17 avril. Projection, à 20 h 15, du documentaire De mémoire d'ouvrier (79 min), de Gilles Perret, suivie d'une rencontre avec le réalisateur. Le film retrace, de 1904 à nos jours, la mémoire des ouvriers des montagnes de Savoie. Cinéma Les 400 coups, 12, rue Claveau.

Paris, 18 avril. Débat, à 19 heures, avec Alain Bihr sur « Une crise structurelle du capitalisme », organisé par l'union régionale parisienne de la Confédération nationale du travail (CNT). Au 33, rue des Vignoles, Paris 20e (M° Avron ou Buzenval). Site Internet.

Paris, 18 avril. La librairie Quilombo organise à 19 h 45 un débat autour du livre de Patrick Marcolini, Le Mouvement situationniste (L'Echappée). Au CICP, 21 ter, rue Voltaire, Paris 11e (M° Rue-des-Boulets ou Nation). Courriel : quilombo(at)globenet.org - site Internet.

Poitiers, 18 avril. Soirée-débat antiélection à 21 heures, organisée par le groupe Pavillon noir. Bar Le Plan B, 30, boulevard du Grand-Cerf. Site Internet.

Merlieux, 19 avril. Le groupe Kropotkine de la Fédération anarchiste recevra de 18 heures à 21 heures Jacques Colombat auteur d'Alexandre Jacob, le forçat intraitable (Editions Riveneuve). Athénée libertaire, 8, rue de Fouquerolles. Entrée libre et gratuite. Apéro dînatoire. Site Internet.

Besançon, 20 avril. Exposition « Quarante ans d'autocollants politiques », du 20 au 27 avril. Vernissage : vendredi, à 20 heures. Visite commentée : samedi, à 11 heures et à 16 heures, avec Wally Rosell (militant de la Fédération anarchiste). Salle de l'ancienne Poste, 98, Grande-Rue.

Lyon, 21 avril. A 15 h 30, présentation des actes du colloque « Philosophie de l'anarchie » (Atelier de création libertaire) à la librairie La Gryffe – 5, rue Sébastien-Gryphe, Lyon 7e (M° Saxe-Gambetta) –, avec Jean-Christophe Angaut, Daniel Colson et Mimmo Pucciarelli.

Saint-Jean-en-Royans, 26 avril. Le groupe La Rue râle (Fédération anarchiste) vous invite, à 20 h 30, à une soirée théâtre autour de la pièce Témoignage d'un professeur de théâtre en prison par la compagnie L'Etreinte (Toulon). Maison du Royans, 29, rue Pasteur. Entrée à prix libre.

Montpellier, 27 avril. Projection-débat avec L'Argent Dette (2008), de Paul Grignon, qui traite de la création monétaire et du crédit. A 20 h 30, Centre Ascaso-Durruti, 6, rue Henri-René. Site Internet.

Paris, 27 avril. A 19 heures, ciné-club et débat avec le film La Bande à Baader, sur les premières années de la Fraction armée rouge (RAF), groupe d'extrême-gauche allemand pratiquant la lutte armée, fondé en 1967. CNT, 33, rue des Vignoles, Paris 20e.

Toulouse, 27 avril. Au Chat noir, librairie autogérée de l'UL CNT, présentation à 19 h 30 de Pédagogie et Révolution. Questions de classe et (re)lectures pédagogiques (Libertalia) par son auteur, Grégory Chambat. Au 18, avenue de la Gloire. Site Internet.

Bordeaux, 28 avril. Grégory Chambat présentera à 17 heures l'ouvrage Pédagogie et Révolution (Libertalia). Une soirée organisée par la librairie du Muguet et la CNT Education 33. Athénée libertaire, 7, rue du Muguet. Courriel : contact(at)atheneelibertaire.net - site Internet.

