Avril 2011

RÉUNIONS-DÉBATS

Merlieux, 1er avril. Le groupe Kropotkine (Fédération anarchiste) organise une réunion publique avec Normand Baillargeon, auteur entre autres de L'Ordre moins le pouvoir (Agone) et d'un Petit Cours d'autodéfense intellectuelle (Lux), à l'Athénée libertaire, 8, rue de Fouquerolles. Table de presse. Entrée libre.

Millau, 1er avril. Projection du film La Cecilia et débat avec Céline Beaudet, auteure de l'ouvrage Les Milieux libres. Vivre en anarchiste à la Belle Epoque en France (Les Editions libertaires), à 20 h 30, à la Librairie Plume(s), 16, rue Saint-Martin. Organisé par Solidaires, écologiste et libertaires (SEL). A 18 heures, apéritif d'anniversaire de la Librairie Plume(s), qui fête ses trois ans d'existence. Plus d'info.

Paris, 1er avril. Projection à 19 heures du Business de l'or au Guatemala (54 min) et débat en présence du réalisateur Gregory Lassalle. Confédération nationale du travail (CNT), 33, rue des Vignoles, Paris 20e (M° Buzenval ou Avron). Organisé par le groupe de travail Amériques du secrétariat international de la CNT. Site Internet.

Vannes, 1er avril. Conférence-débat sur l'enfermement psychiatrique avec Jacques Lesage de La Haye, psychologue et auteur de nombreux ouvrages sur l'enfermement carcéral et/ou psychiatrique. A 20 h 30, au Palais des arts et des congrès. Entrée libre. Organisée par le groupes libertaires René-Lochu et Francisco-Ferrer (Vannes et Lorient) de la Fédération anarchiste. Site Internet.

Marseille, 2 avril. Causerie sur « Léo Malet, du Libertaire à Minute. On ne naît pas réactionnaire, on le devient », animée par Cédric Pérolini, auteur de Léo Malet mauvais sujet. Nestor Burma passe aux aveux (L'Atinoir). A 17 heures, au local du Centre international de recherche sur l'anarchisme (CIRA), 3, rue Saint-Dominique, Marseille 1er (angle place des Capucines). Courriel : cira.marseille(at)free.fr - Site Internet.

Paris, 2 avril. Forum-débat avec Roger Dadoun autour de son dernier ouvrage L'Erotisme. De l'obscène au sublime (Presses universitaires de France). A 16 h 30, à la Librairie du Monde libertaire, 145, rue Amelot, Paris 11e (M° Oberkampf, République ou Filles-du-Calvaire). Site Internet.

Rouen, 2 avril. Rencontre à 15 heures avec Normand Baillargeon, auteur d'un Petit Cours d'autodéfense intellectuelle (Lux) et de L'Ordre moins le pouvoir (Agone). A la librairie L'Insoumise, 128, rue Saint-Hilaire.

Saint-Denis, 3 avril. De 15 heures à 17 heures, « Dimanches au musée » avec la Dionyversité. Ce jour, il est question de « Fêtes, mort et martyrologie sous la Révolution française », à propos de l'iconographie révolutionnaire. Rendez-vous au musée d'art et d'histoire de Saint-Denis, 22 bis, rue Gabriel-Péri (M° Porte-de-Paris ou RER D). Entrée libre.

Poitiers, 5 avril. A 20 heures, rencontre-débat sur les idées et pratiques libertaires animée par le groupe Pavillon noir de la Fédération anarchiste, au centre socio-culturel de la Blaiserie (salle conviviale), rue des Frères-Montgolfier. Entrée libre. Courriel : pavillon-noir(at)federation-anarchiste.org

Marseille, 6 avril. La Libre Pensée autonome - Les Amis d'André Arru organise à 19 heures une rencontre autour de la pièce d'Armand Salacrou, Boulevard Durand : chronique d'un procès oublié, avec la participation de Michel Bracco et de Richard Martin. Une lecture de textes sera suivie d'un exposé et d'un débat. Adresse : Théâtre Toursky, 16, promenade Léo-Ferré, Marseille 3e (tél. : 04-91-53-59-12).