Lyon, 28 avril. Rencontre et débat avec Maximilien Le Roy, auteur de Dans la nuit, la liberté nous écoute : déserteurs français et ralliés au Viet Minh durant la guerre d'Indochine (1946-1954) (Le Lombard), et Dominique Foulon (Carnets du Viet Nam), à partir du parcours d'Albert Clavier, suivi de la projection de son interview (60 min). A 15 heures, librairie La Gryffe, 5, rue Sébastien-Gryphe, Lyon 7e. Site Internet.

Paris, 28 avril. Rencontre-débat avec François Roux, auteur du livre Auriez-vous crié « Heil Hitler » ? Soumission et résistance au nazisme (Max Milo Editions), à 16 h 30, à la librairie du Monde libertaire. 145, rue Amelot (M° République, Oberkampf ou Filles-du-Calvaire). Site Internet.

 

FOIRE AUX LIVRES, COLLOQUE,
EXPOSITION, THÉÂTRE…

Fête du livre. Les Editions CNT-RP organisent une fête du livre le 7 avril, à partir de 13 heures, à la Confédération national du travail (CNT), 33, rue des vignoles, Paris 20e (M° Avron ou Buzenval). Des centaines de livres neufs et d'occasion seront mis en vente à cette occasion.

Week-end à Pont-en-Royans. Dans le cadre du Festival des émancipations populaires qui se tiendra du 7 au 15 avril, le groupe La Rue râle (Fédération anarchiste) et l'association Batotopie vous invitent le 7 avril à une journée d'activités pour inaugurer le festival. Ateliers bricolage (à 10 heures pour les adultes, et 14 heures pour les enfants) et cirque (14 heures) ; soirée des arts vivants à partir de 17 h 30 en présence de L'Utobus, la médiathèque sociale itinérante de La Rue râle ; concert des Barrio Populo à partir de 21 heures. Préparation des repas à partir de 10 heures et de 17 heures, salle des fêtes. Le lendemain, 8 avril, les mêmes organisent une projection-débat autour du film Le travail est mort, vive le travail ! Médiathèque La Halle. Prix libre. Contact : laruerale(at)nolog.org - site Internet de Batotopie.

Exposition « Hugorama ». Laurent Melon, qui a récemment illustré deux ouvrages aux Editions libertaires (Les Fables d'Esope et La Légende des siècles de Victor Hugo), exposera ses peintures, du 12 au 14 avril, à la galerie La Hune Brenner, 3, rue Ravignan, Paris 18e. Voir le Scoopitone. Contact : 01-43-25-54-06 ou galerielahunebrenner(at)orange.fr

Anarchistes étrangers. La première rencontre des anarchistes étrangers (RAE) – dans une optique synthésiste – aura lieu le 15 avril, à partir de 20 heures, au bar-restaurant Maldoror (10, rue du Grand-Prieuré, Paris 11e, métro Oberkampf). Lancée par Maurice Schuhmann, ancien membre du collectif A-Laden Berlin et de Freie ArbeiterInnen Union (FAU), son but est de créer un espace ouvert et plurilingue pour les anarchistes français et d'origine étrangère. Ce qui permettra de discuter, de boire, de partager des expériences et de créer des liens d'entraide. On pourra débattre notamment de la possibilité d'organiser des événements pour soutenir des projets internationaux ou des interventions sur les scènes anarchistes d'autres pays. Cette réunion n'entend pas se substituer aux autres projets similaires déjà en place, mais juste apporter un complément. Contact : soziale_revolution(at)yahoo.de – site Internet.

« Crise de foi ». Il est rare que la religion nous fasse sourire et encore moins rire, surtout avec les événements récents. Et pourtant, si l'on en croit le site Athéisme.org, un spectacle devrait retenir notre attention : celui de Sophia Aram, « Crise de foi », au Palais des Glaces à Paris jusqu'au 14 avril. Infos complémentaires. « La présentation du spectacle annonce une précaution inhabituelle : il est “déconseillé aux personnes plaçant leur foi au-dessus de leur sens de l'humour”. L'avertissement, souriant, n'est pas de trop car, effectivement, Sophia Aram fustige gaiement les trois monothéismes avec beaucoup d'intelligence et une vigueur très saine, à défaut d'être sainte. On rit beaucoup, on vient d'ailleurs pour cela et se gausser autant des idéologies religieuses que des phobies des croyants les plus fanatiques et obscurantistes. » Lire la suite.

Théâtre. La Compagnie Marie-Ruggeri joue Louise Michel, écrits et cris, spectacle théâtral et musical sur Louise Michel (1830-1905), jusqu'au 15 avril (relâches les 4, 8 et 9 mars). Représentations les jeudis, vendredis, samedis à 20 heures, et dimanches à 18 heures. Prix des places : 20 euros (tarif réduit : 15 euros, tarif groupe : 10 euros). Ce spectacle est conçu à partir de la correspondance et de l'autobiographie de la militante anarchiste (adaptation et jeu : Marie Ruggeri ; musique et jeu : Christian Belhomme). Au théâtre Essaïon, 6, rue Pierre-au-Lard, Paris 4e (M° Hôtel-de-Ville ou Rambuteau). La compagnie peut se déplacer pendant cette période dans les régions Nord, Normandie, Bretagne, Pays de Loire, Centre. Et, les 6 et 7 mars, dans le sud-est de la France (représentation le 8 mars à Draguignan). Contact (invitation, groupe et organisation de spectacle) : 06-64-16-37-35 ou compagniemr(at)yahoo.fr

Decazeville. De 10 à 18 heures, le jeudi 19 avril, l'association Memoria andando organise à l'Espace Yves-Roques, place Cabrol, une journée consacrée à l'anarchisme et à l'anarcho-syndicalisme en Espagne. On pourra y voir une exposition sur la révolution et l'autogestion, écouter une conférence de François Godicheau sur la vision de l'anarchisme par les tenants de l'ordre social et regarder des courts-métrages d'époque. Renseignements : Memoria andando, Zone du centre, 12300 Decazeville (tél. : 06-03-89-48-07).

Salon du livre libertaire de Paris. En 2012, cette sixième édition ouvrira ses portes dès vendredi 11 mai à 14 heures (jusqu'à 21 heures) et se poursuivra samedi 12 mai, de 10 heures à 20 heures, et dimanche 13 mai, de 10 heures à 16 heures. Des compagnons suisses (francophones, alémaniques ou italophones) ont été invités à venir présenter leur production éditoriale. Ce sera aussi l'occasion de découvrir le programme de la Conférence internationale de Saint-Imier qui se tiendra en août 2012 dans le Jura suisse : conférences, ateliers, expositions, salon, concerts, etc. Autre nouveauté, la création d'un espace livres neufs à prix cassés. Plus de vingt heures de débats (répartis sur trois jours) sont prévus : « Idées reçues sur l'anarchisme » ; « L'alternative anarchiste en actes » ; « L'éducation » ; « Faut-il s'indigner ou se révolter ? » ; « Décroissance et partage des richesses » ; « Avenir des médias libres » ; « Réinventer la grève générale »… Radio-Libertaire (89.4 MHz) proposera à ses consœurs de Paris et de province d'animer et de diffuser des émissions en direct depuis le salon (studio prévu à cet effet). Et tout cela se passera à l'espace d'animation des Blancs-Manteaux, 48, rue Vieille-du-Temple, Paris 4e (M° Hôtel-de-Ville ou Saint-Paul). Entrée à prix libre. Bar et restauration légère. Pour contacter l'organisation : Salon du livre libertaire, 145, rue Amelot, 75011 Paris - tél. : 01-48-05-34-08 - courriel : livrelibertaire2012(at)sfr.fr - site Internet.