Montpellier, 7 avril. Présentation par Jean-Jacques Gandini du n° 25 de la revue Réfractions qui traite le thème : « A la recherche d'un sujet révolutionnaire », puis débat. A 20 heure, au Centre Ascaso-Durruti, 6, rue Henri-René. Texte de présentation sur le site Internet.

Paris, 8 avril. A 18 heures, vernissage de l'exposition des tableaux politiques de Marie-Claire Calmus à la librairie du Monde libertaire, 145, rue Amelot (M° Oberkampf ou République). Courriel : librairie-publico(at)sfr.fr - Site Internet.

Troyes, 8 avril. Conférence de l'UP3 sur la pédagogie libertaire avec Agnès Pavlowsky et Isabelle Aubel. A 20 h 30, à la Ligue de l'enseignement de l'Aube, 8, rue de la Mission. Entrée libre. Courriel : up.troyes(at)orange.fr

Paris, 9 avril. Rencontre-débat à 15 h 30 autour du thème « Enfance et politique ». Présentation d'archives sonores et écrites rares par Annie et Georges Bellot, du mouvement Icem-Pédagogie Freinet. A la Bibliothèque La Rue, 10, rue Robert-Planquette. Tél. : 01-42-23-32-18.

Paris, 9 avril. De 16 h 30 à 19 heures, rencontre avec des animatrices et animateurs de Radio-Libertaire dans le cadre des 30 ans de la radio. Librairie du Monde libertaire, 145, rue Amelot, Paris 11e (M° Oberkampf, République ou Filles-du-Calvaire). Courriel : librairie-publico(at)sfr.fr - Site Internet.

Paris, 9 avril. Au 33, rue des Vignoles, Paris 20e (M° Avron ou Buzenval), cabaret-débat coorganisé par le syndicat CNT santé-social et le collectif NRV. De 17 heures à 19 heures, débat : « La fin du mirage expérimental : vers la normalisation des pratiques éducatives et sociales ». A partir de 20 heures, « Et vlan ! », cabaret Boris Vian par le Théâtre du fil. Restauration à prix libre, bar, tables de presse, zone de gratuité… Plus d'infos.

Saint-Denis, avril. Les cours de la Dionyversité ont lieu de 19 heures à 21 heures à la Bourse du travail, 9, rue Génin (métro ligne 13, station Porte-de-Paris). Cycle « La Commune de Paris » : le 12, La Commune de Paris, de Cécile Clairval (film documentaire, 1971, 76 min) ; le 19, « Les francs-maçons pendant la Commune » ; le 26, « La Commune, première tentative de gouvernement libertaire », présentation de Jean-François Decraene. Site Internet.

Lyon, 16 avril. A 15 heures, conférence-débat sur « L'anarchisme en question », avec Philippe Pelletier, auteur d'Anarchisme, idées reçues (Le Cavalier bleu). Organisé par le Centre de documentation et de recherches sur les alternatives sociales (Cedrats), 27, montée Saint-Sébastien (M° Croix-Paquet).

Paris, 27 avril. La librairie Quilombo organise à 19 h 45 une présentation-débat de l'ouvrage de Maud Simonet, Le Travail bénévole. Engagement citoyen ou travail bénévole ? (La Dispute), avec l'auteure. Au CICP, 21 ter, rue Voltaire, Paris 11e. Courriel : quilombo(at)globenet.org - Site Internet.