Théâtre. La septième édition du Festival international de théâtre anarchiste de Montréal (Fitam) se déroulera (à partir de 19 h 30) les 15 et 16 mai avec la participation d'une trentaine d'artistes en provenance des Philippines, de France, des Etats-Unis et du Canada. Deux soirées de théâtre socialement engagé et provocant, en français et en anglais. Lieu : La Sala Rossa, 4848, boulevard Saint-Laurent. Les billets sont disponibles au coût de 12 dollars canadiens à la librairie anarchiste L'Insoumise, 2033, boulevard Saint-Laurent, ou à l'entrée de la salle. Pas de places réservées. Programme complet sur le site Internet. Contact : festivaltheatreanarchiste(at)yahoo.ca

 

DIVERS

En vrac sur le Web (avril). Le site Internet du Salon du livre libertaire de Paris (lire ci-dessus), qui se tiendra du 11 au 13 mai à l'espace d'animation des Blancs-Manteaux, 48, rue Vieille-du-Temple, Paris 4e (M° Hôtel-de-Ville ou Saint-Paul) a changé d'adresse. Il est dorénavant accessible ici. Quant à celui de Saint-Imier (Jura bernois, Suisse), qui aura lieu du 9 au 12 août pendant la Rencontre internationale de l'anarchisme (site), il est maintenant opérationnel en français et en allemand. Les éditeurs, groupes et individus souhaitant y participer trouveront en ligne un formulaire d'inscription. Courriel : info(at)buechermesse.ch Basée dans le Cantal, l'association laïque des Amis d'Anne et Eugène Bizeau anime un blog. Son but est de rappeler l'action et la mémoire d'Anne Bizeau (originaire de la région, où elle vécut avec son compagnon), pacifiste, poétesse, qui participa en tant qu'institutrice à la création du syndicat professionnel affilié à la CGT ; et d'Eugène Bizeau, vigneron et poète libertaire (1883-1989, lire biographie et bibliographie). L'association organise chaque année, le 2e dimanche d'octobre, une conférence dont plusieurs ont précédemment porté sur des personnages et des thèmes libertaires (Louise Michel, Francisco Ferrer, Jules Vallès, Radio Barcelone, la charte d'Amiens, histoire de la chanson anarchiste, etc.). Les éditions de La Pigne lancent une souscription pour la publication de leur deuxième ouvrage : Bocalblues (80 pages). Il s'agit d'un recueil de 170 dessins réalisés par Gil dont le héros est un poisson rouge, un peu dépressif, que l'on retrouve dans nombre de situations loufoques où il peut prendre les apparences d'un schtroumpf, d'un kamikaze, d'un berger des Landes, d'un Dark Vador ou même d'un François Mitterrand. Sortie prévue en mai 2012. Prix de souscription : 12 euros, port compris (au lieu de 13 euros, chèque à l'ordre de La Pigne) ; 9 euros l'unité à partir de cinq exemplaires. Adresse : La Pigne, 21, rue Yvan-Goll, 88100 Saint-Dié. Site Internet. Le Collectif anarchiste de traduction et de scannérisation (CATS) de Caen et d'ailleurs a mis en ligne de nouveaux textes : « L'anarchisme en Bolivie », un extrait du livre d'Angel Cappelletti, El anarquismo en America latina ; « Palante ! Les Young Lords », bref récit sur une organisation révolutionnaire de New York composée principalement de Portoricain(e)s, à la fin des années 1960 et au début des années 1970 ; « La révolte de Wilhelmshaven. Allemagne, 1918 », témoignage sur la mutinerie en novembre 1918 de cette base navale, sa transformation en bastion révolutionnaire et son écrasement sanglant en janvier 1919 par l'armée « loyaliste » aux ordres de la social-démocratie. Plusieurs autres écrits portent plus spécifiquement sur la résistance des soldats lors de la guerre du Vietnam : « La révolte des GI's au Vietnam », « Les rebelles en kaki » et « Harcelez les huiles ». Signalons également « La Commune hongroise et les anarchistes (1919) » (à lire), une très intéressante brochure parue en 1926 sur la participation des anarchistes à cet événement révolutionnaire plutôt ignoré en France, écrite par Achille Dauphin-Meunier, plus connu sous le pseudonyme de Pierre Ganivet. Par ailleurs, vu la quantité de textes à traduire (en anglais, surtout, mais aussi en espagnol), le CATS renouvelle son appel aux bonnes volontés pour prendre en charge certaines traductions. On peut le contacter par courriel : catscaen(at)voila.fr S'étant donné pour but de par ses statuts de « favoriser un usage des nouvelles technologies de l'information au service de la solidarité, du lien social et de la citoyenneté, afin de trouver de nouvelles applications riches de sens et pour que ces outils ne soient pas uniquement accessibles au secteur marchand et financier », Globenet a ouvert début avril 2002 un service d'accès à Internet gratuit pour tous publics, accessible via un numéro de téléphone en tarification locale sur tout le territoire métropolitain. Quelque peu victime du succès de No-Log, le collectif souhaite maintenant que les personnes utilisant ce service l'autofinancent et lance un appel aux dons pour assurer la pérénité du projet. Son budget annuel est estimé à 15 000 euros, comprenant les coûts d'hébergement des serveurs, de l'infrastructure réseau, l'achat de petit matériel, une provision pour charges (afin de faire face aux procédures judiciaires et aux besoins en conseils juridiques) et le renouvellement des serveurs. Claude Delattre, déjà créateur et animateur de deux sites de référence – Catalogue général des éditions et collections anarchistes francophones (Cgecaf) et Bianco : 100 ans de presse anarchiste – a récemment mis en ligne un fonds virtuel d'affiches anarchistes : actuellement, près de 3 200 exemplaires sont référencés. Ils ont pour origine les collections du Centre de documentation anarchiste (Fédération anarchiste, France) – photographiées vers 1998 –, du CIRA de Lausanne (Suisse), de la Biblioteca Archivio Germinal (Carrare, Italie) et de plusieurs sites militants éditeurs d'affiches contemporaines. On peut ainsi effectuer des recherches par nom de graphiste, d'imprimeur ou d'organisation, par lieu d'édition ou d'archivage, par thèmes, pays, symbole… Ce fonds, encore en construction, s'enrichira sans nul doute au fil des années et des apports. Il est à souhaiter que les organisations libertaires et les groupes éditeurs lui fassent part de leurs créations, chacun pouvant communiquer des informations et des précisions.

« Spaghetti a la Bakunin ». Trouvée, dans un ouvrage récemment paru aux Editions générales First, La Cucina della mamma. Recettes authentiques des grands-mères italienne (collectif, 414 p., 17,90 euros), une recette de spaghettis à la Bakounine. Le texte de présentation rappelle que celui-ci « arriva en Italie en 1862 et tissa des liens avec Carlo Cafiero, Saverio Frisc[i]a, et [Giuseppe] Fanelli, avec lesquels il élabora les sujets qui allaient être la cause de la scission avec la branche marxiste de la Première Internationale ». Vella, un peintre d'Agrigente, fervent admirateur de Bakounine, lui dédia cette recette sicilienne. Ingrédients : 2 gousses d'ail, 45 ml (3 c. à soupe) d'huile d'olive, 4 filets de sardines salées, 1 kg de tomates, piment fort en poudre, sel, poivre, marjolaine, 700 g de spaghettis. « Faites dorer légèrement les gousses d'ail dans l'huile, puis enlevez-les. Dans l'huile aromatisée, faites fondre les filets de sardines salées, puis ajoutez les tomates pelées et épépinées, coupées en morceaux, une pincée de piment fort, du sel et du poivre. Faites cuire à feu doux pendant 10 minutes, puis parsemez abondamment de marjolaine. Cette sauce permet d'assaisonner 700 g de spaghettis cuits al dente. » Vin conseillé : inzolia ou grecanico de Sicile.

 

Retour
en haut
 fleche haut
 fleche bas