Merlieux (Aisnes), 28 avril. De 18 heures à 21 heures, rencontre-débat avec Dominique Manotti, qui vient de publier Doa, l'honorable société (Gallimard), un polar social. A la Bibliothèque sociale, 8, rue de Fouquerolles, animée par le groupe Kropotkine de la Fédération anarchiste. Table de presse, apéro dînatoire. Renseignements : 03-23-80-17-09. Courriel : kropotkine02(at)no-log.org

Paris, 29 avril. Le groupe Salvador-Segui (Fédération anarchiste) organise à 20 heures une soirée zapatiste avec la projection du film d'Elia Kazan, Viva Zapata !, et un petit topo sur l'état des luttes zapatistes et de leur répression actuellement au Mexique. A la bibliothèque anarchiste La Rue, 10, rue Robert-Planquette, Paris 18e. Prix d'entrée fixé à 2 euros afin de verser au Comité de soutien des peuples du Chiapas en lutte (CSPCL) l'intégralité des fonds récoltés ce soir-là.

Paris, 30 avril. Gérard Dhotel, auteur de Louise Michel : « Non à l'exploitation ! » (Actes Sud), évoquera celle-ci et dialoguera avec le public à propos de la modernité de ses combats. A 15 heures, Bibliothèque Louise-Michel, 39, rue des Haies (M° Maraîcher ou Buzenval).

Paris, 30 avril. Débat « La Tunisie après la révolution », animé par Mohamed du groupe Pierre-Besnard de la Fédération anarchiste, à 16 h 30, à la Librairie du Monde libertaire (M° Oberkampf ou Filles-du-Calvaire). Entrée libre.

Paris, 30 avril. A 17 h 30, rencontre-débat à la librairie Résistances, 4, Villa-Compoint, 75017 Paris (M° Guy-Môquet), avec Cédric Rampeau, autour de son ouvrage La Cendre et les étoiles. Chronique d'une révolution sociale (Le Flibustier) et du thème « Comment se débarrasser du capitalisme ». Site de la librairie.

 

FOIRE AUX LIVRES, COLLOQUE,
EXPOSITION, THÉÂTRE…

Anarhisticki sajam knjiga (ASK). Du vendredi 1er au dimanche 3 avril aura lieu la 7e Foire du livre anarchiste de Zagreb (Croatie) qui accueillera des stands d'éditeurs, une exposition de photos et des débats. Courriel : anarhisticki.sajam.knjiga(at)gmail.com (on peut écrire en anglais) – site Internet (en croate et en anglais).

Fête du livre libertaire. A partir de 13 heures, le samedi 2 avril, les Editions CNT-RP organisent une Fête du livre libertaire à la CNT, 33, rue des Vignoles, Paris 20e (M° Avron ou Buzenval). Livres neufs et d'occasion, buvette.

Foire aux livres en Belgique. La 10e Foire internationale du livre alternatif et libertaire se tiendra à Gand, le samedi 16 avril, de 10 heures à 20 heures. Elle accueillera plusieurs dizaines de libraires, éditeurs et distributeurs de Belgique et d'autres pays. Au programme également : débats, projections, restauration, bar, espace pour enfants et concert à partir de 21 heures. Adresse : Intercultureel Centrum De Centrale, Kraankindersstraat 2, 9000 Gand, Belgique. Courriel : aboekenbeurs(at)yahoo.com

Autour de Georges Fontenis. Hommage au militant communiste libertaire le samedi 30 avril, salle Paul-Bert, à Tours (Indre-et-Loire). Exposition photo, projection vidéo, débat, etc. A 14 h 30, projection du documentaire Parcours libertaire, réalisé par Franck Wolff, suivie d'un échange pour évoquer le militant, avec Michel Desmars (ex-UTCL) et Jean-Michel Surget (Collectif contre la venue du pape à Tours et SUD éducation). A 16 h 30, débat animé par Guillaume Davranche (Alternative libertaire) sur « Georges Fontenis, cheminement d'un militant révolutionnaire dans le mouvement ouvrier (syndicalisme, mouvement social, lutte des classes, etc.) ». Fin de la commémoration à 19 heures. Pour plus d'infos et hébergement, si besoin, contacter alternativelibertaire37(at)gmail.com Journée organisée par Les Amis de Demain Le Grand Soir, Alternative libertaire et SUD/Solidaires 37.

Amérindiens. A partir de 16 heures, le 30 avril, rencontre avec Juana Calfunao, ancienne prisonnière politique et dirigeante mapuche de la communauté Juan Paillalef (Chili), et Robert R. Bryan, avocat du prisonnier politique amérindien Leonard Peltier (Etats-Unis) au CICP, 21 ter, rue Voltaire, Paris 11e (M° Rue-des-Boulets). Projections de Considérant que... et Leonard Peltier. Comme un guerrier. Exposition de dessins réalisés en prison par Juana Calfunao et de lithographies de Leonard Peltier. Tables de presse, buffet chilien... Organisé par le Comité de Solidarité avec les Indiens des Amériques, le Groupe de soutien à Leonard Peltier, le Collectif pour les droits de l'homme au Chili, Terre et Liberté pour Arauco… Prix d'entrée : 5 euros.

 

DIVERS

En vrac sur le Web (avril). Benoît Broutchoux (1879-1944) fut un militant et propagandiste anarcho-syndicaliste qui s'est particulièrement illustré dans le bassin minier de Lens lors de la grève pour la journée de travail de 8 heures en octobre 1902, pour la constitution du « jeune syndicat » (opposé au « vieux » syndicat réformiste des mineurs contrôlé par le socialo Emile Basly) et lors des journées insurrectionnelles qui suivirent la catastrophe de Courrières en 1906. De nombreuses fois condamnés à des amendes ou à la prison ferme pour des faits de propagande, il participa au congrès d'Amiens de la CGT et au congrès anarchiste international d'Amsterdam. Des articles de presse, des témoignages et une biographie consistante nourrissent le site qui lui est dédié. Le Collectif anarchiste de traduction et de scannérisation (CATS) de Caen a été créé en janvier 2011 et se propose de traduire en français des textes écrits en anglais ou en espagnol, de scannériser de vieux textes en français qu'on ne trouve pas sur Internet et de réaliser des sous-titrages de documentaires militants. Il compte privilégier les textes traitant de sujets peu connus en France, pas forcément anarchistes mais présentant un intérêt pour les anarchistes (communisme de conseil, situationnisme, féminisme, etc.). Le CATS (courriel : catscaen[at]voila.fr) est évidemment indépendant de tout parti, syndicat ou institution. Son fonctionnement est autogéré au cours de réunions collectives apériodiques. Les traductions, sous-titrages, scannérisations réalisées seront mises à disposition en téléchargement sur le site du collectif, librement diffusables et reproductibles en indiquant leur origine. Six textes sont pour l'instant disponibles : « 1920-1934 : la mort de la gauche autrichienne », « La purge finale des makhnovistes (1937-1938) », « Irlande, 1920 : un soulèvement à Munster », « 1927 : la grève des mineurs du Colorado et le massacre de la mine Columbine », « 1982-2001 : AFA, Anti-Fascist Action (Action antifasciste) », « Les makhnovistes grecs ». Dans les années 2000, une expérience originale de télévision libre a vu le jour avec Zalea TV (téléviZone d'Action pour la Liberté d'Expression Audiovisuelle) qui a diffusé des programmes sur Paris en hertzien et au niveau national et international par satellite ou par Internet. Son but était de favoriser l'essor de projets associatifs au sein du paysage audiovisuel français (PAF) et de proposer une autre forme de télévision, citoyenne et non-alignée. Les Mutins de Pangée ont participé à cette expérience et propose aujourd'hui, en coproduction avec Le Dispositif, l'association héritière de (feu) Zalea, un coffret de deux DVD (prix de vente : 19 euros) qui retrace une partie de cette aventure et donne à voir une sélection de programmes. Il se compose de deux documentaires (« On la fermera pas ! »), d'un pamphlet (« Aux chiottes le CSA ! »), d'un best-off (« Le Zalzap ») et d'une émission de télévision (« Le Zalzob »). Plus de quatre heures de programmes qui donnent un aperçu de ce qu'était cette chaîne insoumise et déjantée. On peut d'ores et déjà découvrir six extraits vidéo tirés du coffret. Le groupe La Rue râle de la Fédération anarchiste a pour projet de faire circuler un « bibliobus » d'ouvrages libertaires sur quelques communes et manifestations du Vercors. Au-delà du prêt, cette bibliothèque nomade peut être source d'échanges, de rencontres et de discussions… Pour constituer un fonds, il est fait appel à la générosité des groupes éditeurs pour effectuer des dons de livres (même si ceux-ci ne sont pas en parfait état). Pour tout contact : laruerale(at)no-log.org Comment « tranquilliser » un étranger en situation irrégulière lors de son expulsion ? Comment lui serrer le cou pour l'empêcher de crier ? Comment détourner l'attention des autres passagers pour éviter qu'ils ne se « rebellent » ? Toutes les réponses à ces questions et bien d'autres sont consignées dans le manuel des escorteurs de la Police de l'air et des frontières (PAF). A diffuser sans modération. Connaissez-vous les RFID, pour Radio Frequency Identification ? Autrement dénommés « puces à radiofréquences », « puces sans contact », « étiquettes électroniques » ou « transpondeurs », ces merveilles de la miniaturisation supplantent désormais les codes-barres et peuvent être implantées dans les animaux, les titres de transport et d'identité, les livres des bibliothèques, les arbres des villes et, pourquoi pas, sous la peau humaine. Plus possible de cacher son identité, de passer inaperçu, le rêve du contrôle absolu est enfin réalité ! Pour alerter des dangers de cette technologie, Subterfuge & Pièces et Main d'œuvre présentent RFID : la police totale, un film de vingt-huit minutes. On peut le voir et le télécharger, ou se procurer le DVD en envoyant un chèque de 5 euros (à l'ordre des Bas-Côtés) aux Bas-Côtés, 59, rue Nicolas-Chorier, 38000 Grenoble. Peu de personnes le savent mais Jean-Marie Le Pen a consacré son mémoire de diplôme d'études supérieures de sciences politiques au mouvement anarchiste. Celui-ci, rédigé avec un certain Jean-Loup Vincent en 1971, s'intitule « Le courant anarchiste en France depuis 1945 » et un scan – de qualité médiocre, hélas ! – de ce document (PDF 1 Mo) est disponible sur Anarlivres. Certains se sont livrés à une analyse de l'« œuvre » et ont relevé de nombreux « emprunts » à des ouvrages libertaires (essentiellement, L'Hydre de Lerne et L'Anarchie et la révolte de la jeunesse de Maurice Joyeux). Le mémoire s'apparente parfois à un copier-coller de chapitres entiers du premier. Concernant le second (plus connu !), le plagiat est moins flagrant et il s'agit plutôt de paraphrases. L'article « Le Pen, vulgaire plagiaire », que l'on peut consulter sur le site Webzine Résistance, signale, en les comparant, ces divers passages et extraits. Comme M. Le Pen aime à le répéter : il faut préférer l'original à la copie ! La commission vidéo de la Confédération nationale du travail (CNT) a constitué un site dénommé Caméra au poing (courriel : secteur-video[at]cnt-f.org) qui présente de nombreuses films classés par thèmes (chômage et précarité, agriculture et environnement, commerce et industrie, international, santé et social, médias, histoire, etc.). On peut y visonner et télécharger, par exemple, des entretiens filmés et des vidéos de lutte (occupation du siège parisien de Malakoff-Médéric, mouvement contre la réforme des retraites de novembre 2010)… Caméra au poing a pour but de mieux faire connaître la CNT en présentant les différentes luttes dans lesquelles ses syndicats se sont engagés en France et dans le reste du monde en lien avec des organisations sœurs.

Retour
en haut
 fleche haut
 fleche bas